Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

922 - Ancienne Carrière Lhoist de Sclaigneaux

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ancienne Carrière de Marda
Communes :Andenne
Cantonnements DNF :Namur
Surface :2.06 ha
Coordonnées :X Lambert : 196318 - Y Lambert : 131525
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Située en bordure de la vallée de la Meuse, en amont d'Andenne, cette ancienne carrière de dolomie se présente sous forme d'une excavation au fond plat, terreux ou caillouteux selon les endroits, limitée vers l'ouest par une falaise subverticale, ombragée, d'une hauteur maximale de 40 m. Cette falaise montre une structure fort irrégulière, permettant l'installation progressive de ligneux pionniers. Le site est régulièrement fréquenté par le grand-duc d'Europe (Bubo bubo) qui y a déjà niché; il abrite encore une petite colonie de choucas des tours (Corvus monedula), une population réduite de lézard des murailles (Podarcis muralis), ainsi qu'une plante pionnière menacée en Wallonie, le gnaphale jaunâtre (Gnaphalium luteoalbum), découverte ici en 2003.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E6 - Versant du Plateau limoneux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Vezin2.06 haANDENNENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur2.06 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Bubo buboOuiOui2014J. Michaux, J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Podarcis muralisOuiNonReproduction2007A. Remacle, J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Euplagia quadripunctaria2014J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestrisPetite population1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Oedipoda caerulescens2007A. Remacle
Phaneroptera falcata2007A. Remacle
Tetrix tenuicornis2014J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Panurgus calcaratus1997A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Catapodium rigidum2007BA. Remacle
Centaurium erythraea2014A. Remacle, J.-Y. Baugnée
Centaurium pulchellum2007A. Remacle
Gnaphalium luteoalbum600 pieds2007BA. Remacle

Commentaires sur la faune

Mammifères
Martes foina dans les installations aujourd'hui démolies (obs. S. Bocca).

Oiseaux
Nidification de Bubo bubo (au moins en 1996 et 97 - div. obs.) et de Corvus monedula dans la falaise (5-10 couples - obs. pers. et obs. S. Bocca).

Reptiles
Podarcis muralis: présence au moins au niveau des merlons pierreux.

Insectes
- Orthoptères: une espèce protégée: Oedipoda caerulescens; une espèce en expansion: Phaneroptera falcata..
- Lépidoptères: observation d'une espèce migratrice Colias crocea et de plusieurs espèces non menacées telles que Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus et Polyommatus icarus.
- Coléoptères Cicindelinae: petite population de Cicindela campestris.
- Hyménoptères Aculéates: espèces recensées: Andrena bicolor, A. clarkella, Panurgus calcaratus.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données A. Remacle 1997-2005; J.-Y. Baugnée 2014): Acer campestre, Acer pseudoplatanus, Achillea millefolium, Agrostis capillaris, Agrostis gigantea, Agrostis stolonifera, Ajuga reptans, Alnus glutinosa, Alnus incana, Angelica sylvestris, Anthyllis vulneraria, Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Asplenium ruta-muraria, Asplenium scolopendrium, Asplenium trichomanes, Betula pendula, Betula pubescens, Brachypodium sylvaticum, Buddleja davidii, Calamagrostis epigejos, Campanula trachelium, Cardaminopsis arenosa subsp. borbasii, Carex flacca, Carex remota, Carex sylvatica, Carlina vulgaris, Carpinus betulus, Centaurium erythraea, Centaurium pulchellum, Cirsium arvense, Clematis vitalba, Convolvulus arvensis, Conyza canadensis, Conyza sumatrensis, Cornus sanguinea, Cornus cf sericea, Corylus avellana, Cotoneaster franchetii, Cotoneaster horizontalis, Crataegus monogyna, Dactylis glomerata, Daucus carota, Dryopteris filix-mas, Echium vulgare, Epilobium angustifolium, Epilobium parviflorum, Equisetum arvense, Equisetum palustre, Erigeron acer, Eupatorium cannabinum, Euphorbia amygdaloides, Euphrasia stricta, Fallopia x bohemica, Festuca lemanii, Fragaria vesca, Fraxinus excelsior, Geranium robertianum, Glechoma hederacea, Gnaphalium luteoalbum, Gnaphalium uliginosum, Hedera helix, Hieracium bauhinii, Hieracium murorum, Hieracium sabaudum, Hieracium sp., Hypericum perforatum, Hypochaeris radicata, Inula conyzae, Juncus effusus, Juncus inflexus, Juncus tenuis, Knautia arvensis, Lathyrus latifolius, Leontodon autumnalis, Leontodon hispidus, Leontodon saxatilis, Leucanthemum vulgare, Ligustrum vulgare, Linum catharticum, Lithospermum officinale, Lotus corniculatus, Lythrum salicaria, Malva moschata, Matricaria maritima subsp. inodora, Medicago lupulina, Melilotus albus, Mentha spicata subsp. spicata, Mycelis muralis, Odontites vernus subsp. serotinus, Oenothera glazioviana, Origanum vulgare, Parthenocissus inserta, Picea abies, Picris hieracioides, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Plantago major, Poa annua, Poa compressa, Poa nemoralis, Polygonum aviculare, Populus tremula, Potentilla anserina, Prunella vulgaris, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus repens, Robinia pseudoacacia, Rosa canina s.l., Rubus laciniatus, Rubus sp., Rumex scutatus, Salix alba, Salix caprea, Salix cinerea, Salix viminalis, Sanguisorba minor, Scrophularia auriculata, Scrophularia nodosa, Senecio erucifolius, Senecio inaequidens, Senecio jacobaea, Silene dioica, Solanum dulcamara, Solidago gigantea, Solidago virgaurea, Sonchus asper, Tanacetum vulgare, Taraxacum sp., Tilia cordata, Trifolium dubium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Tussilago farfara, Valeriana repens, Veronica arvensis, Veronica serpyllifolia, Vulpia myuros.

