Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

995 - Vallée de la Sûre

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Strainchamps
Communes :Fauvillers, Léglise
Cantonnements DNF :Habay-la-Neuve
Surface :229.11 ha
Coordonnées :X Lambert : 242585 - Y Lambert : 64725
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Ce site s'étire en bordure de la Sûre, entre les villages de Menufontaine et de Bodange (Commune de Fauvillers). Cette portion de la vallée la Sûre (tantôt ouverte tantôt encaissée) est dominée par des plantations résineuses et des pâtures. Localement de grandes surfaces de la plaine alluviale ont été plantées de peupliers. Ce site est constitué par un vaste ensemble de prés de fauche encore actuellement exploités ou abandonnés. Ces derniers sont caractérisés par des mégaphorbiaie à Filipendula ulmaria, des fonds de bois humides en cours de restauration, des prés à Geranium sylvaticum, des prés humides de fauches à Angelica sylvestris, Cirsium palustre, Carex vesicaria, Viola palustris, Persicaria bistorta,... (localement très eutrophisés), des pessières installées sur sols humides (à exploiter), des bras morts de la Sûre colonisés par Potamogeton natans, Ranunculus peltatus-aquatilis, des recrus forestiers. Cette portion de la vallée de Sûre est fréquentée par le martin-pêcheur, le cincle plongeur, la fauvette babillarde, la rousserolle verderolle, la pie-grièche écorcheur, le bruant des roseaux, le serin cini et la cigogne noire. La loutre d'Europe est sporadiquement encore signalée sur ce tronçon de la Sûre. La réserve naturelle RNOB se trouvant sur ce site est en cours d'agrément. Nous nous trouvons ici dans la Zone de protection Spéciale 'Ardenne méridionale et Haute-Sûre'. (Auteur : Ph. Collas; 01/12/1998).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Fauvillers126.2 haFAUVILLERSLUXEMBOURG
Hollange90.07 haFAUVILLERSLUXEMBOURG
Witry12.62 haLEGLISELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Habay-la-Neuve228.89 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
310Strainchamps7,18 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Lutra lutraOuiNonTraces1996
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon
Alcedo atthisOuiNon
Ciconia nigraOuiOui
Emberiza schoeniclusOuiNon
Lanius collurioOuiNon
Serinus serinusOuiOui
Sylvia currucaOuiNon
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Rana esculenta
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2005Graitson (2009)
Coronella austriacaOuiOuiArdoisière de Wisembach2005Graitson (2009)
Natrix natrixOuiOui2005Graitson (2009)
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Callophrys rubiNonNon
Melanargia galatheaNonNon
Papilio machaonNonNon
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx splendensNonNon
Calopteryx virgoNonNon
Gomphus pulchellusNonNon
Gomphus vulgatissimusOuiOui
Somatochlora metallicaNonNon
Plantes - Plantes supérieures
Carex acuta
Carex vesicaria
Geranium sylvaticum

Commentaires sur la faune

Mammifères :
Des traces de la loutre (Lutra lutra) ont été trouvés sur le site en 1996.

Avifaune nicheuse :
Alcedo atthis, Lanius collurio, Acrocephalus palustris, Emberiza schoeniclus, Sylvia curruca et Serinus serinus ont été recensés comme nicheurs de la réserve naturelle RNOB en 1996.
La cigogne noire (Ciconia nigra) est régulièrement observée en période de nidification.

Herpétofaune :
Rana esculenta, Rana temporaria, Triturus sp.

Odonates :
Calopteryx splendens, Calopteryx virgo, Gomphus pulchellus, Gomphus vulgatissimus, Platycnemis pennipes, Somatochlora metallica

Lepidoptères :
Araschnia levana, Callophrys rubi, Coenonympha pamphilus, Lycaena phlaeas, Melanargia galathea, Papilio machaon

(source : dossier de demande d'agrément, 1998)

Commentaires sur la flore

Carex vesicaria, Geranium sylvaticum, Potamogeton natans, Pulmonaria montana
(source : dossier de demande d'agrément, 1998)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un tronçon de la vallée de la Sûre situé sur le territoire de la commune de Fauvillers. La Sûre y est régulièrement fréquentée par la Loutre et abrite des populations remarquables de libellules rhéophiles.

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : enrésinement des versants et du fond de vallée, remblayage ou drainage de zones humides, creusement d'étangs de pêche, installation de chalets de vacances...
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...
Eutrophisation : un rû-égout provenant du hameau de Hotte se déverse dans la partie marécageuse la plus proche du village de Menufontaine. L'épuration à l'amont des eaux de ce ruisseau permettrait d'améliorer la qualité biologique de la zone marécageuse.

Recommandations

L'extension de la réserve est souhaitable pour plusieurs aménagements, en particulier pour s'assurer le contrôle de l'ensemble du bras mort et ainsi faciliter la gestion de son niveau d'eau.

Plan de gestion

Afin de favoriser la loutre, une partie des berges de la Sûre sera plantée d'un rideau de frênes et d'aulnes. Cette plantation ne sera faite que sur une portion de la longueur (en tout cas moins de 50% de celle-ci) et uniquement sur la berge nord du ruisseau afin de minimiser les effets négatifs de l'ombrage sur l'ichtyofaune et l'odonatofaune remarquable de cette portion de la Sûre.
La gestion des parcelles du fond de vallée visera à éliminer les épicéas ce qui permettra à la végétation de prés humides de se réinstaller. Durant la période de mise en place de cette végétation, on étendra la superficie des mares et on veillera à leur maintien en pleine lumière pour les odonates.
Un contrat d'entreprise prévoyant la fauche tardive des parcelles et exportation du foin est à mettre en oeuvre pour les prairies humides de la réserve naturelle situés au lieu-dit 'Menufontaine'. Les parcelles les plus humides seront fauchées de manière sporadique, en profitant des années les plus sèches. En l'absence d'accord de ce type, un pâturage extensif avec des animaux rustiques adaptés pourrait également convenir.
Un biais artificiel (ancien canal d'alimentation d'un moulin?) est propriété des RNOB, pour accroître la contribution de ce biais à la biodiversité il serait important de pouvoir y assurer un contrôle du niveau de l'eau. Il sera donc prévu de mettre en place un moine ou un système équivalent.
Un bras mort de la Sûre est également en partie propriété des RNOB. Le contrôle du niveau de l'eau et le maintien au cours des saisons d'un niveau minimum serait très favorable à la biodiversité locale (développement des populations de batraciens, d'odonates et des communautés de plantes aquatiques...).

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

La vallée belge de la Sûre est très ouverte et environnée de prairies et de cultures en amont de Strainchamps. Elle collecte les eaux de divers ruisseaux environnés de prairies humides ou marécageuses dont plusieurs font partie de réserves naturelles RNOB (Juseret/Menubois, Volaiville/Lescheret/Géronne, Massul/Béraumont, Sûre, etc) dont on consultera les fiches signalétiques.

Le site décrit par cette fiche se trouve à l'aval de cette zone, entre le pont de Menubois et le gué de Morival, dans des zones noyaux de la ZPS Ardenne méridionale et Haute Sûre.

En aval de Strainchamps, la vallée s'encaisse progressivement, pour être finalement dominée par des escarpements extrêmement intéressants, principalement en aval de Martelange (Grumelange, Romeldange,...) et cela jusqu'à l'endroit où la Sûre pénètre au Grand-Duché de Luxembourg. Cette partie de la vallée de la Sûre a été remarquablement décrite par PARENT en 1965.

Entre Menufontaine et Bodange, la rivière traverse les assises de l'Emsien inférieur, moyen et supérieur du synclinal d'Eifel-Neufchâteau. On rencontre des schistes, des grès quartzeux, des quartzophyllades, des quartzites et des psammites, avec parfois des nodules carbonatés, grauwackes fossilifères de l'assise de Wiltz qui forme l'axe du synclinal.
L'altitude est de l'ordre de 400 mètres.
Le site fait partie de la Zone de Protection Spéciale 'Ardenne Méridionale et Haute Sûre', désignée en application de la Directive Européenne 79/409.

Description biologique

D'après NOIRFALISE, VANESSE et RENAULT (1977), 'la vallée de la Sûre, entre Menufontaine et Martelange, offre de très nombreuses prairies naturelles qui sont toutes de même type, à savoir, la prairie à Filipendula ulmaria. Ces biotopes sont, pour la plupart, abandonnés depuis un certain nombre d'années (10-20 ans) et la colonisation par les arbustes n'est pas encore avancée.
Un premier relevé effectué le long des berges donne les espèces suivantes : Phalaris arundinacea, Stachys palustris, Persicaria hydropiper, Ranunculus repens, Bidens tripartita, Mentha arvensis, Solanum dulcamara, Carex sp., Iris pseudacorus, Glyceria fluitans, Agrostis stolonifera, Lycopus europaeus, Juncus effusus, Stellaria nemorum, Lysimachia vulgaris.
La filipendulaie montre :
- des espèces des mégaphorbiaies Filipendula ulmaria, Angelica sylvestris, Scirpus sylvaticus, Achillea ptarmica, Lysimachia vulgaris, Cirsium palustre
- des espèces prairiales comme Colchicum autumnale, Persicaria bistorta, Arrhenatherum elatius, Dactylis glomerata, Deschampsia cespitosa, Alopecurus pratensis, Cruciata laevipes, Achillea millefolium, Anthriscus sylvestris, Vicia cracca, Knautia arvensis;
- des espèces nitrophiles comme Urtica dioica, Galium aparine, Galeopsis tetrahit, etc.;
- et un début de recolonisation forestière par Salix caprea, S. aurita, S. cinerea.'
D'après FAIRON (1990, case IFBL K7.45.32), on trouve également au lieu-dit 'Cheslot' de nombreuses espèces dont Alopecurus geniculatus, Caltha palustris, Carex acuta, C. demissa, C. nigra, C. ovalis, C. rostrata, C. vesicaria, Comarum palustre, Equisetum fluviatile, Frangula alnus, Galium palustre, Glyceria fluitans, G. declinata, Iris pseudacorus, Juncus bulbosus, Lotus pedunculatus, Lychnis flos-cuculi, Ranunculus flammula, Solanum dulcamara,... Cette liste floristique laisse supposer l'existence de bas-marais acides.
Ranunculus penicillatus existe dans l'eau de la rivière.
NB. Le long de la frontière grand-ducale, les berges de la Sûre sont occupées par une frange de végétation dont la composition floristique a été donnée par PARENT (1965). Il y signale des fragments de roselières à Phalaris arundinacea, à Phragmites australis, de hautes herbes hygrophiles, des espèces du Filipendulo-Petasition, des lambeaux de cariçaies à Carex rostrata, quelques espèces de l'aulnaie, etc.
La plaine alluviale montre des prairies de fauche du Triseto-Polygonion bistorti.
La faune est riche mais n'a pas encore fait l'objet d'une étude d'ensemble. Des données relatives aux reptiles des affleurements rocheux de la région ont été publiées récemment par GRAITSON (2009). Pour le site considéré, trois espèces sont citées au niveau de l'ancienne ardoisière de Wisembach: l'orvet (Anguis fragilis), la coronelle lisse (Coronella austriaca) et la couleuvre à collier (Natrix natrix).

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Rien à signaler

Histoire du site

D'après Ferraris le site était occupé jadis par des prairies dans des landes.

