Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2984 - Brackvenn sud

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Misten - Platten Venn
Communes :Eupen, Waimes
Cantonnements DNF :Elsenborn, Eupen
Surface :172.40 ha
Coordonnées :X Lambert : 277243 - Y Lambert : 140955
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

La Brackvenn sud est une vaste zone de landes et de fagnes s'étendant à 610-620 m d'altitude au nord-est du plateau des Hautes-Fagnes, entre Eupen et la petite ville allemande de Monschau. Elle est séparée de la Brackvenn nord par la route N67 qui relie ces deux localités. Le site comporte l'une des trois dernières tourbières hautes actives de la région, connue sous le nom de Misten. Il y subsiste en effet un vaste massif de tourbe dont le centre atteint 7,8 m d'épaisseur. Cette tourbière dont la partie active couvre encore une vingtaine d'hectares, occupe une situation topographique très particulière, sur un replat irrégulier, surmontant tout ce qui l'entoure, sauf du côté sud-est où elle se termine au bas d'un versant. Depuis plusieurs décennies, elle est l'objet de recherches s'intéressant à l'évolution du climat durant le quaternaire par le biais de la palynologie et de l'étude des fragments végétaux enfouis dans les couches tourbeuses. Jadis, une partie du site a connu une activité d'extraction de la tourbe de type semi-industriel, dont les traces sont toujours visibles actuellement comme l'important fossé rectiligne qui traverse la fagne du nord au sud, l'Eupener Graben, datant de 1774. La flore de la Brackvenn présente un intérêt exceptionnel du fait qu'elle rassemble la plupart des espèces végétales caractéristiques des tourbières bombées, dont de nombreuses sphaignes rares ainsi que la linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum), la bruyère quaternée (Erica tetralix), l'andromède (Andromeda polifolia), la canneberge (Vaccinium oxycoccos), la narthécie (Narthecium ossifragum), etc. On y observe également quelques plages de tourbe nue colonisées par le rarissime groupement à rhynchospore blanc (Rhynchospora alba) et rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia). Le secteur situé à l'est du fossé, là où la tourbe fut exploitée, est couvert par une végétation de tourbière dégradée à molinie (Molinia caerulea) et des landes d'éricacées. Depuis 2007, d'importants travaux de restauration ont été menés sur le Misten, notamment dans le cadre du projet LIFE Hautes-Fagnes, ayant mené à la reconstitution de plans d'eau dystrophes qui évoluent rapidement en habitats pionniers des tourbières hautes, riches en sphaignes et d'une grande importance pour l'avifaune et les odonates. Plusieurs espèces prestigieuses comme l'aeschne subarctique (Aeshna subarctica), la cordulie arctique (Somatochlora arctica) ou la sarcelle d'hiver (Anas crecca) s'y reproduisent. La Brackvenn fait partie de la réserve naturelle domaniale des Hautes Fagnes et est inscrite en totalité dans le site Natura 2000 BE33025 "Fagnes du Nord-Est".

Carto

Régions naturelles

  • L6 - Hautes-Fagnes

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Eupen84.22 haEUPEN (partim ???)LIEGE
Robertville88.19 haWAIMESLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Elsenborn170.54 haMalmédy
Eupen1.87 haMalmédy

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6006Hautes-Fagnes

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anas creccaNonOuiNicheur-hivernant2019Divers obs.
Anthus pratensisOuiOuiNicheur2019Divers obs.
Anthus trivialisOuiNonNicheur2019Divers obs.
Corvus coraxOuiOuiVisiteur régulier2019Divers obs.
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheur2019Divers obs.
Falco subbuteoOuiNon2018Divers obs.
Gallinago gallinagoOuiOuiMigrateur-hivernant2019Divers obs.
Grus grusOuiNonHalte migratoire2019Divers obs.
Lanius excubitorOuiOuiNicheur-hivernant2019Divers obs.
Locustella naeviaOuiNonNicheur2018Divers obs.
Milvus milvusOuiOuiVisiteur régulier2019Divers obs.
Nucifraga caryocatactesOuiNon2019Divers obs.
Saxicola rubicolaOuiNonNicheur2019Divers obs.
Tachybaptus ruficollisOuiNonNicheur2019Divers obs.
Tetrao tetrixOuiOui1 arêne2018P. Frankard et al.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria seleneNonNon2018Divers obs.
Callophrys rubiNonNon2017Divers obs.
Carterocephalus palaemonNonNon2019Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Coleophora vacciniella2009J.-Y. Baugnée
Ectoedemia weaveri2019Divers obs.
Rhopobota ustomaculana2019Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Libellules
Aeshna junceaOuiOui2018Divers obs.
Aeshna subarcticaOuiOui2018
Lestes dryasOuiOui2018N. Picard
Leucorrhinia dubiaOuiOui2018Divers obs.
Leucorrhinia rubicundaOuiOui2017Divers obs.
Orthetrum coerulescensOuiOui2018Divers obs.
Somatochlora arcticaOuiOui2018
Sympetrum danaeNonNon2018Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Aromia moschata2008M. Ameels
Coccinella hieroglyphica2018M. Fabry, N. Picard
Lamia textor2017H. Weishaupt, L. Simon
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Metrioptera brachyptera2018Divers obs.
Roeseliana roeselii2018Divers obs.
Stethophyma grossumNouveau colonisateur ?2017P. Freisen
Invertébrés - Insectes - Diptères
Brachyopa dorsata2015J. Mortelmans
Caliprobola speciosa2016W. Opdekamp
Callicera aenea2015J. Mortelmans
Chalcosyrphus valgus2019F. Vassen
Epistrophe obscuripes2015J. Mortelmans
Eristalis pseudorupium2016W. Opdekamp, J. Mortelmans
Myolepta vara2015J. Mortelmans
Sericomyia lappona2018Divers obs.
Plantes - Plantes supérieures
Andromeda polifolia2018Divers obs.
Calamagrostis canescens2018P. Frankard
Carex canescens2018P. Frankard
Carex demissa2018P. Frankard
Carex echinata2018Divers obs.
Carex rostrata2018Divers obs.
Danthonia decumbens2018Divers obs.
Drosera rotundifolia2018Divers obs.
Equisetum sylvaticum2018Divers obs.
Erica tetralix2018Divers obs.
Eriophorum angustifolium2018Divers obs.
Eriophorum vaginatum2018Divers obs.
Genista pilosa2018Divers obs.
Juncus squarrosus2018Divers obs.
Lycopodiella inundata2018Divers obs.
Menyanthes trifoliata2018Divers obs.
Nardus stricta2018Divers obs.
Narthecium ossifragum2018Divers obs.
Polygala serpyllifolia2018Divers obs.
Potamogeton polygonifolius2018Divers obs.
Rhynchospora alba2018Divers obs.
Salix repens2018Divers obs.
Sorbus aria2018Divers obs.
Trichophorum cespitosum2018Divers obs.
Trientalis europaea2018Divers obs.
Vaccinium oxycoccos2018Divers obs.
Vaccinium uliginosum2018Divers obs.
Vaccinium vitis-idaea2018Divers obs.
Viola palustris2018Divers obs.
Plantes - Mousses - Bryophytes
Calypogeia sphagnicola2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Cephalozia connivens2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Cephalozia macrostachya2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Cephaloziella elachista2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Cladopodiella fluitans2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Leucobryum glaucum2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Odontoschisma sphagni2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Polytrichum strictum2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Sphagnum affine2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Sphagnum cuspidatum2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Sphagnum fallax2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Sphagnum fimbriatum2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Sphagnum magellanicum2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten
Sphagnum papillosum2011A. Sotiaux et A. Vanderpoorten

Commentaires sur la faune

Mammifères (données divers obs. 2005-2019): Capreolus capreolus, Cervus elaphus, Micromys minutus, Mustela erminea, Mustela nivalis, Sciurus vulgaris.

