Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1099 - Marbay

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Léglise, Neufchâteau
Cantonnements DNF :Habay-la-Neuve, Neufchâteau
Surface :90.28 ha
Coordonnées :X Lambert : 231492 - Y Lambert : 57435
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette réserve naturelle se trouve en Ardenne centrale, de part et d'autre du village et du ruisseau de Marbay, sur la commune de Neufchâteau, dans une vallée légèrement encaissée. Il s'agit d'un ensemble de parcelles très diversifiées qui abritent un grand nombre de formations végétales parmi lesquelles la nardaie mésohygrophile à nard (Nardus stricta), tormentille (Potentilla erecta), fétuque filiforme (Festuca filiformis), polygala à feuilles de serpolet (Polygala serpyllifolia) et probablement aussi arnica (Arnica montana), le bas-marais acide à comaret (Comarum palustre), trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata) et laîche à bec (Carex rostrata), les prés de fauche à angélique sauvage (Angelica sylvestris) et bistorte (Persicaria bistorta). On y trouve également des pâtures et quelques pessières installées sur sols humides (à exploiter). Ce site est localement très envahi par les ligneux et notamment des fourrés de saules. De nombreuses espèces d'oiseaux se reproduisent dans cette vallée dont la pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), le bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), la fauvette grisette (Sylvia communis), la rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris) ou encore la locustelle tachetée (Locustella naevia).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Assenois3.85 haLEGLISE (partim ???)LUXEMBOURG
Hamipré81.29 haNEUFCHATEAULUXEMBOURG
Léglise5.15 haLEGLISELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Habay-la-Neuve7.31 haArlon
Neufchâteau82.97 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6698Marbay7,59 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon
Emberiza schoeniclusOuiNon
Lanius collurioOuiNonCollas Ph (1998)
Locustella naeviaOuiNon
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Pelophylax lessonaeOuiNon
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon
Boloria eunomiaOuiOui
Boloria seleneNonNon
Brenthis inoNonNon
Lycaena helleOuiOui10 exemplaires2011Pierret S.
Lycaena tityrus2011Pierret S.
Pyrgus malvaeNonOui
Plantes - Plantes supérieures
Carex vesicaria
Comarum palustre2011Pierret S.
Dactylorhiza maculata2 pieds2010Pierret S.
Dactylorhiza majalis
Eriophorum vaginatum2011Pierret S.
Menyanthes trifoliata2011Pierret S.
Nardus strictaCollas Ph (1998)
Platanthera bifolia
Succisa pratensis
Valeriana dioica2011Pierret S.

Commentaires sur la faune

Mammifères : Un terrier de Blaireau (Meles meles) existe à proximité immédiate de la réserve naturelle.

Avifaune nicheuse : La Pie-grièche écorcheur, Lanius collurio, le Bruant des roseaux, Emberiza schoeniclus, la Fauvette grisette, Sylvia communis, la Rousserolle verderolle, Acrocephalus palustris et la Locustelle tachetée, Locustella naevia, se reproduisent sur le site. Le Traquet tarier, Saxicola rubetra, n'a plus été observé ces dernières années.

Herpétofaune : Grenouille verte (Pelophylax lessonae)

Odonates : Calopteryx virgo, Enallagma cyathygerum, Libellula depressa, Pyrrhosoma nymphula

Lepidoptères : Anthocharis cardamines, Aporia crataegi, Araschnia levana, Brenthis ino, Boloria selene, Coenonympha pamphilus, Lycaena helle, Papilio machaon, Boloria eunomia, Pyrgus malvae, Thymelicus lineolus

(source : dossier de demande d'agrément, 1998)

Commentaires sur la flore

Carex vesicaria, Comarum palustre, Dactylorhiza majalis, Dactylorhiza maculata, Lathyrus linifolius, Nardus stricta, Menyanthes trifoliata, Platanthera bifolia, Succisa pratensis
(source : dossier de demande d'agrément, 1998)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un fond de vallée ardennais de grand intérêt ornithologique, botanique et entomologique, abritant des espèces typiques des prés de fauche humides, des nardaies et des bas-marais acides.

Menaces

Changement d'affectation des parcelles : enrésinement des versants et du fond de vallée, remblayage ou drainage de zones humides, creusement d'étangs de pêche, installation de chalets de vacances...
Un poulailler industriel s'est récemment installé en bordure du site.
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...
Tenderie illégale sur le site en 1997.