Biblio

, 1961, Excursion du 21 juillet 1960 dans la région de Martelange., Natura Mosana, 14 : 38-43.
, 1983, La vallée de la Sûre., Réserve Naturelles, 1983/2 : 28-29.
, Réserve naturelle de Tintange "Auf Berg"., 2 pp.
, 1984, Une nouvelle réserve naturelle à Volaiville., Réserves Naturelles, 1984/6 : 20-21.
, 1946, L'éodévonien de l'Ardenne et des régions voisines., Mémoire de l'Institut de Géologie de l'Université de Louvain, 16 : 598 pp.
, 1989, La cigogne noire en Europe., Réserves Naturelles, 1989/1 : 7-8.
, 1961, Excursion du 21 juillet 1960 dans la région de Martelange., Natura Mosana, 14 : 38-43.
, 2003, Evaluation de la gestion d'un réseau de zones protégées., Les Naturalistes belges, 84: 15-24.
, 1972, Excursion du 20 juin 1971 dans les régions de Tintange et de Bande., Natura Mosana, 25 : 29-31.
, 1973, Récoltes bryologiques intéressantes en Haute Sûre (Luxembourg belge et Grand-Duché de Luxembourg)., Natura Mosana, 26 : 75-79.
, 1970, Excursion des 15 et 16 mars 1969 dans la région de Tintange., Natura Mosana, 23 : 30-32.
, 1973, Excursion du 21 juillet 1973 à Tintange et Eschette., Natura Mosana, 26 : 86-87.
, 1968, Phanérogames et Cryptogames de la région de Martelange., Le Chantoir, 35 : 6-12.
, 1973, Compte rendu du 3eme camp de vacances de la S.N.B.W. à Grumelange (Martelange), 20 au 30 juillet 1973., Découvre, 3 : 15-44.
, 1949, La grande voirie romaine à travers l'Ardenne, province de Luxembourg., Parcs nationaux, 4 : 21-28.
, 1948, La région de la Haute Sûre. Aperçu scientifique sommaire., Parcs nationaux, 3 : 4-6.
, 1948, Wisembach. Village typique de la Haute Sûre., Parcs nationaux, 3 : 12-14.
, 1950, Plan de reconstitution de la zone forestière surveillée du Parc National de la Haute-Sûre., Bulletin de la Société des Naturalistes Luxembourgeois, 60 : 1-120.
, 1990, Le Réglement Communal d'Urbanisme au service de la protection de la nature : le cas de Vaux-sur-Sûre., Actes du colloque "Gérer la Nature ?", Ministère de la Région Wallonne, Service de la Conservation de la Nature, Travaux n° 15 : 395-408.
, 2008, L'intérêt herpétologique des milieux rocheux de l'Ardenne centro-orientale (province de Liège et Luxembourg, Belgique)., Bulletin de la Société des Naturalistes luxembourgeois, 109: 83-91.
, 1989, La sauvegarde des fonds de vallées de l'Ardenne belgo-luxembourgeoise. Présentation des sites grands-ducaux., Réserves Naturelles, 1989 : 26-31.
, 1948, L'évolution du paysage forestier de la Haute Sûre., Parcs nationaux, 3 : 7-8.
, 1990, Gestion des réserves naturelles du bassin de la Sûre., Actes du colloque "Gérer la Nature ?", Ministère de la Région Wallonne, Service de la Conservation de la Nature, Travaux n° 15 : 467-472.
, 1989, La sauvegarde des fonds de vallée de l'Ardenne. Les réserves existantes., Réserves Naturelles, 1989/1 : 20-25.
, 1989, La sauvegarde des fonds de vallées de l'Ardenne belgo-luxembourgeoise., Réserves Naturelles, 1989/1 : 10-12.
, 1958, Annotations à la flore vasculaire des environs de Martelange., Lejeunia, N.S., 22 : 19-23.
, 1960, Rubus tomentosus Borkh. et sous-espèce iloydianus Genev. en Belgique., Bulletin du Jardin Botanique de Belgique, 30 : 389-392.
, 1978, Etude écologique du parc naturel de la Haute Sûre (2e partie)., Centre d'Ecologie Forestière et Rurale, Gembloux, 59 pp.
, 1977, Etude écologique du parc naturel de la Haute Sûre (1e partie)., Centre d'Ecologie Forestière et Rurale, Gembloux, 47 pp.
, 1968, Domaine de Tintange., Bulletin des Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, 1968: 110-114.
, 1967, Le domaine de Tintange., Bulletin des Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, 1967: 75-77.
, 1963, Monde insoupçonné en Ardenne., Les Naturalistes belges, 44 : 45-113.
, 1989, La loutre dans la Haute Sûre., Bulletin de la Société des Naturalistes luxembourgeois, 89 : 7-19.
, 1967, Excursion botanique du 18 juin 1967 en forêt d'Anlier et dans les environs de Tintange., Natura Mosana, 20 : 92-97.
, 1965, La flore des environs de Tintange, la végétation et son évolution historique., Les Naturalistes belges, 46 : 203-255.
, 1989, Elle a su revenir, sachons la garder., Réserves Naturelles, 1989/1 : 5-6.
, 1983, De Zwarte Ooievaar (Ciconia nigra) in de Benelux., Veldornithologisch Tijdschrift, 6 : 39-58.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON (A.E.F., Rue Arthur Roland, 61, 1030 Bruxelles). - Réserves Naturelles RNOB NATAGORA