Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Rechercher une espèce animale ou végétale

openclose Par taxon

openclose Autres critères

ou Vernaculaire
Scientifique
Présentation des résultats : Illustré
Liste
Avec statut légal

Résultat de la recherche : 767 espèces trouvées

Nom françaisNom latinOrigineStatut en WallonieListe rougeTendanceLégislation
Satyrium pruniOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Thécla du prunier

Ce Thécla est assez rare en Wallonie, et reste surtout cantonné à la Fagne-Famenne-Calestienne et à la Lorraine. Il apprécie les zones buissonnantes riches en prunelliers, bien exposées et proches de prés fleuris.

Satyrium spiniOrindigèneRereproductionDDdonnées déficientesDDdonnées déficientesLégislation existante
Thécla du prunellier

Ce papillon, qui a toujours été très rare et localisé en Wallonie, est peut-être éteint. Il affectionne les milieux buissonnants ensoleillés riches en Nerpruns.

Satyrium w-albumOrindigèneRereproductionLCnon menacéeEXextensionLégislation existante
Thécla de l'Orme

Ce papillon orné d'un W blanc sur le revers des ailes est rare en Wallonie. Sa dépendance par rapport à l'Orme l'a rendu particulièrement vulnérable dans le passé. Aujourd'hui, il serait stable localement, voire en légère extension (meilleur effort d'échantillonnage?).

Saxicola rubetraOrindigèneRereproduction
Mimigrateur
CRen situation critiqueLégislation existante

Le Tarier des prés a connu un très fort déclin ces dernières décennies, si bien qu'il est devenu un nicheur rare et relativement localisé dans l'est du territoire. Cette diminution de sa zone de distribution est principalement causée par l'intensification des pratiques agricoles, qui cause la disparition des prairies de fauche extensives que cet oiseau affectionne. En période de migration, il peut être observé en halte sur l'ensemble du territoire.

Saxicola rubicolaOrindigèneHihivernant
Rereproduction
Mimigrateur
LCnon menacéeEXextensionLégislation existante

Le Tarier pâtre est un insectivore assez commun que l'on retrouve surtout en Ardenne, en Fagne-Famenne et en Lorraine. Il se place souvent en évidence sur un perchoir pour chasser les insectes. Ces dernières décennies, les tendances évolutives étaient totalement opposées suivant les régions : les effectifs ont très fortement chuté dans la région limoneuse, suite à l'intensification de l'agriculture, alors qu'ils ont connu une augmentation considérable en Ardenne, grâce à l'apparition de nombreuses coupes forestières.

Scardinius erythrophthalmusOrindigèneHihivernant
Rereproduction
LCnon menacéeNEnon évaluéLégislation existante
Rotengle

Sciurus vulgarisOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante
Ecureuil roux

Morphologie : Robe: dessus rouge-brun à noir, ventre et poitrine blancs; longue queue en panache. En hiver, les oreilles sont terminées par des "pinceaux" formés de longs poils. La couleur du pelage est variable selon la couleur du milieu ambiant et les conditions climatiques. Des jeunes roux et noirs peuvent se rencontrer dans la même nichée.Taille: 20 à 28 cm + 14 à 24 cm de queue; Poids: 200 à 450 g.
Distribution : Partout.
Ecologie : Bois et forêts. Préférence pour les forêts de conifères mais se rencontre aussi dans les forêts mixtes ou feuillues ainsi que dans les grosses haies, les parcs et vergers. Mène une vie essentiellement arboricole mais est également très à l'aise au sol où il ne s'aventure que pour rechercher sa nourriture. Parfois très familier dans les parcs et les grands jardins, jusqu'au coeur même des villes.
Sources : Libois (1997).

Scolopax rusticolaOrindigèneHihivernant
Rereproduction
Mimigrateur
LCnon menacéeLégislation existante

La Bécasse des bois est un oiseau forestier en expansion en Wallonie et est présente sur la plupart du territoire. Discrète et mimétique, elle passe la plupart du temps inaperçue. Le meilleur moment pour l'observé est lors de son vol nuptial crépusculaire, la croule, qui a lieu au printemps.

Serinus citrinellaOrindigèneAcaccidentelNEnon évaluéLégislation existante

Le Venturon montagnard se trouve - comme son nom l'indique - en montagne. Les observations de cet oiseau sur notre territoire sont tout à fait exceptionnelles.

Serinus serinusOrindigèneRereproduction
Hihivernant
Mimigrateur
VUvulnérableLégislation existante

Le Serin cini est un proche parent du Canari, qui occupe surtout les zones vertes boisées des villages et des petites agglomérations. Il est rare en Wallonie et réparti de façon non homogène sur le territoire. Il connaît un déclin très sévère ces dernières années pour des raisons peu connues.

