Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

95 - Beulet-Nord

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Vaux-sur-Sûre
Cantonnements DNF :Neufchâteau
Surface :60.27 ha
Coordonnées :X Lambert : 240130 - Y Lambert : 66942
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La vallée du Beulet (cours d'eau affluent de la Sûre) s'étire à environ deux kilomètres au sud-ouest des villages de Nives et de Cobreville. Cette vallée subit une forte pression sylvicole, l'épicéa a fréquemment été planté sur les versants mais également dans la plaine alluviale. Dans les zones dégagées, c'est surtout la mégaphorbiaie à Phalaris arundinacea et Filipendula ulmaria qui se développe. Des fragments de jonchaies à Juncus acutiflorus, de bas-marais à Comarum palustre et Menyanthes trifoliata (localement accompagné d'Eriophorum angustifolium ) et des cariçaies à Carex rostrata, Carex vesicaria et C. nigra (parfois Carex acutiformis ) apparaissent où le sol est gorgé d'eau. La zone comprend aussi de nombreux recrûs forestiers, des landes sèches à Calluna vulgaris et Vaccinium myrtillus. Cette vallée est riche en odonates et papillons. Le site est fréquenté par la locustelle tachetée, la rousserolle verderolle, le bruant des roseaux, la pie-grièche écorcheur et la bondrée apivore. (Ph. Collas).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Hompré5.83 haVAUX-SUR-SURELUXEMBOURG
Vaux-sur-Sûre54.44 haVAUX-SUR-SURELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Neufchâteau60.27 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Pas de conservateur.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
86Beulet8,09 ha

Biotopes

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
38.13Pâtures abandonnées

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon
Emberiza schoeniclusOuiNon
Lanius collurioOuiNon
Locustella naeviaOuiNon
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Brenthis inoNonNon
Limenitis camillaNonNon
Melanargia galatheaNonNon
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx splendensNonNon
Calopteryx virgoNonNon
Cordulegaster boltoniiNonNon
Cordulia aeneaNonNon
Gomphus pulchellusNonNon
Somatochlora metallicaNonNon
Plantes - Plantes supérieures
Arabis glabra
Carex vesicaria
Comarum palustre
Daphne mezereum
Eriophorum angustifolium
Galeopsis segetum
Jasione montana
Menyanthes trifoliata
Succisa pratensis
Trifolium aureum

Commentaires sur la faune

Mammifères :
Le chevreuil (Capreolus capreolus) est régulièrement observé.

Avifaune :
La Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), la Locustelle tachetée (Locustelle naevia), la Rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris) et le Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) se reproduisent sur le site.

Odonates :
Calopteryx splendens, Calopteryx virgo, Cordulegaster boltoni, Cordulia aenea, Gomphus pulchellus, Orthetrum cancelattum, Platycnemis pennipes, Pyrrhosoma nymphula, Somatochlora metallica

Lepidoptères :
Aphantopus hyperantus, Araschnia levana, Brenthis ino, Lasiommata megera, Limenitis camilla, Melanargia galathea, Ochlodes sylvanus, Thymelicus lineolus

(source : dossier de demande d'agrément, 1998)

Commentaires sur la flore

Arabis glabra, Carex acutiformis, Carex vesicaria, Comarum palustre, Daphne mezereum, Eriophorum angustifolium, Galeopsis segetum, Jasione montana, Lathyrus linifolius, Menyanthes trifoliata, Succisa pratensis, Trifolium aureum
(source : dossier de demande d'agrément, 1998)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Programme 'cigogne noire'.
Conservation d'une vallée ardennaise de grand intérêt botanique, ornithologique et entomologique, abritant des formations de taillis, des landes sèches, des pelouses maigres et des bas-marais acides.

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : enrésinement des versants et du fond de vallée, remblayage ou drainage de zones humides, creusement d'étangs de pêche, installation de chalets de vacances...
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...

Recommandations

Etude botanique et ornithologique complète souhaitable après constitution définitive de la réserve. Partie nord du site de peu d'intérêt.
- agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires ;
- développement et recherche de nouveaux partenariats pour la gestion de la réserve naturelle par le pâturage extensif.

Plan de gestion

La gestion vise la réouverture du fond de vallée et le développement de la végétation caractéristique des prés humides.
Un contrat d'entreprise permettant le pâturage tardif (avec quel type d'animaux ?) est actuellement en cours sur une partie de la réserve. La gestion prévoit une extension de ce pâturage et surtout l'élimination des épicéas, ce qui n'est pas une tâche aisée en raison notamment de la difficulté d'accès à de nombreuses parcelles.
Les flancs de vallée sont actuellement formés en grande partie de taillis veillissants, ils seront rajeunis et gérés en rotation longue d'environ 21 ans.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Le site se trouve entre les villages de Nives, Remoiville et Winville.
La partie nord est constituée de la plaine alluviale et du versant orienté au SSO d'un petit affluent de la rive droite du ruisseau de Beulet, tributaire du bassin de la Sûre.
Géologie : Siegenien supérieur (Cb2a) (schistes phylladeux, phyllades).

Le site du Beulet est à environ deux kilomètres à l'ouest-sud-ouest des villages de Nives et de Cobreville. Le site s'étend dans la vallée du ruisseau de Beulet, tributaire du bassin de la Sûre, et d'un de ses affluents.
Le sous-sol est constitué de schistes phylladeux et de phyllades du Siegenien supérieur (Cb2a).
Le site fait partie de la Zone de Protection Spéciale 'Ardenne méridionale et Haute-Sûre', désignée en application de la directive européenne 79/409.

