Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

3033 - Ligne SNCB 162 à l'ouest de la gare d'Arlon

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Arlon
Cantonnements DNF :Arlon
Surface :2.85 ha
Coordonnées :X Lambert : 253215 - Y Lambert : 42325
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Le site se compose d'un tronçon de la ligne ferroviaire 162 (Namur-Sterpenich), d'une longueur de 1,1 km et en situation de remblai, se situant à l'ouest de la gare d'Arlon, aux environ du km 197, entre la N82 et le pont de la N850. Il jouxte un environnement dans l'ensemble très urbanisé: rues, entreprises, jardins privés et espace vert public. Les talus sont couverts d'une végétation de friche, avec des ronciers, des massifs d'ortie, des plages de tanaisie (Tanacetum vulgare) et, localement, de renouée du Japon (Fallopia japonica), ou encore de ligneux régulièrement recépés. Les petites friches plus ou moins ouvertes montrent une végétation assez diversifiée comportant des espèces peu banales mais régulières dans les milieux ferroviaires de la région jurassique, comme la barkhausie fétide (Crepis foetida), la linaire striée (Linaria repens) et la valérianelle carénée (Valerianella carinata). L'intérêt faunistique majeur de l'endroit provient de la présence d'une population importante de lézard des souches (Lacerta agilis) qui est très probablement connectée à celle du point d'arrêt de Viville et de la gare de Stockem vers le nord-ouest. Il abrite aussi des orthoptères dont le criquet à ailes bleues (Oedipoda caerulescens).

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
ArlonARLONLUXEMBOURG
HeinschARLONLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Arlon2.64 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Oui

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
J4.1Friches herbeuses associées aux réseaux de transport
J4.2Réseau routierA. Remacle (2011)
J4.3Réseau ferroviaire

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Lacerta agilisOuiOui2018A. Remacle, J.-P. Jacob
Zootoca viviparaOuiNonReproduction2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chorthippus dorsatus2011A. Remacle
Metrioptera bicolor2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Oedipoda caerulescensReproduction2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Platycleis albopunctata2009A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Osmia bicolorReproduction2011A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Crepis foetida2011A. Remacle
Linaria repens2011A. Remacle
Valerianella carinata2011A. Remacle

Commentaires sur la faune

Reptiles

Populations de Lacerta agilis et de Zootoca vivipara. La population de lézard des souches est sans aucun doute connectée à celle du point d'arrêt de Viville et de la gare de Stockem vers le nord-ouest; par contre, l'espèce semble absente jusqu'à l'extrémité sud-est de la gare d'Arlon (km 197,200 de la ligne 162).

 

Insectes

- Lépidoptères Rhopalocères : notamment Lycaena phlaeas et Papilio machaon (chenilles sur Daucus carota).

- Orthoptères (données A. Remacle et J.-P. Jacob 2008-2011) : en plus de quelques espèces banales, Chorthippus dorsatus, Conocephalus discolor, Metrioptera bicolor, Oedipoda caerulescens et Platycleis albopunctata.

- Coléoptères : population diffuse de Cicindela campestris.

- Hyménoptères Aculéates : reproduction d'Osmia bicolor;; nids épars de plusieurs espèces sur le petit talus sableux proche de la gare d'Arlon. Reproduction du sphécide Ammophila sabulosa (nids dans cendrées).

Commentaires sur la flore

Présence d'une petite friche ferroviaire assez typique pour la région lorraine, avec Linaria repens, Bromus tectorum, Geranium purpureum, Senecio viscosus, ... (obs. A. Remacle 2008)

Espèces exotiques

Espèces exotiques observées entre 2008-2011 (A. Remacle): Bunias orientalis (très abondant par endroits), Centranthus ruber, Conyza canadensis, Cotoneaster horizontalis, Digitaria sanguinalis, Euphorbia (Chamaesyce) maculata, Fallopia japonica, Geranium purpureum, Lepidium virginicum, Mahonia aquifolium, Populus trichocarpa, Rosa rugosa, Solidago gigantea, Syringa vulgaris.

Conservation

Objectifs de conservation

Principalement, conservation d'une population de lézard des souches connectée avec la population ferroviaire de Viville-Stockem).

Menaces

- Risques de destruction d'espèces protégées, en particulier le lézard des souches, lors des travaux de modernisation de la ligne SNCB 162, qui affecteront les talus et, près de la gare d'Arlon, les minuscules friches contiguës aux voies (entre Arlon et Sterpenich, les travaux déjà réalisés ont en partie détruit l'habitat du reptile).

- Réaffectation de ces petites friches défavorable au maintien de la biodiversité, en particulier du lézard des souches.

