Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Rechercher une espèce animale ou végétale

openclose Par taxon

openclose Autres critères

ou Vernaculaire
Scientifique
Présentation des résultats : Illustré
Liste
Avec statut légal

Résultat de la recherche : 4 espèces trouvées

Nom françaisNom latinOrigineStatut en WallonieListe rougeTendanceLégislation
Voir le dossier completPodarcis muralisOrindigèneRereproductionNTquasi menacéeSTstabilitéLégislation existante
Lézard des murailles

Ce lézard atteint en Wallonie sa limite d'aire de répartition vers le nord. On ne le rencontre que dans les milieux rocheux liés aux grandes vallées. La plupart de ses populations ont un caractère relictuel, elles sont donc isolées de longue date et sont d'un intérêt patrimonial élevé.

Voir le dossier completLacerta agilisOrindigèneRereproductionENen dangerRGrégressionLégislation existante
Lézard des souches

En Wallonie, la répartition de ce lézard est limitée à la Lorraine belge. On ne l'y rencontre que dans des milieux chauds et secs. L'espèce est connue d'une cinquantaine de sites. En raison de sa rareté et de sa présence dans des milieux de grand intérêt biologique, ce lézard fait l'objet d'un plan d'action.

Voir le dossier completZootoca viviparaOrindigèneRereproductionLCnon menacéeRGrégressionLégislation existante
Lézard vivipare

Ce lézard est largement répandu en Wallonie. Il fréquente une grande variété d'habitats. Son abondance est la plus élevée dans les milieux frais riches en bois mort. Dans ces milieux, l'abondance de ce lézard influe sur la présence d'autres espèces plus rares qui s'en nourrissent comme la Vipère péliade.

Voir le dossier completAnguis fragilisOrindigèneRereproductionLCnon menacéeSTstabilitéLégislation existante
Orvet fragile

Ce lézard apode est semi-fouisseur. Il est largement répandu en Wallonie et fréquente une grande variété d'habitats. Son abondance est la plus élevée dans les milieux à végétation herbacée dense où il peut atteindre des densités de plus de 1000 adultes par hectare, constituant ainsi une partie importante de la biomasse.