Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles
Comarquage : intégrer cette page dans votre site

Réseau loup

Le loup a disparu de Wallonie voici un peu plus d'un siècle. Pourtant, depuis de nombreux mois, des indices de sa présence se sont multipliés, sans toutefois permettre d'établir de manière certaine sa présence. Un réseau d'experts a dès lors été mis en place afin de reccueillir et d'analyser de manière rigoureuse et standardisée toutes les informations relatives à cette espèce.

Contacter le Réseau loup

En cas d'observation directe de loup ou d'indice fiable de sa présence (carcasse de proie, empreintes, excrément,...),

merci de nous en faire part

_BYV6672

© Yvan Barbier

Le Réseau

La wallonie au carrefour de deux voies de dispersion du loup

La Wallonie est actuellement située au carrefour entre deux voies de dispersion provenant des populations française (de souche italo-alpine) et allemande (de souche polonaise). Son redéploiement naturel en Wallonie est possible étant donné :

  • le bon état de conservation des populations les plus proches de la Belgique et les efforts de conservation déployés par les pays voisins;

  • la capacité de dispersion sur de grandes distances de l'espèce;

  • l'abondance de proies sauvages (ongulés);

  • la superficie forestière significative;

  • le statut de protection de l'espèce.

Par contre, la Wallonie présente un réseau d'infrastructures routières et un tissu urbain pouvant présenter un frein à l'implantation d'une meute.


A l'heure d'écrire ces lignes, il n'existe toujours aucune preuve formelle de son passage chez nous, juste de fortes présomptions.

carte_distrib_france

(source : http://www.lcie.org/Large-carnivores/Wolf)

Mise en place d'un réseau d'observateurs : "le Réseau loup"

L'organisation du réseau

Pour accompagner ce possible retour, le Service Public de Wallonie a créé un réseau d'observation, piloté par le Département de l'Etude du Milieu Naturel et Agricole (SPW-DEMNA).

La trame du réseau se base sur les Directions du Département de la Nature et des Forêts (SPW-DNF). Viennent s'y greffer :

  • des membres mandatés par le Royal St-Hubert Club (représentant des chasseurs);

  • la « Plateforme grands prédateurs » (consortium de différentes associations naturalistes);

  • la SoCoPro « Ovins-Caprins » (association d'appui au Collège des Producteurs);

  • les scientifiques de l'Université de Liège (biologistes du Laboratoire de Zoogéographie, vétérinaires du Réseau de Suivi sanitaire de la Faune sauvage et du service de Pathologies spéciales et Autopsies);

  • l'asbl Forêt wallonne.

Au total, une trentaine de membres ont ainsi été formés par les collègues français de l'Office national de la Chasse et de la Faune sauvage à la reconnaissance des indices de présence de l'espèce.

La composition de ce réseau est dynamique et peut être revue en fonction des besoins.

DSCN0081

P1160417

Formation des membres du réseau par l'Oncfs

La collecte des données

Les informations proviennent du terrain par différents canaux :

  • Le personnel du DNF omniprésent sur le terrain ;

  • Les membres du réseau loup , soit directement, soit via leurs propres contacts et associations ;

  • Un système d'alerte accessible au citoyen, soit par téléphone soit par internet à l'adresse reseauloup.be.

Ces informations peuvent être de différentes natures:

  • observation visuelle d'un supposé loup => pour ce type d'observation, l'idéal est de disposer de photos. A défaut, une interview est organisée pour tenter de déceler les caractéristiques discriminantes propres à l'espèce.

  • découverte d'une carcasse visiblement prédatée => il convient d'avertir le réseau qui diligentera le plus rapidement possible un membre formé sur le terrain.

  • découverte de toute autre trace suspecte, comme des pistes, des poils ou des laissées => idéalement accompagner l'information d'une photo. Etant donné que le loup, s'il est réellement présent, est en phase exploratoire, il ne délimite aucun territoire et est donc particulièrement mobile ou discret. Tout indice est donc extrêmement rare et éphémère et la vitesse de communication de l'information est un point essentiel pour un bon diagnostic.

La vérification et la validation des données

  • Chaque membre du réseau a été formé pour collecter et vérifier l'information, en relevant les éléments essentiels de l'anamnèse.

  • Ces éléments sont ensuite croisés entre différents experts du réseau et transmis au DEMNA pour validation.

En l'absence de preuves tangibles, tels de l'ADN ou des images de bonne qualité, un diagnostic sûr et définitif est compliqué à obtenir et relève davantage de la probabilité. La difficile distinction entre les indices propres au loup et ceux de chiens de dimension comparable (berger allemand, chien-loup de Saarloos, chien-loup tchécoslovaque,...) en est la cause principale. Généralement, le diagnostic aboutit à une des 4 catégories suivantes : loup exclu, loup non exclu, loup certain et indéterminé.

La diffusion de l'information

L'information validée est diffusée dans l'onglet "bilan du suivi".

C'est uniquement sur cette page qu'une information fiable et à jour est mise à disposition.

.

20170615_101752 (2)

DSCF2012

IMG-20170526-00097

Photos d'observations ayant permis d'exclure l'espèce Loup

Découverte d'une carcasse : 1er diagnostic

Etant donné l'impact possible du loup sur les troupeaux domestiques et la volonté de l'Etat d'indemniser les éleveurs lésés, il est essentiel de bien différencier son impact de celui de chiens féraux ou errants.

Un faisceau d'indices permet d'établir la cause de la mort d'une espèce domestique ou sauvage et d'identifier l'espèce de prédateur.

En cas de doute, le Réseau loup doit être contacté. 

bicheproie

Prédation ou non ?

La première étape consiste à déterminer s'il ya eu prédation ou non. Pour ce faire, il est important d'analyser une dépouille fraîche et d'analyser l'environnement immédiat. La caracasse peut ensuite être analysée.

Analyser une dépouille fraîche
Analyser l'environnement

En cas de mort naturelle, la cause du décès peut être brouillée très rapidement par la consommation exercée par les charognards (corvidés, renards, sangliers, mustélidés,...). Pour établir la prédation, il faut donc :

  • que le délai entre le décès et l'analyse de la dépouille soit le plus court possible : au-delà de 24 heures, le diagnostic se complique sérieusement pour devenir quasiment impossible après 48 heures.

  • regarder la couleur de la chair, qui est un bon indicateur de la fraîcheur : plus elle est rouge et sanguinolente, plus la carcasse est fraîche. Ensuite la chair blanchit pour devenir brunâtre et sèche.

Pour établir la prédation, il faut :

  • chercher des traces de lutte et d'attaque ;

  • chercher des indices de présence de canidés tels des excréments, des empreintes ou des poils ;

  • éventuellement recueillir les témoignages d'éventuels voisins quant à la présence de chiens errants et/ou l'heure présumée du décès.

Quel prédateur ?

Les deux premières étapes franchies, l' analyse de la carcasse peut débuter.

Les critères davantage « typés  loup » 
Les critères davantage « typés grand chien »
  • la présence de plusieurs morsures "profondes" avec hématome à la gorge expliquant la mise à mort ;

  • l' ouverture de la cage thoracique entre les antérieurs, et la consommation des viscères thoraciques (poumons et cœur) en délaissant systématiquement les viscères abdominales ;

  • la quantité de viande consommée : entre 2 et 5 kg pour un animal isolé ;

  • la consommation relativement "prioritaire" au niveau des antérieurs et des postérieurs (souvent jusqu'à l'os) sans nécessairement disloquer les membres ;

  • la carcasse retournée ou déplacée pour consommer les meilleures parties des 2 faces ;

  • les os longs éventuellement brisés.

  • des morsures à divers endroits et parfois au cou (mais souvent aussi à la nuque, sur le dos, etc...) ;

  • les viscères thoraciques parfois consommées et la cavité thoracique non ouverte entre les antérieurs ;

  • si consommation des gigots, l'os n'est pas souvent décharné (c'est mordillé) ;

  • dans le cas d'un mouton, de la laine éparpillée dans certains cas.

Bilan du suivi

Date ProvinceLocaliteType d'indice 1Indice 2Indice 3Diagnostic
10/09/2017Lux.Nassogneproie domestique  en cours
10/09/2017Lux.Dohanproie sauvage  en cours
10/09/2017LiègeSchlierbach (Saint-Vith)observation visuelle  indéterminé
7/09/2017Lux.Gouvyexcrémentobservation visuelle en cours
15/08/2017Lux.Gouvy - Behoobservation visuelle  indéterminé
2/08/2017LiègeStoumontobservation visuelle  loup exclu
18/07/2017Lux.La Roche en Ardenneproie domestique  loup exclu
26/06/2017NamurNaninneobservation visuelle  indéterminé
15/06/2017Lux.Légliseobservation visuelle  loup exclu
15/06/2017NamurWierdeobservation visuelle  en cours
9/06/2017Lux.Wellinproie domestique  loup exclu
7/06/2017Lux.Légliseobservation visuelle  loup exclu
7/06/2017Lux.Légliseobservation visuelle  loup exclu
5/06/2017Lux.Amblèveproie sauvage  indéterminé
5/06/2017Lux.Amblèveproie sauvage  indéterminé
26/05/2017Lux.Wellinproie domestique  en cours
25/05/2017LiègeTheux-Polleurobservation visuelle  loup exclu
18/05/2017LiègeTheux-Polleurobservation visuelle  loup exclu
14/05/2017Lux.Tennevilleobservation visuelle  indéterminé
14/05/2017Lux.Tennevilleobservation visuelle  loup exclu
9/05/2017Lux.Sohierproie sauvage  loup exclu
3/05/2017NamurMalonneproie domestique  loup exclu
2/05/2017Lux.Tennevilleproie sauvageempreinte et piste indéterminé
1/05/2017LiègeHerveobservation visuelle  indéterminé
1/05/2017NamurRolyobservation visuelle  en cours
28/04/2017Lux.Bertrixproie sauvage  indéterminé
27/04/2017Lux.Bertrixproie domestique  loup exclu
27/04/2017Lux.Bertrixobservation visuelle  indéterminé
25/04/2017NamurSossoyeproie domestique  loup exclu
24/04/2017NamurFaulx-les-Tombesproie domestique  loup exclu
24/04/2017LiègeLa Reidproie domestique  loup exclu
23/04/2017Lux.Grupontproie sauvage  loup exclu
21/04/2017NamurNettineobservation visuelle  indéterminé
17/04/2017Lux.Manhayproie domestique  indéterminé
15/04/2017Lux.Herbeumontobservation visuelle  indéterminé
15/04/2017Lux.Herbeumontobservation visuelle  indéterminé
12/04/2017NamurWinenneobservation visuelle  indéterminé
8/04/2017Lux.Wilogneproie sauvage  loup exclu
31/03/2017Lux.Libinobservation visuelle  indéterminé
26/03/2017Lux.Gros-Faysproie sauvage  indéterminé
23/03/2017Lux.Ozoempreinte et piste  lynx exclu
16/03/2017Lux.Achouffeproie domestique  indéterminé
1/03/2017Lux.Hoursinneobservation visuelle  lynx exclu
1/03/2017NamurFranièreempreinte et piste  indéterminé
17/02/2017Lux.Durbuyobservation visuelle  loup exclu
28/01/2017Lux.Marche-en-Famenneobservation visuelleempreinte et piste loup exclu
28/01/2017Lux.Nadrinproie sauvageempreinte et piste loup non exclu
24/01/2017Lux.Tennevilleproie sauvage  indéterminé
22/01/2017NamurFelenneobservation visuelle  loup exclu
22/01/2017NamurFelenneobservation visuelle  loup exclu
22/01/2017NamurFelenneobservation visuelle  loup exclu
22/01/2017NamurFelenneobservation visuelle  loup exclu
16/01/2017NamurOheyproie domestique  indéterminé
10/01/2017Lux.Libinobservation visuelle  indéterminé
7/01/2017LiègeMalmedyproie sauvage  loup exclu
3/01/2017NamurNettineproie sauvagepoilempreinte et pisteloup exclu
1/01/2017  observation visuelle  en cours
22/12/2016LiègeNonceveuxproie sauvage  indéterminé
18/12/2016NamurFaulx-les-Tombesproie domestique  indéterminé
11/12/2016Lux.Bouillonobservation visuelle  en cours
10/12/2016Lux.Achouffeproie domestique  indéterminé
4/12/2016Lux.Saint-Hubertobservation visuelle  loup exclu
11/11/2016Lux.Tennevilleobservation visuelle  loup non exclu
22/10/2016Lux.Masbourgobservation visuelle  loup non exclu
22/10/2016Lux.Masbourgobservation visuelle  loup non exclu
12/10/2016NamurDinantobservation visuelle  en cours
30/09/2016Lux.Samréeproie domestique  loup exclu
24/08/2016Lux.Samréeproie domestique  loup non exclu
25/03/2016Lux.Bouillonobservation visuelle  indéterminé
18/06/2015Lux.Vielsalmobservation visuelle  indéterminé
 Lux.Bastogneproie domestique  loup exclu