- Travaux d'entretien des infrastructures ferroviaires défavorables à la faune et la flore.

Recommandations

- En cas de travaux susceptibles d'affecter des espèces protégées (en particulier dans le cadre de la modernisation de la ligne SNCB 162), obtenir d'Infrabel l'introduction des demandes de dérogation nécessaires, qui visent à atténuer et compenser les atteintes sur ces espèces.

- Définir avec Infrabel les modalités de l'entretien des talus pour réduire l'impact sur la population de lézard des souches.

- Adapter la fauche du talus de la rue de l'Hydrion par le service des travaux de la ville d'Arlon (absence de tonte dans la partie supérieure de ce talus pendant la période d'activité des lézards et recépage des quelques buissons à ne pas réaliser chaque année). L'inclusion de ce talus dans le plan des fauches tardives de la ville d'Arlon a en principe été convenue avec le DNF.

Plan de gestion

Sans objet (site non protégé)

Accès du public

Accès interdit

Détails

Description physique

Le site concerné par cette fiche consiste en un tronçon de la ligne SNCB 162 (Namur – Sterpenich) d'une longueur de 1,1 km, localisé au nord-ouest de la gare d'Arlon, soit du km 196,600 au km 197,700 (pont de la route N850). La ligne ferroviaire est ici en situation de remblai sur presque toute la longueur et est orientée dans l'axe nord-ouest – sud-est. Les talus sont plus ou moins élevés et raides selon les endroits. La Semois passe sous le chemin de fer à proximité de la borne kilométrique 197. Les voies jouxtent les rues de la Posterie et de l'Hydrion côté sud-ouest, plusieurs entreprises, des jardins privés et un espace vert communal côté nord-est, ainsi qu'une petite pessière et un terrain agricole; les environs de la ligne 162 sont donc, le long de ce tronçon, presque partout urbanisés. Près du pont de la route N850, côté sud, subsistent deux voies en cul-de-sac encore utilisées; côté nord, l'assiette de l'ancienne voie dite du gazomètre a été remaniée fin 2008-début 2009.

Description biologique

Les talus de la ligne ferroviaire sont couverts d'une végétation de friche, avec des ronciers, des massifs d'Urtica dioica mêlés de Calystegia sepium, des plages de Tanacetum vulgare et, localement, de Fallopia japonica, ou encore de ligneux régulièrement recépés (Corylus avellana, Cornus sanguinea, Prunus spinosa, Salix caprea,...).

Les petites friches montrent une végétation assez diversifiée, comportant des espèces fréquentes dans les milieux ferroviaires de la région jurassique: Bromus sterilis, Bromus tectorum, Crepis foetida, Digitaria sanguinalis, Echium vulgare, Geranium purpureum, Geranium sanguineum, Linaria repens, Linaria vulgaris, Melilotus albus, Oenothera sp., Papaver argemone, Poa compressa, Reseda lutea, Senecio viscosus, Valerianella carinata, Valerianella locusta, Viola arvensis, Vulpia myuros,... Diverses plantes exotiques poussent en bordure des voies, notamment Bunias orientalis, abondante localement, et Solidago gigantea.

En 2010 et 2011, les pistes de circulation de ce segment ferroviaire, en particulier celle bordant la voie droite, étaient envahies par une végétation localement exubérante en raison de l'absence de pulvérisations d'herbicides (traitement de 2011 réalisé en septembre). Cette situation exceptionnelle a permis l'observation, au pied du ballast, de plantes assez inhabituelles à cet endroit, comme Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Astragalus glycyphyllos, Centaurea scabiosa, Eupatorium cannabinum, Euphorbia cyparissias,, Heracleum sphondylium, Ononis repens, Hypericum perforatum, Tanacetum vulgare, Verbascum spp., en plus des taxons souvent observés, par exemple Equisetum arvense, Digitaria sanguinalis, Conyza canadensis et Melilotus albus.

Près de la gare d'Arlon, une petite friche située juste à l'est du pont, côté nord, a été altérée courant 2009 suite à divers travaux; elle n'est pas incluse dans le périmètre du site.

Ce segment ferroviaire héberge une population de lézard des souches qui a sans doute profité du développement de la strate herbacée sur les pistes de circulation en 2010 et 2011.

Monument naturel

Non

Monument historique

Non

Histoire du site

La ligne Namur – Arlon fut inaugurée en 1858 (Delhez, 2008).

Divers

Sources

Plan d'action Lézard des souches (J.-P. Jacob et A. Remacle)

Répondants de l'information

A. Remacle et J.-P. Jacob (Aves)

Date de la dernière modification de la fiche

2019-04-26