Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Amaryllis (Pyronia tithonus)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Amaryllis
Néerlandais : Oranje zandoogje
Anglais : Gatekeeper
Allemand : Rostbraunes Ochsenauge
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Papillons diurnes / Nymphalidés

Intro

Synthèse

Ce papillon est commun et en extension marquée en Wallonie. Fréquentant des milieux variés pour peu qu'ils abritent lisières et haies, il semble favorisé par le réchauffement climatique.

Description morphologique

Le dessus fauve de ce papillon est caractérisé par une large bande brun sombre, un ocelle apical doublement pupillé de blanc et une bande androcaniale sur l'aile antérieure (chez le mâle). Le revers est brun ponctué de petits ocelles peu distincts.

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Indigenat :Or : indigène

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Type de distribution :Re : répandue

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Distribution en Europe :

Ouest et sud-est de l'Europe.

Distribution en Wallonie :

Ce papillon occupe toutes les régions biogéographiques mais reste toujours beaucoup plus rare en Ardenne. Son aire de répartition s'est fortement élargie ces dernières années grâce à de nouvelles mentions au nord du sillon sambro-mosan, en Ardenne, et dans une moindre mesure en Condroz.

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

L'espèce fréquente les lisières, les haies, les forêts feuillues sèches et claires, les prairies bocagères, les friches. Les chenilles se nourrissent de diverses Poacées dont Festuca spp., Elymus repens, Agrostis capillaris, Agrostis canina, Milium effusum, Brachypodium spp., Poa annua, Poa spp., Poa pratensis, Poa trivialis, Poa nemoralis, Phleum pratense, Dactylis spp., Bromus erectus, Deschampsia cespitosa... Les oeufs sont isolés, de préférence sur des feuilles sèches.

Cycle de vie : 1 génération. L'espèce vole surtout de fin juin à début septembre, avec un pic de mi-juillet à début août. Elle hiverne au 1er ou au 2nd stade chenille.

Statut

Tendance

Tendance :EX : extension
Commentaires :

Autrefois, Pyronia tithonus était surtout mentionné dans le Condroz (bassin mosan), la Fagne-Famenne et la Lorraine, et plus rarement en Ardenne. Ces dernières années, son aire de répartition a doublé suite à une expansion notable au nord du sillon sambro-mosan, en Ardenne (où l'espèce reste toutefois rare), et dans une moindre mesure en Condroz. Le réchauffement climatique pourrait jouer un rôle dans cette progression.

Pour cette espèce un peu plus spécialisée que Maniola jurtina, la présence de lisières ou de haies est très importante. Sa distribution est stable en Flandre et en extension aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne. Par contre, son abondance a plutôt tendance à diminuer.

Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Liste Rouge

Espèce menacée :Non
Statut :LC : non menacée
Signe :+
Sources :Fichefet, V. et al (2008)

Espèce invasive

Liste :non

Biblio

Divers

Auteurs

Violaine Fichefet

Date de mise à jour / relecture de la fiche

04/08/2010