Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

816 - Sablière de Sauvenière

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Gembloux
Cantonnements DNF :Namur
Surface :3.72 ha
Coordonnées :X Lambert : 174446 - Y Lambert : 139939
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Située dans une région de grande culture appauvrie du point de vue biologique, mais proche de la réserve naturelle de l'Escaille, cette ancienne sablière présente un certain intérêt biologique, malgré l'état déplorable de plusieurs secteurs envahis de déchets divers. Le site a abrité jadis une petite colonie d'hirondelle de rivage. Les pièces d'eau hébergent encore plusieurs espèces d'amphibiens ainsi qu'une faune aquatique assez variée (odonates). Les talus sableux et argileux constituent par ailleurs un milieu intéressant pour l'entomofaune (hyménoptères terricoles, ...).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • D0 - Hesbaye
  • D1 - Hesbaye occidentale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Gembloux3.72 haGEMBLOUXNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur3.72 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Emberiza citrinellaOuiNonNicheur2002J.-Y. Baugnée
Fulica atraNonNon1995A. Remacle
Gallinula chloropusOuiNonNicheur2002J.-Y. Baugnée
Riparia ripariaOuiNonA niché< 1990A. Remacle
Streptopelia turturOuiOuiNicheur2002J.-Y. Baugnée
Tachybaptus ruficollisOuiNonA niché occasionellement< 1990J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNon1995A. Remacle
Ichthyosaura alpestrisOuiNon3 ex.2002J.-Y. Baugnée
Rana esculenta1995A. Remacle
Rana temporariaOuiNon1995A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Carcharodus alceaeNonNon2007JY Baugnée, E. Bisteau
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Andrena vaga1995A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Ceratophyllum demersum2009JY Baugnée
Myriophyllum spicatum2009A. Remacle, JY Baugnée

Commentaires sur la faune

Mammifères
Putorius putorius, Vulpes vulpes, Mustela erminea.
Oiseaux
Riparia riparia: dans les années 70-80, présence d'une petite colonie.
Fulica atra, Gallinula chloropus, Streptopelia turtur, Emberiza citrinella. Charadrius dubius y a niché.
Rassemblements de petits granivores (Carduelis chloris, Carduelis cannabina, Carduelis carduelis).
Batraciens
Rana esculenta, R. temporaria, Bufo bufo, Triturus sp.
Insectes
- Odonates (relevé incomplet): Lestes sponsa, Ischnura elegans, Coenagrion puella, Anax imperator, Orthetrum cancellatum, Libellula depressa.
- Orthoptères: Tettigonia viridissima, Pholidoptera griseoaptera, Chorthippus parallelus, C. brunneus, C. biguttulus, Tetrix sp.
- Lépidoptères: Seules des espèces non menacées ont été observées: e.a. Lasiommata megera, Coenonympha pamphilus, Aphantopus hyperantus, Maniola jurtina, Polyommatus icarus, Thymelicus sp.
- Cicindèles: aucun exemplaire observé (Cicindela campestris est pourtant présente à la sablière des sept Voleurs de Grand-Leez Na/406/01)
- Hyménoptères Aculéates: Peuplement surtout concentré au niveau du talus entre B et C, de la petite butte sableuse en D et des falaises de l'excavation A. Les espèces pionnières des sols sableux comme Andrena vaga et Colletes cunicularius n'y ont pas été observées.
Espèces recensées: les Apoïdes Andrena angustior*, A. bicolor*, A. chrysosceles*, A. flavipes*, A. fulva, A. gravida*, A. haemorrhoa*, A. nitida*, A. dorsata propinqua*, divers Halictides, Nomada et Sphecodes non identifiés; les Pompilides Anoplius concinnus*, A. infuscatus* et A. nigerrimus*; les Sphécides Crossocerus ovalis*, C. quadrimaculatus*, Lindenius albilabris*, Oxybelus bipunctatus* (abondant sur la petite butte sableuse), Philanthus triangulum*.

Commentaires sur la flore

Eleocharis palustris.

Espèces exotiques

Fallopia japonica

Conservation

Objectifs de conservation

Localisé à proximité de la réserve de l'Escaille (RNOB), ce site la complète par ses zones humides qui présentent plusieurs espèces intéressantes et par la faune sabulicole qu'il faudrait pouvoir préserver dans une région très appauvrie sur le plan biologique.

Menaces

Poursuite du comblement.
Dépôts sauvages.

Recommandations

Contrôle du développement des ligneux pionniers dans certaines parties bien exposées au sol encore plus ou moins dénudé, notamment au niveau de la falaise de la partie B.
Le site nécessiterait un sérieux assainissement (au minimum, enlèvement des nombreux déchets visibles dans et autour des pièces d'eau).

Plan de gestion

Pas de plan de gestion disponible. Le site est une ancienne décharge qui a été 'réhabilitée' par remblaiement avec des terres étrangères.

Accès du public

La pièce d'eau principale est exploitée comme étang de pèche.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette sablière située entre Gembloux et Sauvenière a été creusée sur la rive gauche de l'Orneau, au sud-est de la rue du Trichon. Elle se trouve à moins de 500 m de la réserve de l'Escaille (RNOB).
On y a extrait des sables du bruxellien.
Description du site: Une partie de l'excavation la plus ancienne, située à l'angle de la rue du Trichon et du chemin agricole rejoignant la route Gembloux - Grand-Leez, a été remblayée et est actuellement occupée par quelques habitations avec jardin, une petite pessière et un champ.
Le site actuel, allongé parallèlement à la rue du Trichon, comprend quatre parties:
- une partie plane (A) correspondant à l'ancien versage, accessible par le chemin reliant la route Gembloux - Grand-Leez à la rue du Trichon et couverte en grande partie d'une friche;
- l'excavation (B) la plus récente, sous eau, en partie remblayée par le versage A vers le sud-ouest et limitée de deux côtés (sud-est et nord-est) par une falaise haute de 8-10 m, subverticale dans sa partie supérieure et plus ou moins éboulée dans sa partie inférieure;
- une autre excavation (C) séparée de B vers le sud-est par un talus éboulé couvert d'une végétation presque continue; le fond de cette excavation allongée est occupé par une pièce d'eau permanente constituée de deux parties communiquant par un rétrécissement où se trouve un ponton de pêche; les autres talus, hauts de 5-8 m, sont plus ou moins arborés et couverts de ronciers ou de plantes rudérales;
- une partie (D) proche du chemin creux (à 15 m), composée de zones plus ou moins planes couvertes d'une friche rudérale, d'une petite mare semi-permanente (2-3 ares) profonde de moins de 0,5 m, de zones inondées lors de périodes pluvieuses et d'une petite butte sableuse (haute d'environ 3 m) à moitié dénudée.
Le caractère sableux du site est peu développé, sauf au niveau de la butte sableuse et des anciennes falaises de l'excavation B.
Fréquentation du site: Faible. Accès au versage pouvant être fermé par une chaîne. Pas de sentiers nets.
Présence de déchets: Ce site est globalement très sale: ancien versage (au moins terres et inertes). Des déchets divers sont présents un peu partout dans le site, notamment dans et autour des deux grandes pièces d'eau et près du ponton (plastiques).
Environnement du site: Champs; proximité des maisons de la rue du Trichon vers le nord-ouest et de la réserve de l'Escaille vers le sud-ouest.

Description biologique

La zone A présente une végétation de friche, avec e.a. diverses plantes pionnières des milieux anthropiques: Ranunculus repens, Urtica dioica, Rumex sp., Fallopia japonica, Melilotus albus, Trifolium repens, Tussilago farfara, Taraxacum sp., Cirsium arvense, Artemisia vulgaris, Tanacetum vulgaris, Solidago sp., Bellis perennis, Holcus lanatus, Dactylis glomerata,...
Le secteur D est couvert en grande partie d'une friche rudérale et de ronciers. Les ligneux sont surtout des saules (Salix div. sp.) de 2-6 m de haut, isolés ou assez denses selon les endroits, accompagnés de Crataegus monogyna, Rosa sp., de quelques Betula pendula et de Cytisus scoparius. La strate herbacée comprend, outre d'abondantes mousses, Equisetum arvense, Ranunculus repens, Cerastium fontanum, Malva moschata, Lathyrus sylvestris (près de la butte sableuse) , Daucus carota, Heracleum sphondylium, Prunella vulgaris, Odontites vernus, Dipsacus fullonum, Tussilago farfara, Taraxacum sp., Cirsium arvense, Tanacetum vulgare (abondante), Artemisia vulgaris, Crepis capillaris, Juncus effusus, Calamagrostis epigejos,... La mare, peu profonde et de faible superficie, présente plusieurs plages d'Eleocharis palustris et de Typha latifolia, Rumex sp. et de jeunes Salix div. sp. en bordure.
Le secteur C est limité par des talus couverts de ronces ou d'une végétation rudérale, dominés par des ligneux plus ou moins abondants, dont quelques vieux Salix caprea. La pièce d'eau, riche en Myriophyllum spicatum, est entourée d'une ceinture partielle de Typha latifolia et de Juncus effusus, avec Eleocharis palustris (près du ponton), Lycopus europaeus, Epilobium hirsutum, Phalaris arundinacea, Alisma plantago-aquatica, Juncus bufonius, J. inflexus, Eupatorium cannabinum.
Le talus entre les excavations B et C, au sable très peu apparent, présente une végétation peu envahie par les pionnières des milieux anthropiques. Continue, celle-ci est composée, à côté de bryophytes très abondants et de poacées, des espèces suivantes (relevé incomplet): Equisetum arvense, Agrimonia eupatoria, Fragaria vesca, Daucus carota, Vicia sativa, V. hirsuta, Trifolium pratense, T. dubium, Medicago lupulina, Lathyrus pratensis, Epilobium angustifolium, Hypochoeris radicata (abondant), Achillea millefolium, Tussilago farfara, Hieracium lachenalii, H. cf. sabaudum, Eupatorium cannabinum,...
La pièce d'eau de l'excavation B, plus ou moins rectangulaire, présente une végétation moins riche que la voisine: abondance de Myriophyllum spicatum, bordure très discontinue de Typha latifolia avec touffes de Juncus effusus et secondairement de J. inflexus dispersées, Lycopus europaeus, Alisma plantago-aquatica,... Sur les anciennes falaises croissent des ligneux pionniers (saules surtout) aux endroits moins pentus.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle: terrains de culture.
Occupation du site avant exploitation: terrains agricoles.
Dernier exploitant: S.A. Entreprises Rinchard.
Matériau(x) extrait(s): sable.
Déroulement de l'exploitation
Autorisation: 12/1987 (!).
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: décharge dans une partie, actuellement fermée.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)