Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

332 - Le Hoyoux entre Pont de Bonne et l'Eglise des Forges

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Marchin, Modave
Cantonnements DNF :Liège
Surface :13.93 ha
Coordonnées :X Lambert : 213317 - Y Lambert : 130750
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F0 - Condroz

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Marchin2.03 haMARCHIN (partim ???)LIEGE
Modave0.36 haMODAVELIEGE
Vierset-Barse10.22 haMODAVE (partim ???)LIEGE
Vyle-et-Tharoul1.32 haMARCHINLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Liège13.93 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Classement comme site de l'oppidum et alentours le 29 mars 1976.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Hypericum androsaemum
Lunaria rediviva

Commentaires sur la faune

Alcedo atthis, Cinclus cinclus.

Commentaires sur la flore

Lunaria rediviva.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'une des seules rivières qui forme encore actuellement d'importants travertins.
Protection d'un énorme travertin fossile.

Menaces

Pollution des eaux.

Recommandations

Protection de la vallée, en particulier maintien de la qualité des eaux pour que les travertins puissent continuer à s'édifier.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site commence au confluent de la Bonne et du Hoyoux. La Bonne située un peu plus haut que le Hoyoux, le rejoint par une cascade formant vers l'aval, une marmite d'érosion. Le Hoyoux recoupe les assises typiquement condrusiennes des calcaires dinantiens et des psammites famenniens faillés qui forment tiges et chavées. Ensuite, en aval, il traverse le Frasnien, le Givétien, le Couvinien et l'Eodévonien de l'Ardenne condrusienne. Son cours est en général très encaissé.

La vallée du Hoyoux montre un des plus beaux travertins fossiles du pays. En effet, dans le bas de la vallée à Vierset-Barse existe un dépôt long de 1,2 km, de large d'une centaine de mètres et épais d'une douzaine de mètres qui a été exploité jadis.

D'autre part le cours de la rivière est barré par des travertins encore en activité, particulièrement pittoresques. Ces travertins se présentent sous deux faciès :

a) un faciès cohérent ou de cascade dans les eaux rapides;
b) un faciès meuble détritique dans les eaux calmes.

Il faut noter que des dépôts de travertin se forment non seulement dans la partie calcaire de la vallée, mais également dans la partie éodévonienne et que l'on peut observer des blocs de poudingue recouverts d'incrustations calcaires.

La vallée du Hoyoux est une coupe géologique classique.

Description biologique

Dans le cours du Hoyoux, les travertins se forment grâce à l'activité de l'algue Phormidium incrustatum et de divers bryophytes (Fissidens mildeanus...). Une fois les barrages devenus relativement importants, une végétation peut s'y installer, principalement des colonies de Petasites hybridus. Cette espèce y était jadis florissante comme en témoignent des photos anciennes. Récemment, il semble cependant qu'elle soit en recul et certains barrages en sont maintenant dépourvus.
L'eau du Hoyoux abrite des herbiers de Ranunculus fluitans (CORINE 24.4) avec dans les eaux moins profondes, des peuplements de Berula erecta.
Les îlots formés dans le cours de la rivière sont envahis par diverses espèces palustres dont Nasturtium officinale, Chrysosplenium oppositifolium, Cardamine amara (CORINE 53.4 et 54.111), Iris pseudacorus, Epilobium hirsutum, Filipendula ulmaria, Angelica sylvestris...(CORINE 37.7) et divers arbres et arbustes comme Alnus glutinosa, Fraxinus excelsior, Viburnum opulus, etc.
La plaine alluviale est occupée par des saussaies à Salix alba, des aulnaies, des frênaies-aulnaies dans lesquelles on trouve une belle flore herbacée : Gagea lutea, Anemone ranunculoides, Lathraea squamaria, Allium ursinum, Corydalis solida, Primula elatior, Arum maculatum, Ranunculus ficaria subsp. bulbilifer, Crepis paludosa et bien d'autres espèces encore. Ce dernier groupement fait partie de l'ormaie-frênaie à aegopode décrit par NOIRFALISE (1961, relevés 23 et 24 du tableau III) (CORINE 44.33).
Une vaste colonie de Lunaria rediviva est présente également à Roiseu.
Diverses sources et suintements jalonnent le bas de la vallée. Ils sont occupés par des populations de Carex pendula accompagné de Carex sylvatica, C. remota, Caltha palustris, Stellaria uliginosa,... C'est là que poussait Hypericum androsaemum, jadis abondant dans la vallée et dont on ne connaît plus actuellement que quelques pieds, le long de l'ancienne voie de chemin de fer qui remonte la vallée (CORINE 44.9113).
Les couches de travertins fossiles sont surmontées de dépôts limoneux ou limono-calcaires occupés par des prairies pâturées dans lesquelles on observe quelques espèces calcicoles : Sanguisorba minor, Knautia arvensis, Potentilla neumanniana, Ranunculus bulbosus, Plantago media, Primula veris, Origanum vulgare, Daucus carota, Inula conyzae, Carex caryophyllea.
En dehors de la rivière et de ses berges, l'ensemble de la vallée du Hoyoux est particulièrement intéressante. La diversité des assises géologiques, l'orientation variée des versants créent une grande quantité de biotopes très contrastés, régulièrement visités par les naturalistes. Pelouses calcaires, pelouses siliceuses à Festuca heteropachys, forêts mélangées de ravin, etc. en sont quelques exemples.

Monument naturel

Anciennes carrières.

Monument historique

Depuis l'oppidum de Pont-de-Bonne, divers monuments jalonnent la vallée : château de Roiseu, ferme château de Vieux-Barse, etc.

Histoire du site

D'après Ferraris la vallée boisée était bordée de nombreux affleurements rocheux dans la partie calcaire. En Ardenne condrusienne, bois et landes sur les versants. La plaine alluviale était occupée par des prairies.

Biblio

, 1908, Compte-rendu de l'herborisation générale à Modave et les environs., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 45 : 11-28.
, 1893, Excursion du 4 juin : Rapport., Bull. Cercle Natural. hutois, 1893, n°2 : 49-56.
, 1979, Excursion du 22 avril 1978 dans les vallées du Hoyoux et de la Bonne., Natura Mosana, 32 : 33-36.
, 1889, Compte-rendu de la XXVIIe herborisation de la Société royale de Botanique de Belgique (1889)., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 28 (2): 144-154.
, 1950, Excursion du 27 août 1950 à Royseux (vallée du Hoyoux)., Natura Mosana, 3 : 68-69.
, 1998, Excursion dans la région hutoise. Le travertin des vallées du Hoyoux et du Triffoy., Parcs et Réserves, 53 (1-2) : 30-35.
, 1990, La flore et la végétation de la vallée du Hoyoux entre Forges et Régissa (Marchin et Vierset-Barse, province de Liège)., Natura Mosana, 43 : 70-84.
, 1976, Genèse et stratigraphie des travertins de fond de vallée en Belgique., Acta geographica Lovaniensa, 16 : 4-87.
, 1976, Le travertin de la vallée du Hoyoux., Miroir de Huy, 20 : 29-30.
, 1961, Excursion du 11 septembre 1961 dans la vallée du Hoyoux., Natura Mosana, 14 : 51-53.
, 1983, Excursion du 7 mai 1982 à Huccorgne, Huy et Vierset-Barse., Natura Mosana, 36 : 149-152.
, 1904, Observations sur les cascades de la vallée du Hoyoux., Annales de la Société géologique de Belgique, 31 : 160-162.
, 1968, Excursion du 1er mai 1968 dans la vallée du Hoyoux de Régissa à Barse., Natura Mosana, 21 : 90-91.
, 1904, Les cascades de Barse et le tuf du Hoyoux., Annales de la Société géologique de Belgique, 31 : 155-160.
, 1901, Le tuf de la vallée du Hoyoux., Annales de la Société géologique de Belgique, 28 : 295-298.
, 1938, Compte-rendu des excursions phanérogamiques organisées en 1937 par le Cercle des Botanistes liégeois. 49ème excursion du 11 juillet 1937 dans la vallée du Hoyoux, entre Clavier et Barse., Lejeunia, 2 : 9-11.
, 1981, Les eaux du Hoyoux., Réserves Naturelles, 1981 : 51-54.
, 1961, Les forêts riveraines de Belgique., Bulletin du Jardin Botanique de Belgique, 31: 199-287.
, 1985, La distribution et l'écologie d'Hypericum androsaemum L. en Belgique., Natura Mosana, 38: 11-17.
, 1961, L'encaissement du Hoyoux depuis la fin de l'ère tertiaire., Annales de la Société géologique de Belgique, 84 : 199-211.
, 1950, Note sur les tufs calcaires de la vallée du Hoyoux., Lejeunia, 14 : 13-17.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).