Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Hespérie des potentilles (Pyrgus armoricanus)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Hespérie des potentilles, Armoricain
Néerlandais : Bretons spikkeldikkopje
Anglais : Oberthür's Skipper
Allemand : Zweibrütiger Puzzlefalter
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Hesperiidés

Intro

Synthèse

Jusque dans les années 1950, l'espèce était connue en Calestienne et en Haute-Meuse. Longtemps considérée comme éteinte, elle a de nouveau été observée en août-septembre 2013 dans un site de Gaume. Liée aux potentilles, elle fréquente les prairies maigres et les pelouses sèches.

Description morphologique

Les Pyrgus sont relativement difficiles à identifier. Pyrgus armoricanus peut notamment être confondu avec Pyrgus alveus. Le dessus de Pyrgus armoricanus est gris-brun sombre ponctué de taches blanches. Une tache discale blanche est souvent marquée sur le dessus de l'aile postérieure. Le dessous des ailes postérieures est gris-jaune à gris-vert.

L'espèce se distingue des autre Pyrgus par une grosse tache ovale au revers de l'aile postérieure. Pour plus de détails, se référer à la clé de détermination du genre Pyrgus dans le livre "les Papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles", page 104.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • LCN 1973 : Annexe 2b

    Cette espèce est mentionnée dans l'Annexe 2b du décret du 6 décembre 2001 modifiant la Loi du 12 juillet 1973 de la Conservation de la Nature qui indique (Article 2) que cette espèce est intégralement protégée (espèces menacées en Wallonie). Cette protection implique l'interdiction :

    • 1° de capturer et de mettre à mort intentionnellement de spécimens de ces espèces dans la nature ;
    • 2° de perturber intentionnellement ces espèces, notamment durant la période de reproduction, de dépendance, d'hibernation et de migration ;
    • 3° de détruire ou de ramasser intentionnellement dans la nature ou de détenir des oeufs de ces espèces ;
    • 4° de détériorer ou de détruire les sites de reproduction, les aires de repos ou tout habitat naturel où vivent ces espèces à un des stades de leur cycle biologique ;
    • 5° de naturaliser, de collectionner ou de vendre les spécimens qui seraient trouvés blessés, malades ou morts ;
    • 6° de détenir, transporter, échanger, vendre ou acheter, offrir aux fins de vente ou d'échange, céder à titre gratuit les spécimens de ces espèces prélevés dans la nature, y compris les animaux naturalisés, à l'exception de ceux qui auraient été prélevés légalement avant la date d'entrée en vigueur de la présente disposition ainsi qu'à l'exception de celles de ces opérations qui sont constitutives d'une importation, d'une exportation ou d'un transit d'espèces animales non indigènes et de leurs dépouilles ;
    • 7° d'exposer dans des lieux publics les spécimens.

    Les interdictions visées aux points 1°, 2°, 5°, 6° et 7° de l'alinéa précédent s'appliquent à tous les stades de la vie des espèces animales visées par le présent article, y compris les oeufs, nids ou parties de ceux-ci ou des spécimens.
    Voir aussi les modalités de déclaration de la capture accidentelle ou de la mise à mort accidentelle de spécimens d'une des espèces strictement protégées (Article 2 quater) et les modalités de déplacement à brève distance d'espèces, nids ou oeufs menacés d'un danger vital immédiat ou vers un centre de revalidation (Article 2 sexies).

    Les Articles 5 et 5bis définissent les modalités de dérogations aux mesures de protection des espèces animales et végétales. Voir l'AGW du 20 novembre 2003 relatif à l'octroi de dérogations aux mesures de protection des espèces animales et végétales (M.B. 20.01.2004).

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Distribution en Belgique :Flandre, Wallonie

Sources :Fichefet, V. et al (2008); Parmentier, L. et al. (2014)

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008); Parmentier, L. et al. (2014)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Fichefet, V. et al (2008); Parmentier, L. et al. (2014)

Type de distribution :Li : limitée

Sources :Fichefet, V. et al (2008); Parmentier, L. et al. (2014)

Distribution en Europe :

Toute l'Europe méridionale et essentiel de l'Europe centrale. La Wallonie se situe en limite nord d'aire. C'est le moins exigeant et le plus répandu des Pyrgus, après P. malvae.

Distribution en Belgique :

Historiquement, l'espèce était localisée en Flandre aux dunes du littoral, et en Wallonie essentiellement à la Calestienne, la Haute-Meuse et la Lorraine. Elle n'a jamais été notée en Région bruxelloise. Les dernières observations connues en Belgique dataient des années 1950. Après une longue éclipse, de nouvelles observations ont été réalisées en 2013 dans le sud de la Wallonie (Parmentier et al., 2014).

Distribution en Wallonie :

L'espèce était autrefois surtout observée en Calestienne et en Haute-Meuse, mais aussi en Lorraine. Elle a longtemps été considérée comme disparue de la région, la dernière donnée connue provenant de Tellin, en 1956 (Fichefet et al., 2008). En 2013, de nouvelles observations ont été réalisées dans un site de Gaume, dans le contexte d'une extension de l'espèce dans les régions voisines (Parmentier et al., 2014).

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce s'observe surtout dans les prairies maigres fleuries et les pelouses sèches xériques. Les oeufs sont déposés isolément sur le dessous des feuilles de différentes espèces de potentilles: Potentilla neumanniana, P. reptans, P. erecta, etc. La littérature renseigne également Helianthemum nummularium mais cette indication demande confirmation.

L'espèce vole en deux (parfois trois) générations. Chez nous, l'espèce volait surtout de juin à fin septembre. Elle hiverne au stade chenille.

Statut

Tendance

Tendance :DD : données déficientes
Sources :Fichefet, V. et al (2008); Parmentier, L. et al. (2014)

Liste Rouge

Espèce menacée :Oui
Statut :DD : données déficientes
Sources :Fichefet, V. et al (2008); Parmentier, L. et al. (2014)

Espèce invasive

Liste :NE

Stratégie de conservation

Stratégie de conservation :

Cette espèce ne pourra réapparaître durablement en Wallonie que si elle y trouve des habitats favorables. Elle devrait donc directement tirer profit des futurs plans d'action "pelouses sèches" et "prairies maigres".

Divers

Auteurs

Violaine FichefetJean-Yves Baugnée (mise à jour)

Date de mise à jour / relecture de la fiche

18/03/2014

Date de la dernière modification de la fiche

18/03/2014