Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

961 - Moulin de Crahay

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Manhay
Cantonnements DNF :La Roche
Surface :8.14 ha
Coordonnées :X Lambert : 241987 - Y Lambert : 106369
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site se compose de deux parties fort différentes, distante l'une de l'autre d'environ 100 m. La partie ouest est la plus humide et dominée par un bas-marais à sphaignes et une jonchaie colonisée par des aulnes. Trois espèces d'Orchidées y sont observées ainsi que des plantes devenues rares comme Wahlenbergia hederacea et Pedicularis sylvatica. La seconde partie du site, située sur un bourrelet alluvial de l'Aisne est l'un des trois derniers fragment de prairies à bistorte et à canche cespiteuse de la vallée de l'Aisne et celui situé le plus en amont. Elle recèle de belles populations de Proclossiana eunomia et de Lycaena helle, populations qui les plus proches de celles du Martin-Moulin et de la Lienne.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L4 - Plateau des Tailles

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Dochamps4.05 haMANHAYLUXEMBOURG
Odeigne4.09 haMANHAYLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
La Roche8.14 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
D2.2Bas-marais acides

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
37.217Prés à jonc épars
44.912Aulnaies marécageuses oligotrophes

Commentaires sur les biotopes

Les habitats de la zone ouest présentent une physionomie très particulière suite à la retenue de l'eau qui est entraînée par des anciens remblais.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Nucifraga caryocatactesOuiNon1997C
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria eunomiaOuiOui50-100 ind.1997BM. Dufrêne et al.
Lycaena helleOuiOui50 ind.1997BM. Dufrêne et al.
Melitaea athaliaOuiOui1997BM. Dufrêne et al.
Plantes - Plantes supérieures
Dactylorhiza maculata± 10 pieds1997CJ.L. Gathoye
Dactylorhiza majalis± 10 pieds1997C
Menyanthes trifoliata1997C
Pedicularis sylvatica1997C
Succisa pratensis
Veronica scutellata1997C
Wahlenbergia hederacea1997C
Plantes - Mousses
Sphagnum spp.1997C

Commentaires sur la faune

Une nouvelle espèce d'Homoptère pour la Belgique a été découverte sur le site tourbeux en juin 97: Kelisia ribauti (Delphacidae - Homoptera). On y observe aussi Mellicta athalia (Nymphalidae - Lepidoptera) et Libellula depressa (Odonata).

Commentaires sur la flore

Deux parties bien contrastées composent le site : la zone humide colonisée par les aulnes est occupée par des espèces d'orchidées, de nombreux coussinets de Sphaignes, Wahlenbergia hederacea, Pedicularis sylvatica et Veronica scutellata. Présence de quelques pieds de Succisa pratensis. L'autre zone, au bord de l'Aisne, est moins originale d'un point de vue botanique.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une série d'habitats humides très particuliers et devenus fort rares en Ardenne pour la partie très humide; l'une des dernières prairies à bistorte et à canche de la vallée de l'Aisne pour la seconde partie.

Menaces

La partie tourbeuse de la partie est du site est soumise à un pâturage très intense durant l'été car elle fait partie d'une prairie amendée. Un drain a été creusé en juillet 97, l'ensemble du site est menacé. La partie est n'est pas directement menacée mais pourrait être plantée d'épicéas du jour au lendemain.

Recommandations

Dans la zone ouest, le drain doit être supprimé et une clôture doit être placée pour limiter la pression des vaches dans la partie humide du site. Les deux parties du site méritent largement le statut de ZHIB; un compromis devrait pouvoir être trouvé avec l'éleveur pour lui permettre de continuer à utiliser la prairie engraissée mais limiter l'effet du pâturage dans la zone fangeuse. Les vaches sont en effet utiles pour contrôler la croissance des saules qui colonisent le site rapidement. Cette zone très humide jouxte une zone forestière (aulnaies et taillis) qui pourrait être associé au site.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Propriété privée.

Détails

Description physique

Le site est localisé dans le bassin orographique de l'Aisne.

Description biologique

Le site se compose de deux parties fort différentes :
La première est une prairie humide abandonnée qui a pris le facies d'un bas-marais tourbeux et d'une jonchaie à Juncus effusus. On note une grande abondance de jeunes aulnes glutineux Alnus glutinosa, ce qui suppose une évolution à court du site vers une formation de type forêt alluviale. Le sol est fréquemment inondé, ce qui favorise la présence d'espèces hydrophiles (trèfle d'eau, odonates, ...).
Une nouvelle espèce d'homoptère pour la Belgique a été découverte sur le site en juin 97: Kelisia ribauti (Delphacidae). Cette espèce nécessite un sol acide, en altitude. Elle dépend également de la présence de carex de petite taille, tel que Carex echinata observé sur le site.
La seconde partie est située sur un bourrelet alluvial occupé par une prairie à bistorte et à canche cespiteuse. Celle-çi est colonisée par des espèces opportunistes formant des zones quasiment monospécifiques: Filipendula ulmaria, Lysimachia vulgaris, Rubus sp., Holcus sp., Scirpus sylvaticus. De petites zones sont colonisées par la bistorte Persicaria bistorta; elles pourraient être développées par une gestion adéquate du niveau d'eau au printemps et la coupe de quelques arbres visant à restaurer le faciès de prairie. C'est dans cette seconde partie du site que Proclossiana eunomia et Lycaena helle forment deux populations d'au moins 50 individus. C'est l'un des trois derniers fragment de prairies à bistorte et à canche cespiteuse de la vallée de l'Aisne et celui situé le plus en amont; une connection avec les populations de la Vallée de la Lienne ou du Martin-Moulin n'est pas à exclure.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

A compléter.

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

M. DUFRENE, J.-L. GATHOYE & J.-Y. BAUGNEE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, Avenue Maréchal Juin, 23, B-5030 Gembloux).