Oiseaux (données divers obs. 2005-2019): Acanthis cabaret, Acanthis flammea flammea, Accipiter gentilis, Accipiter nisus, Acrocephalus scirpaceus, Actitis hypoleucos, Aegithalos caudatus, Alauda arvensis, Alopochen aegyptiaca, Anas acuta, Anas crecca, Anas platyrhynchos, Anser anser, Anthus campestris, Anthus pratensis, Anthus spinoletta, Anthus trivialis, Apus apus, Ardea alba, Ardea cinerea, Asio flammeus, Aythya fuligula, Bombycilla garrulus, Branta canadensis, Buteo buteo, Calidris pugnax, Carduelis carduelis,Certhia familiaris, Charadrius hiaticula, Chloris chloris, Chroicocephalus ridibundus, Ciconia nigra, Circaetus gallicus, Circus aeruginosus, Circus cyaneus, Coccothraustes coccothraustes, Coloeus monedula, Columba livia forma domestica, Columba oenas, Columba palumbus, Corvus corax, Corvus corone, Cuculus canorus, Cyanistes caeruleus, Delichon urbicum, Delichon urbicum x Hirundo rustica, Dendrocopos major, Dryobates minor, Dryocopus martius, Emberiza citrinella, Emberiza hortulana (accid.), Emberiza schoeniclus, Erithacus rubecula, Falco peregrinus, Falco subbuteo, Falco tinnunculus, Ficedula hypoleuca, Fringilla coelebs, Fringilla montifringilla, Gallinago gallinago, Gallinula chloropus, Garrulus glandarius, Grus grus, Hippolais icterina, Hippolais polyglotta, Hirundo rustica, Lanius collurio, Lanius excubitor, Linaria cannabina, Locustella naevia, Lophophanes cristatus, Loxia curvirostra, Lullula arborea, Merops apiaster, Milvus migrans, Milvus milvus, Motacilla alba, Motacilla cinerea, Motacilla flava, Muscicapa striata, Nucifraga caryocatactes, Numenius arquata, Oenanthe oenanthe, Pandion haliaetus, Parus major, Passer montanus, Periparus ater, Pernis apivorus, Phalacrocorax carbo, Phasianus colchicus, Phoenicurus ochruros, Phoenicurus phoenicurus, Phylloscopus collybita, Phylloscopus sibilatrix, Phylloscopus trochilus, Pica pica, Picus viridis, Poecile montanus, Poecile palustris, Prunella modularis, Pyrrhula pyrrhula, Regulus ignicapilla, Regulus regulus, Riparia riparia, Saxicola rubetra, Saxicola rubicola, Serinus serinus, Sitta europaea, Spatula clypeata, Spinus spinus, Streptopelia turtur, Sturnus vulgaris, Sylvia atricapilla, Sylvia borin, Sylvia communis, Sylvia curruca, Tachybaptus ruficollis, Tadorna ferruginea, Tringa glareola, Tringa nebularia, Tringa ochropus, Tringa totanus, Troglodytes troglodytes, Turdus iliacus, Turdus merula, Turdus philomelos, Turdus pilaris, Turdus torquatus, Turdus viscivorus, Vanellus vanellus.

Reptiles (données divers obs. 2005-2019): Anguis fragilis, Zootoca vivipara.

Amphibiens (données divers obs. 2005-2019): Bufo bufo, Rana temporaria.

Coléoptères (données divers obs. 2005-2019): Adalia bipunctata, Agabus sturmii, Agapanthia villosoviridescens, Anatis ocellata, Aromia moschata, Chilocorus renipustulatus, Chrysomela populi, Cicindela campestris, Coccinella hieroglyphica, Coccinella septempunctata, Glischrochilus quadripunctatus, Hydroporus erythrocephalus, Hydroporus gyllenhalii, Hydroporus obscurus, Hydroporus palustris, Hydroporus planus, Hydroporus pubescens, Hydroporus tristis, Hydroporus umbrosus, Lamia textor, Nicrophorus vespilloides, Rhantus exsoletus, Saperda populnea.

Diptères (données divers obs. 2005-2019): Brachyopa dorsata, Brachyopa scutellaris, Caliprobola speciosa, Callicera aenea, Chalcosyrphus nemorum, Chalcosyrphus piger, Chalcosyrphus valgus, Cheilosia chrysocoma, Cheilosia scutellata, Chirosia betuleti, Criorhina asilica, Criorhina ranunculi, Dasysyrphus tricinctus, Epistrophe obscuripes, Episyrphus balteatus, Eristalis horticola, Eristalis pertinax, Eristalis pseudorupium, Eristalis tenax, Eupeodes corollae, Eupeodes latifasciatus, Eupeodes luniger, Helophilus pendulus, Hybomitra kaurii, Hybomitra lurida, Laphria flava, Melanostoma mellinum, Melanostoma scalare, Meliscaeva auricollis, Myathropa florea, Myolepta vara, Neoascia tenur, Nephrotoma scurra, Pedicia rivosa, Platycheirus albimanus, Platycheirus angustatus, Platycheirus clypeatus, Platycheirus europaeus, Platycheirus occultus, Sericomyia lappona, Sericomyia silentis, Sphaerophoria scripta, Sphegina sibirica, Sphegina verecunda, Syritta pipiens, Syrphus torvus, Tachina ursina, Volucella pellucens, Xylota segnis.

Orthoptères (données divers obs. 2005-2019): Chrysochraon dispar, Metrioptera brachyptera, Omocestus viridulus, Roeseliana roeselii, Stethophyma grossum, Tettigonia viridissima

Odonates (données divers obs. 2005-2019): Aeshna cyanea, Aeshna grandis, Aeshna juncea, Aeshna mixta, Aeshna subarctica, Anax imperator, Calopteryx virgo, Coenagrion puella, Cordulia aenea, Crocothemis erythraea, Enallagma cyathigerum, Erythromma viridulum, Lestes dryas, Lestes sponsa, Lestes viridis, Leucorrhinia dubia, Leucorrhinia rubicunda, Libellula depressa, Libellula quadrimaculata, Orthetrum cancellatum, Orthetrum coerulescens, Platycnemis pennipes, Pyrrhosoma nymphula, Somatochlora arctica, Somatochlora metallica, Sympetrum danae, Sympetrum fonscolombii, Sympetrum striolatum, Sympetrum vulgatum.

Lépidoptères (données divers obs. 2005-2019): Abraxas grossulariata, Aglais urticae, Anania hortulata, Anarta myrtilli, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Araschnia levana, Archiearis parthenias, Argynnis paphia, Aristotelia ericinella, Autographa gamma, Boloria selene, Cabera exanthemata, Cabera pusaria, Calliteara pudibunda, Callophrys rubi, Carterocephalus palaemon, Catoptria margaritella, Celastrina argiolus, Celypha cespitana, Celypha lacunana, Ceramica pisi, Cerura vinula, Coenonympha pamphilus, Colias croceus, Cybosia mesomella, Deltote bankiana, Deltote uncula, Diacrisia sannio, Diasemia reticularis, Dysstroma truncata, Ectoedemia weaveri, Ematurga atomaria, Epirrhoe alternata, Eulia ministrana, Eulithis testata, Euthrix potatoria, Favonius quercus, Geometra papilionaria, Gonepteryx rhamni, Idaea muricata, Idaea subsericeata, Inachis io, Lasiocampa quercus, Lasiommata megera, Macrothylacia rubi, Maniola jurtina, Melanchra pisi, Micropterix aureatella, Neofaculta ericetella, Notodonta dromedarius, Notodonta ziczac, Ochlodes sylvanus, Oligia sp., Opisthograptis luteolata, Papilio machaon, Pararge aegeria, Perconia strigillaria, Pheosia tremula, Phiaris bipunctana, Phragmatobia fuliginosa, Phymatopus hecta, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Rhopobota naevana, Rhopobota ustomaculana, Scopula floslactata, Scopula immutata, Smerinthus ocellatus, Thymelicus lineola, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données P. Frankard + divers obs. 2000-2019): Achillea ptarmica, Agrostis canina, Agrostis capillaris, Alnus glutinosa, Alnus incana, Andromeda polifolia, Athyrium filix-femina, Betula pendula, Betula pubescens, Blechnum spicant, Briza media, Calamagrostis canescens, Calluna vulgaris, Campanula rotundifolia, Carex canescens, Carex demissa, Carex echinata, Carex nigra, Carex panicea, Carex pilulifera, Carex rostrata, Centaurea jacea, Cirsium palustre, Crataegus monogyna, Cruciata laevipes, Cytisus scoparius, Danthonia decumbens, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Drosera rotundifolia, Dryopteris carthusiana, Dryopteris dilatata, Epilobium angustifolium, Epilobium hirsutum, Equisetum arvense, Equisetum sylvaticum, Erica tetralix, Eriophorum angustifolium, Eriophorum vaginatum, Euphrasia officinalis, Euphrasia stricta s.l., Fragaria vesca, Galeopsis tetrahit, Galium saxatile, Galium uliginosum, Genista pilosa, Heracleum sphondylium, Hieracium laevigatum, Hieracium maculatum, Hypericum perforatum, Juncus acutiflorus, Juncus bulbosus, Juncus effusus, Juncus squarrosus, Juncus tenuis, Lapsana communis, Linum catharticum, Lotus corniculatus, Lotus pedunculatus, Lycopodiella inundata, Lysimachia punctata, Maianthemum bifolium, Melampyrum pratense, Menyanthes trifoliata, Molinia caerulea, Nardus stricta, Narthecium ossifragum, Phragmites australis, Picea abies, Pinus sylvestris, Polygala serpyllifolia, Populus tremula, Potamogeton polygonifolius, Potentilla anserina, Potentilla erecta, Prunella vulgaris, Prunus spinosa (?), Pteridium aquilinum, Rhinanthus minor, Rhynchospora alba, Rubus idaeus, Salix aurita, Salix repens subsp. repens, Sambucus racemosa, Senecio ovatus, Silene flos-cuculi, Sorbus aria, Sorbus aucuparia, Sorbus x thuringiaca, Stellaria holostea, Tanacetum vulgare, Teucrium scorodonia, Tragopogon pratensis subsp. pratensis, Trichophorum cespitosum subsp. germanicum, Trientalis europaea, Typha latifolia, Vaccinium myrtillus, Vaccinium oxycoccos, Vaccinium uliginosum, Vaccinium vitis-idaea, Vicia sepium, Viola palustris.

Bryophytes (données A. Vanderpoorten et A. Sotiaux, 2011): Aulacomnium palustre, Calypogeia sphagnicola, Cephalozia connivens, Cephalozia macrostachya, Cephaloziella elachista, Cladopodiella fluitans, Leucobryum glaucum, Odontoschisma sphagni, Polytrichum strictum, Sphagnum affine, Sphagnum cuspidatum, Sphagnum fallax, Sphagnum fimbriatum, Sphagnum magellanicum, Sphagnum palustre, Sphagnum papillosum, Straminergon stramineum.

Espèces exotiques

Plantes: Alnus incana, Juncus tenuis, Lysimachia punctata, Picea abies.

Animaux: Alopochen aegyptiaca, Branta canadensis, Phasianus colchicus.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une des dernières tourbières hautes actives de Wallonie et de la flore et de la faune exceptionnelles associées.

Plan de gestion

Un plan de gestion très détaillé est disponible auprès des Cantonnement DNF d'Eupen.

De nombreuses mesures de gestion ont été appliquées durant les années 2010 lors du projet LIFE Hautes Fagnes, visant la restauration de différents habitats tourbeux.

Accès du public

L'accès à la Brackvenn est très réglementé en raison de la fragilité de sa végétation et la sensibilité de sa faune aux dérangements.

La tourbière du Misten est complètement interdite d'accès. Cette partie ne propose d'ailleurs aucun sentier aménagé pour le public.

En revanche, un caillebotis permet de découvrir largement la partie orientale de la Brackvenn. Il démarre de la route de Monschau (N67) à hauteur de l'Eupener Graben, se dirige tout droit vers le sud sur environ 550 m puis bifurque vers l'est où il se sépare un moment en deux sections.

Malgré ces aménagements, l'accès de la fagne peut être limité voire interdit dans certaines circonstances particulières (risques d'incendies, par ex.) et pour des durées limitées. Ces restrictions sont affichées aux entrées et peuvent être communiquées par le cantonnement DNF.

Détails

Description physique

La Brackvenn sud est une vaste zone de landes et de fagnes s'étendant à 610-620 m d'altitude au nord-est du plateau des Hautes-Fagnes, entre Eupen et la petite ville allemande de Monschau (Montjoie). Elle est séparée de la Brackvenn nord par la route N67 qui relie ces deux localités. La frontière avec l'Allemagne se trouve à moins de 250 m de la limite orientale du site.

Cette étendue ouverte de plus de 170 ha se trouve à cheval sur les territoires communaux de Waimes et d'Eupen. A la fin du 18e siècle, le site s'étendait aux confins des anciens duchés de Limbourg et de Juliers dont la démarcation a été matérialisée sur le terrain en 1774 par le creusement d'un large fossé rectiligne, l'Eupener Graben, qui est toujours bien visible aujourd'hui traversant la Brackvenn du nord au sud sur 1240 m. Il est d'ailleurs suivi pendant près de 500 m par le caillebotis aménagé pour les promeneurs.

La Brackvenn sud comporte l'une des trois dernières tourbières hautes actives de la région, connue sous le nom de Misten. Son intérêt scientifique exceptionnel se traduit par les nombreuses études qui y ont été menées dans différentes disciplines (archéologie, botanique, palynologie, etc.).

Le plateau de la Brackvenn voit naître plusieurs cours d'eau: la Schwartzbach et la Getzbach au nord, la Raalbach au sud-ouest, et la Spoorbach au sud. Tous ces ruisseaux sont des affluents directs ou des sous-affluents de la Vesdre, donc tributaires du bassin hydrographique de la Meuse.

Du point de vue biogéographique, la Brackvenn appartient à la région continentale et au district phytogéographique de la Haute Ardenne.

Le site fait partie du Parc Naturel des Hautes-Fagnes-Eifel. Il est inscrit en totalité dans le site Natura 2000 BE33025 "Fagnes du Nord-Est".

Description biologique

La Brackvenn sud, souvent aussi dénommée la tourbière du Misten, s'étend entre 620 et 610 m d'altitude et comporte une des trois dernières tourbières hautes actives de taille significative du plateau des Hautes-Fagnes. Il y subsiste en effet un vaste massif de tourbière épaisse dont le centre atteint 7,8 m de tourbe. Cette tourbière occupe une situation topographique très particulière, sur un replat irrégulier, surmontant tout ce qui l'entoure, sauf du côté sud-est où il se termine au bas d'un versant. Elle a été étudiée sous plusieurs angles au cours des dernières décennies, notamment par SCHUMACKER & DE ZUTTERE (1980), JORTAY & SCHUMACKER (1988), HINDRYCKX (1999), VANDERPOORTEN et al. (2016).

D'après HINDRYCKX (1999) cette tourbière haute active est la mieux conservée des Hautes-Fagnes. Mais des observations récentes montrent qu'elle s'est partiellement dégradée ces dernières décennies (disparition des Schlenken, développement de plages de narthécie, embruyèrement et régression des sphaignes). Selon JORTAY & SCHUMACKER (1988), il y subsisterait 35 ha de zones actives, mais ces estimations sont trop optimistes et les observations récentes indiquent plutôt 22 ha de zones réellement actives. Cette tourbière haute est coupée en deux dans le sens sud-nord par un fossé de drainage important et rectiligne (Eupener Graben) et a été exploitée de manière semi-industrielle sur le versant est. La zone intacte est située à l'ouest du fossé. Elle comporte la flore caractéristique des tourbières bombées, des buttes et tapis de sphaignes à Sphagnum magellanicum, S. papillosum, S. rubellum, S. fallax surtout, piquetés d'Eriophorum vaginatum, Erica tetralix, Andromeda polifolia, Vaccinium oxycoccos, et des nappes de Narthecium ossifragum dans les chenaux d'écoulement d'eau. Quelques plages de tourbe nue sont colonisées par un groupement à Rhynchospora alba et Drosera rotundifolia. Dans sa partie Est, entre le fossé et les fosses d'extraction de tourbe, la tourbière est asséchée et couverte de peuplements d'éricacées à Erica tetralix, Calluna vulgaris, Vaccinium uliginosum comportant encore des sphaignes. Les soles d'exploitation de tourbe sont couvertes d'une végétation de tourbière dégradée dominée par Molinia caerulea.

La moitié Est de la fagne est couverte d'une végétation de tourbière dégradée suite à l'exploitation de tourbe et piquetée d'un grand nombre de trace de lithalses, avec une végétation de tourbière de transition dans les cuvettes et une végétation de lande sèche (4030) sur les remparts. Dans la partie nord du site, quelques secteurs moins tourbeux sont couverts par une lande tourbeuse dégradée à Molinia caerulea piquetée d'arbustes (Salix aurita, Sorbus aria, Populus tremula, ...).

