Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

48 - Galeries souterraines des ardoisières de Linglé

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ardoisière du Culmont / Ardoisière de Bertrix
Communes :Bertrix
Cantonnements DNF :Neufchâteau
Surface :0.53 ha
Coordonnées :X Lambert : 211203 - Y Lambert : 55129
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A la confluence du ruisseau d'Aise et de la Semois, ce siège ardoisier est étagé.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bertrix0.53 haBERTRIXLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Neufchâteau0.53 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Bertrix.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Neufchâteau, 50/1, Chaussée d'Arlon, 6840 Neufchâteau (Tél.: 061/23.10.50 - Fax: 061/23.10.40).
Commission consultative de gestion des réserves naturelles domaniales d'Ardenne centrale.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6164Ardoisières de Linglé0,53 ha

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
H1.7aMines et tunnels souterrains désaffectés

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
86.41Carrières
86.42Terrils et autres crassiers

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis brandtiiOuiOui> 10 i.2008J. Fairon
Myotis daubentoniiOuiOui> 20 i.2008J. Fairon
Myotis mystacinus/brandtii> 100 i.2008J. Fairon
Myotis nattereriOuiOui< 5 i.2001J. Fairon
Plecotus sp.OuiOui< 10 i.2007J. Fairon

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 5

Commentaires sur la faune

Parmi les 21 espèces de chauves-souris présentes en Wallonie, 10 y sont actuellement observées en hivernage. Cette ardoisière constitue un gîte-clé pour des espèces telles que le grand Rhinolophe et le grand Murin.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site d'intérêt géologique et géomorphologique. Conservation d'un site d'hibernation majeur pour le grand rhinolophe et important également pour le grand murin et le vespertilion à oreilles échancrées.

Menaces

Obstruction progressive des accès.
Le vandalisme et des incursions sauvages sont à craindre pendant la période hivernale critique (spéléologie amateurs, groupes en survie,...).

Recommandations

Protéger le site contre le vandalisme et le dérangement.

Plan de gestion

Plusieurs mesures ont été prises : aménagement des accès (interdiction), clôture des cheminées, enlèvement des déchêts (dépôts sauvages),... Inventaire annuel des chauves-souris (IRSNB).

Accès du public

L'accès aux galeries est fermé grâce à plusieurs portes adaptées laissant le passage libre aux chauves-souris. Les visites sont limitées aux comptages effectuées par des collaborateurs de l'IRSNB.

Détails

Description physique

La réserve se trouve dans la vallée de la Semois, le long d'un petit affluent de la rive droite, l'Aise. C'est une ancienne exploitation de phyllades ardoisiers du Siegenien supérieur (bassin de Neufchâteau). Cette assise est bien exposée aux environs de Cugnon-Mortehan et le long de la 'route des ardoisières'. Les phyllades ardoisiers y étaient exploités dans trois bandes, qui sont du Nord au Sud : la bande de Maljoyeuse, la bande de Linglé-Wilbauroche et la bande de Fortelle. La bande de Linglé-Wilbauroche contient les anciennes ardoisières de Linglé, de Wilbauroche, de la Goutelle-Husson et des Collards.
L'épaisseur des phyllades exploitables y est variable (12m à Linglé) (d'après ASSELBERGHS). L'ardoisière de Linglé, appelée aussi ardoisière du Cul du Mont, était l'une des plus importantes (Remisch).
La couche ardoisière de Linglé est moins épaisse et donne un rendement plus petit que la veine précédente. L'épaisseur des phyllades exploitables est variable, à Linglé , elle était de 12 m . Le feuilletage incliné au sud de 40 à 45°.La pierre de Linglé était très tendre et par conséquent, se travaillait très bien. Les bancs de quartzophyllades que l'on exploitaient à ce siège constituait la partie méridionale des gisements de schiste ardoisier de la région d'Herbeumont. Ils se distinguaient par leur grande fissibilité et le rapprochement des plis, donnant des ardoises plus fines de petites dimensions.En 1929, la faible épaisseur de la couche, la présence d'ondulations annonçaient l'arrêt prochain de ce chantier (d'après J.-M. Lamotte, comm. pers.).

Description biologique

Le site est une réserve chéiroptérologique. On y trouve (d'après Fairon) les espèces suivantes : Rhinolophus ferrumequinum, R. hipposideros, Myotis myotis, M. bechsteini, M. emarginatus, M. natteri, M. brandti, M. mystacinus, M. daubentoni, M. dasycneme (une observation en 1966), Barbastella barbastellus (dernière observation en 1975), Plecotus auritus.
Site le plus important pour l'hivernage de Rhinolophus ferrumequinum, et majeur pour l'hivernage de Myotis myotis.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Route des Ardoisières.

Histoire du site

D'après la carte de FERRARIS, le site était occupé au 18ème siècle par des bois.
Située sur le territoire communal de Bertrix, des recherches eurent lieu dès 1862 près du confluent du ruisseau d'Aise et de la Semois. Elles aboutirent dès 1862 à la création de l'ardoisière de Linglé.En 1911, on dénombrait environ 80 ouvriers dont 6 jeunes de 13 à 16 ans. Les galeries souterraines ne descendait pas en dessous du niveau de la Semois. Linglé fut exploitée successivement par BONARDEAU de Bouillon, Mme Louis PIERLOT, Auguste PIERLOT, qui en assura l'exploitation jusqu'à sa fermeture en 1929.En 1898, 472 kg d'explosifs furent utilisés, car il y eut à ce moment des travaux de préparation importants (d'après J.M. Lamotte, comm. pers.)

Biblio

, 1924, Les ardoisières du Dévonien de l'Ardenne., Annales des Mines de Belgique, 25 : 1037-1097.
, 1947, Les schistes ardoisiers ou phyllades du Dévonien et Cambrien de Belgique., Ouvrage commémoratif du Congrès de 1946, 252 pages.
, 1889, Les ardoisières souterraines de la Province du Luxembourg., Ann. des Travaux Publics de Belg., 46 : 423-430.
, 1886, Note sur l'industrie ardoisière du Bassin d'Herbeumont., Rev. Univ. des Mines, 19 : 23-41 et 272-292.
, 1991, Centre de Recherche Chéiroptérologique de Belgique N° XI. Les réserves chéiroptérologiques en Belgique., Document de travail de l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, 68 : 173 pp.
, 1990, Les réserves chéiroptérologiques. Situation actuelle et perspectives., Actes du colloque "Gérer la Nature ?", Ministère de la Région Wallonne, Service de la Conservation de la Nature, Travaux n° 15 : 777-786.
, 1980, Les ardoisières d'Herbeumont., 102 pages, 3 fig.
, 1981, Le travail dans les ardoisières d'Herbeumont au début du XXe siècle., Glain et Salm, Hte Ardenne, 14 : 89-92.
, 2007, Les chauves-souris dans les milieux souterrains protégés en Wallonie. Etat des populations, répartition et gîtes d'hivernage., Région wallonne, Direction Générale des Ressources Naturelles et de l'Environnement, Division de la Nature et des Forêts, Travaux n° 29, 272 pp.
, 1969, Les chatons gelés (croquis de ma lucarne)., L'Economie Populaire, S.C.A., Ciney, 138 pages.
, 1920, La Semois et ses affluents., Touring Club de Belgique. 324 pages.
, 1946, L'industrie ardoisière en Belgique., Mémoire de licence en Science Economique, Université de Liège, 214 pp.
, 1905, Ardoisier du bassin d'Herbeumont (Belg)., Publ. de la Soc. d'Econ. Rurale, 102 : 133-196.
, L'Industrie ardoisière belge et son avenir., Bull. Ass. Ing. A. I. Lg, 38 : 55-63.
, 1999, L'excursion de l'A.E.F. dans la vallée de la Semois, région de Mortehan-Cugnon (prov. de Luxembourg), le 20 juin 1998., Adoxa, n° 24/25 : 1-4.
, 1987, Les ardoisières de l'Ardenne., Edition Terres Ardennaises, Charleville-Mézières, 257 pp.

Divers

Sources

RESNAT
OFFH
Convention A&G

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)
S. LAMOTTE (SPW/DGARNE/DNF/DN B-5100 Jambes).