Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1701 - Trou du Faisan

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Grotte du Bois de Wérimont / Trou du Maquis
Communes :Rochefort
Cantonnements DNF :Rochefort
Surface :0.08 ha
Coordonnées :X Lambert : 208475 - Y Lambert : 92962
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette grotte est située dans la colline calcaire occupée en surface par le Bois de Wérimont, dans la vallée de la Lomme. Elle fait partie d'un vaste réseau souterrain dont le développement total dépasse les 2600 mètres ! Ce réseau a été utilisé de tous temps par l'homme comme abri ou site de sépulture, comme en témoigne les divers objets et ossements mis à jour par les fouilles successives. La cavité a aussi une grande importance comme gîte hivernal pour plusieurs espèces de chauves-souris.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K0 - Calestienne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Éprave0.08 haROCHEFORTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort0.08 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Rochefort.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Rochefort, 16, rue de Sauvenière, 5580 Rochefort (Tél. : 084/22.05.80 - Fax : 084/22.05.89).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6824Trou du Faisan0,08 ha

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
H1.2aGrottes (intérieurs des grottes non exploitées par le tourisme)

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis daubentoniiOuiOuiHibernation (0-2 ex.)2001GT Plecotus
Myotis mystacinus/brandtiiHibernation (0-3 ex.)2001GT Plecotus
Myotis nattereriOuiOuiHibernation (0-1 ex.)2001GT Plecotus
Plecotus auritusOuiOuiHibernation (0-1 ex.)1998GT Plecotus

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 4

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une grotte de grand intérêt scientifique servant de gîte hivernal pour plusieurs espèces de chauves-souris menacées.

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Cette grotte est incluse dans un massif de calcaire givetien correspondant à la bordure méridionale du synclinorium de Dinant et situé en rive droite de la rivière Lomme (bassin de la Meuse), à environ 3 km de la confluence avec la Lesse. Elle fait partie d'un vaste réseau souterrain occupant le sous-sol d'un promontoire constitué principalement de calcaires givetiens. Ce réseau présente trois entrées distinctes dont les deux principales sont appelées respectivement le Trou du Faisan et le Trou du Maquis. Elles débouchent au pied des rochers sur le versant sud-ouest du coteau, à une trentaine de mètres au dessus de l'entrée de la grotte préhistorique du Trou de l'Ambre.

La grotte s'est formée en régime vadose, c'est à dire par percolation d'eau interstitielle, ce qui explique sa physionomie très complexe et capricieuse.Elle a pris place à la fois dans des bancs compacts de calcaire givetien et dans un banc de calcaire de Fromelennes plus friable, dans lequel se sont constituées les trois salles de la grotte, par érosion mécanique principalement. La cavité est subhorizontale et présente un développement d'environ 307 m. Néanmoins, suite à des recherches intensives de spéléologues menées dans les années 1990, un réseau inconnu fut mis à jour atteignant un développement de plus de 2800 m ! Ce réseau se présente comme un véritable labyrinthe constitué d'innombrables galeries, boyaux, puits et autres passages parfois très étroits, rendant la progression souvent difficile.

On trouve dans cette grotte (surtout dans le réseau mis a jour recemment) une remarquable diversité de cristallisations dont certaines sont très rares voire uniques ! Elle comporte également une grande quantité de formations karstiques comme des stalagmites, stalactites, draperies, chandelles, coulées, etc.

DUBOIS (2007) y signale du gypse de néoformation, "sur les parois où subsistent des vestiges de sédiments meubles de remplissage, souvent sous forme de cristaux aciculaires".

Description biologique

Le Trou du Faisan est situé sur le même versant que la grotte préhistorique de Wérimont (SGIB n° 1700) et apparaît tout aussi intéressant sur le plan biospéléologique.

Cette grotte héberge durant la période hivernale un peuplement remarquable de chauves-souris comprenant plusieurs espèces menacées en Région wallonne. Durant ces dernières années, les collaborateurs du groupe de travail Plecotus y ont ainsi recensé Myotis bechsteini, Myotis daubentoni, Myotis myotis, Myotis mystacinus/brandti, Myotis nattereri, Plecotus auritus, Rhinolophus ferrumequinum et Rhinolophus hipposideros.

La microfaune n'a pas encore fait l'objet d'études détaillées.

Monument naturel

Grotte.

Monument historique

Grotte préhistorique.

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

OFFH
CSIS

Répondants de l'information

Groupe de Travail Plecotus, asbl Natagora (Rue du Wisconsin, 3, 5000 Namur).