Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

935 - Carrière du Baron

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Salet
Communes :Anhée
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :0.83 ha
Coordonnées :X Lambert : 182776 - Y Lambert : 111253
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ancienne petite carrière souterraine de marbre, localisée dans un massif forestier, comprend une excavation très pierreuse où subsiste une entrée de galerie d'extraction, une pente couverte de déchets de marbre et, à son pied, une aire plus ou moins ouverte. L'intérêt biologique de ce site est surtout chiroptérologique (4 espèces de chauve-souris recensées - Fairon et al., sous presse) et botanique (station de Ceterach officinarum).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F3 - Condroz occidental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Anhée0.83 haANHEENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant0.83 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis daubentoniiOuiOui1996-97Fairon et al., sous presse
Myotis mystacinus/brandtii1996-97Fairon et al., sous presse
Myotis nattereriOuiOui1996-97Fairon et al., sous presse
Plecotus auritusOuiOui1996-97Fairon et al., sous presse
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Argynnis paphiaNonNon1997A. Remacle
Plebeius agestisNonNon1997A. Remacle
Pyrgus malvaeNonOui1997A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea1997CA. Remacle
Ceterach officinarumBelle station1997A. Remacle
Listera ovata1997CA. Remacle
Vincetoxicum hirundinaria1997CA. Remacle

Commentaires sur la faune

Mammifères
Chiroptères: 4 espèces ont été trouvées en 1996-97 dans la carrière souterraine par Fairon et al. (sous presse): Myotis nattereri, M. mystacinus/brandti, M. daubentoni et Plecotus auritus/austriacus.
Observation de Martes foina.

Reptiles
Aucune observation.

Insectes
- Orthoptères: présence de Nemobius sylvestris et des cinq espèces très communes: Pholidoptera griseoaptera, Tettigonia viridissima, Chorthippus brunneus, C. biguttulus et C. parallelus.
- Lépidoptères: deux espèces vulnérables: Argynnis paphia et Aricia agestis; une espèce sujette à un faible risque: Pyrgus malvae; diverses espèces non menacées: e.a. Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Pyronia tithonus, Pararge aegeria, Lasiommata megera, Polygonia c-album, Polyommatus icarus.
- Hyménoptères Aculéates: espèces recensées: Andrena clarkella, A. bicolor, Halictides, Osmia aurulenta* (hélicicole), Megachile willughbiella*, Vespa crabro.


Commentaires sur la flore

Station relativement importante de Ceterach officinarum (plus de 50 touffes dans l'excavation).

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une ancienne carrière souterraine de marbre dont l'intérêt chiroptérologique est reconnu, d'une petite excavation pierreuse où la fougère Ceterah officinarum forme une station non négligeable et d'un pierrier bien exposé.

Menaces

Boisement spontané du pierrier, de ses replats inférieur et supérieur et de l'excavation.

Recommandations

Contrôle des ligneux de façon à maintenir suffisamment ouvertes les parties bien exposées.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Ce site est localisé à environ 1 km au sud de Warnant et à 500 m à l'ENE du petit village de Salet. Elle a été creusée dans le versant de la rive gauche de la Molignée.
On y a extrait en souterrain du marbre noir du Viséen (formation de la Molignée).
Description du site: Cette ancienne carrière de marbre noir comprend deux parties contiguës bien distinctes.
L'excavation, profonde au maximum d'une quinzaine de mètres, est allongée dans l'axe est-ouest. Les falaises nord et sud sont subverticales, plus ou moins lisses et dépourvues de ligneux, tandis que la falaise ouest est irrégulière et donc davantage colonisée par la végétation. Le 'fond' de la cavité, globalement en pente vers l'est, comprend une butte centrale allongée dans l'axe de l'excavation et constituée de déchets de pierre et, de chaque côté de celle-ci, un creux pierreux menant, au niveau de la paroi ouest, aux deux entrées de galeries: l'entrée SW semble obturée par des éboulements, l'entrée NW est encore bien accessible. Cette excavation assez arborée est ombragée, sauf la butte médiane qui est plus ensoleillée. L'entrée de l'excavation n'est accessible, à notre connaissance, que par la pente du pierrier.
Le pierrier consiste en un replat pierreux situé au niveau de l'entrée de l'excavation et en une pente couverte de déchets de marbre; celle-ci est longue de plus de 70 m et haute au maximum d'une douzaine de m (elle est plus élevée vers le nord) et est bordée vers le bas par une aire plus ou moins plane, envahie de ligneux par endroits, où arrive le chemin d'accès. Celui-ci prend naissance au niveau de la rue des Bruyères, au même endroit que l'ancien chemin qui rejoint le village de Salet.
Fréquentation du site: Malgré la présence d'une barrière en barbelés à l'entrée du site et d'une plaque 'Propriété privée', le site semble assez fréquenté, surtout le secteur inférieur du pierrier qui sert de lieu de pique-nique. L'excavation est invisible du bas du pierrier et peu apparente du replat supérieur.
Présence de déchets: Quelques déchets de pique-nique.
Environnement du site: Le site est intégré dans le massif boisé incluant le bois des Aujes. La rue des Bruyères, qui relie le hameau de Salet à la vallée de la Molignée, et la rue de la Molignée (N971) passent en contrebas du pierrier, à l'est de la carrière.

