Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

109 - Vallée de l'Emmels sud

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :RNOB Emmels [partie sud] / Hervert
Communes :Amel (Amblève)
Cantonnements DNF :Saint-Vith
Surface :137.68 ha
Coordonnées :X Lambert : 275277 - Y Lambert : 113385
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Situé à quelques kilomètres au nord de Saint Vith, le paysage ouvert des sources de l'Emmels englobe un ensemble de fonds humides, où se mêlent prés de fauche à orchidées, prairies à bistorte, bas-marais acides et tourbières basses. Le site constitue aussi une zone de toute première importance pour l'avifaune des prairies ardennaises: le traquet tarier, la bergeronnette printanière, le bruant des roseaux, la locustelle tachetée, la rousserolle verderolle et le pipit farlouse y nichent abondamment. L'essentiel des zones humide du site dispose déjà d'un statut de protection sous forme d'une réserve naturelle RNOB. La gestion y repose largement sur le fauchage tardif, en collaboration avec des agriculteurs, et le pâturage extensif à l'aide d'un troupeau de bovins rustiques.Une restauration des anciennes landes et nardaies à partir des plantations d'épicéas en bordure du site serait hautement souhaitable : s' y trouve notamment la dernière stations de gentiane pneumonanthe de toute la région. (Auteur : Frank Vassen; 01/12/1998).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L2 - Ardenne septentrionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Meyerode121.57 haAMEL-AMBLEVE (partim ???)LIEGE
Recht16.11 haSANKT-VITH - SAINT-VITH (partim ???)LIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Saint-Vith137.68 haMalmédy

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Réserves Naturelles RNOB - Natagora.

Privé(s) Non  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

M. Wiesemes, Wallerode 112, 4770 Meyerode.
Tél. : 080/22.85.81.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6632Emmels62,5 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Martes foinaOuiNon
Meles melesOuiNon
Mustela nivalisOuiNon
Putorius putoriusNonNon
Vulpes vulpesNonNon
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon
Anthus pratensisOuiOui
Emberiza schoeniclusOuiNon
Motacilla flavaOuiNon
Saxicola rubetraOuiOui
Sylvia borinOuiNon
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria eunomiaOuiOui
Boloria seleneNonNon
Brenthis inoNonNon
Lycaena helleOuiOui
Lycaena hippothoeNonOui
Papilio machaonNonNon
Plantes - Plantes supérieures
Arnica montana
Carex paniculata
Carex pulicaris
Centaurea nigra
Comarum palustre
Dactylorhiza maculata
Dactylorhiza majalis
Daphne mezereum
Erica tetralix
Eriophorum angustifolium
Eriophorum vaginatum
Gentiana pneumonanthe
Geranium sylvaticum
Menyanthes trifoliata
Meum athamanticum
Pedicularis sylvatica
Ranunculus hederaceus
Sanguisorba officinalis
Vaccinium oxycoccos
Veronica scutellata
Viola palustris
Wahlenbergia hederacea

Commentaires sur la faune

Divers mammifères s'abritent dans le site : Lepus europaeus, Capreolus capreolus, Cervus elaphus et de nombreux petits carnassiers : Vulpes vulpes, Meles meles, Putorius putorius, Martes foina, M. martes, Mustela nivalis.
Les oiseaux nichant dans le site sont : Anas platyrhynchos, Anthus pratensis, Motacilla flava, Saxicola rubetra, Acrocephalus palustris, Sylvia borin, S. communis, Emberiza schoeniclus.
Nichant à proximité : Accipiter nisus, A. gentilis, Milvus milvus, Falco tinnunculus, Gallinago gallinago, Tyto alba, Asio otus, Lanius excubitor, L. collurio, Locustella naevia.
En outre on y a observé : Ciconia ciconia, C. nigra, Circus aeruginosus, C. cyaneus, Falco subbuteo, Grus grus, Rallus aquaticus, Numenius arquata.
Divers batraciens s'ébattent dans des mares jadis creusées.
(d'après Saintenoy-Simon, 1994)

q Mammifères :
Sus scrofa, Lepus europaeus, Vulpes vulpes et Capreolus capreolus se réfugient ou passent dans la vallée.
q Avifaune :
Le site est de toute première importance pour l'avifaune des prés humides de l'Ardenne.
Les oiseaux régulièrement présents en période de nidification sont : Acrocephalus palustris, Anthus pratensis, Anthus trivialis, Ciconia nigra, Emberiza schoeniclus, Falco subbuteo, Lanius collurio, Lanius excubitor, Locustella naevia, Milvus milvus, Motacilla flava, Saxicola rubetra (19 territoires en 1997 !), Saxicola torquata, Sylvia communis, Asio otus et Tyto alba.
q Lépidoptères Rhopalocères :
Brenthis ino, Clossiana selene, Lycaena helle, Palaeochrysophanus hippothoe, Papilio machaon, Proclossiana eunomia
(données F. Vassen, 1999)

Commentaires sur la flore

Arnica montana, Carex paniculata (touradons), Carex pulicaris, Centaurea nigra, Comarum palustre, Dactylorhiza fistulosa, Dactylorhiza maculata, Erica tetralix, Eriophorum angustifolium, Eriophorum vaginatum, Gentiana pneumonanthe, Geranium sylvaticum, Meum athamanticum, Menyanthes trifoliata, Montia fontana, Pedicularis sylvatica, Ranunculus hederaceus, Sanguisorba officinalis, Vaccinium oxycoccos, Veronica scutellata
La présence de Wahlenbergia hederacea et de Narthecium ossifragum, citées dans certaines listes, mériterait d'être vérifiée.
(données F. Vassen, 1999)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un ensemble de prés humides de grand intérêt botanique, entomologique et ornithologique : le site est de toute première importance pour l'avifaune des prés humides du plateau ardennais (traquet tarier, bergeronnette printanière...).

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : enrésinement et plantations d'aulnes sur les landes à Gentiana pneumonanthe (par la DNF !!!), remblayage ou drainage de zones humides, amendement des parcelles agricoles avoisinants la réserve naturelle, dépôts de déchets agricoles en bordure du site ...
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...
Pollution : eutrophisation de la plaine alluviale par des effluents domestiques non épurés en provenance des maisons longeant la route Amel - Saint Vith
Récolte d'animaux et de plantes rares par des collectionneurs : insectes et orchidées

Recommandations

- agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires, notamment par l'achat de prairies sèches en bordure de la plaine alluviale ;
- développement de la gestion de la réserve naturelle par le pâturage extensif à l'aide de bovins et d'équins ;
- acquisition des terrains communaux en bordure de la réserve, abattage complet des aulnaies artificielles et des peuplements d'épicéas, puis restauration de la lande à Erica tetralix et Gentiana pneumonanthe par le pâturage extensif.

Plan de gestion

Le plan de gestion de la réserve naturelle RNOB de l'Emmels vise la conservation et/ou la restauration d'un paysage ouvert de landes, de prés de fauche et de prés humides, abritant des communautés animales et végétales caractéristiques de ce milieu sur le plateau ardennais.
De nombreuses mesures de restauration ont déjà été entreprises sur les terrains de la réserve naturelle : coupes d'épicéas et nettoyage des fonds de bois, débroussaillage et placement de clôtures.
A l'heure actuelle, la gestion récurrente se limite essentiellement à la fauche des parcelles accessibles aux tracteurs modernes. Ce travail est réalisé par plusieurs agriculteurs de la région. Depuis 1996, un terrain de 3 hectares est également géré par le pâturage estival d'un troupeau de Galloways appartenant à un éleveur local. Il est prévu d'étendre ce mode de gestion à d'autres parcelles de la réserve naturelle.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Le site est longé par l'ancienne voie de chemin de fer (Saint Vith - Waimes), accessible aux piétons et aux VTT. Le public y est informé à l'aide de panneaux didactiques placés par Réserves Naturelles RNOB.

Détails

Description physique

Le site s'étend des sources d'un affluent de l'Emmels au lieu-dit 'Walleroderbrücke' jusqu'au-delà du hameau de Born. il est longé sur son flanc ouest par l'ancienne voie de chemin de fer de Saint-Vith - Waimes. L'altitude y varie de 440 à 500 mètres.
Le site est constitué d'un fond de vallée faiblement encaissé, entouré d'un paysage ouvert principalement constitué d'herbages améliorés. Le fond de vallée est essentiellement constitué de vastes friches humides.
Le sous-sol est constitué de schistes et de grès du Siegenien moyen (faciès de Saint-Vith). Les sols des plateaux y sont du type limoneux à charge schisto-caillouteuse, à horizon b structural. Leur draînage est généralement très favorable à une agriculture herbagère intensive. Par contre, les sols des fonds humides sont constitués de dépôts limoneux peu ou non caillouteux. Enfin, les rares sols tourbeux ou para-tourbeux ne forment que des lentilles minces et effilées dans certains tronçons de dépressions où l'évacuation des eaux de surface est malaisée en toute saison.
Le site est partiellement inclus dans le périmètre de la Zone de Protection Spéciale 'Hautes Fagnes - Eifel'.

Description biologique

La partie de la vallée de l'Emmels est située dans un fond de vallée largement ouvert entouré de pâturages et de plantations d'épicéas.
Les groupements végétaux présents sont les suivants (souvent en mosaïque) :
- des prairies mésophiles de fauche abandonnées (CORINE 37.25);
- des mégaphorbiaies à Filipendula ulmaria (Filipendulion, CORINE 37.1).
- des prairies à Deschampsia cespitosa et Persicaria bistorta (CORINE 37.215);
- des prairies à Molinia caerulea (CORINE 37.312);
- des phalaridaies (CORINE 53.16);
- un ancien pré de fauche, irrigué au printemps à Meum athamanticum et Centaurea nigra (Triseto-Polygonion bistorti, CORINE 38.3);
- un pré plus pauvre et plus sec à Nardus stricta et Arnica montana (Nardo-Galion, CORINE 35.1);
- groupements de suintements et de sources à Montia fontana et Wahlenbergia hederacea (Cardamino-Montion, CORINE 54.111);
- dépressions tourbeuses colmatées par des prairies flottantes à Menyanthes trifoliata (CORINE 54.52);
- landes paratourbeuses envahies de molinie, mais abritant Erica tetralix, Gentiana pneumonanthe et Juncus squarrosus (CORINE 31.13);
- groupements de bords de ruisselets d'eau courante à Scutellaria galericulata;
- pré plus ou moins amendé ou pâturé jusqu'à il y a peu avec des peuplements de Dactylorhiza majalis et D. maculata;
- jonchaies à Juncus acutiflorus (Juncetum acutiflori, CORINE 54.422);
- des cariçaies à Carex nigra;
- fourrés de bord de cours d'eau avec Daphne mezereum.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Vestiges de haldes d'orpaillage.

Histoire du site

D'après Ferraris, prairies humides entourées de landes et des bois. Les prés ont été fauchés régulièrement jusqu'à 1950 environ et ont ensuite été abandonnés.

Divers

Sources

RESNAT
RNOB

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA