Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1438 - Carrière du Fond de Néblon

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Hamoir
Cantonnements DNF :Aywaille
Surface :2.87 ha
Coordonnées :X Lambert : 231406 - Y Lambert : 124081
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette très ancienne carrière de grès a été creusée dans le versant droit de la vallée du Néblon, près de sa confluence avec l'Ourthe. L'excavation, longue d'environ 350 m, est bordée vers le ruisseau par une pente couverte de haldes, en grande partie arborée. Exposée au nord, cette carrière se caractérise par sa grande richesse en fougères: au moins 13 espèces parmi lesquelles Gymnocarpium robertianum, G. dryopteris, Dryopteris affinis et Phegopteris connectilis. Le site est traversé par un sentier de promenade et est inclus dans le site Natura 2000 'Vallée de l'Ourthe entre Bomal et Hamoir'.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K2 - Calestienne orientale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Hamoir2.87 haHAMOIRLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Aywaille2.87 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Dryopteris affinisUn seul pied2001A. Remacle
Gymnocarpium dryopterisPlusieurs plages2001A. Remacle
Gymnocarpium robertianumPlusieurs plages2001A. Remacle
Phegopteris connectilisPlusieurs plages2001A. Remacle
Polystichum setiferumPlusieurs plages2001A. Remacle

Commentaires sur la faune

Reptiles
La présence de Podarcis muralis dans les parties ouvertes du site, ensoleillées en fin de journée, est possible, l'espèce ayant été notée sur des affleurements rocheux localisés à environ 1 km du site vers l'ouest (obs. E. Graitson).

Commentaires sur la flore

Présence de deux fougères caractéristiques des forêts de ravins: Polystichum aculeatum et Asplenium scolopendrium.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une ancienne carrière de grès exposée au nord, caractérisée par sa grande richesse en fougères (incluse dans le site Natura 2000 'Vallée de l'Ourthe entre Bomal et Hamoir').

Menaces

- Boisement progressif des quelques zones de haldes encore ouvertes (parties de pentes donnant vers le ruisseau).

Recommandations

- Gestion des ligneux dans les dernières zones de haldes encore ouvertes.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Accès libre (chemin de promenade).

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière de grès a été creusée dans le versant droit de la vallée du Néblon, à environ 1,25 km de sa confluence avec l'Ourthe qui coule à moins de 200 m au sud du site, les deux cours d'eau étant ici séparés par un relief étroit et abrupt. Elle se trouve approximativement à mi-distance entre le centre de Hamoir et le hameau de Néblon-le-Pierreux.
On y a exploité du grès famennien de la Formation de Montfort.
Description du site: Cette très ancienne carrière est allongée dans l'axe SE-NW sur une longueur de près de 350 m. Elle est accessible au départ de la route de la vallée du Néblon par un chemin débutant au km 1,3 (pont sur le ruisseau); de ce court chemin perpendiculaire à la route partent deux chemins: l'un vers l'est, qui longe le ruisseau et une pente de haldes, et l'autre (sentier ) vers l'ouest, qui permet d'atteindre le haut du versant en traversant une partie de la carrière.
Le site d'extraction se subdivise en plusieurs excavations: l'excavation occidentale est d'un accès plus aisé que les cavités creusées vers l'est. La falaise principale, orientée vers le NNE, est subverticale, haute au maximum de 12-15 m et présente par endroits de petits surplombs. Le fond des excavations, localisé à différents niveaux selon les endroits, est en général très pierreux (pierres couvertes de bryophytes); il y subsiste quelques vestiges d'anciens chemins soutenus par des lambeaux de murs vers l'ouest. Les excavations sont arborées, les ligneux étant jeunes dans une partie vers l'est.
Les haldes sont très abondantes et arborées; elles sont réparties en ligne parallèle au ruisseau et forment par endroits des éboulis plus ou moins instables. Quelques secteurs, encore assez ouverts, bénéficient d'un certain ensoleillement.
Fréquentation du site: Le site est traversé par un sentier de promenade fréquenté. Toutefois, certaines parties sont d'un accès assez difficile.
Présence de déchets: Site propre. Une place à feu au pied de la pente de déblais vers l'est.
Environnement du site: Bois.

Description biologique

Les ligneux ont colonisé en abondance ce très ancien site d'extraction: Acer pseudoplatanus, Fraxinus excelsior, Carpinus betulus, Quercus sp., Salix caprea, Betula pendula, Sorbus aucuparia, Prunus avium, Picea abies, Corylus avellana, Sambucus racemosa, Cornus sanguinea, les lianes Lonicera periclymenum, Hedera helix et Clematis vitalba,...
Sur les quelques pentes pierrieuses encore plus ou moins ouvertes croissent en abondance Sedum rupestre et S. album, accompagnés de Rumex scutatus, Sedum telephium, Teucrium scorodonia, Origanum vulgare, Linaria vulgare, Galium mollugo, Hieracium pilosella, Solidago virgaurea, Lapsana communis, Clematis vitalba,...
La strate herbacée présente dans les excavations, sur les falaises et les pentes ombragées se caractérise par l'abondance et la diversité des ptéridophytes qui sont représentés par au moins 13 espèces: Dryopteris filix-mas, D. dilatata, D. affinis, Athyrium filix-femina, Polypodium vulgare, Cystopteris fragilis, Phegopteris connectilis, Asplenium trichomanes, A. scolopendrium, Polystichum aculeatum, P. setiferum, Gymnocarpium robertianum et G. dryopteris. Les fougères sont accompagnées par un spectre relativement réduit d'espèces en majorité forestières: Urtica dioica, Stellaria holostea, Oxalis acetosella, Chrysosplenium oppositifolium, Fragaria vesca, Geum urbanum, Alchemilla xanthochlora, Rubus idaeus, Rubus sp., Lathyrus linifolius, Vicia sepium, Mercurialis perennis, Geranium robertianum, Pulmonaria montana, Lamium galeobdolon, Stachys sylvatica, Glechoma hederacea, Valeriana repens, Hieracium murorum, Mycelis muralis, Senecio ovatus, Solidago virgaurea, Eupatoria cannabinum, Luzula sylvatica, Carex sylvatica, Milium effusus, Melica uniflora, Deschampsia flexuosa,... Tout le site, dans l'ensemble très peu ensoleillé, est colonisé par d'abondantes bryophytes.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant: -
Matériau(x) extrait(s): grès.
Références
Référence sur anciens documents de la DPA: non mentionnée.
Référence de la fiche ULg (1994): affleurement n° 158/9.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation(s): -
Fin de l'exploitation: déjà abandonnée en 1960.
Réaffectation prévue: -
Réaffectation effective: laissée en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx).