BE33057 Vallée du Kolvenderbach (193, 084 ha)

Le site de la vallée du Kolvenderbach est composé de milieux forestiers, de milieux prairiaux, de milieux ouverts non prairiaux et de plans d'eau s'articulant tout au long de la vallée, de la source jusqu'à sa confluence avec l'Our, non sans oublier les affluents.

Il englobe une série d'habitats très représentatifs de la Haute Ardenne et est d'une grande beauté paysagère. Les versants forestiers situés dans les 2/3 nord du site sont occupés principalement par des hêtraies acidophiles à luzule blanchâtre (9110). Ces forêts abritent notamment le pic noir et la cigogne noire. Les aulnaies rivulaires (91E0*) s'étirent tout le long du Kovenderbach et sont un habitat prioritaire. Le ruisseau du Kolvenderbach, réputé pour la qualité de son eau, comporte une belle population naturelle de la truite. Diverses autres espèces sont également présentes sur le site comme le Pic noir (Dryocopus martius), le Chabot (Cottus sp.), la Petite lamproie (Lampetra planeri) ou encore le Grand murin (Myotis myotis).

Le site comprend des surfaces significatives de hêtraies acidophiles (9110 - 45 ha) et de forêts alluviales (91E0* - 1.8 ha). Malgré cela, de nombreuses parcelles ont été enrésinées (10 ha de résineux sur pentes fortes et 10 ha sur sols alluviaux), le site possède donc un fort potentiel de restauration des habitats ciblés.

Le site comprend des habitats ciblés dans la réserve naturelle domaniale mais aussi dans les réserves forestières intégrales. Le travail de restauration pourra être envisagé dans ce site sans devoir négocier avec les propriétaires. Les surfaces enrésinées, totalisant 49 ha, sont situées à la fois sur propriétés domaniales, communales et privées. Les parcelles à restaurer (action B3) sur propriétés publiques seront envisagées avec le DNF local (SPWARNE), bénéficiaire coordinateur du projet. Les propriétaires privés concernés seront démarchés en vue d'acheter des parcelles pour étendre ou créer de nouvelles RND (action B1) ou de signer des conventions trentenaires (action B2). La commune d'Amblève sera quant à elle approchée par le LIFE pour proposer une participation au projet par l'intermédiaire de conventions trentenaires (action B2).

Les actions qui sont visées dans ce site sont :

Source : http://biodiversite.wallonie.be/