Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1033 - Ancienne Carrière de marbre de Gorgimont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ancienne Carrière de marbre de Soumoy
Communes :Cerfontaine
Cantonnements DNF :Couvin
Surface :13.39 ha
Coordonnées :X Lambert : 155906 - Y Lambert : 97500
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cet ancien site d'extraction de marbre rouge actuellement fort embroussaillé comprend une excavation en fosse au fond ombragé et riche en bryophytes et ptéridophytes, un petit pierrier, un terre-plein peu étendu et une ancienne pelouse calcicole (Mesobromion à Bromus erectus) en voie de recolonisation forestière. L'intérêt biologique de ce site réside dans la présence sur la falaise de l'excavation d'une station de la fougère Ceterach officinarum et dans le maintien de lambeaux de pelouses qui sont appelés à disparaître si aucune gestion n'est réalisée au cours des prochaines années.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H0 - Fagne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Senzeille7.04 haCERFONTAINENAMUR
Soumoy6.35 haCERFONTAINENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Couvin13.39 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon1997A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Melanargia galatheaNonNon1997A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Ceterach officinarumAbondante1997A. Remacle
Epipactis helleborine1997A. Remacle
Ononis repens2007A. Remacle
Pyrus pyraster2007A. Remacle
Rosa rubiginosa1997A. Remacle
Vincetoxicum hirundinaria1997A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Avifaune des milieux arbustifs. Nidification d'Anthus trivialis et de Streptopelia turtur.
Observation en octobre de Scolopax rusticola.

Reptiles
Lacerta vivipara: présence au moins dans la pelouse.

Insectes
- Lépidoptères (relevé incomplet): une espèce quasi menacée: Melanargia galathea (abondant); diverses espèces non menacées: e.a. Anthocharis cardamines, Pyronia tithonus, Aphantopus hyperanthus, Maniola jurtina, Polyommatus icarus et Thymelicus lineolus.
- Hyménoptères Aculéates: peuplement peu important (e.a. Andrena gravida).

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une ancienne carrière de marbre rouge non inondée (cas relativement rare) incluant une excavation ombragée riche en bryophytes et ptéridophytes (dont Ceterach officinarum) et une pelouse calcicole déjà fort embroussaillée (à restaurer).

Menaces

- Embroussaillement déjà fort avancé de l'ancienne pelouse et des abords de l'excavation.
- Forte densité du tapis graminéen dans la pelouse résiduelle.

Recommandations

- Contrôle des ligneux à effectuer d'urgence dans la pelouse et aux abords de l'excavation.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Situation générale: Cette ancienne carrière est localisée à moins de 1 km à l'ESE de Soumoy et à 1,5 km au NW de Senzeille, près de la limite entre ces deux anciennes communes mais sur le territoire de Senzeille. Elle a été creusée dans le versant droit de la vallée du ruisseau de Senzeille qui devient un peu à l'ouest le ruisseau de Soumoy, affluent de rive droite de l'Eau d'Heure.
On y a extrait dans une fosse du calcaire frasnien (marbre rouge).
Description du site: Le site décrit dans cette fiche est accessible par la petite route menant, à partir de la route Soumoy-Senzeille, au lieu-dit Montaval; de cette petite route, un chemin à gauche conduit vers une autre carrière de marbre de Gorgimont (Na/574/14) où se trouvent un cabanon (abandonné en 2007) et des emplacements de caravanes (déjà inoccupés en 1997). Aucun chemin d'accès ne semble plus exister.
Le site peut être subdivisé en trois parties:
- la partie est, entre la limite du pré à l'est et l'excavation à l'ouest, correspond à une ancienne pelouse calcaire, actuellement fort arborée (vers le pré surtout) et embroussaillée, où les lambeaux de pelouse deviennent de plus en plus exigus. Près de la clôture du pré, présence d'une cavité verticale d'environ 3 m de diamètre à la partie supérieure se rétrécissant jusqu'à 1 m;
- l'excavation, profonde de 12-15 m maximum et longue d'une cinquantaine de m, est arborée et fort ombragée. La falaise présente encore des pans verticaux à certains endroits. Le fond est couvert de pierres moussues et, vers l'est surtout, de blocs détachés des parois. L'ancien chemin d'accès descend à partir de l'ouest dans la fosse;
- vers l'ouest, les abords de l'excavation sont colonisés par de nombreux ligneux et comprennent
+ devant l'entrée de la fosse, une aire plane moins embroussaillée, en partie occupée par de gros blocs de marbre;
+ un petit pierrier composé de déchets de pierres et de quelques gros blocs, qui descend jusqu'au ruisseau et à une peupleraie (le bas de cette pente forme une sorte de mur);
+ un petit terril de pierres et de terre fort embroussaillé, au nord de l'accès à la fosse.
L'ensemble de ce site est actuellement très envahi par les ligneux surtout arbustifs. En contrebas du pré, le versant droit du ruisseau est colonisé par une fruticée.
Fréquentation du site: Très faible (chasse) en 1997, apparemment nulle en 2007.
Présence de déchets: Non.
Environnement du site: Le site est entouré de terrains agricoles, sauf vers le nord où se trouve une petite parcelle boisée. Il jouxte deux autres carrières de marbre désaffectées, l'une à l'ouest (Na/574/16) et l'autre au nord-est (Na/574/14). Le ruisseau de Senzeille passe en contrebas, au pied du pierrier (peupleraie sur l'autre rive).

Description biologique

Pelouse embroussaillée (1997 et 2007)
Les nombreux ligneux qui ont colonisé ce secteur sont surtout représentés par des espèces arbustives telles que Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Cornus sanguinea, Rosa canina, Ligustrum vulgare, Pyrus pyraster, Corylus avellana, Ribes uva-crispa, accompagnées de quelques espèces arborescentes comme Betula pendula, Quercus robur, Acer campestre et Prunus avium. La clématite (Clematis vitalba) et des ronces sont aussi présentes.
La strate herbacée de ce Mesobromion est dominée presque partout par les poacées, en particulier Bromus erectus accompagné de Koeleria sp., Trisetum flavescens, Festuca sp., Briza media et Brachypodium sylvaticum. Elle comprend notamment des dicotylées de pelouses calcicoles et des espèces d'ourlets qui progressent suite à la recolonisation forestière déjà avancée: Arenaria serpyllifolia, Viola hirta, Helianthemum nummularium (abondant), Erophila verna, Primula veris, Sanguisorba minor, Potentilla neumanniana, Agrimonia eupatoria, Anthyllis vulneraria, Ononis repens, Lotus corniculatus, Trifolium campestre, Medicago lupulina, Linum catharticum, Pimpinella saxifraga, Vincetoxicum hirundinaria, Clinopodium vulgare, Linaria vulgaris, Campanula rotundifolia, Galium pumilum, G. verum, Cruciata laevipes, Knautia arvensis, Scabiosa columbaria, Centaurea scabiosa, Cirsium acaule, Hieracium pilosella, Achillea millefolium,...
Excavation (1997)
Dans le fond de la fosse poussent quelques Fraxinus excelsior, Acer campestre, Betula pendula, ainsi que de nombreux jeunes plants de Fraxinus et d'Hedera helix. A côté de bryophytes fort abondantes, la strate herbacée est très discontinue et composée d'un nombre réduit d'espèces: Dryopteris filix-mas, Urtica dioica, Fragaria vesca, Geum urbanum, Euphorbia amygdaloides, Geranium robertianum, Campanula rotundifolia, Galium aparine, Mycelis muralis, Arum maculatum, Epipactis helleborine. Les gros blocs rocheux encombrant l'extrémité orientale de la cavité sont colonisés par de nombreux bryophytes et ptéridophytes: Polypodium interjectum, Asplenium scolopendrium, Ceterah officinarum (> 10 touffes repérées), Dryopteris filix-mas.
Sur la falaise poussent Ceterach officinarum (plus de 60 touffes), Asplenium scolopendrium, Polypodium interjectum, Asplenium trichomanes, Dryopteris filix-mas, Mercurialis perennis, Geranium robertianum, Mycelis muralis, Hieracium lachenalii, Hedera helix, Ligustrum vulgare, Ribes uva-crispa, Rubus sp.
Abords de l'excavation (1997)
Les strates arborescente et arbustive comprennent entre autres Acer campestre, Quercus robur, Prunus avium, Betula pendula, Corylus avellana, Ligustrum vulgare (fort envahissant), Cornus sanguinea, Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Rosa rubiginosa, Rosa canina, Euonymus europaeus, Viburnum opulus.
Sur le terre-plein devant l'excavation et sur le petit pierrier croissent, outre des bryophytes et des lichens, Arenaria serpyllifolia, Cerastium cf. pumilum, Moehringia trinervia (sous des buissons), Hypericum perforatum, Helianthemum nummularium (abondant), Erophila verna, Sedum acre, Saxifraga tridactylites, Potentilla neumanniana, Fragaria vesca, Sanguisorba minor, Trifolium campestre, Lotus corniculatus, Geranium columbinum, G. robertianum, Linum catharticum, Pimpinella saxifraga, Vincetoxicum hirundinaria, Myosotis ramosissima, Echium vulgare, Acinos arvensis, Clinopodium vulgare, Verbascum thapsus, Hieracium pilosella, Crepis capillaris, Carex flacca, Brachypodium sylvaticum, Poa compressa, Festuca sp., Asplenium ruta-muraria (pierrier),...

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site avant exploitation: ?
Matériau(x) extrait(s): marbre rouge.
Référence DPPGSS: Senzeille n° 1.
Déroulement de l'exploitation: non documenté.
Réaffectation prévue (dans autorisation): ?
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)