Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

39 - Bois de Bètche aux Roches et Bois de la Veuve

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Spy
Communes :Jemeppe-sur-Sambre
Cantonnements DNF :Namur
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 171906 - Y Lambert : 129825
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La localité de Spy a acquis une renommée internationale suite à la découverte en 1886, par M. De Puydt et M. Lohest, de deux squelettes de Néanderthaliens dans la grotte de la Bètche-al-Rotche. D'autres trouvailles préhistoriques et historiques allaient suivre, mais elles n'éclipsèrent jamais celle des 'hommes de Spy' dont les vestiges reposent maintenant dans un coffre-fort de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique! Le site aujourd'hui classé se trouve sur la rive gauche de l'Orneau, à peu de distance du point de confluence avec la vieille Sambre. Il comprend un versant calcaire escarpé couvert de bois, quelques pièces d'eau et des zones humides (mégaphorbiae, aulnaie, etc.). On y observe plusieurs phénomènes karstiques (résurgences, grottes,...). L'un des multiples intérêts de l'endroit est que l'on est en présence à la fois de roches calcaires du Viséen et de schistes et grès du Houiller, déterminant de grands contrastes dans la végétation. Les groupements calcicoles thermophiles alternent ainsi avec les groupements silicicoles. La faune comprend de nombreux mammifères incluant plusieurs espèces de chauves-souris qui hibernent en petit nombre dans les cavités du massif. L'avifaune est riche également, avec notamment le martin-pêcheur d'Europe (Alcedo atthis) et la bergeronnette des ruisseaux (Motacilla cinerea). La présence du crapaud accoucheur (Alytes obstetricans) et de la salamandre terrestre (Salamandra salamandra) mérite aussi d'être soulignée.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E4 - Basse Sambre

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Jemeppe-sur-Sambre0.01 haJEMEPPE-SUR-SAMBRENAMUR
Spy12.57 haJEMEPPE-SUR-SAMBRENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur12.57 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site de la grotte de Spy classé par Arrêté Royal du 30 septembre 1981.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Eliomys quercinusOuiNonJ. Fairon
Eptesicus serotinusOuiOuiPrésence/hibernation2013D. Sevrin, J. Guyon
Erinaceus europaeusOuiNonJ. Fairon
Myotis mystacinus/brandtiiPrésence/hibernation2013D. Sevrin, J. Guyon, T. Kervyn
Neomys fodiensOuiNonJ. Fairon
Pipistrellus pipistrellusOuiOuiPrésence/hibernation2013D. Sevrin, J. Guyon
Plecotus auritusOuiOuiPrésence/hibernation2013D. Sevrin, J. Guyon
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon
Alcedo atthisOuiNon2014Divers obs.
Asio otusOuiNon2010L. Wargé, T. Kervyn, L. Delahaye
Dendrocopos mediusOuiNon2012T. Kervyn, L. Delahaye
Dryocopus martiusOuiNonNicheur2014Divers obs.
Falco tinnunculusOuiNon
Motacilla cinereaOuiNon
Strix alucoOuiNonNicheur2013T. Kervyn, L. Delahaye
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNonJeunes et Nature
Bufo bufoOuiNonL. Wargé
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2013L. Wargé, T. Kervyn
Lissotriton helveticusOuiNon1994-98L. Wargé
Lissotriton vulgarisOuiNonL. Wargé
Pelophylax kl. esculentusOuiNonJeunes et Nature
Rana temporariaOuiNonReproductionJeunes et Nature
Salamandra salamandraOuiNonForte population2016Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Euplagia quadripunctaria1998J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Mollusques
Helix pomatiaJeunes et Nature
Pomatias elegansJeunes et Nature
Plantes - Plantes supérieures
Anemone ranunculoides2013T. Kervyn, L. Delahaye
Asplenium scolopendrium2014T. Kervyn, L. Delahaye
Hyacinthoides non-scripta2014Divers obs.
Lathraea squamaria2013T. Kervyn, L. Delahaye
Narcissus pseudonarcissus2014T. Kervyn, L. Delahaye
Pyrus pyraster
Rhamnus cathartica
Mycètes - Champignons
Rhodotus palmatus2013T. Kervyn, L. Delahaye

Commentaires sur la faune

Mammifères (données divers obs. + T. Kervyn, 2009-2014): Apodemus sylvaticus, Capreolus capreolus, Clethrionomys glareolus, Eliomys quercinus, Eptesicus serotinus, Erinaceus europaeus, Felis catus, Lepus europaeus, Mustela nivalis, Myotis mystacinus/brandtii, Neomys fodiens, Oryctolagus cuniculus, Pipistrellus pipistrellus, Plecotus auritus, Rattus norvegicus, Scirurus vulgaris, Sorex araneus, Sus scrofa, Talpa europaea, Vulpes vulpes.

Oiseaux (données divers obs. + T. Kervyn, 2009-2014): Acrocephalus palustris, Aegithalos caudatus, Alauda arvensis, Alcedo atthis, Anas platyrhynchos, Ardea cinerea, Asio otus, Buteo buteo, Certhia brachydactyla, Coccothraustes coccothraustes, Columba palumbus, Corvus corone, Dendrocopos major, Dendrocopos medius, Dendrocopos minor, Dryocopus martius, Erithacus rubecula, Falco tinunculus, Fringilla coelebs, Gallinula chloropus, Garrulus glandarius, Motacilla cinerea, Parus major, Parus palustris, Phasianus colchicus, Phylloscopus collybita, Phylloscopus trochilus, Picus viridis, Pyrrhula pyrrhula, Regulus ignicapillus, Regulus regulus, Scolopax rusticola, Sitta europaea, Strix aluco, Sturnus vulgaris, Sylvia atricapilla, Sylvia atricapilla, Sylvia borin, Sylvia communis, Troglodytes troglodytes, Turdus merula, Turdus philomelos, Turdus pilaris, Turdus viscivorus.

Amphibiens (données Jeunes & Nature; L. Wargé 1990-1995; L. Delahaye et T. Kervyn, 2009-2014): Alytes obstetricans, Bufo bufo, Ichthyosaura alpestris, Lissotriton helveticus, Lissotriton vulgaris, Pelophylax kl. esculentus, Rana temporaria, Salamandra salamandra.

Lépidoptères (données J.-Y. Baugnée 1998; L. Delahaye et T. Kervyn, 2009-2014): Adela croesella, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Colias croceus, Euplagia quadripunctaria, Inachis io, Pararge aegeria, Polygonia c-album, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Coléoptères (données L. Delahaye et T. Kervyn, 2009-2014): Calvia quatuordecimguttata, Coccinella septempunctata, Harmonia axyridis, Lampyris noctiluca, Rutpela maculata.

Mollusques (données J.-Y. Baugnée 1998; L. Delahaye et T. Kervyn, 2009-2014): Arion rufus, Cepaea hortensis, Clausilia bidentata, Cochlodina laminata, Cornu aspersum, Helix pomatia, Limax maximus, Pomatias elegans.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données J. Saintenoy-Simon 1991; L. Delahaye et T. Kervyn, 2009-2014): Acer campestre, Acer pseudoplatanus, Adoxa moschatellina, Alisma plantago-aquatica, Alliaria petiolata, Allium ursinum, Alnus glutinosa, Anemone nemorosa, Anemone ranunculoides, Angelica sylvestris, Arum maculatum, Asplenium scolopendrium, Athyrium filix-femina, Betula pendula, Betula pubescens, Buxus sempervirens, Caltha palustris, Cardamine pratensis, Carpinus betulus, Chrysosplenium oppositifolium, Circaea lutetiana, Cirsium palustre, Clematis vitalba, Convallaria majalis, Cornus sanguinea, Corydalis solida, Corylus avellana, Crataegus laevigata, Crataegus monogyna, Deschampsia flexuosa, Dryopteris dilatata, Echium vulgare, Epilobium hirsutum, Euphorbia amygdaloides, Fagus sylvatica, Fallopia japonica, Filipendula ulmaria, Frangula alnus, Fraxinus excelsior, Galanthus nivalis, Galium odoratum, Glyceria maxima, Hedera helix, Holcus mollis, Humulus lupulus, Hyacinthoides non-scripta, Ilex aquifolium, Inula conyzae, Iris pseudacorus, Juncus effusus, Lamium galeobdolon, Lathraea squamaria, Ligustrum vulgare, Lonicera periclymenum, Luzula sylvatica, Lycopus europaeus, Lythrum salicaria, Mercurialis perennis, Mespilus germanica, Narcissus pseudonarcissus, Paris quadrifolia, Phalaris arundinacea, Picea abies, Polygonatum multiflorum, Polygonatum odoratum, Populus tremula, Primula elatior, Primula veris, Prunus avium, Prunus spinosa, Pteridium aquilinum, Pyrus pyraster, Quercus petraea, Quercus robur, Ranunculus auricomus, Rhamnus cathartica, Ribes rubrum, Rosa canina, Rubus sp., Rumex conglomeratus, Salix caprea, Salix cinerea, Sambucus nigra var. laciniata, Sambucus nigra, Scirpus sylvaticus, Sedum acre, Sedum album, Sorbus aucuparia, Symphytum officinale, Taxus baccata, Teucrium scorodonia, Tilia platyphyllos, Ulmus glabra.

Champignons (données L. Delahaye et T. Kervyn, 2009-2014): Aleuria aurantia, Armillaria mellea, Auricularia auricula-judae, Bisporella citrina, Bjerkandera adusta, Bulgaria inquinans, Callistosporium xanthophyllum, Calocybe gambosa, Chalara fraxinea, Clitocybe nebularis, Collybia fusipes, Coniophora puteana, Crepidotus variabilis, Daedaleopsis confragosa, Fuligo sp., Hygrophoropsis aurantiaca, Hypholoma fasciculare, Infundibulicybe geotropa, Laccaria amethystina, Laetiporus sulphureus, Macrolepiota procera, Marasmius rotula, Meripilus giganteus, Mycena alcalina, Oligoporus subcaesius, Panellus stipticus, Phellinus ferreus, Piptoporus betulinus, Pluteus cervinus, Polyporus squamosus, Ramaria stricta, Rhodotus palmatus, Rhytisma acerinum, Schizophyllum commune, Schizopora paradoxa, Steccherinum ochraceum, Stereum hirsutum, Trametes hirsute, Trametes versicolor, Xerocomus chrysenteron, Xylaria hypoxylon.

Espèces exotiques

Plantes: Fallopia japonica.

Animaux: Harmonia axyridis, Phasianus colchicus.

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site archéologique de réputation internationale, conservation de sa valeur paysagère et de ses richesses naturelles.

Protection d'un site d'intérêt chiroptérologique.

Menaces

Surfréquentation, vandalisme, fouilles sauvages, érosion des versants par le passage répété des visiteurs,...

Dérangement de la faune chiroptérologique.

Feux à l'entrée ou dans les grottes

Recommandations

Il faudrait absolument arriver à ce que le public ne puisse circuler que sur les sentiers. De cette façon, le site serait moins abîmé et on éviterait les accidents dûs à la témérité des visiteurs qui s'engagent dans le versant particulièrement abrupt.
Surveillance accrue

Plan de gestion

Aucune gestion, mais le garde s'occupe d'enlever les détritus, de réparer et de placer des panneaux pour canaliser le public, de placer des barrières de dissuasion à l'entrée des chemins, etc.

Accès du public

Accès du public permis sur les sentiers.

Détails

Description physique

Le site se trouve sur la rive gauche de l'Orneau, affluent de la Sambre. La vallée constitue ici une coupe classique dans les assises du Dévonien et du Dinantien du bord nord du synclinal de Namur. On se trouve principalement sur des calcaires viséens (grande brèche, calcaires oolithiques, calcaires rythmiques, calcaire noir finement stratifié) et sur Houiller (schistes, phtanites, grès avec niveaux charbonneux et argileux).

