Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

981 - Rochers de Samson

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Andenne
Cantonnements DNF :Namur
Surface :7.55 ha
Coordonnées :X Lambert : 194741 - Y Lambert : 128597
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E7 - Vallée de la Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Thon7.55 haANDENNENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur7.55 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Classé comme site le 12 mai 1944.

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Namur, 39, avenue Reine Astrid, 5000 Namur (Tél. : 081/71.54.11 - Fax : 081/71.54.10).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
295Rochers de Samson7,55 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis mystacinus/brandtii< 10 i.J. Fairon
Myotis nattereriOuiOuiPrésence2002S. Lamotte
Plantes - Plantes supérieures
Allium sphaerocephalon1997J. Saintenoy-Simon
Capsella rubella1997J. Saintenoy-Simon
Ceterach officinarum1997J. Saintenoy-Simon
Geranium lucidum1997J. Saintenoy-Simon
Lactuca perennis1997J. Saintenoy-Simon
Lunaria rediviva1997J. Saintenoy-Simon
Orchis mascula1997J. Saintenoy-Simon
Rhamnus cathartica1997J. Saintenoy-Simon
Sisymbrium austriacum subsp.austriacum1997J. Saintenoy-Simon
Taxus baccata1997J. Saintenoy-Simon

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Espèce protégée : Lunaria rediviva.
Espèces intéressantes : Sisymbrium austriacum subsp. austriacum, Geranium lucidum, Taxus baccata, Capsella rubella...

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site d'intérêt multiple de la vallée de la Meuse.

Menaces

Surfréquentation possible du site avec dégradations. Des tours médiévales menacent de s'écrouler.
Feux dans la grotte. Dégradation des parois.

Recommandations

Consolidation des ruines, avec éventuellement le dégagement de certaines parties.
Entretien des vestiges de pelouses et de leurs abords.
Dégagement des points de vue.
Réalisation d'un livret-guide didactique.
Mise en place d'un système de fermeture des accès à la grotte Roger.

Plan de gestion

Des mesures de consolidation des ruines médiévales sont à l'étude (tour sud). Pour cela, un chemin sera aménagé au sud du site, mais en grande partie hors réserve.
Mise en place d'un système de fermeture des accès à la grotte Roger.

Accès du public

Accès autorisé sur les sentiers.

Détails

Description physique

La partie des rochers du Samson qui a été incluse dans la réserve domine le confluent du Samson et de la Meuse, en rive droite de ces deux cours d'eau. Elle fait face au village de Namèche et est environnée de carrières en activité. Au centre du massif protégé, mais hors réserve, existe d'ailleurs une carrière désaffectée occupée par un camping-caravaning.

La réserve comprend :
- une falaise quasi verticale exposée au nord, entrecoupée par des crevasses boisées;
- un éboulis au pied de cette falaise;
- un plateau accidenté sur lequel subsistent de nombreux vestiges de la forteresse médiévale;
- un versant exposé au sud, très abrupt avec son éboulis.

Géologie : calcaires viséens du bassin de Namur.

Description biologique

Le site a été étudié par J. SAINTENOY-SIMON (1997).
Le versant exposé au nord montre :
- une érablière de ravin riche en Fraxinus excelsior, Acer pseudoplatanus, Acer campestre et Tilia platyphyllos sur lesquels grimpe Hedera helix; dans la strate arbustive clairsemée, on note aussi Ribes rubrum et Ribes uva-crispa; au sol, les espèces mésophiles et nitrophiles sont nombreuses avec entre autres Corydalis solida, Lunaria rediviva, Asplenium scolopendrium ;
- des éboulis de bas de falaises avec Polystichum aculeatum (non revu récemment), Conium maculatum, Lamium maculatum,... ;
- un groupement de fissures à Polypodium interjectum et Cystopteris fragilis, sur les rochers et les antiques murailles;
- un groupement du Festucion pallentis avec en particulier Sisymbrium austriacum subsp. austriacum et Festuca pallens, dans le haut de la paroi.
Sur le plateau sont présents :
- des fragments de pelouses calcicoles à Bromus erectus, cà et là.
- des ourlets thermophiles à Viola hirta, Helleborus foetidus, Campanula persicifolia, Primula veris, Orchis mascula
- des fourrés du Berberidion avec Rhamnus cathartica, Cornus mas, Ligustrum vulgare...
- des fourrés d'épineux à base de Prunus spinosa et Crataegus monogyna, auxquels s'ajoutent Cornus sanguinea, Euonymus europaeus, etc. Ces fourrés préparent l'installation de la chênaie à charme mésophile.
Le versant exposé au sud est occupé par :
- un Alysso-Sedion très bien développé à Sedum album, Sedum rupestre, Thlaspi perfoliatum, Saxifraga tridactylites, Erophila verna subsp. verna...;
- un Festucion pallentis à Festuca pallens, Allium sphaerocephalon, ...
- un éboulis riche en Ceterach officinarum, Lactuca perennis, Rumex scutatus, ...
- des fourrés.

Monument naturel

A compléter.

Monument historique

Carrières.

Histoire du site

Le site était occupé depuis la nuit des temps. On y a trouvé des vestiges d'occupation préhistorique et des vestiges gallo-romains. Une importante forteresse médiévale occupait l'éperon rocheux. Elle fut démantelée au XVIIe siècle.
D'après Ferraris, le site était jadis occupé par des rochers.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1997).