Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Rechercher une espèce animale ou végétale

openclose Par taxon

openclose Autres critères

ou Vernaculaire
Scientifique
Présentation des résultats : Illustré
Liste
Avec statut légal

Résultat de la recherche : 694 espèces trouvées

Nom françaisNom latinOrigineStatut en WallonieListe rougeTendanceLégislation
Anas streperaOrindigèneHihivernant
Rereproduction
Mimigrateur
NTquasi menacéeLégislation existante

Le Canard chipeau est présent toute l'année en Wallonie, mais est surtout observé en hiver où il est plus abondant.

Anax imperatorOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Anax empereur

On la retrouve dans une grande partie de l'Europe et elle est très largement répandue en Belgique. Non menacée, cette espèce recherche des plans d'eau de tout type et colonise rapidement les nouveaux plans d'eau. On la rencontre dès le mois de mai, jusqu'en septembre.

Anax parthenopeOrindigèneAcaccidentel
Mimigrateur
NEnon évaluéNEnon évaluéAucune réglementation
Anax napolitain

Grande libellule aux yeux verts identifiable par la couleur bleu azur du deuxième et troisième segment, tout en contraste avec le reste de l'abdomen brun olive. L'Anax napolitain est surtout répandu dans le sud de l'Europe et est également présent dans une grande partie de l'Afrique. Cette espèce méridionale expansive est très rare dans notre pays mais elle est de plus en plus souvent observée. Colonisateur récent, son statut ne peut être évalué. On peut l'observer durant tout l'été au-dessus des plans d'eau assez vastes, des décanteurs, fleuves, canaux.

Anguilla anguillaOrindigèneMimigrateurENen dangerNEnon évaluéLégislation existante
Anguille européenne

Voir le dossier completAnguis fragilisOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante
Orvet fragile

Ce lézard apode est semi-fouisseur. Il est largement répandu en Wallonie et fréquente une grande variété d'habitats. Son abondance est la plus élevée dans les milieux à végétation herbacée dense où il peut atteindre des densités de plus de 1000 adultes par hectare, constituant ainsi une partie importante de la biomasse.

Anser albifronsOrindigèneHihivernant
Mimigrateur
NEnon évaluéLégislation existante

Cette oie provenant de la toundra peut être observée en période de migration et en hiver sur notre territoire dans les champs, les prairies ou sur les plans d'eau.

Anser anserOrindigène
Inintroduit
Hihivernant
Rereproduction
Mimigrateur
NEnon évalué (Nicheur introduit)Législation existante

Nicheur rare et récent en région limoneuse. Elle est surtout observée en Wallonie durant sa migration, traversant le ciel en formation en V. Elle est par endroit bien présente en hiver.

Anser brachyrhynchusOrindigèneAcaccidentelNEnon évaluéLégislation existante

Nicheuse dans les zones montagneuses de la toundra arctique, l'Oie à bec court fréquente les milieux côtiers en hivernage et est donc très rarement observée en Wallonie.

Anser fabalisOrindigèneHihivernant
Mimigrateur
NEnon évaluéLégislation existante

L'Oie des moissons provient de la toundra et peut être observée en période de migration et en hiver sur notre territoire. Elle fréquente les champs et les abords des zones humides.

Anthocharis cardaminesOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Aurore

Ce papillon printanier assez commun et stable en Wallonie fréquente surtout les prairies humides, les lisières, les bords de route... riches en Cardamine et autres brassicacées. Il est surtout présent en Fagne-Famenne-Calestienne et en Lorraine. Le réchauffement climatique serait responsable d'émergences de plus en plus précoces.

Anthus campestrisOrindigèneMimigrateurREéteinte régionalementLégislation existante

Le Pipit rousseline n'a plus niché en Wallonie depuis la fin des années 1940, suite notamment à la disparition des milieux qui lui sont favorables. Surtout présent dans le sud de l'Europe, des individus sont néanmoins observés sur notre territoire chaque année en période de migration.

Anthus cervinusOrindigèneMimigrateurNEnon évaluéLégislation existante

Ce pipit niche dans l'extrême nord de l'Europe et est très rarement observé en Wallonie, en période de migration.

Anthus petrosusOrindigèneAcaccidentelNEnon évaluéLégislation existante

Ce pipit fréquente exclusivement la côte et est très rarement observé en Wallonie.

Anthus pratensisOrindigèneRereproduction
Hihivernant
Mimigrateur
VUvulnérableLégislation existante

Ce pipit peut être observé dans divers milieux ouverts. Il émet souvent son chant lors d'un vol de parade. Il s'agit d'un nicheur assez peu commun, réparti sur l'ensemble de la Wallonie mais qui connaît un fort déclin.

Anthus richardiOrindigèneAcaccidentelNEnon évaluéLégislation existante

Ce pipit provient de Sibérie et est très rarement observé en Wallonie, en période de migration.

Anthus spinolettaOrindigèneHihivernant
Mimigrateur
NEnon évaluéLégislation existante

Ce pipit niche en montagne, au-dessus de la limite des arbres. Il est observé en Wallonie, durant l'hiver et en période de migration, généralement dans des milieux humides.

Anthus trivialisOrindigèneRereproduction
Mimigrateur
NTquasi menacéeLégislation existante

Ce pipit peut être observé dans les coupes forestières notamment. Il émet souvent son chant en s'élevant dans les airs et en redescendant ensuite à la manière d'un parachute. Il s'agit d'un nicheur assez commun, mais qui a pratiquement disparu de la région limoneuse et qui se retrouve aujourd'hui essentiellement au sud du Sillon Sambre-et-Meuse.

Apatura iliaOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Petit Mars changeant

Cette espèce des milieux boisés et forêts feuillues claires dépend des saules, aulnes et peupliers indigènes. Elle est rare et se cantonne surtout en Entre-Sambre-et-Meuse. Elle présente néanmoins une certaine stabilité.

Apatura irisOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Grand Mars changeant

Cette grande espèce foncée aux reflets bleutés (chez le mâle) est souvent observée au niveau des chemins forestiers. Elle se développe principalement sur les saules et peupliers indigènes, surtout en Fagne-Famenne-Calestienne et en Ardenne. Elle semble stable partout sauf en Lorraine.

Aphantopus hyperantusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Tristan

Ce papillon est très commun et stable en Wallonie. Il fréquente des milieux très variés, où il recherche les graminées pour assurer son développement.