Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

552 - Vallée du ruisseau de Williers

Site protégé : LCN-Projet

Synonymes :Prés de l'Abbaye d'Orval
Coordonnées :X Lambert :219946 - Y Lambert : 37677
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette future réserve naturelle domaniale est localisée à l'extrémité nord-ouest de la Lorraine et est constituée d'une étroite zone alluviale irriguée par le ruisseau de Williers, affluent de la Suquette qui fait frontière entre la France et la Belgique. On y observe une vaste mégaphorbiaie à Filipendula ulmaria, une belle aulnaie rivulaire, des prairies humides, des friches et des pâtures. Si le site héberge plusieurs espèces peu communes, c'est surtout comme terrain de chasse pour 5 espèces de chauves-souris menacées qu'il présente un intérêt exceptionnel. Ces chiroptères possèdent en effet des colonies dans l'ancienne abbaye d'Orval toute proche.

Carto

Protection

Propriétaire(s) :

Abbaye d'Orval.

Type de site protégé :LCN-Projet
Type de contrat :

A compléter

Conservation

Conservateur

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Florenville, rue de Neufchâteau 1, 6820 Florenville (Tél. : 061/32.52.80 - Fax: 061/32.52.99).

Objectifs de conservation

Conservation de prairies alluviales comme territoire de chasse pour plusieurs espèces de chauves-souris menacées. Protection d'une aulnaie rivulaire.

Plan de gestion

Un plan de gestion est proposé par P. VERTE (avis 2009). Considérant l'importance exceptionnelle du site d'Orval, l'objectif prioritaire est le maintien et l'amélioration de l'intérêt chiroptérologique du site.
Les objectifs opérationnels sont:
- Maintien et restauration des forêts alluviales le long du ruisseau de Williers, en veillant à leur continuité;
- Gestion des lisières en développant un cordon de buissons comme territoire de chasse pour le petit rhinolophe;
- Maintien de lisières ' parasol ' grâce au pâturage et plantation de vergers haute-tige pour fournir des perchoirs au grand rhinolophe et une faune entomologique riche;
- Maintien d'une végétation hétérogène avec certaines zones suffisamment rases dans les prairies pour permettre au grand murin de chasser;
- Favoriser la disponibilité en proies pour les différentes espèces de chauves-souris via le maintien d'espèces ligneuses comme les saules ou les chênes, la non utilisation d'engrais et d'antiparasitaires pour le bétail, le maintien de zones refuges dans les prairies (refus), le maintien de bois morts sur pied;
- Aménagement d'un gîte d'hivernage à partir du bâtiment / réservoir à l'abandon.
Unités de gestion
UG01. Prairie pâturée (9,8 ha)
Objectif :
* pâturage permanent en saison de végétation permettant de maintenir une structure de végétation rase sur 50 à 70% de la surface comme habitat de chasse pour le grand murin et le grand rhinolophe;
* pâturage permettant de maximiser la quantité de proies disponibles;
* maximiser la disponibilité en perchoir pour le grand rhinolophe;
Modalités de gestion :
- pâturage d'avril à octobre;
- utilisation de race rustique de bovin (Highland ou Galloway) et/ou d'équins (Konik, Fjord…). Les bovins et les équins produisent proportionnellement plus de déjections que les autres herbivores (+/- 40 kg/jour), ces déjections servant d'alimentation pour les coléoptères coprophages particulièrement appréciés des grands rhinolophes et grands murins;
- pas d'utilisation d'antibiotiques ou d'antiparasitaires pour le bétail, ni d'engrais chimique ou organique autre que les déjections des animaux présents pour le pâturage;
- pas de nourrissage additionnel du bétail sur ces parcelles, même en hiver;
- pâturage à faible charge (0,2 à 0,3 UGB/ha/an) soit sur six mois un troupeau de 5 à 8 Highlands, à adapter selon l'âge des animaux et l'impact constaté sur la végétation (équilibre 30/70 entre les zones de refus pour le développement des insectes-proies et les zones plus rases);
- plantation de 80 à 100 fruitiers haute-tiges sous forme de groupes ou d'alignements, espacés de 6 (prunier) à 15 m (pommier, poirier), avec protection individuelle contre le bétail;
- Maintien de l'accès au bétail de la lisière ouest des prairies de manière à entretenir la 'voûte' formée par les branches de la forêt alluviale (perchoir à grand rhinolophe).
UG02. Mégaphorbiaie (3,2 ha)
Objectif :
* Maintien de la mégaphorbiaie, habitat Natura 2000 et source d'insectes proies;
* Maintien de buissons de saules sur 20 à 30% de la surface ainsi que des alignements d'arbres le long du ruisseau, offrant lisière et milieu buissonnant comme territoire de chasse pour le petit rhinolophe.
Modalités de gestion :
- Elimination progressive des peupliers. En cas d'exploitation difficile, le cerclage est une alternative intéressante biologiquement (bois mort debout comme source d'insectes proies);
- Contrôle de la colonisation par les saules de la mégaphorbiaie : pâturage extensif en début ou en fin de saison ou coupe mécanique d'une partie des saules lorsque ceux-ci dépassent +/- 30% de recouvrement.
UG03 Cordon de buissons (2,5 ha)
Objectif :
* Maintien d'un cordon de buisson en lisière sur 5 à 10 m de large de manière à disposer de milieux buissonnants pour le petit rhinolophe et de lisières bien structurées.
Modalités de gestion :
- Taillis ou de taillis sous futaie avec coupe du taillis tous les 24 à 36 ans en rotation;
- Dans le petit bois entre les deux prairies, coupes par bandes parallèles à la rivière en veillant à garder une liaison entre le gite d'hivernage et la forêt alluviale.
UG04 Forêt alluviale (0,70 ha)
Objectif :
* Restauration d'une forêt alluviale à partir d'une mise à blanc d'épicéas le long du ruisseau de Williers;
* Conservation des aulnes et saules le long du ruisseau de Williers de manière à créer un alignement continu.
Modalités de gestion :
- A priori rien, si ce n'est conserver la clôture en bon état pour éviter le pâturage.
UG05 Prairie extensive (1,10 ha)
Objectif :
* Maintien de milieux ouverts type clairière entourés de lisières bien développées.
Modalités de gestion :
- Fauche ou débroussaillage périodique;
- Rabattre la lisière tous les 5 à 10 ans.
Gîte d'hivernage
Objectif :
* Aménagement d'un bâtiment abandonné situé dans le petit bois entre les deux prairies en gîte d'hivernage pour chauves-souris;
* Le bâtiment, partiellement enterré, comporte deux niveaux : un niveau supérieur, vide, séparé par une dalle en béton trouée par endroits d'un deuxième niveau partiellement rempli d'eau. Cette configuration garantit des conditions d'humidité et de température favorables à l'hivernage des chauves-souris.
Modalité
- Installation de deux portes en panneau marin, de part et d'autre du mur entourant l'entrée, formant de la sorte un sas de l'épaisseur du mur, zone tampon pour la température;
- Chaque porte est munie d'une boite aux lettres de 50x10 horizontale;
- Ne pas aligner les deux boites aux lettres mais les décaler soit en hauteur, soit en largeur;
- A l'intérieur, installer des micro-gîtes (abris / perchoirs) pour les chauves-souris: parpaings en béton fixés au plafond, nichoirs à chauves-souris sur les murs, étagère remplie de blocs de béton, …
Mares
Objectif
* Creusement de trois à quatre mares au niveau de zones de suintements
Modalité
- Creusement de 3-4 mares de 40 à 100 m²;
- Pas nécessaire d'exporter les terres;
- Berges en pente douce, profondeur maximale 70 cm à 100 cm.

SGIB associés

Détails

Cadastres

Commune de Florenville, 7e division, section A, parcelles 15 d, 15 c, 16 c. - Idem, section B, parcelles 3 m, 3 k.

Surveillance

Cantonnement DNF de Florenville.

Tolérance d'utilisation

A compléter

Divers