Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

178 - Les Sarts à Viesville

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Pont-à-Celles
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :53.16 ha
Coordonnées :X Lambert : 151782 - Y Lambert : 130280
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

S'étendant entre le canal de Charleroi et le village de Viesville, le site des Sarts, aujourd'hui en grande partie inclus dans une réserve naturelle RNOB, est constitué d'un ancien dépôt des boues de dragage actuellement en voie de recolonisation forestière. On y trouve des dépressions humides colonisées par des roselières et d'autres végétations hygrophiles, et des zones plus sèches portant divers types de friches. De nombreux massifs de saules sont éparpillés ici et là. L'avifaune locale est très variée et comprend notamment le rossignol (Luscinia megarhynchos), la rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris) et plusieurs espèces de fauvettes (Sylvia spp.). Au nord de cette réserve, près de la confluence entre le ruisseau de Tintia et le canal, se développe une prairie humide sur sables gréseux renfermant une remarquable population d'orchidées: orchis négligé (Dactylorhiza praetermissa), orchis de Fuchs (Dactylorhiza fuchsii) et épipactis à larges feuilles (Epipactis helleborine).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E0 - Sillon sambro-Mosan
  • E4 - Basse Sambre

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Pont-à-Celles0.02 haPONT-A-CELLESHAINAUT
Viesville53.13 haPONT-A-CELLESHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles53.16 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Pont-à-Celles.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Jacques SEDEK, rue de Pont-à-Celles 56, 6183 Trazegnies (tél. 071/45.43.46).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
167Viesville40,81 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Accipiter nisusOuiNon
Acrocephalus palustrisOuiNonNicheur2012Observations.be
Anthus pratensisOuiOui
Anthus trivialisOuiNon
Cuculus canorusOuiOui
Luscinia megarhynchosOuiNon
Oriolus oriolusOuiOuiNicheur2012Observations.be
Picus viridisOuiNonNicheur2012Observations.be
Streptopelia turturOuiOui
Sylvia currucaOuiNon
Columba oenasOuiNonNicheur probable2012Observations.be
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Ichthyosaura alpestrisOuiNon
Lissotriton vulgarisOuiNon
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon
Zootoca viviparaOuiNon2010Observations.be (H. Vicenzi)
Plantes - Plantes supérieures
Anacamptis pyramidalis
Carex paniculata
Centaurium erythraea
Dactylorhiza fuchsii
Dactylorhiza praetermissa
Epipactis helleborine
Listera ovata
Lycopodium clavatum
Montia minor
Ophrys apifera
Orchis anthropophora
Orobanche minor
Poa palustris
Pyrola minor
Pyrola rotundifolia
Thalictrum flavum
Plantes - Mousses
Ephemerum serratum1998A. Sotiaux
Sphagnum fimbriatum1998A. Sotiaux

Commentaires sur la faune

Mammifères (Observations.be 2010-2012): Lepus europaeus, Ondatra zibethicus, Oryctolagus cuniculus, Sciurus vulgaris,

Oiseaux (divers obs. 1990-1997; Observations.be 2010-2012): Accipiter nisus, Acrocephalus palustris, Aegithalos caudatus, Anas platyrhynchos, Anthus pratensis, Anthus trivialis, Buteo buteo, Columba oenas, Columba palumbus, Cuculus canorus, Cyanistes caeruleus, Dendrocopos major, Erithacus rubecula, Falco subbuteo, Falco tinnunculus, Fringilla coelebs, Gallinula chloropus, Luscinia megarhynchos, Oriolus oriolus, Parus major, Phasianus colchicus, Phylloscopus collybita, Picus viridis, Poecile montanus, Regulus ignicapilla, Sitta europaea, Streptopelia turtur, Sylvia atricapilla, Sylvia communis, Sylvia curruca, Troglodytes troglodytes, Turdus merula.

Reptiles (A. Havrenne et L. Simon, 1991; H. Vicenzi 2010): Anguis fragilis, Zootoca vivipara.

Amphibiens (A. Havrenne et L. Simon, 1991): Bufo bufo, Ichthyosaura alpestris, Lissotriton vulgaris, Rana temporaria.

Odonates (Observations.be 2010-2012): Aeshna cyanea, Anax imperator, Coenagrion puella, Libellula depressa, Orthetrum cancellatum, Sympetrum sanguineum, Sympetrum striolatum.