Recommandations

Certaines parcelles restent encore à acquérir, il s'agit en particulier des parcelles D53a, D59a et D383d qui sont des parcelles de haute valeur biologique et/ou enclavées dans un ensemble de haute valeur biologique. La parcelle D383d en particulier contient une très belle station de Dactylorhiza fistulosa.
Le pâturage estival des prés humides par des races rustiques est une méthode de gestion relativement économe en personnel et en moyen financier. Dans la mesure où un pâturage bien conduit permet de maintenir les espèces les plus sensibles, cette méthode d'entretien (avec ou sans rotation temporelle) pourra remplacer la fauche sur une partie de la réserve naturelle. Toutefois, les modalités plus précises (choix de la race, de la charge à l'hectare, de la durée du pâturage ...) restent encore à déterminer.

Plan de gestion

La gestion du site visera à ouvrir le milieu ou en tout cas empêcher celui-ci de se fermer davantage. Les efforts se concentreront en particulier sur les zones les plus humides et sur la nardaie :
- évacuation des saules dans les zones les plus intéressantes au plan botanique
- fauche tardive d'une parcelle par contrat d'entreprise
- pâturage tardif à l'aide de bovins ou de chevaux
La gestion prévoira idéalement un pâturage extensif sur l'ensemble des parcelles, à défaut une fauche tardive (3 x 3 ans) pour les parcelles les plus humides et on laissera évoluer la colonisation forestière pour les parcelles les plus sèches. Les parcelles contenant la pelouse à nard seront pâturées, une petite zone sera étrépée pour favoriser le retour d'Arnica montana.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Cette réserve est située de part et d'autre du village de Marbay, le long de la vallée du ruisseau de Marbay (Commune de Neufchâteau). Nous nous trouvons ici à la limite entre les bassins de la Meuse (sites de Molinfaing et de Marbay) et du Rhin (via la Sûre, site de Beraumont).

Les propriétés des RNOB se présentent sous forme de plusieurs blocs de parcelles englobés dans des espaces très artificiels constitués de prairies amendées, de cultures diverses ou de plantations résineuses. L'altitude est de l'ordre de 430 mètres.

Ce site est inclus dans la Zone de protection Spéciale 'Ardenne méridionale et Haute-Sûre', désignée en application de la directive européenne 79/409.

Description biologique

Il s'agit d'un ensemble de parcelles très diversifiées qui abritent un grand nombre de formations végétales.

Au sud-est du village se développe une nardaie, accompagnée des espèces caractéristiques de ce groupement avec Potentilla erecta, Festuca filiformis, Polygala serpyllifolia, Thymus pulegioides. L'arnica, Arnica montana, est connu des villageois mais n'a pas été récemment observé.

La prairie alluviale du petit ruisseau de Marbay est colonisé par un bas-marais à Comarum palustre, Menyanthes trifoliata, Juncus acutiflorus, Carex nigra et C. rostrata ainsi que de belles plages de Scirpus sylvaticus. Des boules de saules (Salix aurita et S. cinerea) envahissent le site par endroit.

Dans les zones plus sèches et ouvertes pousse un pré semi-naturel de fauche à Angelica sylvestris, Cirsium palustre, Valeriana repens et Filipendula ulmaria avec également Persicaria bistorta et Deschampsia cespitosa. Les parcelles les plus en amont du village sont occupées par un pré mésophile et exploité avec entre autres Dactylis glomerata, Trifolium arvense, Plantago lanceolata et Heracleum sphondylium. La partie de la réserve située au nord-ouest du village est fort similaire mais plus dégradée et davantage colonisée par la végétation ligneuse (saules, aulnes et plantation de peupliers). Ici aussi, une des parcelles est une ancienne plantation d'épicéas récemment coupée en voie de colonisation par une végétation forestière.

De nombreuses espèces d'oiseaux se reproduisent dans la réserve de Marbay dont la Pie-grièche écorcheur, Lanius collurio, le Bruant des roseaux, Emberiza schoeniclus, la Fauvette grisette, Sylvia communis, la Rousserolle verderolle, Acrocephalus palustris et la Locustelle tachetée, Locustella naevia. L'envahissement du site par de nombreux buissons empêche actuellement le Tarier des prés, Saxicola rubetra, de s'y reproduire.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

La plupart des terrains qui constituent ces sites sont ceux qui ont échappé à la reconversion agricole et forestière des cinquante dernières années. Les prairies semi-naturelles acquises par les RNOB étaient, avant la mécanisation agricole, exploitées de manière extensive en vue de la production de foin, aujourd'hui elles sont abandonnées.

Divers

Sources

RNOB

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA