Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Cuivré des marais (Lycaena dispar)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Cuivré des marais, Grand Cuivré
Néerlandais : Grote vuurvlinder
Anglais : Large Copper
Allemand : Großer Feuerfalter
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Lycaenidés

Intro

Synthèse

L'espèce est intégralement protégée en Wallonie par le décret dit "Natura 2000" du 6 décembre 2001. Elle est présente uniquement en Lorraine, région où elle semble s'étendre. Elle y occupe des prairies humides, prés mésophiles ou friches riches en Rumex.

Description morphologique

Cette espèce présente un fort dimorphisme sexuel. Le mâle se reconnaît par l'orange vif du dessus des ailes et la virgule discoïdale noire sur la face supérieure de ses quatre ailes. La femelle a le dessus des ailes antérieures également orange, parsemé de taches noires, tandis que le dessus des ailes postérieures est brun avec une bande submarginale orange. Ce Lycène, qu'il soit mâle ou femelle, se distingue des autres cuivrés par le dessous des ailes postérieures de couleur gris bleu clair (avec une bande submarginale orange), alors que les antérieures sont oranges.

Visualisation des critères permettant de différencier les Cuivrés oranges (mâles).

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • LCN 1973 : Annexe 2a

    Cette espèce est mentionnée dans l'Annexe 2a du décret du 6 décembre 2001 modifiant la Loi du 12 juillet 1973 de la Conservation de la Nature qui indique (Article 2) que cette espèce est intégralement protégée (espèce strictement protégées en vertu de l'annexe IVa de la Directive 92/43/CEE et de l'annexe II de la Convention de Berne). Cette protection implique l'interdiction :

    • 1° de capturer et de mettre à mort intentionnellement de spécimens de ces espèces dans la nature ;
    • 2° de perturber intentionnellement ces espèces, notamment durant la période de reproduction, de dépendance, d'hibernation et de migration ;
    • 3° de détruire ou de ramasser intentionnellement dans la nature ou de détenir des oeufs de ces espèces ;
    • 4° de détériorer ou de détruire les sites de reproduction, les aires de repos ou tout habitat naturel où vivent ces espèces à un des stades de leur cycle biologique ;
    • 5° de naturaliser, de collectionner ou de vendre les spécimens qui seraient trouvés blessés, malades ou morts ;
    • 6° de détenir, transporter, échanger, vendre ou acheter, offrir aux fins de vente ou d'échange, céder à titre gratuit les spécimens de ces espèces prélevés dans la nature, y compris les animaux naturalisés, à l'exception de ceux qui auraient été prélevés légalement avant la date d'entrée en vigueur de la présente disposition ainsi qu'à l'exception de celles de ces opérations qui sont constitutives d'une importation, d'une exportation ou d'un transit d'espèces animales non indigènes et de leurs dépouilles ;
    • 7° d'exposer dans des lieux publics les spécimens.

    Les interdictions visées aux points 1°, 2°, 5°, 6° et 7° de l'alinéa précédent s'appliquent à tous les stades de la vie des espèces animales visées par le présent article, y compris les oeufs, nids ou parties de ceux-ci ou des spécimens.

    Les Articles 5 et 5bis définissent les modalités de dérogations aux mesures de protection des espèces animales et végétales. Voir l'AGW du 20 novembre 2003 relatif à l'octroi de dérogations aux mesures de protection des espèces animales et végétales (M.B. 20.01.2004).

  • LCN 1973 : Annexe 9

    Cette espèce est mentionnée dans l'Annexe 9 du décret du 6 décembre 2001 modifiant la Loi du 12 juillet 1973 de la Conservation de la Nature qui indique (Article 25) que cette espèce est une des espèces de référence pour la définition de sites Natura2000.

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Berne - Annexe 2

    Convention de Berne , annexe 2 : Sont notamment interdits : a) toute forme de capture intentionnelle, de détention et de mise à mort intentionnelle; b) la détérioration ou la destruction intentionnelles des sites de reproduction ou des aires de repos; c) la perturbation intentionnelle de la faune sauvage, notamment durant la période de reproduction, de dépendance et d'hibernation, pour autant que la perturbation ait un effet significatif eu égard aux objectifs de la présente Convention; d) la destruction ou le ramassage intentionnels des oeufs dans nature ou leur détention, même vides; e) la détention et le commerce interne de ces animaux, vivants ou morts, y compris des animaux naturalisés, et de toute partie ou de tout produit, facilement identifiables, obtenus à partir de l'animal, lorsque cette mesure contribue à l'efficacité des dispositions de cet article.

Directives européennes

  • CE/92/43 - Annexe 2

    Directive Faune-Flore-Habitat, annexe 2 : espèce dont l'habitat doit être protégé.

  • CE/92/43 - Annexe 4

    Directive Faune-Flore-Habitat, annexe 4 : espèce strictement protégée, la capture et la mise à mort intentionnelle est interdite tout comme la perturbation des phases critiques du cycle vital et la destruction de leurs aires de repos et de leurs sites de reproduction.

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Distribution en Belgique :Wallonie

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Type de distribution :Li : limitée

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Distribution en Europe :

Europe moyenne, surtout dans l'est. Plus localisé dans l'ouest.

Distribution en Wallonie :

Lycaena dispar est apparu seulement dans les années 1940 en Gaume. Actuellement, il n'existe que dans la moitié sud de la Lorraine (région continentale), au sud de la Semois, où il est représenté par la sous-espèce rutilus. Deux observations ardennaises ponctuelles ont été réalisées, résultant probablement d'évenements de dispersion.

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente les prairies humides ou inondables, prés mésophiles, marais, friches industrielles. Elle se développe sur Rumex hydrolapathum (w)*, Rumex crispus (w)*, Rumex conglomeratus (w)*, Rumex obtusifolius (w)*, Rumex aquaticus, Rumex sanguineus, Rumex acetosa. Les oeufs sont isolés ou par petits groupes sur les feuilles, à côté de la nervure médiane, ainsi que sur les tiges et les inflorescences.

L'espèce a deux générations annuelles. Elle vole de mi-mai à septembre, avec un pic de fin mai à fin juin, et un autre de début août à début septembre. Elle hiverne au stade chenille, à mi-croissance. Il s'agit d'une espèce myrmécophile dont l'association avec les fourmis est très rare.

* pontes observées en Wallonie

Statut

Tendance

Tendance :EX : extension
Commentaires :

Lycaena dispar a étendu son aire de distribution ces dernières années. Il a en effet été découvert dans les marais de la Haute-Semois, récemment restaurés dans le cadre d'un projet « Life », et deux données ardennaises ponctuelles, non vérifiables, ont également été rapportées. Celles-ci pourraient résulter d'évènements de dispersion plausibles de la part d'une espèce aussi mobile.

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Liste Rouge

Espèce menacée :Oui
Statut :LC : non menacée
Signe :+
Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Espèce invasive

Liste :non

Stratégie de conservation

Stratégie de conservation :

Malgré la tendance favorable actuelle, il est important de veiller à la pérennité de cette espèce d'intérêt communautaire nécessitant une protection stricte à l'échelle européenne (Directive Faune-Flore-Habitat, annexes 2 et 4). En effet, beaucoup de données concernent des individus isolés observés dans des milieux de substitution parfois temporaires (bords de route, zonings industriels) ou dans des prairies maigres dont la gestion extensive n'est pas garantie sur le long terme. Des actions de conservation telles que celles réalisées avec succès par la Division Nature et Forêt (cantonnement de Virton) ou par le projet « Life » sont donc à multiplier. Cette espèce sera d'ailleurs ciblée à l'avenir au travers de plans d'action « prairies maigres » et « prairies humides ».

Biblio

Divers

Auteurs

Violaine Fichefet

Date de mise à jour / relecture de la fiche

18/08/2010

Date de la dernière modification de la fiche

01/01/2010