Lépidoptères (A. Havrenne et L. Simon, 1991; Observations.be 2010-2012): Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Araschnia levana, Celastrina argiolus, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Lycaena phlaeas, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Ochlodes sylvanus, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pyronia tithonus, Thecla betulae, Thymelicus lineola, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Hyménoptères Formicidae (données IRSNB/P. Limbourg 2010): Lasius brunneus, Lasius fuliginosus, Lasius mixtus, Lasius niger, Lasius umbratus, Myrmecina graminicola, Myrmica rubra, Myrmica ruginodis, Myrmica scabrinodis, Stenamma debile, Temnothorax debile.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données F. Moreaux 1987; J. Leurquin 1998; R. Voet 1999; Observations.be 2010-2012): Acer campestre, Acer pseudoplatanus, Achillea millefolium, Achillea ptarmica, Alisma plantago-aquatica, Alopecurus pratensis, Amelanchier lamarckii (introduit), Anacamptis pyramidalis, Angelica sylvestris, Anthoxanthum odoratum, Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Betula pendula, Betula pubescens, Bidens tripartita, Bromus hordeaceus, Calluna vulgaris; Carex paniculata, Carpinus betulus, Centaurium erythraea, Cirsium arvense, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Cynosurus cristatus, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Dactylorhiza fuchsii, Dactylorhiza praetermissa, Dipsacus fullonum, Eleocharis palustris, Epilobium angustifolium, Epilobium ciliatum, Epilobium hirsutum, Epipactis helleborine, Eupatorium cannabinum, Fallopia japonica, Festuca arundinacea, Festuca brevipila (= trachyphylla), Festuca rubra, Filipendula ulmaria, Fraxinus excelsior, Galium aparine, Geum urbanum, Glyceria declinata, Glyceria fluitans, Hedera helix, Heracleum sphondylium, Hieracium bauhinii, Hieracium pilosella, Hieracium umbellatum, Holcus lanatus, Hypericum perforatum, Hypochaeris radicata, Ilex aquifolium, Juncus articulatus, Juncus bufonius, Juncus conglomeratus, Juncus effusus, Juncus inflexus, Juncus tenuis, Lathyrus hirsutus, Leontodon saxatilis, Leucanthemum vulgare, Listera ovata, Lonicera peryclimenum, Lotus corniculatus, Luzula campestris, Luzula multiflora, Lycopodium clavatum, Matricaria recutita, Melilotus albus, Mentha aquatica, Montia minor, Ophrys apifera, Orchis antropophora, Orobanche minor, Phalaris arundinacea, Phleum pratense, Phragmites australis, Picris hieracioides, Poa compressa, Populus tremula, Primula elatior, Prunus avium, Prunus spinosa, Puccinellia distans, Pyrola minor, Pyrola rotundifolia, Quercus robur, Quercus rubra, Ranunculus ficaria, Ranunculus repens, Ranunculus sardous, Robinia pseudoacacia, Rorippa amphibia, Rosa spinosissima (introduit), Rumex acetosella, Rumex crispus, Rumex x pratensis, Salix alba, Salix triandra, Salix viminalis, Salix x rubens, Salix x sericans, Sambucus nigra, Scutellaria galericulata, Solidago gigantea, Sorbus aucuparia, Symphytum officinale, Tanacetum vulgare, Thalictrum flavum, Trifolium dubium, Trifolium hybridum, Trifolium repens, Typha latifolia, Urtica dioica, Vicia cracca.

Bryophytes (données A. Sotiaux, 1998): Aulacomnium androgynum, Aulacomnium palustre, Campylopus introflexus, Dicranum polysetum, Ephemerum serratum, Gymoncolea inflata, Hylocomnium splendens, Lophocolea semiteres, Radula complanata, Rhytidiadelphus squarrosus, Rhytidiadelphus triquetrus, Sphagnum fimbriatum, Warnstorfia fluitans.

Espèces exotiques

Plantes: Amelanchier lamarckii, Campylopus introflexus, Epilobium ciliatum, Fallopia japonica, Robinia pseudoacacia, Quercus rubra, Solidago gigantea.

Animaux: Harmonia axyridis, Ondatra zibethicus.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation de l'intérêt botanique et zoologique d'une friche industrielle remblayée lors de la rectification du canal Charleroi - Bruxelles au cours des années cinquantes. Le site possède une grande richesse floristique liée à la présence d'habitats plus ou moins pionniers, mais subit une forte dynamique de colonisation forestière.

Menaces

Pas de données

Recommandations

Non.

Plan de gestion

Le plan de gestion du site est actuellement en élaboration.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

La réserve naturelle RNOB de Viesville fait partie du territoire de l'ancienne commune de Viesville, dans l'entité de Pont-à-Celles. Le site est localisé entre le bas de la rue des Grands Sarts à Viesville et le viaduc de l'autoroute de Wallonie, et de part et d'autre d'une nouvelle route longeant le canal reliant Gosselies d'une part à Pont-à-Celes et Courcelles d'autre part.

Marécageux à l'origine, situé dans la vallée du Piéton, le site fut traversé par l'ancien canal de Charleroi à Bruxelles. Après la rectification de ce canal dans les années 1950, cet ancien bras fut comblé (grès, sables, schistes et limons). Actuellement, ces terres d'alluvions s'assèchent progressivement, sauf la partie située à l'est de la route de Gosselies, vers le bois des Manants.

Description biologique

D'après F. MOREAU (1987), on observe au sein de la réserve naturelle:

- des dépressions humides localisées sur le plateau et portant une végétation d'atterrissement à Phragmites australis, Typha latifolia, Phalaris arundinacea, Mentha aquatica, Glyceria fluitans, Alisma plantago-aquatica, Eleocharis palustris,... (Phragmition) et quelques espèces des mégaphorbiaies comme Symphytum officinale, Angelica sylvestris, Epilobium hirsutum, Eupatorium cannabinum, Achillea ptarmica... (Filipendulion, plus ou moins fragmentaire);

- des fourrés de saules (Salix alba, S. x rubens, S. viminalis, S. triandra, S. x sericans, ...);

- des groupements de l'Agropyro-Rumicion crispi avec Trifolium repens, Ranunculus repens, Rumex crispus, Rumex x pratensis, Trifolium hybridum, Festuca arundinacea, Ranunculus sardous, Bidens tripartita, Rorippa amphibia, etc., ainsi que de nombreux joncs: Juncus effusus, J. inflexus, J. conglomeratus, J. articulatus, J. tenuis, J. bufonius;

- des prairies de l'Arrhenatherion comprenant de nombreuses graminées dont Arrhenatherum elatius, Holcus lanatus, Dactylis glomerata, Bromus hordeaceus, Festuca rubra, Festuca brevipila (= trachyphylla), Phleum pratense, Anthoxanthum odoratum, Cynosurus cristatus, Alopecurus pratensis et diverses dicotylédones comme Achillea millefolium, Vicia cracca, Leucanthemum vulgare, etc.;

- des friches rudéralisées avec Tanacetum vulgare, Artemisia vulgaris, Solidago gigantea, Epilobium ciliatum, Dipsacus fullonum, Melilotus albus, Matricaria recutita, ...;

- des pelouses sèches pionnières avec Lotus corniculatus, Hypochoeris radicata, Hieracium pilosella, Picris hieracioides, Hieracium bauhinii, H. umbellatum, Rumex acetosella,... et parfois même Calluna vulgaris;

- des espèces de coupe forestière (Epilobion angustifolii);

- des espèces d'ourlet nitrophile;

- des fourrés d'épineux (Prunion spinosae);

- des boisements pionniers à base de Betula pendula, B. pubescens, Populus tremula, Sorbus aucuparia, ...;

- des fragments de chênaies-charmaies.

En bordure de la réserve naturelle, au nord du point de confluence du ruisseau de Tintia et du canal, au lieu-dit "La Bowette" s'étend une prairie humide très particulière. Celle-ci occupe la pente orientale du canal, d'exposition nord-ouest et constituée de sables gréseux. Son intérêt majeur est d'abriter une remarquable population d'orchidées: Dactylorhiza praetermissa, Dactylorhiza fuchsii et Epipactis helleborine (obs. R. VOET, 1999). Cette prairie est en outre bordée par un bois de bouleaux.

La faune du site des Sarts est très variée. Parmi l'avifaune, l'épervier d'Europe (Accipiter nisus), la tourterelle des bois (Streptopelia turtur), le coucou gris (Cuculus canorus), Le pic vert (Picus viridis), le pic épeiche (Dendrocopos major), le loriot d'Europe (Oriolus oriolus), le rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos), la rousserolle verderolle (Acrocephalus palustris), le pipit des arbres (Anthus trivialis), le pipit farlouse (Anthus pratensis), la fauvette babillarde (Sylvia curruca) et la fauvette grisette (Sylvia communis) se reproduisent sur le site.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Sur la carte de Ferraris (18ème siècle), le site était occupé par des bois.
Marécageux à l'origine, situé dans la vallée du Piéton, le site fut traversé par l'ancien canal de Charleroi à Bruxelles. Après la rectification de ce canal dans les années cinquante, cet ancien bras fut comblé (grès, sables, schistes et limons). Actuellement, ces terres d'alluvions s'assèchent progressivement, sauf la partie située à l'est de la route de Gosselies, vers le bois des Manants.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA
SAINTENOY-SIMON, J. (1994)

Date de la dernière modification de la fiche

2013-04-17