Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles
Comarquage : intégrer cette page dans votre site

BID-REX Interreg Europe


L'harmonisation des priorités de conservation avec les politiques de développement régional tout en accordant une attention particulière à la disponibilité des fonds du FEDER est un défi critique pour le déploiement de stratégies de conservation de la biodiversité robustes et efficaces aux niveaux européen et régional. Cependant, l'élaboration des priorités en matière de conservation nécessite la mobilisation adéquate d'informations cohérentes, pertinentes et structurées sur la biodiversité visant à alimenter et, éventuellement, à guider la prise de décisions.

C'est le cadre d'intervention du projet BID-REX (pour Biodiversity Data - Regional EXchange) qui est un projet Interreg Europe de type C d'une durée de 5 ans (avril 2016 - fin mars 2021).
Son originalité est de partir d'un processus d'apprentissage entre 9 partenaires issus de 6 régions européennes pour définir au sein de chacune un plan d'action destiné à optimiser l'efficacité d'instruments de politique régionale en bénéficiant des expériences et des bonnes pratiques de chacun.

Objectifs

BID-REX_CMYKBID-REX a pour objectif d'améliorer la préservation du capital nature en appuyant des politiques de développement régional par la création/le renforcement du lien entre des données pertinentes en matière de biodiversité et les processus de décision la concernant...

Plus spécifiquement, il vise à faciliter l'utilisation des données biologiques et à augmenter l'impact des Fonds FEDER sur la préservation du patrimoine naturel européen en alimentant les processus de décision avec des informations appropriées sur la Biodiversité.

 

BIDREX_1_RegionalLandscapes

Stratégie

Le projet BIDREX va développer un processus d'apprentissage interactif et interrégional pour identifier et échanger les bonnes pratiques. Ce processus reposera sur des ateliers thématiques impliquant des parties prenantes de chaque région et aura pour finalité la préparation d'un plan d'action ciblé sur l'outil de politique régionale identifié.

L'outil de politique régionale ciblé par la Wallonie est la DPRW 2014-2019.

La Déclaration de Politique Régionale pour la Wallonie (DPRW) 2014-2019 définit clairement comme objectifs sous son point XXI /2, le renforcement de la Biodiversité et de la conservation de la Nature à travers le développement des réserves naturelles, la mise en oeuvre du programme Natura 2000 et des projets européens de restauration LIFE. Elle vise l'amélioration des dynamiques de partenariat entre les pouvoirs publics, les associations, les propriétaires et les gestionnaires des sites en évaluant les mesures de gestion, en simplifiant les procédures et en les adaptant au contexte local et aux réalités économiques. Le 20 juillet 2015 la Commission Européenne a adopté le Programme wallon de Développement rural (PWDR), qui renforce les moyens de la Wallonie pour la mise en oeuvre des mesures choisies et plus spécifiquement de la mesure 7.6 “Restauration du Patrimoine naturel et préservation de la Biodiversité” montrant ainsi la convergence avec les objectifs de la Déclaration de Politique régionale.

Objectifs de la DPRW :

  • Promouvoir l'intégration des matières environnementales le plus en amont possible des projets ;
  • Coordonner les stratégies environnementales de même que la stratégie wallonne de développement durable avec les autres outils de politique wallonne, comme le Plan Marshall ;
  • Développer des outils de consultation d'informations biologiques pertinentes et validées disponibles pour les pouvoirs politiques et les décideurs publics et privés ;
  • Echange d'expériences et de bonnes pratiques en matière de gestion des espaces naturels.

BID REX stratégie générale

Actions prévues

Phasage :

            Phase 1 : 01/04/2016 ->31/03/2019: Elaboration du plan d'action (PA)

            Phase 2 : 01/04/2019 ->31/03/2021: Monitoring de la mise en œuvre du PA

Un plan d'action est élaboré par chaque région lors de la première phase grâce à un processus d'apprentissage (ateliers et échanges) entre les partenaires.

