Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

135 - Landelies

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Montigny-le-Tilleul
Cantonnements DNF :Thuin
Surface :24.61 ha
Coordonnées :X Lambert : 148902 - Y Lambert : 119667
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A l'ouest de Charleroi, cette réserve occupe un versant escarpé de la vallée de la Sambre, sur la commune de Montignies-le-Tilleul. Le site est essentiellement forestier avec différents types de boisements. Sur le plateau calcaire, on trouve une chênaie calcicole à primevère avec charme, érable champêtre, frêne, mérisier... ; sur les crêtes rocheuses se développent des plantes des pelouses calcaires; enfin une chênaie mélangée sur grès avec une végétation herbacée typique des sols acides. Sur les versants, on retrouve une chênaie-charmaie avec du houx et une forêt mélangée composée de très vieux hêtres, chênes, frênes et mérisiers. Quelques massifs de buis sont notés dans le sous-bois. Le site ne nécessite pas de gestion particulière. L'arabette tourette (Arabis turrita), une plante rarissime en Belgique, s'y rencontre en abondance. L'avifaune forestière est bien représentée: plusieurs espèces de rapaces nocturnes et diurnes y passent ou s'y reproduisent.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E0 - Sillon sambro-Mosan
  • E2 - Borinage

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Landelies24.61 haMONTIGNY-LE-TILLEULHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Thuin24.61 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Montigny-le-Tilleul

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Sébastien Patiny, rue d'Espy 96, 6110 Montigny-le-Tilleul (tél.: 071/52.33.53).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
124Landelies24,61 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Salamandra salamandraOuiNon
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Papilio machaonNonNon
Polyommatus coridonNonOui
Pyrgus malvaeNonOui
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Carabus auronitens
Cicindela campestris
Invertébrés - Mollusques
Helicigona lapicida2006M. Bisteau, J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Acorus calamusCorbisier-Hagon et al. (1988)
Arabis turritaAbondante2006ACorbisier-Hagon et al. (1988)
Asplenium scolopendrium2006Corbisier-Hagon et al. (1988)
Atropa bella-donna1988Corbisier-Hagon et al. (1988)
Buxus sempervirens2006Corbisier-Hagon et al. (1988)
Campanula persicifolia2006M. Bisteau, J.-Y. Baugnée
Cotoneaster integerrimus2006Moreau (1992)
Festuca pallens2006Corbisier-Hagon et al. (1988)
Hyacinthoides non-scripta2006Corbisier-Hagon et al. (1988)
Lathraea squamaria1988Corbisier-Hagon et al. (1988)
Lonicera xylosteum1983Corbisier-Hagon et al. (1988)
Orchis masculaCorbisier-Hagon et al. (1988)
Sisymbrium austriacum subsp. austriacum1988ACorbisier-Hagon et al. (1988)

Commentaires sur la faune

Les oiseaux sont nombreux parmi lesquels plusieurs rapaces : Accipiter nisus, A. gentilis, Falco tinnunculus, Buteo buteo, Strix aluco, Tyto alba, Asio otus, Athene noctua. Mais on rencontre aussi Scolopax rusticola, Picus viridis, Dendrocopos major, Pyrrhula pyrrhula, Luscinia megarhynchos, Coccosthraustes coccosthraustes, etc.

Salamandra salamandra existe dans le site.

La faune entomologique comprend notamment Polymmatus icarus, P. coridon, Pyrgus malvae, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Tettigonia viridissima, Lampyrus noctiluca, Phylloperta rusticola, Carabus auroniteus, Cicindella campestris, Pyrochroa coccinea, Sphinx ligustri, Minias tiliae,etc.

Commentaires sur la flore

Arabis turrita, Asplenium scolopendrium, Buxus sempervirens, Hyacinthoides non-scripta, Ilex aquifolium, Lonicera xylosteum, Mespilus germanica
(d'après J. Leurquin, 1983)

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection de la faune, de la flore et de coupes géologiques dans un but didactique.
Conservation d'une ensemble de milieux forestiers d'intérêt botanique et didactique en zone périurbaine, situés sur les versants escarpés de la Sambre.

Menaces

Aucune menace ne pèse sur la réserve.

Recommandations

Non.

Plan de gestion

Aucune gestion particulière ne doit être menée sur ce site forestier.
Il y a lieu d'éviter les coupes à blanc, de laisser en place les arbres morts, et lors d'une possible exploitation concertée et bien dosée, de procéder à un débardage en évitant les dégâts profonds au sol et à l'ourlet forestier.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Le site de Landelies se trouve sur la rive gauche de la Sambre un peu en aval du village de Landelies. Il comprend un plateau et des versants d'orientations variées, mais exposés principalement à l'est. Il est longé par le ruisseau des Wespes qui s'engouffre dans un chantoir. Jadis, une importante résurgence (avec flore fontinale) existait près du confluent de ce ruisseau avec la Sambre.

Géologiquement les environs de Landelies sont extrêmement intéressants et fort complexes. En effet, on peut y observer le charriage du bassin de Dinant sur le bassin de Namur et la grande faille du Midi qui sépare ces deux bassins. Au nord de Landelies, un lambeau de poussée important dit 'de la Tombe' composé de terrains anciens allant du Frasnien au Houiller 1B, repose sur un socle plus récent de Houiller 2. Ce socle est d'ailleurs visible dans la 'fenêtre de Landelies' au coeur du village (MOREAU 1990).

Dans ce site protégé, on rencontrera donc :

- des calcaires du Frasnien moyen et du Frasnien supérieur;

- des grès du Famennien;

- des calcaires noirs avec bancs de cherts du Tournaisien inférieur; des calcschistes de Maredsous, calcaires de Landelies et schistes du Pont d'Arcole appartenant au Tournaisien moyen; des calcaires dolomitiques du Tournaisien supérieur;

- des calcaires oolithiques du Viséen;

- des fragments de grès landénien;

- des dépôts de limons pléistocènes.

Description biologique

Les biotopes sont variés et d'après DUVIGNEAUD & VANDEN BERGHEN (1948) et CORBISIER-HAGON et al. (1988), on y rencontre:

- une chênaie à charme calcicole riche en Ilex aquifolium et Hyacinthoides non-scripta (Carici-Carpinetum) ;

- une chênaie à charme à Hyacinthoides non-scripta sur les colluvions de bas de pente (Endymio-Carpinetum) ;

- une chênaie-frênaie à Mespilus germanica sur les placages limoneux du plateau, riche en espèces hygrophiles (Athyrium filix-femina, Dryopteris carthusiana,...) (Fraxino-Carpinion) et dans laquelle les espèces acidophiles comme Epilobium angustifolium, Digitalis purpurea ou Senecio ovatus peuvent devenir abondantes lorsque les limons ont disparu ;

- une chênaie-frênaie à Corydalis solida, Hyacinthoides non-scripta et Lathraea squamaria sur les colluvions de bas de pente (Primulo-Carpinetum corydaletosum) ;

- une érablière de ravin à Acer pseudoplatanus,Tilia platyphyllos, T. x hollandica, Ulmus glabra, Asplenium scolopendrium,... (Fraxino-Aceretum) ;

- des fragments d'aulnaies à Stellaria nemorum (Stellario-Alnetum) ou à Humulus lupulus et hautes herbes du Filipendulion, le long de la Sambre. C'est dans cette frange que l'on peut remarquer Acorus calamus et Angelica archangelica (Macrophorbio-Alnetum) ;

- des groupements de manteau ou de recolonisation forestière appartenant aux Prunetalia (Cornus sanguinea, Crataegus monogyna, Crataegus laevigata, Ligustrum vulgare et Lonicera xylosteum naturalisé) ou au berberidion (Buxus sempervirens, Cotoneaster integerrimus), sur les terrasses des rochers calcaires ;

- des groupements d'ourlet à Brachypodium sylvaticum, Origanum vulgare, Calamintha clinopodium, où pointent également quelques pieds d'Atropa belladona (Trifolion medii) ;

- un groupement fragmentaire à Arrhenatherum elatius le long des sentiers (Arrhenatherion) ;

- des lambeaux de pelouses à Bromus erectus, Sesleria caerulea, Inula conyza, Arabis turrita,... (Seslerio-Xerobromion ) ;

- une pelouse à Festuca pallens, Sisymbrium austriacum subsp. austriacum,... (Festucion pallentis) ;

- des suintements à Chrysosplenium oppositifolium, Cardamine amara,... (Cardamino-Montion).

Monument naturel

Falaise rocheuse exposée à l'est, carrières.

Monument historique

L'exploitation des carrières est très ancienne. Elle a été facilitée par la canalisation de la Sambre en 1829.

Histoire du site

D'après Ferraris le site était occupé par des prairies marécageuses, des bois, des rochers.

Biblio

, 1967, Le lambeau de poussée hercynien de la Tombe., Annales de la Société géologique du Nord, 96 : 75 pp.
, 1988, Réserve naturelle de Landelies., Guide nature. Education-Environnement, Liège, 104 pp.
, 1948, Société des Naturalistes de Charleroi. Excursion du 11 avril 1946 à Landelies-Aulne, Natura Mosana, 1 (2): 28-29.
, 1968, Compléments à l'écologie et à la distribution du buis (Buxus sempervirens) en Belgique., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 102: 79-88.
, 1948, L'excursion du 11 avril 1948 dans la vallée de la Sambre à Landelies et Aulne., Les Naturalistes belges, 29 : 93-99.
, 1951, Grottes de la vallée de la Sambre entre Landelies et Marchienne-au-Pont., Sous Terre, Bull. stencilé du groupe spéléologique de Charleroi, 4 : 10-26.
, 1909, Contribution à l'histoire de la commune de Landelies et de sa filiale Goutroux., Bruxelles, 145 pages.
, 1925, Toponymie de Landelies accompagnée d'une carte topographique., Liège, 22 pages.
, 1912, Observations sur le massif de charriage de Fontaine-l'Evêque-Landelies., Ann. Soc. géol. Belg., 39 : 1-24.
, 1976, Géomorphologie de la région de Charleroi., Ed. Institut J. Destrée, 165 pages.
, 1985, Initiation à la géomorphologie de la Wallonie., Centre Marie-Victorin. Vierves-sur-Viroin (2e édition), 107 pages.
, 1990, Les Naturalistes de Charleroi. Rapport des activités de la société en 1989., Natura Mosana, 43 : 93-100.
, 1969, La chênaie mélangée à jacinthe du Domaine atlantique de l'Europe (Endymio-Carpinetum)., Centre de Cartographie phytosociologique de Gembloux. Communication n° 50 : 131-150.
, 1989, Landelies : l'année des oiseaux., Réserves naturelles, 1989 : 45-47.
, 1973, Guides géologiques régionaux. Ardenne et Luxembourg., Masson et Cie, Paris, 206 pp.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA