Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

927 - Carrière du Petit Bois

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Falise
Communes :Walcourt
Cantonnements DNF :Philippeville
Surface :2.02 ha
Coordonnées :X Lambert : 158566 - Y Lambert : 107885
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette très ancienne carrière de calcaire d'environ 2 ha comprend plusieurs petites excavations en général fort embroussaillées, des talus en partie rocheux plus ou moins envahis d'arbustes, des aires couvertes d'une pelouse calcicole mésophile à flore diversifiée, une bande boisée et, vers l'accès, une friche et des ronciers. En l'espace de dix années (1997-2007), ce site a conservé son intérêt biologique malgré la progression des arbustes qui forment des zones de fruticée de plus en plus étendues. Il héberge notamment, parmi la flore, quatre espèces d'orchidées (Orchis anthropophora, Anacamptis pyramidalis, Orchis mascula et Listera ovata) et Thymus praecox, et, parmi les insectes, deux Orthoptères vulnérables en Région wallonne, Stenobothrus lineatus, caractéristique des pelouses calcaires, et Omocestus rufipes. Cette carrière inscrite en zone d'espaces verts au plan de secteur ne jouit d'aucun statut de protection; elle n'est pas incluse dans le réseau Natura 2000.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F3 - Condroz occidental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Laneffe2.02 haWALCOURTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville2.02 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Emberiza citrinellaOuiNon1997A. Remacle
Picus viridisOuiNon1997A. Remacle
Streptopelia turturOuiOui1997A. Remacle
Sylvia currucaOuiNon1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Melanargia galatheaNonNon1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Omocestus rufipesAssez abondant2007A. Remacle
Stenobothrus lineatusAssez abondant2007A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatum2007A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Anacamptis pyramidalisPlusieurs centaines (2016)2016A. Remacle, F. Laviolette
Carduus nutans2007A. Remacle
Listera ovata> 60 pieds florifères (2007)2016A. Remacle, F. Laviolette
Minuartia hybrida2007A. Remacle
Ononis repens2007A. Remacle
Orchis anthropophora> 20 pieds florifères (2007)2016A. Remacle, F. Laviolette
Orchis mascula> 100 pieds2007A. Remacle
Polygala comosa2007A. Remacle
Thymus praecoxQuelques plages2007BA. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données A. Remacle 1997et 2007): Acer campestre, Achillea millefolium, Acinos arvensis, Aegopodium podagraria, Agrimonia eupatoria, Anacamptis pyramidalis, Arenaria serpyllifolia, Arrhenatherum elatius, Arum maculatum, Asplenium ruta-muraria, Avenula pubescens, Brachypodium sylvaticum, Briza media, Bromus erectus, Calystegia sepium, Campanula rapunculus, Campanula rotundifolia, Carduus nutans, Carex caryophyllea, Carex flacca, Carlina vulgaris, Carpinus betulus, Centaurea jacea, Centaurea scabiosa, Cirsium acaule, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Cotoneaster horizontalis, Crataegus monogyna, Cruciata laevipes, Dactylis glomerata, Echium vulgare, Erodium cicutarium, Festuca cf. lemanii, Fragaria vesca, Galium mollugo, Galium pumilum, Galium verum, Geranium columbinum, Geranium pusillum, Hedera helix, Helianthemum nummularium, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hypericum perforatum, Inula conyzae, Knautia arvensis, Koeleria cf. macrantha, Lathyrus pratensis, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Ligustrum vulgare, Linum catharticum, Listera ovata, Lotus corniculatus, Medicago lupulina, Mercurialis perennis, Minuartia hybrida, Ononis repens, Orchis anthropophora, Orchis mascula, Origanum vulgare, Picris hieracioides, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Plantago media, Poa pratensis, Polygala comosa, Polygala vulgaris, Polygonatum multiflorum, Polypodium vulgare s.l., Potentilla neumanniana, Primula veris, Prunus avium, Prunus avium, Prunus spinosa, Quercus robur, Ranunculus bulbosus, Reseda luteola, Rosa canina, Sanguisorba minor, Scabiosa columbaria, Sedum acre, Senecio jacobaea, Solidago virgaurea, Tanacetum vulgare, Thymus praecox, Thymus pulegioides, Tragopogon pratensis, Trifolium campestre, Trifolium medium, Trisetum flavescens, Urtica dioica, Valeriana repens, Verbascum thapsus, Veronica arvensis, Veronica chamaedrys, Viburnum opulus, Vicia cracca, Vicia hirsuta, Vicia sepium, Viola hirta.

Espèces exotiques

Plantes: Cotoneaster horizontalis.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une ancienne carrière de calcaire qui présente des zones non encore embroussaillées couvertes d'une pelouse calcicole mésophile à Bromus erectus et dicotylées variées, avec e.a. plusieurs espèces d'orchidées et le Criquet Stenobothrus lineatus.

Menaces

- Embroussaillement important de certaines parties (petites excavations et talus) occupant près de la moitié de la surface globale du site.
- Réaffectation défavorable au maintien de l'intérêt biologique.
- Dépôts de déchets (notamment à partir des jardins voisins).

Recommandations

- Obtention d'un statut de conservation (site prioritaire).
- Contrôle des ligneux, notamment sur certains secteurs de talus bien exposés et dans les petites excavations

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Accès interdit.

Détails

Description physique

Cette carrière est située dans la partie NNW du village de Laneffe, à moins de 200 m au nord de la route N5 Charleroi-Philippeville. Elle a été creusée sur le versant de rive droite du Thyria qui coule le long du côté SW de la carrière. On y a extrait anciennement du calcaire du Frasnien. La carrière est accessible à partir de la Grand Rue par un chemin fermé par une barrière (panneau 'Entrée interdite'), face à la rue des Falaises.

Le site, qui ne présente pas l'aspect typique d'une excavation, est globalement en pente vers le Thyria et comprend plusieurs petites excavations en général fort embroussaillées, des talus plus ou moins rocheux selon les endroits et souvent envahis par des arbustes, des zones ouvertes plus ou moins planes, une bande boisée assez étroite vers le nord (entre le pré et la partie ouverte du site) et, vers l'accès (partie peut-être remaniée contrairement au reste du site), une friche herbeuse et des ronciers. Le caractère rocheux est principalement limité à des portions de talus vers l'extérieur et à de petites falaises peu élevées (6-7 m maximum) et irrégulières (présence d'une cavité sur un talus au nord).

Fréquentation du site: Le site, dont l'accès est interdit, semblait assez fréquenté en 1997: piétinement visible en été un peu partout, jeux d'enfants (cabanes).

Présence de déchets: En 1997, un petit versage actif derrière les jardins de la Grand Rue (inertes, déchets de jardin notamment), semblant arrêté en 2007. Le site a peut-être fait l'objet de dépôts à l'angle est où se trouve une zone couverte d'orties et de ronces.

Environnement du site: Le site est entouré de prés, sauf vers le NE où il jouxte les jardins des maisons de la Grand Rue. Le Thyria passe tout près de la partie basse, parallèlement au côté SW. Au SE, proximité d'une grosse ferme en moellons calcaires.

Description biologique

Cette ancienne carrière comprend vers l'accès une partie peut-être remaniée, moins intéressante car fort envahie par des nitrophytes (massifs d'Urtica dioica et Tanacetum vulgare, ronciers) et par Arrhenatherum elatius. Les ligneux qui sont dispersés dans les zones ouvertes ou forment des fourrés arbustifs (fruticée plus ou moins continue à certains endroits) sont en majorité représentés par Crataegus monogyna et Prunus spinosa, accompagnés de Rosa canina, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Ligustrum vulgare, Viburnum opulus, Acer campestre, Prunus avium, ainsi que Clematis vitalba.

La bande boisée vers le nord est constituée e.a. de Carpinus betulus, Prunus avium, Quercus, avec différents arbustes comme Corylus avellana et Crataegus monogyna, et Hedera helix. La strate herbacée, discontinue, comprend notamment Mercurialis perennis, Arum maculatum, Polygonatum multiflorum, Listera ovata et Orchis mascula.

Les zones couvertes d'un Mesobromion sont encore relativement étendues malgré la recolonisation préforestière déjà bien amorcée. Cette pelouse calcicole, qui représente le milieu le plus intéressant de la carrière, est largement dominée par Bromus erectus, accompagné çà et là par d'autres graminées, telles Briza media, Trisetum flavescens, Avenula pubescens, Koeleria cf. macrantha, Festuca cf. lemanii et, surtout au niveau des ourlets, Brachypodium sylvaticum. Elle renferme en outre un large spectre d'espèces relativement répandues dans ce type d'habitat: entre autres Ranunculus bulbosus (abondante), Arenaria serpyllifolia, Minuartia hybrida (rochers vers le nord), Helianthemum nummularium (abondant par endroits), Primula veris, Sedum acre, Potentilla neumanniana (abondante localement), Sanguisorba minor, Fragaria vesca, Lotus corniculatus, Trifolium campestre, Ononis repens, Geranium pusillum, Geranium columbinum, Erodium cicutarium, Linum catharticum, Polygala vulgaris, Pimpinella saxifraga, Acinos arvensis (rochers), Thymus pulegioides, Plantago media, Campanula rotundifolia, Galium pumilum, Galium verum, Scabiosa columbaria, Centaurea scabiosa, Hieracium pilosella, Cirsium acaule (fort abondant), Carduus nutans, Carlina vulgaris, Leontodon hispidus et Carex flacca. Il faut épingler la présence de quelques espèces plus remarquables: les orchidées Orchis anthropophora et Anacamptis pyramidalis, toutes deux plus abondantes en 2007 qu'en 1997, et Thymus praecox qui y forme quelques belles plages. Des plantes d'ourlets se développent dans ce site déjà fort envahi par les arbustes: Viola hirta, Agrimonia eupatoria, Trifolium medium, Vicia sepium, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Veronica chamaedrys, Cruciata laevipes, Hieracium murorum, Hieracium (H.) estival, Solidago virgaurea, Inula conyzae,... On y trouve aussi des espèces prairiales telles que Lathyrus pratensis, Vicia cracca, Plantago lanceolata, Galium mollugo, Knautia arvensis, Tragopogon pratensis, Achillea millefolium, Leucanthemum vulgare et Centaurea jacea, ainsi que des plantes de friches, par exemple Reseda luteola, Vicia hirsuta, Echium vulgare, Verbascum thapsus, Campanula rapunculus et Picris hieracioides.

Les fougères Polypodium vulgare s.l. et Asplenium ruta-muraria poussent les falaises et rochers.

La faune est sous-documentée. On y observe une avifaune des buissons dont Sylvia curruca, S. communis, Emberiza citrinella, Carduelis cannabina et C. chloris; Aegithalos caudatus et Picus viridis. La présence de Streptopelia turtur a également été signalée.

Aucune observation herpétologique disponible.

Parmi les Insectes:
- Orthoptères (relevé incomplet): à côté d'espèces communes, relative abondance de deux criquets peu communs: Omocestus rufipes et Stenobothrus lineatus, ce dernier étant caractéristique des pelouses calcaires.
- Lépidoptères (relevé incomplet): Melanargia galathea et diverses espèces banales, notamment Aphantopus hyperantus, Maniola jurtina, Pyronia tithonus, Araschnia levana, Polyommatus icarus, Thymelicus lineola.
- Hyménoptères Aculéates: les Mégachilides Hoplitis adunca et Anthidium punctatum sont les seules espèces notées jusqu'à présent.

Monument naturel

Intérêt géologique: voir notice explicative de la nouvelle carte géologique 52/7-8 Silenrieux-Walcourt (1997 - page 21-23).

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle: ?
Occupation du site avant exploitation: ?
Matériau(x) extrait(s): calcaire.
Référence DPPGSS: Laneffe n° 2.
Déroulement de l'exploitation: non documenté.
Réaffectation prévue (dans autorisation): ?
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)

Date de la dernière modification de la fiche

2016-09-05