Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

821 - Sablière de Mozet

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Gesves
Cantonnements DNF :Namur
Surface :1.69 ha
Coordonnées :X Lambert : 193378 - Y Lambert : 126080
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Cette petite sablière voisine du château de Mozet est fort envahie par les ligneux, ce qui réduit son importance comme site de reproduction pour l'entomofaune sabulicole. Sa végétation est relativement banale, hormis la présence d'une station de Dactylorhiza fuchsii et de Pyrola minor. La remise en lumière et l'assainissement de ce site accroîtraient son intérêt biologique et sa valeur éducative potentielle.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F0 - Condroz
  • F2 - Condroz ardennais

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Mozet1.69 haGESVESNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur1.69 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
G1Forêts feuillues décidues

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Meles melesOuiNonAu moins 1 terrier occupé2007A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Callophrys rubiNonNon1995A. Remacle
Leptidea sinapisNonNon1995A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris1995A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Colletes cuniculariusPlusieurs centaines de nids2007A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea1995A. Remacle
Dactylorhiza fuchsii> 56 pieds florifères ou non2007A. Remacle
Pyrola minor2007A. Remacle

Commentaires sur la faune

Mammifères
Meles meles (au moins un terrier occupé en 2007).

Oiseaux
Espèces répandues telles que Carduelis chloris et Emberiza citrinella.

Insectes
- Orthoptères: Tettigonia viridissima, Pholidoptera griseoaptera, Chorthippus parallelus, C. brunneus.
- Lépidoptères: Callophrys rubi, Leptidea sinapis, Gonepteryx rhamni, Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Pyronia tithonus, Pararge aegeria, Polyommatus icarus, Thymelicus lineola, Vanessa cardui.
- Cicindèles: Petite population de Cicindela campestris.
- Hyménoptères Aculéates: Cette sablière déjà fort boisée en 1995 hébergeait alors un peuplement globalement peu important, concentré dans les aires encore sableuses et ensoleillées (surtout pente nord et petit replat situé au nord-est). Aucune agrégation de nids importante n'avait été observée, hormis l'abondance de l'espèce très commune Andrena flavipes. Espèces recensées en 1995: les Apoïdes Andrena angustior, A. barbilabris, A. bicolor, A. clarkella (> 60 nids), A. flavipes, A. fulva, A. nitida, Hylaeus hyalinatus, Anthophora plumipes; la Chryside Chrysis bicolor (espèce rare en Wallonie); les Pompilides Anoplius infuscatus et Priocnemis perturbator; l'Euménide Odynerus spinipes; les Sphécides Crossocerus ovalis, Entomognathus brevis, Lestica clypeata, Lindenius albilabris, Nysson spinosus et N. trimaculatus.
En 2007, les zones restant favorables sont encore plus réduites (petite partie du flanc nord et minuscule replat vers le NE). Elles hébergent notamment une Abeille printanière protégée en Région wallonne: Colletes cunicularius (plusieurs centaines de nids).

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Prunus serotina,

Conservation

Objectifs de conservation

Restauration d'une végétation ouverte favorable à l'entomofaune sabulicole. Cette sablière située à proximité immédiate du château de Mozet pourrait, après gestion et assainissement, être utilisée à des fins éducatives.

Menaces

- Boisement spontané.
- Dépôt de déchets.

Recommandations

Le contrôle des ligneux dans certaines parties du site s'avère indispensable et urgent. L'enlèvement des déchets visibles (ferrailles,...) devrait être effectué.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Située à moins de 500 m du château de Mozet, cette ancienne sablière se trouve au milieu des cultures, au sud du bois installé sur le lieu-dit "Les Comognes". Elle est localisée sur la rive gauche du ruisseau du Tronquoi, affluent du Samson, et a été creusée dans des sables et argiles plastiques tertiaires qui se sont accumulés dans une poche de dissolution du calcaire carbonifère.
Description du site: Cette excavation en fosse est assez étroite et allongée dans l'axe est-ouest. Le fond est constitué d'une succession de zones de plus en plus élevées (d'est en ouest), au relief parfois irrégulier. Les talus, hauts de 10-15m, sont plus ou moins éboulés et fort reboisés, comme le fond de la dépression. Le sable y est encore visible très localement, surtout au niveau du talus nord.
Une bordure plus ou moins plane, généralement très étroite (5 m maximum), domine l'excavation. Elle est colonisée par des ligneux du côté du chemin agricole longeant le site vers le sud, mais est moins fermée vers le nord.
Fréquentation du site: Assez faible. A l'extrémité est, un petit sentier descend dans l'excavation au travers de l'ancien versage. Un autre sentier part du chemin agricole et longe le côté ouest de l'excavation.
Présence de déchets: La partie sud-est, la plus accessible à partir de la route, est un ancien versage peu étendu, couvert de ronces, d'orties,... En 1995, les déchets semblaient consister en des inertes, terres, déchets de jardin et déchets divers dont des ferrailles.
Environnement du site: La sablière est entourée de champs, mais se situe à environ 200 m d'un bois de pins/bouleaux au nord et du parc du château au sud-est. Au nord de l'excavation, hors périmètre, se trouve une butte boisée à la topographie irrégulière qui semble correspondre à une partie d'une ancienne carrière de pierre. Quelques habitations se trouvent à près de 100 m de l'excavation.

Description biologique

Les nombreux ligneux qui ont colonisé le site au fil des ans sont surtout Betula pendula et B. pubescens, Carpinus betulus, Salix caprea, Quercus robur, mais aussi Fagus sylvatica, Acer pseudoplatanus, A. platanoides, A. campestre, Fraxinus excelsior, Pinus sylvestris, Prunus serotina, Cornus sanguinea, Rosa canina, Cotoneaster horizontalis,... Le versant sud de l'excavation est le plus boisé.
La végétation herbacée du fond et du flanc nord de l'excavation comprenait en 1995, à côté de graminées banales dont Holcus lanatus, Dactylis glomerata et Cynosurus cristatus,
- des espèces de prés mésophiles telles que Ranunculus acris, Cerastium fontanum, Trifolium pratense, T. dubium, Rumex acetosa, Daucus carota, Prunella vulgaris, Centaurea jacea, Achillea millefolium, Leucanthemum vulgare, Crepis biennis;
- quelques espèces de pelouses sèches, comme Lotus corniculatus, Hieracium pilosella, Hypochoeris radicata, Senecio jacobaea;
- des espèces forestières ou de lisières: e.a. Pyrola minor, Fragaria vesca, Agrimonia eupatoria, Epilobium angustifolium, E. montanum, Geranium robertianum, Centaurium erythraea, Heracleum sphondylium, Origanum vulgare, Hieracium lachenalii, H. murorum, Carex sylvatica, Brachypodium sylvaticum, Dryopteris dilatata;
- des plantes pionnières des milieux perturbés: e.a. Equisetum arvense, Ranunculus repens, Trifolium repens, Campanula rapunculus, Crepis capillaris, Tanacetum vulgare, Hieracium bauhinii.
En 2007, la végétation herbacée est peu développée dans le fond reboisé de l'excavation. L'orchidée Dactylorhiza fuchsii, représentée en 1995 par une trentaine de hampes florales, se maintient tant bien que mal. Sur le talus nord, les plantes herbacées plus ou moins héliophiles se sont également raréfiées; certaines plantes citées plus haut y subsistent toutefois, ainsi que sur le petit replat au NE de la dépression.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle: cultures (probablement).
Occupation du site avant exploitation:?
Matériau(x) extrait(s): sable.
Déroulement de l'exploitation: non documenté.
Réaffectation prévue (dans autorisation): ?
Réaffectation effective: laissé en l'état, sauf une partie anciennement utilisée comme décharge.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)