Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Rechercher une espèce animale ou végétale

openclose Par taxon

openclose Autres critères

ou Vernaculaire
Scientifique
Présentation des résultats : Illustré
Liste
Avec statut légal

Résultat de la recherche : 3 espèces trouvées

Nom françaisNom latinOrigineStatut en WallonieListe rougeTendanceLégislation
Somatochlora arcticaOrindigèneRereproductionENen dangerNEnon évaluéLégislation existante
Cordulie arctique

Cordulie discrète et de couleur sombre rencontrée au-dessus des eaux stagnantes ou faiblement courantes des tourbières. Elle est largement répandue dans le nord de l'Europe mais très localisée en Europe moyenne. Bien que les larves soient très résistantes à l'assèchement de leur habitat, les adultes recherchent les zones de suintements avec des sphaignes et les mares colonisées par des tapis de végétations flottants. La période de vol principale s'étend de la fin juin à la mi-août. Elle est extrêmement rare en Belgique et son statut est en danger.

Somatochlora metallicaOrindigèneRereproductionLCnon menacéeNEnon évaluéAucune réglementation
Cordulie métallique

La Cordulie métallique est présente de l'ouest au nord de l'Europe. Elle est assez répandue en Belgique et elle est évaluée comme non menacée. On la retrouve en vol aussi bien au-dessus de plans d'eau qu'au dessus de ruisseaux et rivières. La présence d'arbres et arbustes surplombant une partie des berges semble importante. On peut l'observer en vol de la fin mai à la fin août.

Somatochlora flavomaculataOrindigèneRereproductionCRen situation critiqueNEnon évaluéLégislation existante
Cordulie à taches jaunes

Cette espèce de Cordulie s'identifie facilement grâce à son thorax vert métallique et aux taches jaunes latérales présentes sur l'abdomen. De la mi-juin à la mi-août, les mâles sont observés en chasse le long des lisières forestières parfois loin de l'eau. La Cordulie à taches jaunes se distribue principalement en Europe centrale et de l'est. Elle est très rare en Belgique. En Wallonie, elle se reproduit très localement dans les marais de la Haute Semois et semble affectionner les marais avec de vastes roselières à proximité de zones boisées. Son statut est en danger critique.