Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

443 - Noue de Soye-Franière

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Floreffe
Cantonnements DNF :Namur
Surface :2.78 ha
Coordonnées :X Lambert : 176816 - Y Lambert : 125926
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E4 - Basse Sambre

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Franière2.78 haFLOREFFENAMUR
Soye0.01 haFLOREFFENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur2.78 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

MET.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
C1Eaux stagnantes
E5.41Mégaphorbiaies rivulaires
E5.6Végétations rudérales

Commentaires sur les biotopes

Pour les bois, de nouveaux relevés s'imposent.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNon2008T. Kervyn
Invertébrés - Insectes - Libellules
Libellula fulvaOuiOui2010A. De Broyer
Plantes - Plantes supérieures
Ulmus laevisJ. Saintenoy-Simon

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Plusieurs plantes intéressantes se rencontrent ici : Datura stramonium, adventice; Euphorbia esula subsp. esula, euphorbe liée aux grandes vallées (surtout vallée de la Meuse); Ulmus laevis arbre caractéristique des forêts de plaine alluviale et dont la présence dans la vallée de la Sambre n'avait, à notre connaissance, jamais été signalée. Il ne semble pas être atteint par la graphiose. De nouvelles prospections floristiques pourraient faire apparaître que l'aire de répartition de l'orme lisse s'étend à la vallée de la Sambre.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Apparemment aucune menace ne pèse sur cette noue.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Office de la Navigation.

Accès du public

Accès limité à la berge sud, ailleurs propiété privée.

Détails

Description physique

La noue de Soye-Franière se trouve sur la rive gauche de la Sambre canalisée, dans la plaine alluviale, au pied d'un versant assez abrupt sur Houiller (versant concave), boisé. Elle est longée par des prairies et des champs. C'est une très belle noue, avec des berges en pente douce.

Description biologique

La noue de Soye-Franière a été étudiée par FLORE (1993) dans le cadre d'un mémoire de fin d'études.

La noue est entourée d'un groupement forestier fragmentaire de type aulnaie ou saulaie (Salix x rubens, S. caprea, S. cinerea,...) avec également Fraxinus excelsior, Acer pseudoplatanus, A. platanoides, Prunus avium, Sambucus nigra, Crataegus monogyna, Clematis vitalba, Prunus spinosa,...;

Localement est présente une roselière à Rumex hydrolapathum et des ronciers à Rubus caesius.

Certaines parties sont très nitrophiles et envahies par Urtica dioica et Galium aparine.

Le long des berges se développent des fragments de mégaphorbiaies et de prairies humides, avec Eupatorium cannabinum, Epilobium hirsutum, Filipendula ulmaria, Symphytum officinale, Heracleum sphondylium, Lysimachia vulgaris, Lythrum salicaria, Angelica sylvestris, Scrophularia auriculata, Solanum dulcamara, Calystegia sepium, Aegopodium podagraria, Tanacetum vulgare, Equisetum palustre etc.

Selon FLORE (1993), la flore aquatique est très peu développée, citant seulement Equisetum fluviatile et Sium latifolium (citation douteuse, à vérifier).

Les bois qui longent en partie la noue sont formés d'une chênaie à charme humide de bas de versant où poussent Fraxinus excelsior, Acer campestre, Ilex aquifolium et, parmi les herbacées : Primula elatior, Lamium galeobdolon subsp. montanum, Anemone nemorosa, Ranunculus auricomus, Arum maculatum, Adoxa moschatellina, Mercurialis perennis, Geum urbanum, Polygonatum multiflorum, Dryopteris carthusiana, Vinca minor, Carex divulsa...

La faune de la noue semble ne pas avoir fait l'objet de recensements systématiques. Le site présente un intérêt odonatologique, notamment en raison de la découverte, en 2010, de la libellule fauve (Libellula fulva). Il est également fréquenté par diverses espèces d'oiseaux dont le martin-pêcheur (Alcedo atthis) et la poule d'eau (Gallinula chloropus).

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Il s'agit de l'ancien lit de la Sambre avant sa canalisation. La Sambre coulait dans des prairies humides.

Divers

Sources

ZHIB
OFFH

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).