Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Putois (Putorius putorius)

Taxonomie

Synonymes :
Latin : Mustela putorius
Français : Putois
Anglais : Western polecat
Néerlandais : Bunzing
Allemand : Iltis
Groupe biologique :Animaux / Vertébrés / Mammifères / Carnivores

Intro

Synthèse

Le putois, au corps allongé et bas sur pattes présente un masque facial clair qui contraste avec le pelage sombre de son corps et le distingue des autres petits mustélidés.

On peut le rencontrer dans des habitats variés mais il apprécie particulièrement les milieux humides, et notamment les fonds de vallées.

Sources : Libois (1997).

Description morphologique

Plutôt brun-jaune sur le dos et presque noir sur le ventre. Pattes et queue très foncées, assez courtes. Bandes blanches entre les yeux et les oreilles, bord du pavillon des oreilles blanc également, de même que le museau. Truffe noire. Taille allant de 25 à 40 cm (+ la queue). Poids de 750 à 1600 g. chez les mâles, de 450 à 850 g. chez les femelles. (Libois, 1997).

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • AGW 18/10/2002 : Destruction de certaines espèces de gibier

    Le texte de cet Arrêté fixe les conditions de destruction de certaines espèces animales (sanglier, renard, chat haret, fouine, putois, lapin, pigeon ramier et grand gibier). Il est accessible sur le site Wallex .

    Cet AGW du 18/10/2002 ( M.B. 27/11/2002) est modifié par l'AGW :

    du 22/09/2005 réglementant l'emploi des armes à feu et de leurs munitions en vue de l'exercice de la chasse, ainsi que certains procédés ou techniques de chasse (M.B. 05/10/2005) ;

    du 10/11/2011 (M.B. 06/01/2012) ;

    du 13/09/2012 (M.B. du 21/09/2012) : l'alinéa 2 de l'article 4 est abrogé ;

    du 27/02/2014 (M.B. 18/03/2014 – effet jusqu'au 30 juin 2015) ;

    du 17/09/2015 (M.B. 29/09/2015).

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Berne - Annexe 3

    Convention de Berne, annexe 3 : Toute exploitation de la faune sauvage énumérée à l'annexe III est réglementée de manière à maintenir l'existence de ces populations hors de danger. Ces mesures comprennent notamment: a) l'institution de périodes de fermeture et/ou d'autres mesures réglementaires d'exploitation; b) l'interdiction temporaire ou locale de l'exploitation, s'il y a lieu, afin de permettre aux populations existantes de retrouver un niveau satisfaisant; c) la réglementation, s'il y a lieu, de la vente, de la détention, du transport ou de l'offre aux fins de vente des animaux sauvages, vivants ou morts.

Directives européennes

  • CE/92/43 - Annexe 5

    Directive Faune-Flore-Habitat, annexe 5 : espèce d'intérêt communautaire dont le prélevement dans la nature et l'exploitation sont susceptibles de faire l'objet de mesures de gestion.

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Distribution en Belgique :Wallonie, Bruxelles, Flandre

Sources :Libois (2006), Onkelynx (1997).

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Libois (1997)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Libois (1997)

Type de distribution :Re : répandue

Sources :Libois (1997)

Distribution en Europe :

Il occupe pratiquement toute l'Europe à l'exception du nord de la Finlande, de la Norvège, de l'Islande et d'une bonne partie de la Suède. De même, au sud, il n'est pas présent en Grèce ainsi que dans les îles de la Méditerrannée.

Sources : Mitchell-Jones et al. (1999)

Distribution en Wallonie :

Le putois est distribué dans toutes les régions naturelles de Wallonie. Il est cependant difficile d'apprécier l'évolution des populations par rapport aux années '80.

Sources : Libois, 2006.

Ecologie

Ecologie :

Il fréquente des habitats très variés mais marque une préférence pour les milieux relativement humides. Il aurait également tendance à éviter les zones trop urbanisées ainsi que le coeur des grands massifs forestiers. C'est une espèce fréquemment victime de collisions avec des véhicules.

Une régression de population a été mise en évidence au Luxembourg par Baghli et Verhagen (2003) de même que dans la Sarre et en Rhénanie-Palatinat. Elle pourrait résulter de la régression drastique des populations du lapin causée par la maladie hémorragique chez cette espèce. Ce phénomène pourrait toucher la Région wallonne.

Sources : Libois, 2006

Statut

Tendance

Tendance :ST : stabilité
Sources :Libois, R., 1997. Fiches signalétiques SIBW.

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :LC : non menacée
Sources :Libois, R., 1997. Fiches signalétiques SIBW.

Espèce invasive

Liste :NE

Protection

Informations en cours de validation

Biblio

Divers

Date de mise à jour / relecture de la fiche

23/09/2010