Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

809 - Thier Louis et Sor Gesse

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Hotton
Cantonnements DNF :Marche-en-Famenne
Surface :29.69 ha
Coordonnées :X Lambert : 226000 - Y Lambert : 110149
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • J0 - Famenne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Fronville1.19 haHOTTONLUXEMBOURG
Hotton28.5 haHOTTONLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Marche-en-Famenne29.69 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Lutra lutraOuiNonSignalée dans la zone
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus scirpaceusOuiNon
Actitis hypoleucosOuiNon
Alcedo atthisOuiNon
Cinclus cinclusOuiNon
Emberiza citrinellaOuiNon
Emberiza schoeniclusOuiNon
Gallinago gallinagoOuiOui
Locustella naeviaOuiNonNicheur
Luscinia megarhynchosOuiNon
Motacilla cinereaOuiNon
Motacilla flavaOuiNon
Riparia ripariaOuiNon
Saxicola rubetraOuiOui
Tachybaptus ruficollisOuiNon
Vanellus vanellusOuiNon
Invertébrés - Insectes - Libellules
Onychogomphus forcipatusNonOuiReproduction1998AG.T. Gomphus (Ph. Goffart)
Oxygastra curtisiiOuiOuiReproduction1998AG.T. Gomphus (Ph. Goffart)
Plantes - Plantes supérieures
Dipsacus pilosus
Ononis repens

Commentaires sur la faune

D'après MONMART : 'L'intérêt ornithologique de la zone Melreux-Deulin est dû à l'intégrité du cours de l'Ourthe avec ses noues, ses bras morts, ses berges escarpées en roches meubles et ses plages de galets. Les espèces d'oiseaux particulières liées à ces conditions et présentes dans la zone sont le cincle plongeur (Cinclus cinclus), le martin-pêcheur (Alcedo atthis), l'hirondelle de rivage (Riparia riparia), la bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea), ainsi qu'en migration le chevalier guignette (Actitis hypoleucos) et en hivernage le grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis). La présence de milieux ouverts variés, en particulier des prés peu amendés humides dans le lit majeur de la rivière, accroît l'intérêt de la zone et permet le séjour ou la nidification d'espèces telles le vanneau huppé (Vanellus vanellus), le bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), la locustelle tachetée (Locustella naevia) et, en migration, la bécassine des marais (Gallinago gallinago), la bergeronnette printanière (Motacilla flava) et le traquet tarier (Saxicola rubetra). Le maintien de ces prés peu amendés humides est la condition sine qua non à la subsistance des espèces citées ci-dessus'.

Dans le cas particulier de Sor Gesse, 'la rousserolle effarvate (Acrocephalus scirpaceus) a niché dans la roselière à baldingère. Locustella naevia s'y reproduit probablement et la variété des habitats (alternance de prés humides et de talus herbeux sur schistes calcaires ainsi que de haies et rangées d'arbres) sont très favorables à des espèces non banales tels le bruant jaune (Emberiza citronella), le rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos) et certains sylvidés'.
En outre, la loutre a été signalée dans la zone.

L'Ourthe présente un grand intérêt pour la faune des odonates (Libellules): Onychogomphus forcipatus, une espèce menacée, se reproduit à cet endroit et Oxygastra curtisi (espèce de la Directive CEE 92/43) a été observé à peu de distance.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Impatiens glandulifera,

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

-Création d'un motel (un ancien camping-caravaning existe déjà au sud du site).
- Conversion des pâtures et prés de fauche en champs de maïs.

Recommandations

La vallée de l'Ourthe entre Melreux et Durbuy devrait absolument être protégée (rivière, plaine alluviale et versants).
Une étude botanique complète de la vallée devrait être entreprise.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site se trouve sur la rive droite de l'Ourthe, à environ 1,5km au nord de Melreux, à l'ouest de la route de Melreux à Grandhan. A l'est de cette route s'étendent les bois de Grandhan et de Petit-Han.

Il se trouve au confluent de deux ruisselets venus du bois de Grandhan, le ruisseau de Senne et le ruisseau de Birondai qui se jettent dans l'Ourthe, rive droite.

Le socle est formé de schistes souvent verdâtres de l'assise de Senzeilles (Fa1a). Ces schistes sont souvent noduleux (présence de Rhynchonelle omaliusi). L'ensemble est constitué de prairies et de prés de fauche établis sur les alluvions de l'Ourthe (alm : alluvions modernes des vallées). Le relief est calme, en pente douce vers la rivière, mais est longé par un talus schisteux. Il est bordé d'une haie et fermé par les saules du bord de l'Ourthe.

Description biologique

Dans le pré de fauche, on note Potentilla anserina, Lychnis flos-cuculi, Selinum carvifolia, Rumex acetosa, Carex spicata, C. hirta, Myosotis scorpioides,... De petites dépressions abritent Juncus acutiflorus, J. inflexus, J. effusus, Alisma plantago-aquatica,...
Le ruisselet est comblé par des hautes herbes typiques de ce genre de milieu : Phalaris arundinacea, Angelica sylvestris, Iris pseudacorus, Tanacetum vulgare, Epilobium hirsutum, Calystegia sepium, Lythrum salicaria, Heracleum sphondylium,...
Aux abords de l'Ourthe existent des zones rudéralisées à Urtica dioica, mais la berge de la rivière est particulièrement bien fleurie. On y note des plantes des roselières, des mégaphorbiaies, des magnocariçaies, des prairies qui forment une frange particulièrement esthétique en été. C'est ainsi qu'on observe :
- une roselière amphibie à Rorippa amphibia (CORINE 53.146);
- une roselière à Phalaris arundinacea (CORINE 53.16);
- une magnocariçaie à Carex acutiformis (CORINE 53.212);
- une mégaphorbiaie à Epilobium hirsutum, Lysimachia vulgaris, Lythrum salicaria, Stachys palustris, Filipendula ulmaria, Achillea ptarmica, Eupatorium cannabinum, Scrophularia cf. umbrosa, Dipsacus pilosus, Impatiens noli-tangere, I. glandulifera, Tanacetum vulgare, Persicaria hydropiper, Calystegia sepium, Anthriscus sylvestris, Festuca gigantea, Myosoton aquaticum,... (CORINE 37.1);
- une saulaie à Salix x rubens, S. purpurea subsp. lambertiana (CORINE 44.121).
Les haies groupent des épineux tels Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Rosa canina, Rubus sp.
Le talus schisteux est envahi par une flore intéressante des sols secs où l'on note : Festuca lemanii, Thymus pulegioides, Potentilla neumanniana, P. argentea, Sedum rupestre, S. album, Ononis repens, Sanguisorba minor, Agrimoinia repens, Carex caryophyllea, Rumex acetosella, Hieracium pilosella, etc.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris le site était occupé jadis par des prairies.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J., Ph. GOFFART