Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Argus bleu nacré (Polyommatus coridon)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Argus bleu nacré
Latin : Lysandra coridon
Néerlandais : Bleek blauwtje
Anglais : Chalkhill Blue
Allemand : Silbergrüner Bläuling
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Lycaenidés

Intro

Synthèse

Cette espèce typique des pelouses sèches est rare en Wallonie. Elle se localise surtout en Calestienne, où elle se développe sur Hippocrepis comosa.

Description morphologique

Le mâle est d'un bleu gris argenté caractéristique, largement bordé de gris sombre. La femelle est brune avec des lunules submarginales oranges coiffées de points noirs aux ailes postérieures.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Distribution en Belgique :Wallonie, Bruxelles, Flandre

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Type de distribution :Li : limitée

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Distribution en Europe :

Surtout Europe centrale et méridionale. La Wallonie se situe en limite nord de son aire de répartition.

Distribution en Wallonie :

Localisé aux régions les plus chaudes et sèches, Polyommatus coridon est surtout présent dans les pelouses sèches de la vallée de la Meuse et de Calestienne où il est globalement stable.

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente les pelouses sèches et prairies maigres sur calcaire. Plantes-hôtes : Hippocrepis comosa, occasionnellement Vicia spp., Securigera varia, Trifolium spp. Les oeufs sont isolés à la base de la plante-hôte et sur les tiges, ainsi que sur les tiges de graminées voisines. La chenille est moins exigeante thermiquement que celle de P. bellargus .

L'espèce vole en une génération surtout de juillet à début septembre. Elle hiverne au stade chenille ou œuf (dans lequel la chenille est déjà développée). Il s'agit d'une espèce myrmécophile dont l'association avec les fourmis est facultative mais commune.

Statut

Tendance

Tendance :RG : régression
Commentaires :

L'aire ancienne n'était sans doute pas très différente de l'actuelle, contrairement à ce que suggère la carte. En effet, les données ardennaises et du nord du sillon sambro-mosan sortant fortement de l'aire de répartition de la plante-hôtes principale correspondraient essentiellement à des individus erratiques, l'espèce étant très mobile. Par ailleurs, l'effort d'échantillonnage plus intense en Lorraine dans les années 1990 pourrait avoir amené à une meilleure détection des individus erratiques à l'époque, et à une surestimation du déclin détecté actuellement. 

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Liste Rouge

Espèce menacée :Oui
Statut :VU : vulnérable
Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Espèce invasive

Liste :non

Stratégie de conservation

Stratégie de conservation :

L'aire actuelle est relativement fragmentée, ce qui implique la nécessite de maintenir les sites existants et de continuer à restaurer des pelouses abandonnées pour reconstituer un réseau cohérent de sites. Polyommatus coridon devrait donc directement tirer profit du futur plan d'action « pelouses sèches ».

Biblio

Divers

Auteurs

Violaine Fichefet

Date de mise à jour / relecture de la fiche

17/08/2010

Date de la dernière modification de la fiche

01/01/2010