Le site comporte une arène de parade du tétras lyre (Tetrao tetrix). Les traces de lithalses abritent des populations de l'aeschne subarctique (Aeshna subarctica) et de la cordulie arctique (Somatochlora arctica).

Le Misten a fait l'objet d'importants travaux de restauration de tourbière par ennoiement (digues, fermeture des exutoires dans les traces de lithalses), depuis 2007, notamment dans le cadre du projet LIFE Hautes-Fagnes. Ces travaux ont permis de reconstituer des plans d'eaux dystrophes qui évoluent rapidement en milieux pionniers des tourbières hautes : bas-marais acides et tourbières de transition, riches en sphaignes et d'une grande importance pour l'avifaune dont une population nicheuse de sarcelle d'hiver (Anas crecca), présence de nombreux limicoles en passage migratoire, halte pour les grues, ainsi que pour les odonates.

La flore de la Brackvenn est d'un intérêt exceptionnel et si sa diversité spécifique est assez moyenne (+/- 110 espèces de plantes supérieures), le nombre de plantes rares est remarquable. Outre les éléments signalés dans le tableau des espèces à valeur patrimoniale, d'autres plantes ont été signalées ces dernières années (entre autre sur Observations.be) mais leur présence ou leur identification reste à confirmer. C'est le cas notamment d'Eleocharis multicaulis (une seule donnée de mars 2019 – Obs.be) et de Carex lasiocarpa, non présent sur la Brackvenn sud (P. Frankard, in litt.), ou encore Salix cinerea (probablement absent), Salix x ambigua, Polygala vulgaris, Prunus spinosa, ... Les mentions de Sorbus intermedia et de Sorbus torminalis reposent vraisemblablement sur une confusion avec l'hybride entre Sorbus aucuparia et Sorbus aria (=Sorbus x thuringiaca). L'intérêt bryologique est également très élevé.

Outre les espèces animales précitées, de nombreux autres éléments boréo-alpins peuplent la Brackvenn. Les groupes faunstiques les mieux documentés sont les oiseaux avec plus de 130 espèces contactées au cours des dix dernières années (données Obs.be) et, parmi l'entomofaune, les odonates (30 espèces), les papillons de jour (28 espèces), les Dipères Syrphidae (> 50 espèces).

Monument naturel

Tourbière haute du Misten

Monument historique

Eupener Graben, ancien fossé de démarcation des duchés de Limbourg et de Juliers datant de 1774.

Histoire du site

L'origine du toponyme Brackvenn provient de Venn qui signifie fagne ou tourbière, et brak qui désignait les terres incultes et sauvages, terme lui-même issu de vrak, soit un bien abandonné volontairement et laissé au premier occupant suivant (voir BOILEAU, 1971).

L'évolution du paysage du plateau des Hautes Fagnes, et notamment de la Brackvenn, a été analysée à travers les documents cartographiques anciens par NEKRASSOFF (2014).

Outre l'exploitation de la tourbe pendant plusieurs siècles, l'un des témoignages historiques les plus visibles du paysage de la Brackvenn est l'Eupener Graben, le fossé d'Eupen, qui sépare le site en deux du nord au sud depuis la fin du 18e siècle. Il s'agissait à l'époque de mettre fin à la zone franche qui existait dans cette région située aux confins des duchés de Limbourg et de Juliers, à la suite de plaintes portées envers les habitants de Montjoie accusés d'exploitation abusive de tourbe au-delà de la zone franche. Le texte de l'accord conclu entre les deux duchés prévoyait le creusement d'un fossé de démarcation de 6 pieds de largeur et de 3,5 pieds de profondeur, depuis la source du Spoorbach jusqu'au gué sur le Getzbach. Datant de 1774, l'Eupener Graben est toujours bien visible sur les cartes topographiques et les photos aériennes actuelles.

Divers

Sources

RND Hautes-Fagnes - LIFE Hautes-Fagnes

Répondants de l'information

Philippe FRANKARD (SPW/DEMNA/DNE)

Date de la dernière modification de la fiche

2019-06-05