Description biologique

Excavation
Les ligneux, assez abondants dans le fond, appartiennent aux espèces suivantes: Corylus avellana (abondant), Carpinus betulus, Salix caprea, Acer campestre, A. pseudoplatanus, Fraxinus excelsior, Ribes uva-crispa, Crataegus monogyna, Ligustrum vulgare, Clematis vitalba (abondante), Rubus sp. (abondant par endroits).
Outre des bryophytes, la végétation herbacée comprend en majorité des espèces forestières ou de lisières, ainsi que des espèces d'éboulis et de falaises: Helleborus foetidus, Urtica dioica (au pied des falaises), Fragaria vesca, Geranium robertianum, Vincetoxicum hirundinaria (abondante), Teucrium scorodonia, Ajuga reptans, Lamium galeobdolon, Veronica arvensis, Scrophularia nodosa, Galium aparine (au pied des falaises), Galium mollugo, Hieracium murorum, Carex digitata, Arum maculatum, Asplenium trichomanes (abondant), A. scolopendrium (plusieurs touffes), Ceterach officinarum (> 50 touffes, surtout sur la butte pierreuse vers l'entrée), Dryopteris filix-mas, Polypodium vulgare,...
Pierrier
La pente instable et la partie supérieure sont colonisées par des ligneux peu nombreux: Betula pendula et Salix caprea (en bas de pente), Cornus sanguinea, Corylus avellana, Clematis vitalba, Rubus sp.,... La végétation herbacée y est discontinue et composée essentiellement de Rumex scutatus (abondant), Erophila verna, Sedum album, Fragaria vesca, Potentilla neumanniana, Sanguisorba minor, Linum catharticum, Geranium robertianum, Euphorbia amygdaloides, Thymus pulegioides, Origanum vulgare, Teucrium scorodonia, Hieracium pilosella, Inula conyzae, Picris hieracioides, Eupatorium cannabinum, Melica ciliata (touffes dispersées sur la pente, plus nombreuses sur le haut).
Le terre-plein en bas du pierrier est envahi par Salix caprea, Betula pendula, Acer pseudoplatanus, Fraxinus excelsior, Crataegus monogyna, Cornus sanguinea, Corylus avellana, mais reste globalement assez ouvert. Parmi les plantes herbacées: Ranunculus acris, Rumex scutatus, Hypericum hirsutum, H. perforatum, Primula veris, Sedum album, Sanguisorba minor, Potentilla neumanniana, P. anserina, Fragaria vesca, Lathyrus sylvestris (abondant - > 1 are), Lotus corniculatus, Trifolium medium, T. pratense, T. dubium, Melilotus albus, Oenothera sp., Geranium robertianum, Daucus carota, Centaurium erythraea, Solanum dulcamara, Echium vulgare, Teucrium scorodonia, Prunella vulgaris, Origanum vulgare, Thymus pulegioides (peu abondant), Verbena officinalis, Euphrasia sp., Odontites vernus, Chaenorhinum minus, Galium mollugo, Valeriana repens, Dipsacus fullonum, Senecio erucifolius, Hieracium lachenalii, H. murorum, H. pilosella, Tanacetum vulgare, Eupatorium cannabinum, Tussilago farfara, Picris hieracioides, Solidago virgaurea, Inula conyzae, Erigeron acer, Carex sylvatica, C. flacca, Melica ciliata (touffes dispersées), Poa compressa, Brachypodium sylvaticum, Dactylis glomerata, Listera ovata (quelques pieds sous des saules),...

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): marbre noir.
Référence DPPGSS: -
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx). - J.-P. JACOB (AVES).