Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

97 - Décanteurs de l'ancienne sucrerie de Brugelette

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ancienne réserve naturelle de Bolignies
Communes :Brugelette
Cantonnements DNF :Mons
Surface :30 ha
Coordonnées :X Lambert : 114638 - Y Lambert : 142816
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Comprenant à l'origine le bois humide situé de part et d'autre de la Dendre, au niveau du village de Bollignies, le site a été élargi pour inclure les décanteurs de l'ancienne sucrerie de Brugelette, dont l'intérêt ornithologique s'avère important. Parmi les espèces nicheuses figurent notamment la gorgebleue à miroir (Luscinia svecica) et peut-être aussi la bouscarle de Cetti (Cettia cetti). Les plans d'eau sont fréquentés, en particulier durant l'hiver, par divers oiseaux d'eau dont la sarcelle d'hiver (Anas crecca), la grande aigrette (Ardea alba) et la bécassine des marais (Gallinago gallinago). L'ancien couvent implanté en bordure sud du site constitue un refuge pour une importante colonie reproductrice de murin à oreilles échancrée (Myotis emarginatus).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Brugelette4.86 haBRUGELETTEHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons4.86 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
88Bolignies4,86 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis emarginatusOuiOuiReproduction (anc. couvent)2012GT Plecotus
Pipistrellus pipistrellusOuiOui
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNonRégulier2012Divers obs.
Anas creccaNonOuiHivernage (max. 75 ex.)2012Divers obs.
Ardea albaOuiNonHivernage (1-3 ex.)2012F. Doyen
Cettia cettiOuiNon1 chanteur2014P. Dupriez
Cuculus canorusOuiOui2014P. Dupriez
Gallinago gallinagoOuiOuiHivernage (1-3 ex.)2012A. Crusiaux
Luscinia svecicaOuiNonNicheur (> 3 chanteurs)2012M. Derume
Mergus albellusOuiNonHivernage occasionnel2012
Tadorna tadornaOuiNon2014P. Dupriez
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2014P. Dupriez, M. Amorison
Lissotriton helveticusOuiNon2014M. Amorison
Lissotriton vulgarisOuiNon2014M. Amorison
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2014P. Dupriez
Plantes - Plantes supérieures
Berula erecta1990J. Saintenoy-Simon
Listera ovata
Veronica anagallis-aquatica1990J. Saintenoy-Simon

Commentaires sur la faune

Amphibiens (données P. Dupriez et M. Amorison 2014): Bufo bufo, Ichthyosaura alpestris, Lissotriton helveticus, Lissotriton vulgaris, Pelophylax kl. esculentus, Pelophylax ridibundus, Rana temporaria.

Lépidoptères rhopalocères (données divers obs. 2010-2014): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Araschnia levana, Inachis io, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris napi, Pieris rapae, Plebeius agestis, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Odonates (données F. Stocman 2011): Aeshna cyanea, Anax imperator, Calopteryx splendens, Orthetrum cancellatum.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Plantes: Cotoneaster dielsianus, Cotoneaster horizontalis, Heracleum mantegazzianum, Juglans regia, Melilotus albus, Robinia pseudoacacia, Senecio inaequidens.

Animaux: Alopochen aegyptiacus, Branta canadensis, Harmonia axyridis, Pelophylax ridibundus.

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site se trouve dans une zone de sources située au confluent du Rieu des Gages et de la Dendre orientale (rive droite), sur les alluvions de ces deux cours d'eau. La Dendre orientale coule pratiquement depuis ses sources jusqu'à Ath, dans les calcaires viséens et tournaisiens, qui ont été exploités à Maffle à quelques kilomètres en aval. Les décanteurs s'étendent sur la rive gauche de la Dendre orientaleà une altitude de 60 m environ.

Description biologique

A l'origine, seul le bois humide situé au nord de l'ancienne sucrerie, de part et d'autre de la Dendre, était considéré comme présentant un intérêt biologique, à tel point qu'une réserve naturelle y fut créée durant les années 1980.