Description biologique

Partie nord du site : La partie nord du site est constituée d'une ancienne prairie pâturée à l'abandon.
La plus grande superficie est occupée par une prairie très banale, formée de graminées (Holcus lanatus, Poa trivialis, Phleum pratense, Festuca rubra, F. pratensis, Deschampsia cespitosa, Anthoxanthum odoratum, Alopecurus pratensis, Cynosurus cristatus, etc) accompagnées de Cirsium arvense, Rumex obtusifolius, R. crispus, R. x acutus et de nombreuses espèces communes dans les prairies humides. de petites surfaces sont envahies par Urtica dioica, Galium aparine,... (CORINE 38.13).
En bordure du ruisseau se concentrent : Caltha palustris, Senecio ovatus, Mentha aquatica, Angelica sylvestris, Juncus effusus, Valeriana dioica, Lotus pedunculatus, Persicaria bistorta, Phalaris arundinacea,...
Le versant (SSO, pente 10°), plus sec porte une flore assez variée dans laquelle on observe : Festuca rubra, Phleum pratense, Poa pratensis, Lathyrus linifolius subsp. montanus, Chrysanthemum leucanthemum, Pimpinella saxifraga, Rumex acetosa, Achillea millefolium, Trifolium dubium, Stachys officinalis, Stellaria graminea, S. holostea, Veronica arvensis, V. chamaedrys, Potentilla sterilis, Cerastium vulgatum, Plantago lanceolata, Ranunculus acris, Thymus pulegioides, Vicia sativa, V. cracca, etc.
L'espèce la plus intéressante est Arabis glabra,présente en lisière forestière.
(d'après Saintenoy-Simon, 1994)
La partie de la vallée du ruisseau du Beulet où se situent les parcelles mises en réserve naturelle est fortement encaissée. Cette vallée subit une forte pression agricole et sylvicole. L'épicéa a fréquemment été planté sur les versants mais également dans la plaine alluviale.
Certaines plantations ont été acquises par les RNOB en vue de leur restauration en prés humides. Là où les épicéas sont malvenus, la végétation originelle apparaît et ce sont notamment la mégaphorbiaie à reine des prés (Filipendula ulmaria) ou la phalaridae à Phalaris arundinacea qui se développent. Le ruisseau est eutrophisé comme en témoigne l'abondance des orties (Urtica dioica) et du gaillet gratteron (Galium aparine) sur les berges.
Là où le sol est gorgé d'eau apparaissent des fragments de jonchaies acutiflores et des cariçaies à Carex rostrata et C. nigra.
Les parcelles situées sur les pentes qui ne sont pas plantées d'épicéas sont occupées par un taillis évoluant vers la chênaie acidophile. Une longue parcelle située de part et d'autre d'un petit affluent du ruisseau de Beulet est également propriété des RNOB. Cette prairie mésophile abrite une flore remarquable et héberge une grande diversité de papillons. La Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) qui dépend des gros insectes pour sa nourriture, s'y reproduit.
(d'après la fiche RNOB, 1999)

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Ruines d'une ancienne tannerie.

Histoire du site

D'après Ferraris, le site était occupé par des prairies.

Biblio

, 1990, Demande d'agrément 1990 pour la réserve naturelle de la Sûre/partie Volaiville Petit Moulin., Dossier n°12, 36 pages.
, 1991, Demande d'agrément 1991 pour la réserve naturelle de la Sûre., Dossier n°7, 64 pages.
, 1988, Demande de subvention 1987 pour la réserve naturelle de Volaiville., Dossier n°1.
, 1989, Demande de subvention 1988 pour la réserve naturelle de la Sûre (Volaiville et Nives)., Dossier n°10, 31 pages.
, 1983, La vallée de la Sûre., Réserve Naturelles, 1983/2 : 28-29.
, 1984, Une nouvelle réserve naturelle à Volaiville., Réserves Naturelles, 1984/6 : 20-21.
, 1989, La cigogne noire en Europe., Réserves Naturelles, 1989/1 : 7-8.
, 1990, Le Réglement Communal d'Urbanisme au service de la protection de la nature : le cas de Vaux-sur-Sûre., Actes du colloque "Gérer la Nature ?", Ministère de la Région Wallonne, Service de la Conservation de la Nature, Travaux n° 15 : 395-408.
, 1989, La sauvegarde des fonds de vallées de l'Ardenne belgo-luxembourgeoise. Présentation des sites grands-ducaux., Réserves Naturelles, 1989 : 26-31.
, 1990, Gestion des réserves naturelles du bassin de la Sûre., Actes du colloque "Gérer la Nature ?", Ministère de la Région Wallonne, Service de la Conservation de la Nature, Travaux n° 15 : 467-472.
, 1989, La sauvegarde des fonds de vallée de l'Ardenne. Les réserves existantes., Réserves Naturelles, 1989/1 : 20-25.
, 1989, La sauvegarde des fonds de vallées de l'Ardenne belgo-luxembourgeoise., Réserves Naturelles, 1989/1 : 10-12.
, 1978, Etude écologique du parc naturel de la Haute Sûre (2e partie)., Centre d'Ecologie Forestière et Rurale, Gembloux, 59 pp.
, 1989, Elle a su revenir, sachons la garder., Réserves Naturelles, 1989/1 : 5-6.
, 1983, De Zwarte Ooievaar (Ciconia nigra) in de Benelux., Veldornithologisch Tijdschrift, 6 : 39-58.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA