Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

Sympétrum jaune d'or (Sympetrum flaveolum)

Taxonomie

Synonymes :
Français : Sympétrum jaune d'or
Néerlandais : Geelvlekheidelibel
Anglais : Yellow-winged Darter
Allemand : Gefleckte Heidelibelle
Groupe biologique :Animaux / Invertébrés / Insectes / Libellules / Anisoptères

Intro

Synthèse

Sympetrum facilement identifiable par les taches safranées à la base des ailes. On le retrouve de l'Ouest au nord de l'Europe. L'espèce est assez commune en Belgique mais il ne subsiste en Wallonie, depuis 2007, qu'une à deux populations connues. Les populations ont la caractéristique d'être fluctuantes et éphémères en ne subsistant que quelques années pour ensuite réapparaître massivement. Cette espèce peut effectuer de longues migrations. Un climat continental ou montagnard lui conviendrait davantage. De la fin mai à la fin septembre, on le trouve sur tout type de plan d'eau entouré de laîches, joncs, prêles, scripes, idéalement avec des niveaux d'eau fluctuants pouvant même s'assécher complètement. Son statut est vulnérable.

Description morphologique

Ce Sympétrum est facilement reconnaissable à ses pattes jaune et noires (ce qui exclut toute confusion notamment avec S. danae et S. sanguineum ), et à la grande tache jaune or à la base des ailes postérieures (ce qui le différencie de tous les autres Sympétrum, qui ont une tache très réduite ou inexistante).

Législation

Législation régionale (Conservation de la Nature)

  • Aucune réglementation

Législation régionale (Chasse et pêche)

  • Aucune réglementation

Législation fédérale

  • Aucune réglementation

Convention internationale

  • Aucune réglementation

Directives européennes

  • Aucune réglementation

Autres législations régionales

  • Aucune réglementation

Distribution

Distribution en Belgique :Wallonie, Bruxelles, Flandre

Sources :Goffart et al. 2006

Statut de présence :Re : reproduction

Sources :Goffart et al. 2006

Indigenat :Or : indigène

Sources :Goffart et al. 2006

Type de distribution :Di : dispersée

Sources :Goffart et al. 2006

Carte :
carte

Ecologie

Ecologie :

Ce Sympétrum s'observe à proximité des eaux stagnantes de toutes dimensions et de toute nature (depuis les pannes dunaires jusqu'aux bas-marais et tourbières, en passant par les mares, mardelles, étangs, etc....), pourvu qu'il y ait de larges ceintures de végétation émergente constituée de laîches (Carex spp.), de joncs (Juncus spp.), de prêles (Equisetum spp.) ou de scirpes (Eleocharis spp. , Scirpus spp.). Il affectionne tout particulièrement les plans d'eau à niveau fluctuant, s'asséchant même complètement durant l'été, sur les rives desquels se développent ce type de végétation.

Philippe Goffart in Goffart et al. 2006

Statut

Tendance

Informations en cours de validation

Liste Rouge

Espèce menacée :Oui
Statut :VU : vulnérable
Sources :Goffart & al., 2006

Espèce invasive

Informations en cours de validation

Divers

Auteurs

Grégory Motte