Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Rechercher une espèce animale ou végétale

openclose Par taxon

openclose Autres critères

ou Vernaculaire
Scientifique
Présentation des résultats : Illustré
Liste
Avec statut légal

Résultat de la recherche : 115 espèces trouvées

Nom françaisNom latinOrigineStatut en WallonieListe rougeTendanceLégislation
Aglais urticaeOrindigèneRereproductionLCnon menacéeEXextensionAucune réglementation
Petite Tortue

Ce papillon très commun en Wallonie fréquente la plupart des milieux ouverts ensoleillés. Il s'observe fréquemment dans les jardins tout au long de l'année. Les larves se nourrissent exclusivement de l'ortie. Non menacé, il apparaît clairement en extension dans 3 des 5 régions biogéographiques de Wallonie.

Anthocharis cardaminesOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Aurore

Ce papillon printanier assez commun et stable en Wallonie fréquente surtout les prairies humides, les lisières, les bords de route... riches en Cardamine et autres brassicacées. Il est surtout présent en Fagne-Famenne-Calestienne et en Lorraine. Le réchauffement climatique serait responsable d'émergences de plus en plus précoces.

Apatura iliaOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Petit Mars changeant

Cette espèce des milieux boisés et forêts feuillues claires dépend des saules, aulnes et peupliers indigènes. Elle est rare et se cantonne surtout en Entre-Sambre-et-Meuse. Elle présente néanmoins une certaine stabilité.

Apatura irisOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Grand Mars changeant

Cette grande espèce foncée aux reflets bleutés (chez le mâle) est souvent observée au niveau des chemins forestiers. Elle se développe principalement sur les saules et peupliers indigènes, surtout en Fagne-Famenne-Calestienne et en Ardenne. Elle semble stable partout sauf en Lorraine.

Aphantopus hyperantusOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Tristan

Ce papillon est très commun et stable en Wallonie. Il fréquente des milieux très variés, où il recherche les graminées pour assurer son développement.

Aporia crataegiOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Gazé

Ce grand papillon blanc surligné de noir fréquente les milieux buissonneux riches en aubépines et prunelliers (ses plantes-hôtes principales). Il est commun et stable dans la moitié sud de la Wallonie.

Araschnia levanaOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Carte géographique

Origniaire de l'Europe du sud-est, cette espèce est apparue en Wallonie dans les années '30. Il s'agit d'une espèce généraliste se reproduisant sur l'ortie, présente et stable dans toutes les régions biogéographiques. Elle semble cependant un peu plus rare au nord du sillon sambro-mosan. Deux à trois formes se succèdent au fil des saisons.

Arethusana arethusaOrindigèneAcaccidentelNEnon évaluéNEnon évaluéAucune réglementation

Les observations wallonnes de l'espèce se comptent sur les doigts de la main. Il s'agissait sans doute d'individus erratiques. Cette espèce fréquente les pelouses et landes, où elle se reproduit sur Festuca ovina et Bromus erectus. Le réchauffement climatique pourrait favoriser son retour.

Argynnis adippeOrindigèneRereproductionVUvulnérableRGrégressionAucune réglementation
Moyen Nacré

Ce grand papillon orangé possède des taches nacrées sur le dessous des ailes. Il s'observe surtout dans les prairies bocagères fleuries et les bois feuillus clairs, à la recherche de Violettes comme support de ponte. En Wallonie, l'espèce décline partout sauf en Fagne-Famenne-Calestienne.

Argynnis aglajaOrindigèneRereproductionENen dangerRGrégressionAucune réglementation
Grand Nacré

Le Grand Nacré dépend directement des Violettes pour assurer son développement. Il fréquente surtout les lisières et trouées forestières, les prairies maigres, les tourbières... Il est assez rare en Wallonie, et le noyau de ses populations se trouve en Fagne-Famenne-Calestienne.

Argynnis niobeOrindigèneRereproductionREéteinte régionalementREéteinte régionalementLégislation existante
Chiffre

Le Chiffre, qui ressemble très fort au Moyen Nacré, a disparu de Wallonie dans les années '80. Il se rencontrait surtout dans les pelouses calcaires, mais aussi le long de lisières ensoleillées riches en Violettes.

Argynnis paphiaOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Tabac d'Espagne

Ce grand papillon des forêts claires et des lisières se développe sur les Violettes. Il est surtout présent en Fagne-Famenne-Calestienne, mais peut être observé dans les autres régions.

Boloria aquilonarisOrindigèneRereproductionVUvulnérableSTstabilitéLégislation existante
Nacré de la canneberge

Le Nacré de la canneberge est une relicte glaciaire se développant sur la canneberge, une espèce végétale des tourbières. Il est présent uniquement sur les hauts-plateaux ardennais et dans une station lorraine, où il présente une certaine stabilité depuis la restauration de son habitat.

Boloria diaOrindigèneRereproductionENen dangerRGrégressionLégislation existante
Petite Violette

La petite Violette est un papillon typique des pelouses sèches, des prés maigres et des coupes forestières riches en Violettes. Elle est devenue très rare en Lorraine, mais subsiste encore en Fagne (p.ex. dans le Viroin) et en Famenne occidentale.

Boloria eunomiaOrindigèneRereproductionVUvulnérableRGrégressionLégislation existante
Nacré de la bistorte

Cette espèce est doublement dépendante de la bistorte, son unique plante-hôte et source nectarifère. Elle est uniquement présente en Ardenne et en Lorraine, où elle accuse un certain déclin.

Boloria euphrosyneOrindigèneRereproductionVUvulnérableRGrégressionLégislation existante
Grand Collier argenté

Le Grand Collier argenté est typique des forêts exploitées sous le régime du taillis. Il affectionne en effet les coupes récentes en forêts feuillues, où il pond sur différentes espèces de Violettes. Surtout observé en Fagne-Famenne-Calestienne, où il présente une stabilité incertaine, il a régressé partout ailleurs et pourrait avoir disparu de Lorraine.

Boloria seleneOrindigèneRereproductionNTquasi menacéeRGrégressionAucune réglementation
Petit Collier argenté

Le Petit Collier Argenté est une espèce typiquement ardennaise puisque 75% des observations proviennent de cette région. Il affectionne surtout les coupes forestières, les prairies maigres et les zones humides, où il recherche les Violettes.

Brenthis daphneCocolonisationRereproductionNEnon évaluéEXextensionAucune réglementation
Nacré de la ronce

Si Brenthis daphne est morphologiquement très proche de Brenthis ino, ses préférences écologiques sont bien différentes, puisqu'il préfère les lisières ensoleillées ou les versants chauds riches en ronces. Cette espèce thermophile a été découverte pour la première fois en Belgique en 2006, suite à une expansion vers le nord favorisée par le réchauffement climatique.

Brenthis inoOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéAucune réglementation
Grande Violette

La Grande Violette s'oberve principalement dans les mégaphorbiaies riches en Reine des prés, source de nourriture principale des chenilles. Elle occupe surtout l'Ardenne, la Lorraine et la Fagne-Famenne.

Callophrys rubiOrindigèneRereproductionNTquasi menacéeRGrégressionAucune réglementation
Thécla de la ronce

Cette espèce est assez rare dans toutes les régions sauf en Fagne-Famenne-Calestienne où elle est commune. Elle se reproduit dans des trouées forestières, prairies bocagères, landes, friches... sur une gamme de plantes-hôtes assez large.