Un ancien méandre de la Sambre atteignait jadis le pied de la Bètche-al-Rotche et son emplacement se marque encore fortement dans le paysage. L'Orneau occupe actuellement la partie orientale de cet ancien méandre.

Divers phénomènes karstiques ont affecté (réseau karstique fossile formant des galeries et des grottes) ou affectent encore les roches du Dinantien en provoquant l'apparition de résurgences. Des dépôts ultérieurs ont été piégés dans les poches de dissolution des calcaires et c'est ainsi qu'au voisinage de la grotte on peut observer des argiles vertes du Santonien, des sables bruxelliens, des argiles plastiques, etc.

Description biologique

Le site s'étend sur un versant escarpé, d'exposition sud-est/sud-ouest en incluant une portion de la plaine alluviale de l'Orneau où se trouvent quelques pièces d'eau et des zones humides.

La végétation a un caractère atlantique assez marqué. Le contraste entre les zones se trouvant sur houiller et celles se trouvant sur calcaire est très grand. D'après des observations de J. Saintenoy-Simon (1991, inédit), on peut observer:

- sur schistes et grès du houiller, sur pente faible orientée au sud-ouest, une chênaie à bouleaux dans laquelle la futaie assez claire est formée de Quercus robur, Q. petraea, Prunus avium, Betula pubescens, B. pendula, Fagus sylvatica. Le taillis rassemble Corylus avellana, Sorbus aucuparia, Prunus avium, Carpinus betulus, Mespilus germanica, Ilex aquifolium, Frangula alnus, Betula pubescens,... Les Rubus sp. sont abondants. La strate herbacée est largement dominée par Pteridium aquilinum accompagné de Dryopteris dilatata, Holcus mollis, Luzula sylvatica, Athyrium filix-femina, Teucrium scorodonia, Deschampsia flexuosa, Convallaria majalis et localement de Narcissus pseudonarcissus ;

- sur calcaire, une chênaie à charme occupant le plateau, dans laquelle Quercus robur, Tilia platyphyllos, Betula pendula, Prunus avium, Fraxinus excelsior et de très grands Carpinus betulus forment la futaie qui domine un taillis clair où s'observent Carpinus betulus et Sambucus nigra. La strate herbacée est dominée par Mercurialis perennis qui laisse place à Anemone nemorosa, Arum maculatum, Polygonatum multiflorum, Narcissus pseudonarcissus, Hyacinthoides non-scripta,...
La pente exposée au sud-ouest, voisine de la grotte, porte une hêtraie riche en Corylus avellana, Carpinus betulus,... dans laquelle Hedera helix est très abondant et côtoye Primula veris, Mercurialis perennis, Anemone nemorosa,...

Les affleurements rocheux portent des taillis de Quercus robur, Carpinus betulus, Acer campestre, riches en espèces thermophiles comme Mespilus germanica, Rhamnus cathartica, Ligustrum vulgare, Pyrus pyraster, et des épineux comme Rosa canina, Crataegus monogyna, C. laevigata, Prunus spinosa. Ce qui subsiste de la végétation herbacée, fortement piétinée et érodée, est représentée par Mercurialis perennis et des plantes thermophiles comme Primula veris, Inula conyzae, Teucrium scorodonia, Echium vulgare, Sedum acre, S. album, Polygonatum odoratum, etc.;

Les zones marécageuses corespondant aux résurgences sont occupées par des pièces d'eau ou des mares. Des aulnaies fragmentaires en occupent les berges et des saussaies à Salix cinerea se développent dans les portions bourbeuses. Glyceria maxima, Lythrum salicaria, Iris pseudacorus, Rumex conglomeratus, Juncus effusus, Cirsium palustre, Angelica sylvestris, Epilobium hirsutum, Lycopus europaeus, Phalaris arundinacea, Filipendula ulmaria, Scirpus sylvaticus, Alisma plantago-aquatica y sont les espèces les plus abondantes ;

La plaine alluviale, située en amont de la Bètche-al-Rotche, plantée de peupliers, montre en outre Alnus glutinosa, Corylus avellana, Cornus sanguinea, Salix caprea, Prunus avium, Lonicera periclymenum, Humulus lupulus. La strate herbacée y est verdoyante, dominée par Mercurialis perennis et diverses espèces nitrophiles. Des drains montrent Chrysosplenium oppositifolium, Caltha palustris, Symphytum officinale, Iris pseudacorus,... Une population de Fallopia japonica envahi localement la berge.

La grotte comporte trois entrées situées à des étages différents qui donnent accès à un réseau souterrain peu étendu. La salle et l'entrée principales sont prolongées vers l'extérieur par une vaste terrasse qui domine l'Orneau d'une vingtaine de mètres et rejoint le cours d'eau par l'intermédiaire d'une basse terrasse qui a été également habitée aux temps préhistoriques (CAHEN, 1984). Les cavités rencontrées sur le site hébergent durant l'hiver un petit nombre de chiroptères représentés par au moins quatre espèces différentes.

La faune est très diversifiée. A titre d'exemple, les amphibiens comptent pas moins de huit espèces, dont une forte population de salamandre tachetée (Salamandra salamandra). Un parcours d'environ 1 km effectué début octobre 2016 à travers le massif forestier a ainsi permis de comptabiliser plus de 70 spécimens en activité lors d'une seule soirée pluvieuse succédant à une période de sécheresse (obs. T. Kervyn et L. Delahaye).

Monument naturel

Grottes. Terrasse naturelle. Résurgences.

Monument historique

Grotte et vestiges préhistoriques.

Ancien moulin de Goyet (actif jusqu'en 1956).

Histoire du site

Sur la carte de Ferraris dressée à la fin du 18ème siècle, le site était occupé par des bois et des prairies.

Au 19ème siècle, la localité de Spy devint célèbre à travers le monde suite à la découverte, en 1886, de deux squelettes de néanderthaliens datant du Paléolithique moyen (Moustérien) dans la grotte de la Bètche-al-Rotche. Des vestiges du Paléolithique supérieur (Aurignacien) ont également été exhumés par la suite (atelier de débitage et de façonnage de l'ivoire de mammouth, outillage lithique, lames, grattoirs, perçoirs, etc.) ainsi que des objets datant de l'âge du bronze et de l'époque gallo-romaine (au bord de la rivière).

Les fouilles dans la grotte de Spy commencèrent en 1879 (par Rucquoy) et furent ensuite suivies de plusieurs campagnes que l'on peut résumer comme suit :
- en 1885-1886 : DE PUYDT et LOHEST (qui firent appel à FRAIPONT et BRACONNIER) firent les trouvailles appartenant au Paléolithique moyen (homme de Spy);
- de 1906 à 1909 DE LOE et RAHIR reprirent les recherches et découvrirent des vestiges du Moustérien et de l'Aurignacien;
- de 1927 à 1933 HAMAL-NANDRIN et collaborateurs découvrirent encore quelques lambeaux du Paléolithique moyen le plus ancien;
- de 1948 à 1956 TWIESSELMAN découvrit une structure d'habitat en place de Paléolithique supérieur (Gravettien), en contrebas de la grotte;
- de 1979-1980 DEWEZ entama des fouilles de contrôle.

Les mares situées dans le bas du versant auraient été créées par les allemands en 1943, qui projetaient d'établir là des rampes de lancement pour leurs V1).

Les sources étaient jadis exploitées et vendue en bouteilles sous l'appellation "Eau de la Bètche-al-Rotche".

La grotte de Spy et ses alentours étaient inclus dans une réserve naturelle depuis 1972 jusqu'aux années 2000 suite à l'arrêt de la convention signée entre la commune de Jemeppe-sur-Sambre et l'association Ardenne et Gaume. Ils sont classés comme site depuis 1981.

Biblio

, 1949, Microlithes du Paléolithique supérieur provenant des cavernes de Goyet et de Spy., Bulletin de la Société belge d'Archéologie et de Paléontologie, 1949 : 124-140.
, 1935, Pointe de la Font Robert de la caverne de Spy., Bruxelles, pp. 337-338.
, 1948, Société des Naturalistes de Charleroi. Excursion du 1er mai 1948 dans la vallée de l'Orneau, Natura Mosana, 1 (2): 29-30
, 1946, L'éodévonien de l'Ardenne et des régions voisines., Mémoire de l'Institut de Géologie de l'Université de Louvain, 16 : 598 pp.
, 1959, Le contexte archéologique des hommes du Moustier et de Spy., L'anthropologie, 63 : 154-157.
, 1912, Remarques sur les divers niveaux archéologiques du gisement de Spy (Belgique)., Revue d'Anthropologie, 1912 : 126-129.
, 1986, Histoire naturelle et humaine de Spy., Ardenne et Gaume, Monographie, n°13.
, 1984, Peuples chasseurs de la Belgique préhistorique dans leur cadre naturel., Patrimoine de l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, 280 + 2 pp.
, 1914, A propos du Swastika de Spy., Bulletin de la Société d'Anthropologie de Bruxelles, 33 : 223-228.
, 1986, Les plus belles réserves naturelles de Belgique., Reader's Digest, Bruxelles, 304 pp.
, 1959, Recherches stratigraphiques sur les terrains dinantiens dans le bord nord du bassin de Namur (région s'étendant de la Dendre à l'Orneau)., Mémoire de l'Académie Royale de Belgique, Classe de Sciences, 2e série, 14 pp.
, 1907, Continuation des fouilles de Spy., Bulletin des Musées Royaux des Arts Décoratifs et Industriels, 1907 : 34-37.
, 1910, Continuation et achèvement des fouilles de Spy., Bulletin des Musées Royaux des Arts Décoratifs et Industriels, 1910 : 13-14.
, 1911, Nouvelles fouilles à Spy, grotte de la Bètche-al-Rotche., Bulletin de la Société d'Anthropologie de Bruxelles, 30 : 40-58.
, 1887-1888, Un mot sur les recherches de MM. J. FRAIPONT et M. LOHEST effectuées dans la grotte de Spy., Bulletin de la Société d'Anthropologie de Bruxelles, 6 : 236-238.
, 1885, Exploration de la grotte de Spy., Annale de la Société Géologique de Belgique, 13 : 34-39.
, 1886, L'Homme contemporain du mammouth à Spy., Annales de la Fédération des Archéologues et Historiens de Belgique, 2 : 205-235.
, 1938, Grotte de Spy. Souvenirs du premier Congrès de Namur. Le Marquis Albert de Beauffort et les fouilles de 1885 à 1886., Annales de la Fédération des Archéologues et Historiens de Belgique, 35 : 147-152.
, 1960, Découvertes récentes d'objets du Paléolithique supérieur dans les déblais de la caverne de Spy., Bulletin de la Société royale belge d'Archéologie et de Paléontologie, 1960 : 21-24.
, 1969, Pointes à deux bords abattus de la grotte de Spy., Bulletin du Service Provincial des Fouilles, 1969 : 19-22.
, 1980, Recherches au gisement de Spy., SOS Fouilles, 79 : 34-37.
, 1968, Revision des successions chronologiques observées à la grotte de Spy., 5e Kongress Fur Speläoligie, Stuttgart H4/1-H4/4.
, 1981, Spy. Cent ans de fouilles et de découvertes., Parcs nationaux, 36 (1) : 25-42.
, 1972, La grotte de Spy, un site à protéger., Parcs nationaux, 32 : 69-74.
, 1982, Le classement de la grotte de Spy et la protection des grottes préhistoriques en Wallonie., Parcs nationaux, 32 : 69-74.
, 1938, Pointe du type de la Font Robert inédite provenant de la caverne de Spy., Bulletin de la Société royale belge d'Archéologie et de Paléontologie, 53 : 175-176.
, 1952, Une pointe pédonculée type Font-Robert retaillée en burin, provenant de la caverne de Spy., Bulletin des Chercheurs de la Wallonie, 15 : 82-84.
, 1981, La faune des vertébrés de la réserve de Spy. Notice préliminaire., Parcs nationaux, 36 (1) : 20-24.
, 1933, Observations sur trois méandres recoupés de la Sambre., Bulletin du Cercle de Géographie liégeois, 5 :
, 1887, La race humaine du Néanderthal ou du Canstadt en Belgique. Recherches ethnographiques sur les ossements humains découverts dans les dépôts quaternaires d'une grotte à Spy et détermination de leur âge géologique., Gand, Archives de Biologie, 7 : 587-757.
, 1889, Les hommes de Spy (la race de Constadt ou de Néanderthal en Belgique)., C.I.A.A.P., 1889 : 321-348.
, 1952, L'intercision de l'Orneau et le recoupement du méandre de Jemeppe-sur-Sambre., Bulletin de la Société belge d'Études géographiques, 21 : 153-160.
, 1939, La grotte de Spy., Mélanges H. Begouën, pp. 143-148.
, 1932, Quelques remarques faites au cours des fouilles entreprises en 1927, dans la grotte de Spy., Annales de la Fédération des Archéologues et Historiens de Belgique, 29 : 99-102.
, 1946, Excursions scientifiques dans le Namurois. I. La vallée de l'Orneau de Gembloux à la grotte de Spy, avec 5 figures et une carte géologique au 1/20.000e., Faculté des Sciences, Namur, 24 pp.
, 1970, Répertoire des trouvailles archéologiques de la province de Namur., In "Répertoires Archéologiques", Bruxelles : pp. 248-254.
, 1981, La réserve naturelle de la Grotte de Spy. Contexte géologique., Parcs nationaux, 36 (1) : 5-13.
, 1942, Bois de la Grotte du Bec-aux-Roches (commune de Spy), le 1er mai 1942., Document non publié, 4 pp.
, 1986, Au temps des hommes de Spy. Nos ancêtres, les Néanderthaliens., Crédit Communal, Bruxelles, 86 pp.
, 1950, Le pays de Gembloux des origines à l'An Mille. Notice archéologique., Publication extraordinaire de la Société Archéologique de Namur. Duculot, Gembloux, 113 pp.
, 1996, Excursion dans la vallée de l'Orneau, lors de l'Assemblée générale de l'A.E.F. à Onoz., Adoxa, n° 10 : 6.
, 1981, La vallée de l'Orneau et ses traits phytocénotiques., Parcs nationaux, 36 (1) : 14-19.
, 1980, Quelques observations floristiques récentes dans les réserves naturelles d'Ardenne et Gaume., Parcs nationaux, 35 : 13-25.
, 1987, Note sur quelques témoins de l'occupation proto-historique et gallo-romaine du site de la grotte de Spy., Parcs nationaux, 42 : 68-72.
, 1932, Sites et monuments archéologiques à sauvegarder., Bulletin de la Société royale belge d'Archéologie et de Paléontologie, 47 : 235.
, 1886, Notes sur les fouilles faites en avril 1879 dans la caverne de la Bêche-aux-Roches, près de Spy., Bulletin de la Société d'Anthropologie de Bruxelles, 5 : 318-328.
, 1888, Compte rendu de la coupe géologique du dimanche 10 juin 1888 à Onoz-Spy et Velaine., Bulletin de la Société belge de Géologie, 2 : 200-202.
, 1909, Coup d'oeil synthétique sur l'époque des cavernes. La position réelle des squelettes de Spy., Bull. Soc. Belge de Géol., de Paléont. et d'Hydrol. Mémoires, XXIII, 1909, pp. 235-239, 268, 269, 270, 271, 273, 278, 279, 290, 292 et tableau.
, 1997, Les réserves naturelles d'Ardenne et Gaume., Ardenne et Gaume, Monographie n° 16, 64 pp.
, 1967, Congrès des Sciences de Namur - août 1967. Excursion biologique du mercredi 30 août 1967., La vallée de l'Orneau. 14 pp.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON

L. WARGE

JEUNES ET NATURE (SECTION DE GEMBLOUX)

Date de la dernière modification de la fiche

2014-12-11