Chaque partenaire développe dans sa région un réseau de réflexion avec les parties prenantes locales. Les parties prenantes locales ont la possibilité de rencontrer leurs homologues des autres régions lors des ateliers thématiques organisés tous les 6 mois durant la phase 1.

Principales actions communes : 1 réunion de lancement/ 5 ateliers/ 1 visite thématique

Programmation des ateliers :BID REX Actions prévues

Principales actions wallonnes prévues :

  • Organisation d'un workshop prévu les 22 et 23 février 2017 ;
  • Réunions de réflexion avec les parties prenantes ;
  • Elaboration d'un plan d'action visant l'optimisation de la diffusion des données biologiques construit autour de la réalisation d'une interface de consultation des données à accès modulable en fonction de la sensibilité des données et de leur utilisation.

Ce plan d'action est produit et mis en œuvre pour la fin de la phase 1. Son monitoring est réalisé lors de la phase 2.

 

 

 

Partenariat

Partenariat Européen (site général du projet)

9 partenaires :

1. Forest Sciences Centre of Catalonia (Espagne, chef de file)

2. Gouvernement de Catalogne (Espagne)

3. Marche Region (Italie)

4. University of East Anglia (UK)

5. Norfolk County Council (UK)

6. Basque Government (Espagne)

7. National Institute of Biology (Slovénie)

8. University of Debrecen (Hongrie)

9. Public Service of Wallonia. General Directorate of Agriculture, Natural Resources and Environment (DGO3)

 

Parties prenantes (PP) wallonnes dans le projet :

-        Natagora

-        Natagriwal

-        ULg-GxABT

-        Commissions de Conservation Natura 2000

BID REX Partenaires

Financement

Budget total : 1.609.294,00 €BID-REX_CMYK

Part attribuée à la DGO3 : 155.482,00 €

  dont :

  • Financement Interreg : 132.159,70 €

  • Contribution Wallonne: 23.322,30 €

 

 

 

Actualité

  • DB Managers Day, 27 avril 2018 à Gembloux-Mazy

DB Managers Day

Le 27 avril dernier se sont réunis 13 experts wallons de différentes institutions (Natagora, Natagriwal et ULg-Gembloux Agrobiotech (en tant que parties prenantes historiques du projet), la Plate-Forme fédérale Biodiversité, l'Université de Mons, les sections Raînne et Plecotus de Natagora, le DEMNA-DNE pour l'administration wallonne) en vue d'entreprendre la première phase du processus d'évaluation de la gestion des données biodiversité (biodonnées) en Wallonie.

Ces parties prenantes gèrent à elles seules près de 90% du volume des biodonnées wallonnes.

Après la présentation du projet BIDREX par la coordination wallonne, un tour de table est effectué dans le but de présenter les institutions et le rôle des bases de données biodiversité en leur sein.

La journée s'est ensuite organisée autour de 2 ateliers :BIDREX_20180427

- le premier visait à exprimer les enjeux liés à la gestion des biodonnées.

Les principales idées ont été orientées autour :

1. des spécificités techniques des données (interopérabilité, échantillonnage, encodage, ...)

2. de l'importance de donner du sens : vers la connaissance, utilité des données, passer de la donnée à l'information

3. du rôle des données dans la prise de décision : protection environnement, ...

4. du rôle des données dans l'éducation : enseignement, pérenniser les connaissances,...

5. du rôle des données dans la recherche : académique, bureau d'études, ...

6. de l'importance de la sensibilisation

- le second atelier ciblait les obstacles actuels liés au contexte wallon, les principales difficultés pointées ont été :

1. Le risque lié à la pérennisation des données : supports, procédures etc...

2. La lourdeur de la validation

3. Le manque de moyens (financier et technique) consacrés

4. L'importance négligée du prétraitement qui pourrait être effectué par des opérateurs dédiés pour maximiser l'efficacité

5. Le flou et le manque de réponses sur les aspects juridiques : nature des données, propriétés, diffusion...

6. Le déficit de communication/sensibilisation sur l'importance des données, leur valeur...

La discussion finale a conduit à identifier des chantiers potentiels à entreprendre par les intervenants et les orientations pertinentes pour la rédaction du plan d'actions du projet.

L'idée de création d'une structure commune a été plébiscitée et sera étudiée, ce qui témoigne de l'intérêt que suscite la thématique au sein des institutions et de la proactivité des parties prenantes invitées.

Les perspectives sont donc encourageantes pour la suite de ce processus. Un prochain atelier aura lieu vraisemblablement en septembre-octobre avec l'objectif de concrétiser la formulation du plan d'actions identifiées en commun.

 

  • 01/2018 : atelier de Budapest - Comment améliorer les flux de données ?

BID REX Budapestpng

C'est la question à laquelle ont dû répondre les 35 participants qui ont répondu présents à l'invitation du partenaire hongrois du projet, l'Université de Debrecen, au troisième atelier thématique du Projet BIDREX les 30 et 31 janvier derniers à Budapest.

Ce troisième atelier a suivi la logique du processus d'apprentissage interrégional amorcé depuis le début du projet. Après l'identification des besoins en données et la stratégie pour répondre à ces besoins, l'amélioration des flux de données constitue une étape importante ayant des conséquences majeures sur l'efficacité des processus de décision au sein des régions partenaires.

Après une première journée destinée, comme c'est de coutume maintenant, à présenter des expériences en lien avec les flux de données ayant cours dans chacune des 7 régions partenaires du Projet, les experts régionaux ont consacré la seconde journée de l'atelier à des travaux de groupes ciblant des questions spécifiques.

L'objectif visé a été l'analyse des flux de données relatives à la biodiversité dans 3 cas de figure : un projet de création d'espace naturel protégé, un projet de développement socio-économique et enfin l'élaboration d'un programme ou d'une stratégie régionale.

L'analyse a montré clairement que les parties prenantes dans chacun de ces 3 cas sont différentes et que le flux de données  s'adapte au fur et à mesure que la dimension Nature se combine avec les autres dimensions (socio-économique, politique...) à prendre en considération dans les décisions.

 

  • 06/2017 : tenue du deuxième atelier thématique du projet organisé à Bilbao par le Gouvernement basque

    BID REX atelier 06 2017

Une quarantaine d'experts des 7 régions partenaires se sont réunis à Bilbao les 14 et 15 juin derniers à l'occasion du deuxième des 5 ateliers thématiques programmés pour la phase 1 du projet.

Cet atelier organisé par le Département de l'Environnement du Gouvernement basque  est la suite logique de l'atelier wallon tenu en février 2017 qui avait établi les besoins en informations des décideurs. L'atelier basque s'est lui concentré sur la manière de faire coïncider les informations de biodiversité disponibles avec ces besoins.

Les travaux se sont articulés autour de présentations thématiques par les experts et de séances en groupes animées par des facilitateurs.

Le processus d'apprentissage interrégional est donc en bonne voie au terme de ces 2 journées intensives.

 

  • 02/2017 : organisation par la Wallonie (DGO3) du premier des 5 ateliers thématiques prévus par le projet

La DGO3 organise un atelier dans le cadre du projet BID-REX les 22 et 23 février prochains à Eghezée sur le thème  des besoins des décideurs  en informations relatives à la biodiversité.

Pour rappel, le projet BID-REX vise l'amélioration du capital Nature à travers l'appui à des politiques de développement régional prenant en compte des données de biodiversité mieux adaptées aux besoins des décideurs.

Au cours de cet atelier, les processus régionaux relatifs aux données Biodiversité chez tous les partenaires européens du projet seront évalués et la définition des besoins en données pour la mise en œuvre de l'outil politique que chaque région aura choisi pour le projet sera réalisée.

 

Annonce workshop