Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

960 - Moulin de la Fosse

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Manhay
Cantonnements DNF :La Roche
Surface :48.43 ha
Coordonnées :X Lambert : 240871 - Y Lambert : 105925
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le Moulin de la Fosse est un vaste pré humide abandonné situé au confluent de l'Aisne et de plusieurs affluents de cette rivière ardennaise. La vallée de l'Aisne s'élargit à cet endroit et a permit le développement d'une large mosaïque d'habitats très contrastés, les zones les plus humides jouxtant directement les parties les plus sèches. Le site recèle le plus grand ensemble de pelouses à nard du Plateau des Tailles ainsi que d'importantes populations d'insectes protégés et/ou menacés comme par exemple le nacré de la bistorte (Boloria eunomia), le cuivré de la bistorte (Lycaena helle) et le moiré franconien (Erebia medusa). Des aménagements doivent être mis en oeuvre pour en améliorer encore l'intérêt.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L4 - Plateau des Tailles

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Dochamps25.58 haMANHAYLUXEMBOURG
Grandménil5.54 haMANHAYLUXEMBOURG
Odeigne17.3 haMANHAYLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
La Roche48.43 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Commentaires sur les biotopes

La plus grande zone intéressante dans le bassin de l'Aisne. Mosaïque d'habitats d'un grand intérêt, humides et secs, très contrastés, parfois sur quelques mètres. Les morceaux de pelouses à nard sont sans doute les plus grands fragments restant au Plateau des Tailles même si une 20% d'entre eux sont plantés d'épicéas en mauvais état sanitaire. Les zones à bistorte ne sont pas très importantes mais le potentiel existe (restauration du régime hydrique traditionnel).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Ciconia nigraOuiOui-1997C
Falco subbuteoOuiNon-1997C
Sylvia currucaOuiNon-1997C
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Rana temporariaOuiNon-1997CDufrêne M. et al.
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon-1997CDufrêne M. et al.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria eunomiaOuiOui> 100 ind.1997BDufrêne M. et al.
Erebia medusaOuiOui> 100 ind.1997ADufrêne M. et al.
Lycaena helleOuiOui> 20 ind.1997BDufrêne M. et al.
Lycaena hippothoeNonOui1997Dufrêne M. et al.
Melitaea athaliaOuiOui1-5 ind.1997CDufrêne M. et al.
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Macropis europaea1997J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Carex laevigata100 pieds2012Société botanique de Liège (F. Wyzen)
Comarum palustre1997CDufrêne M. et al.
Galium sylvaticum50 pieds2012Société botanique de Liège (F. Wyzen)
Genista anglica1 piedCGIREA
Hydrocotyle vulgaris100 pieds2012Société botanique de Liège
Menyanthes trifoliata-1997CDufrêne M. et al.
Nardus stricta1997Dufrêne M. et al.
Oreopteris limbosperma4 pieds2012Société botanique de Liège
Platanthera chlorantha25 pieds2012Société botanique de Liège
Viola palustris2012Société botanique de Liège
Wahlenbergia hederacea20 pieds2012Société botanique de Liège (L. Bailly, J.-L. Gathoye)

Commentaires sur la faune

Dipteres: Xylota coeruleiventris

Hémiptères: Cicadula saturata, Mocuellus metrius.

Hyménoptères: Macropis europaea.

Lépidoptères: Boloria eunomia, Erebia medusa, Lycaena helle, Lycaena hippothoe, Melitaea athalia.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conserver un patrimoine unique au Plateau des Tailles, tant par sa taille que son hétérogénéité et son intérêt. Protection des pelouses à nards et des prairies humides à bistorte. De nombreuses espèces protégées et/ou menacées dépendent de ces habitats comme Proclossiana eunomia, Lycaena helle, Erebia medusa.

Menaces

Actuellement, il n'y a pas de menaces directes sur le site, si ce n'est qu'une partie significative peut être plantée du jour au lendemain. La qualité de l'eau qui vient des villages de Lamormenil et de Freyneu (ruisseau du Pont d'Ayeneu) doit être contrôlée. L'impact des épandages d'engrais et d'amendements dans les prairies voisines devrait aussi être contrôlés.

Recommandations

Vu l'intérêt biologique majeur du site, on propose un statut de protection fort et définitif (ZHIB ou RND). Ce site clé est au confluent de plusieurs vallées et il récèle les populations les plus importantes de plusieurs espèces menacées. Il est très probable que l'équilibre des réseaux de ces populations de la vallée de l'Aisne dépend d'abord du devenir de ce site. Pour le bassin de l'Aisne, le maintien de ce site et du site du Pont de la Bounire doivent être considérés comme prioritaires pour le maintien des populations de Proclossiana eunomia et dans une moindre mesure, de Lycaena helle.

Plan de gestion

Limiter les espèce envahissantes, comme la reine de prés (Filipendula ulmaria), les ronces et espèces de friches qui colonisent les zones sèches. La restauration et le maintien des pelouses à nard sont prioritaires. Plantation de cordons d'aulnes le long des ruisseaux venant du village de Lamormenil et d'écrans de verdure pour couper la vallée.

Accès du public

Propriété privée ?

Détails

Description physique

Le site est localisé dans le bassin orographique de l'Aisne.

Description biologique

Le site est constitué principalement d'un ancien pré de fauche. Il se caractérise par la présence de zones humides colonisées par une végétation dense (mégaphorbiaie) entrecoupées de petites zones sèches à végétation basse (pelouses à nard). Cette alternance de milieux rend le site particulièrement intéressant.

En amont des ruisseaux vers Lamormenil, la végétation est partiellement envahie par la reine des prés (Filipendula ulmaria). On note également l'abondance de bistorte (Persicaria bistorta) dans cette zone.

Une filipendulaie quasiment homogène couvre une grande partie du bas du site. Ailleurs, les zones humides sont dominées par le jonc à tépales aigus (Juncus acutiflorus), où apparaissent également de nombreuses plantes nectarifères ces dernières favorisant la présence d'une entomofaune riche. Une nouvelle espèce d'Hémiptère pour la Belgique, la cicadelle Cicadula saturata, a été découverte sur le site en juin 1997 (réc. et dét. J.-Y. Baugnée).

Les zones plus sèches sont occupées par des pelouses à nard (Nardus stricta). Elles ont favorisé le développement d'espèces telles la callune (Calluna vulgaris), la gesse des montagne (Lathyrus linifolius) et l'épervière en ombelle (Hieracium umbellatum).

Une trentaine de boules de saule à oreillettes (Salix aurita) sont réparties sur le site. Elles hébergent notamment la fauvette babillarde (Sylvia curruca).

Monument naturel

A vérifier.

Monument historique

Des amas de blocs et pierres sont localisés à plusieurs endroits. D'autres pierres similaires sont arrangées de manière à laisser penser qu'une vieille contruction a été érigée non loin de l'Aisne.

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

M. DUFRENE, J.-L. GATHOYE & J.-Y. BAUGNEE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, Avenue Maréchal Juin, 23, B-5030 Gembloux).

Date de la dernière modification de la fiche

2012-06-25