D'après des observations effectuées par J. Saintenoy-Simon et coll. (AEF), le 9 juillet 1990, une partie du site est occupée par une aulnaie plantée de peupliers, caractérisée par l'abondance des espèces nitrophiles. Dans la futaie on observe surtout Alnus glutinosa et quelques Fraxinus excelsior. Certains arbres sont envahis par Hedera helix et la lisière forestière est entremêlée de Bryonia dioica. Le taillis est largement dominé par Sambucus nigra, accompagné d'Acer pseudoplatanus, Fraxinus excelsior, Prunus domestica, Prunus padus, Quercus robur, Cornus sanguinea, Crataegus monogyna, Sorbus aucuparia, ... Au sol, les espèces les plus abondantes sont Urtica dioica, Galium aparine, Aegopodium podagraria, Geranium robertianum, Glechoma hederacea, Silene dioica, Alliaria petiolata, mais également Paris quadrifolia et Listera ovata signalées par SNIJDERS (1975). Ce boisement peut être assimilé au Stellario-Alnetum glutinosae.

Le long de la Dendre, qui n'est pas trop polluée à cet endroit, on trouve également Stellaria nemorum, Primula elatior, Angelica sylvestris, Festuca gigantea, Symphytum officinale, Geum urbanum, Stachys sylvatica, Anthriscus sylvestris, Heracleum sphondylium, Rumex sanguineus, etc. (espèces de l'Aegopodio-Fraxinetum).

Des saussaies riveraines (Salicion triandro-viminalis) comportent Salix cinerea, S. viminalis, Salix caprea, S. alba, S. fragilis et les hybrides Salix x sericans et S. x holosericea. De nombreux saules ont été plantés pour stabiliser les berges et essayer d'enrayer le développement de Petasites hybridus qui forme localement de remarquables peuplements poussant à hauteur d'homme.

Jadis de petites mares ont été creusées à des niveaux différents, près des sources naturelles. Elles sont pour le moment pratiquement asséchées. A leur niveau poussent quelques plantes hygrophiles comme Epilobium hirsutum, Scrophularia auriculata, Iris pseudacorus, Myosoton aquaticum, Myosotis scorpioides, Sparganium erectum, Filipendula ulmaria, Calystegia sepium, Solanum dulcamara, Phalaris arundinacea,... Sur les alluvions vaseuses et là où se trouvaient les zones de suintements, on remarque entre autre Ranunculus sceleratus, Veronica anagallis-aquatica, Berula erecta, Juncus effusus, Callitriche sp... (Bidention, Glycero-Sparganion).

La faune du bois humide et de ses alentours a été documentée par SNIJDERS (1975) puis CHODOIR et BOOSTEN (1983), qui citent les espèces suivantes:

- mammifères: Pipistrellus pipistrellus, Erinaceus europaeus, Mustela nivalis, M. erminea, M. putorius, Eliomys quercinus, Neomys fodiens, Ondatra zibethicus;

- oiseaux: Scolopax rusticola, Gallinago gallinago, Actitis hypoleucos, Tringa totanus, Ardea cinerea, Rallus aquaticus, Emberizia schoeniclus (nicheur), Carduelis carduelis (nicheur), Emberiza (= Milaria) calandra, Athene noctua, Alcedo atthis, Carduelis cannabina, Certhia brachydactyla;

- amphibiens: Rana temporaria, R. esculenta, Bufo bufo, Triturus alpestris, Triturus vulgaris;

- coléoptères: Elaphus cupreus, Loricera pilicornis, Demetrias imperialis, Ilybius ater, Colymbetes fuscus, Helophorus aquaticus, Phyllotreta ochripes, Chrysomela polita, Scaphidium quadrimaculatum, Clytus arietis, Leptura maculata, Catops picipes, Euplectus curtisii;

- lépidoptères: Anthocharis cardamines, Inachis io, Araschnia levana, Sesia apiformis, Ourapterix sambucaria.

La végétation des décanteurs et des zones de friches n'a pas encore été décrite en détail. La flore est dominée par les espèces rudérales et nitrophiles. Les bassins ont surtout un intérêt ornithologique: nidification de la gorgebleue à miroir (Luscinia svecica), hivernage de la sarcelle d'hiver (Anas crecca), site de halte migratoire pour divers limicoles.

Monument historique

Décanteurs de sucrerie.

Histoire du site

Sur la carte de Ferraris, au 18ème siècle le site était une prairie marécageuse.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)

Date de la dernière modification de la fiche

2015-01-27