Silurus glanisInintroduitLCnon menacéeNEnon évaluéLégislation existante
Silure glane

Sitta europaeaOrindigèneRereproduction
Hihivernant
Acaccidentel
LCnon menacéeLégislation existante

La Sitelle est un oiseau forestier. Elle est commune et présente dans toute la Wallonie. Elle niche dans une cavité et a la particularité de rétrécir le diamètre du trou avec de la boue lorsqu'il est trop grand, ce qui lui a d'ailleurs valu son nom de « torchepot ». Elle fréquente volontiers les mangeoires en hiver.

Somateria mollissimaOrindigèneHihivernant
Mimigrateur
NEnon évaluéLégislation existante

Ce canard marin provenant du nord de l'Europe, n'est que très rarement observé en Wallonie, toujours en automne ou en hiver.

Somatochlora arcticaOrindigèneRereproductionVUvulnérableEXextensionLégislation existante
Cordulie arctique

Cordulie discrète et de couleur sombre rencontrée au-dessus des eaux stagnantes ou faiblement courantes des tourbières. Elle est largement répandue dans le nord de l'Europe mais très localisée en Europe moyenne. Bien que les larves soient très résistantes à l'assèchement de leur habitat, les adultes recherchent les zones de suintements avec des sphaignes et les mares colonisées par des tapis de végétations flottants. La période de vol principale s'étend de la fin juin à la mi-août. Elle est très rare en Belgique.

Somatochlora flavomaculataOrindigèneRereproductionVUvulnérableEXextensionLégislation existante
Cordulie à taches jaunes

Cette espèce de Cordulie s'identifie facilement grâce à son thorax vert métallique et aux taches jaunes latérales présentes sur l'abdomen. De la mi-juin à la mi-août, les mâles sont observés en chasse le long des lisières forestières parfois loin de l'eau. La Cordulie à taches jaunes se distribue principalement en Europe centrale et de l'est. Elle est très rare en Wallonie. En Wallonie, elle se reproduit très localement dans les marais de la Haute Semois et semble affectionner les marais avec de vastes roselières à proximité de zones boisées.

Somatochlora metallicaOrindigèneRereproductionLCnon menacéeEXextensionAucune réglementation
Cordulie métallique

La Cordulie métallique est présente de l'ouest au nord de l'Europe. Elle est assez répandue en Belgique et elle est évaluée comme non menacée. On la retrouve en vol aussi bien au-dessus de plans d'eau qu'au dessus de ruisseaux et rivières. La présence d'arbres et arbustes surplombant une partie des berges semble importante. On peut l'observer en vol de la fin mai à la fin août.

Sorex araneusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante

Morphologie : Museau très pointu, yeux minuscules, extrémité des dents colorée en rouge-brun. Dos brun foncé, ventre grisâtre, flancs marqués d'une bande brun chocolat. Poids dépassant rarement 12 grammes. Non distinguable de Sorex coronatus si ce n'est par la formule chromosomique ou par l'application d'une fonction discriminante à des mensurations mandibulaires.
Distribution : Partout. Env. 50 localités mais les Sorex du groupe "araneus-coronatus" sont connues dans plus de 170 localités.
Ecologie : Sorex araneus et S. coronatus vivent principalement dans des milieux humides: prairies, marais, tourbières, bord des cours d'eau mais aussi au pied des haies et dans les habitats forestiers ou les landes.
Sources : Libois (1997).

Sorex coronatusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante

Morphologie : Museau très pointu, yeux minuscules, extrémité des dents colorée en rouge-brun. Dos brun foncé, ventre grisâtre, flancs marqués d'une bande brun chocolat. Poids dépassant rarement 12 grammes. Non distinguable de Sorex araneus si ce n'est par la formule chromosomique ou par l'application d'une fonction discriminante à des mensurations mandibulaires.
Distribution : Partout. env. 70 localités mais les Sorex du groupe "araneus-coronatus" sont connues dans plus de 170 localités.
Ecologie : Sorex araneus et S. coronatus vivent principalement dans des milieux humides: prairies, marais, tourbières, bord des cours d'eau mais aussi au pied des haies et dans les habitats forestiers ou les landes.
Sources : Libois (1997).

Sorex minutusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante

Morphologie : Le plus petit mammifère de Belgique (env. 5 gr.); museau pointu, yeux minuscules, queue proportionnellement plus longue par rapport à la longueur tête+corps que chez les autres Sorex, plus velue que chez ces dernières également. Dos brun chocolat, ventre gris-brun.
Distribution : Partout.
Ecologie : Evite les milieux secs et les grandes étendues cultivées; préférence pour les milieux boisés ou assez humides.
Sources : Libois (1997).

Sospita vigintiguttataOrindigèneRereproductionNEnon évaluéAucune réglementation
Coccinelle des aulnes

Aucune donnée ne témoigne de la présence récente de cette espèce en Belgique. Elle serait liée aux aulnes et aux forêts marécageuses.