Espèces exotiques

Plantes: Alnus incana, Buddleja davidii, Conyza canadensis, Conyza sumatrensis, Cornus cf sericea, Cotoneaster franchetii, Cotoneaster horizontalis, Fallopia x bohemica, Hieracium bauhinii, Lathyrus latifolius, Oenothera glazioviana, Parthenocissus inserta, Picea abies, Robinia pseudoacacia, Rubus laciniatus, Senecio inaequidens, Solidago gigantea.

Animaux: Phasianus colchicus.

Conservation

Objectifs de conservation

Maintien d'une ancienne carrière dont le fond héberge une station d'une plante rarissime (Gnaphalium luteoalbum).

Menaces

- Dépôts de déchets.

- Boisement spontané (fond et falaise), entraînant une perte d'attractivité à l'égard des éléments biologiques intéressants présents dans le site.

- Réaffectation incompatible avec le maintien de la biodiversité.

Recommandations

- Limitation du développement des ligneux et des buissons de Buddleja davidii sur l'ancien radier de façon à maintenir un ensoleillement important.
- Arrêt des apports de déchets.
- Evacuation des déchets verts, inertes et divers déposés sur le terre-plein.

Plan de gestion

Une visite sur le terrain avec P. Maréchal (Lhoist) en 2004 a permis de délimiter la station de Gnaphalium luteoalbum afin d'en assurer le maintien lors des travaux d'évacuation de tas de déchets accumulés sur le terre-plein.

Accès du public

Accès interdit. La carrière est clôturée depuis mi-2004.

Détails

Description physique

Cette ancienne carrière de dolomie est située à moins de 1 km au sud-est de Vezin et à environ 250 m de la Meuse. Elle a été creusée à flanc de coteau dans le versant droit du ruisseau de Somme. On y a exploité de la dolomie (Tournaisien et Viséen).

La carrière de forme subrectangulaire est accessible au départ de la route par une rampe. Le fond de l'excavation, localisé à un niveau plus haut que la route, forme un terre-plein compacté, plat, terreux ou caillouteux selon les endroits et plus humide en certains points. En 1997, il était encore assez dénudé. Le pied de la falaise est en partie longé par un merlon peu élevé. La falaise, d'une hauteur maximale de 30-40 m, est subverticale et dépourvue de palier d'exploitation; elle présente une structure fort irrégulière, avec des fissures, des vires, des coulées meubles et des anfractuosités. La végétation a pu s'y installer plus rapidement que sur les fronts d'exploitation de la carrière voisine (Na/481/10), aujourd'hui partiellement remise en activité. Au pied de la falaise, accumulation de pierres derrière le merlon et développement des ligneux plus marqué.

Les anciens bâtiments d'exploitation (y compris la cheminée) ont été démolis à partir de 1997. En 1998, l'ancien radier a été raclé, avec création d'un merlon parallèle à la route, merlon qui a ensuite été ensemencé (P. Maréchal, com. orale). Depuis mi-2004, le site est entouré d'un treillis élevé, installé en même temps que celui de la grande carrière établie de l'autre côté de la route.

Fréquentation du site: avant l'installation de la clôture, le site était surtout fréquenté pour le dépôt de déchets.

Les déchets sont plus abondant que dans la carrière voisine. En 1996, ferrailles (fûts) au pied de la falaise et tas de terre exogène assez récents vers le sud. Par après, et jusqu'en 2004, importants dépôts de déchets verts (branches) et secondairement d'inertes sur une grande partie du fond (déversements clandestins). En 2007, des dépôts y ont encore lieu.

Environnement du site: Terrains agricoles à l'ouest; parcelles boisées au nord et au sud; autre carrière de Sclaigneaux à l'est (Na/481/10), de l'autre côté de la rue. Proximité vers le nord de la carrière utilisée comme site de tir (Na/481/12).

Description biologique

Les ligneux qui colonisent la falaise et son pied sont surtout représentés par Betula pendula et Salix caprea, accompagnés de Carpinus betulus, Prunus avium, Pinus sylvestris, Acer pseudoplatanus, Fraxinus excelsior, Corylus avellana, Rosa canina, Crataegus monogyna, Cornus sanguinea,..., ainsi que Hedera helix, Clematis vitalba et Rubus sp. Dans le fond se développent de jeunes plants de Betula pendula (dominant), Betula pubescens, Salix caprea et Buddleja davidii. Sur la falaise poussent aussi Cardaminopsis arenosa, Rumex scutatus et Geranium robertianum.

Le talus localisé en contrebas de la rampe est couvert d'une friche où abonde Melilotus albus qui colonise aussi le merlon créé en 1998, avec Echium vulgare et Festuca sp.

Dans la partie nord du terre-plein, presque exempte de déchets, le tapis herbacé forme une friche discontinue, composée d'un spectre d'espèces appartenant à plusieurs groupes socio-écologiques (pelouses sèches, milieux perturbés, prairies,...): Hypericum perforatum, Sanguisorba minor, Trifolium spp., Lotus corniculatus, Epilobium parviflorum, Linum catharticum, Daucus carota, Plantago major, Veronica arvensis, V. serpyllifolia, Euphrasia stricta, Erigeron acer, Tussilago farfara, Leontodon hispidus, L. autumnalis, Hypochaeris radicata, Taraxacum sp., Artemisia vulgaris, Matricaria maritima subsp. inodora, Senecio inaequidens, S. jacobaea, Hieracium bauhinii, Eupatorium cannabinum, Achillea millefolium, Solidago virgaurea, Picris hieracioides, Agrostis gigantea, Poa compressa, Festuca sp.,...

C'est dans cette zone qu'est apparu Gnaphalium luteoalbum qui se développe en compagnie notamment de Centaurium erythraea (déjà présent en 1997 avant le remaniement du terre-plein), Centaurium pulchellum (abondance très variable selon les années), Prunella vulgaris et Gnaphalium uliginosum. En automne 2003, Gnaphalium luteoalbum y était réparti, en densité variable, sur une surface d'environ 2,5 ares: au total, plus d'une centaine de pieds fleuris ou défleuris et plusieurs centaines de rosettes foliaires; au fil des années, le nombre de pieds semble diminuer au fur et à mesure de la fermeture de la strate herbacée.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site avant exploitation: ?
Ancien exploitant: S.A. Lhoist Industries Dolomies de Marche-les-Dames
Matériau(x) extrait(s): dolomie.
Référence DPA: Vezin n° ?
Référence de la fiche ULg (1997): 'Carrière de Marda-Sclaigneaux - s.a. Dolomies de
Marche-les-Dames'.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: 1962, 1967, 1976.
Fin: vers 1993.
Réaffectation prévue (dans autorisation): ?
Réaffectation effective: laissée en l'état; les bâtiments industriels ont été démolis en 1997-98.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)

Date de la dernière modification de la fiche

2014-10-01