Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Agrion à longs cercoïdes (Erythromma lindenii)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Agrion à longs cercoïdes
Néerlandais : Kanaaljuffer
Anglais : Blue-eye
Allemand : Pokaljungfer
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Libellules / Demoiselles

Intro

Synthèse

L'agrion à longs cercoïdes couvre toute la région méditerranéenne jusqu'à l'est de l'Iran et est actuellement en expansion vers le nord. De plus en plus commun en Belgique, son statut, initialement évalué comme quasi menacé, sera probablement déclassé lors de la prochaine révision. On le retrouve tout l'été sur les plans d'eau ensoleillés et cours d'eau lents avec une eau limpide et bien oxygénée.

Description morphologique

Notre seul Erythromma avec des yeux bleus et non rouges comme chez Erythroma najas (naïade aux yeux rouges) et Erythroma viridulum (naïade au corps verts). Le dessin en forme de calice sur le premier et le deuxième segment, une petite "goutte" bleu au bout de l'abdomen et de longs cercoïdes sont les principales caractéristiques des mâles.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Distribution en Belgique :Flandre, Bruxelles, Wallonie

Sources :Goffart et al. 2006

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Goffart et al. 2006

Indigenat :Or : indigène

Sources :Goffart et al. 2006

Type de distribution :Di : dispersée

Sources :Goffart et al. 2006

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

En Belgique, le biotope optimal de cette espèce méridionale semble être principalement constitué par des bras morts et des plans d'eau relativement étendus, souvent de création récente. Les ruisseaux et rivières au cours lent représentent également un milieu approprié. Aux abords des rives, s'observe surtout une végétation submergée bien développée, comprenant des myriophylles (Myriophyllum spp.), des élodées (Elodea spp.), des potamots (Potamogeton spp.) ou la Renouée amphibie (Polygonum amphibium). Il est vraisemblable que les plans d'eau fréquentés soient en contact avec les nappes phréatiques, fournissant une eau limpide et bien oxygénée. Sur certains cours d'eau lents, telle la Dendre ou les canaux du Hainaut, la présence d'écluses permet, grâce aux chutes d'eau, d'augmenter la concentration en oxygène. Les biotopes sont généralement bien exposés au soleil et capables, ainsi, de se réchauffer rapidement.

Geert De Knijf in Goffart et al. 2006

Statut

Tendance

Informations en cours de validation

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :NT : quasi menacée
Sources :Goffart & al., 2006

Espèce invasive

Informations en cours de validation

Divers

Auteurs

Grégory Motte