Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

68 - Marais de Louftémont-Vlessart

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Léglise
Cantonnements DNF :Habay-la-Neuve
Surface :38.65 ha
Coordonnées :X Lambert : 242527 - Y Lambert : 53054
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Le marais de Louftémont-Vlessart est l'un des sites les plus intéressants de l'Ardenne méridionale. Niché dans la vaste clairière d'Anlier, sur la lisière occidentale de la forêt du même nom, le site est occupé par une ancienne tourbière développée dans une zone de sources et jadis exploitée par les populations locales. Cependant, le caractère tourbeux n'est plus marqué qu'en quelques endroits confinés, conséquence de cette activité disparue. Ils sont indiqués par la présence de plantes typiques comme les sphaignes (Sphagnum spp.), la canneberge (Vaccinium oxycoccos), la linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum), la linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), le jonc raide (Juncus squarrosus), etc. Les végétations actuellement les mieux représentées sont les prairies de fauche humides à bistorte (Persicaria bistorta), les bas-marais acides avec notamment le trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata) et le comaret (Comarum palustre), les nardaies à arnica (Arnica montana) et nard raide (Nardus stricta), les cariçaies, les fourrés de saules à oreillettes (Salix aurita). Le site est fréquenté par une riche faune ornithologique et entomologique comprenant diverses espèces emblématiques comme la pie-grièche grise (Lanius excubitor), la cigogne noire (Ciconia nigra), le nacré de la bistorte (Boloria eunomia), le grand nacré (Argynnis aglaja), le cuivré de la bistorte (Lycaena helle), la decticelle des bruyères (Metrioptera brachyptera), etc. Cette zone humide remarquable se trouve en grande partie sous statut de réserve naturelle domaniale, dont la superficie actuelle dépasse les 38 hectares. Elle est aussi entièrement inscrite dans le périmètre du site Natura 2000 BE34052 "Forêt d'Anlier" et se trouve en outre dans les limites du Parc Naturel de la Haute-Sûre et de la Forêt d'Anlier.

Carto

Régions naturelles

  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Anlier38.65 haLEGLISE (partim ???)LUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Habay-la-Neuve38.65 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Habay-la-Neuve, 8, rue de l'Hôtel de Ville, 6720 Habay-la-Neuve (Tél.: 063/60.80.30 - Fax: 063/42.40.65).
Commission Consultative de Gestion des Réserves Naturelles Domaniales de Lorraine et d'Ardenne méridionale.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6020Louftémont-Vlessart38,6549 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNonNicheur2020Divers obs.
Ciconia nigraOuiOui2020Divers obs.
Corvus coraxOuiOuiPrésence régulière2020Divers obs.
Cuculus canorusOuiOuiNicheur probable2020Divers obs.
Dryocopus martiusOuiNon2020R. Dujardin
Emberiza schoeniclusOuiNonHiv. - à niché2017Divers obs.
Falco subbuteoOuiNon2020R. Dujardin
Gallinago gallinagoOuiOuiHiv.-migr. (1-10 ex.)2014Divers obs.
Hippolais polyglottaOuiNonNicheur2020R. Dujardin
Lanius collurioOuiNonNicheur2020Divers obs.
Lanius excubitorOuiOuiNicheur (1-2 couples)2020R. Dujardin + divers obs.
Locustella naeviaOuiNonNicheur2018Divers obs.
Milvus milvusOuiOui2020Divers obs.
Saxicola rubicolaOuiNonNicheur2020Divers obs.
Streptopelia turturOuiOuiNicheur possible2013R. Dujardin, S. Farinelle
Sylvia currucaOuiNonNicheur2018Divers obs.
Turdus pilarisOuiNonNicheur2020Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura irisNonNon2009S. Bocca
Aporia crataegiNonNon2019Divers obs.
Argynnis adippeNonOui2005W. Vercruysse
Argynnis aglajaNonOui2019Divers obs.
Boloria eunomiaOuiOui2020Divers obs.
Boloria seleneNonNon2020Divers obs.
Brenthis inoNonNon2019Divers obs.
Callophrys rubiNonNon2013Divers obs.
Carterocephalus palaemonNonNon2011B. Christophe
Erebia medusaOuiOui1995G. Nève, Ph. Goffart
Lycaena helleOuiOui2018Divers obs.
Lycaena hippothoeNonOui2019Divers obs.
Lycaena tityrusNonNon2019Divers obs.
Melitaea diaminaNonNon2019Divers obs.
Pyrgus malvaeNonOui1995G. Nève, Ph. Goffart
Satyrium pruniNonNon2019Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Adscita statices2012Divers obs.
Nemophora metallica2020R. Dujardin
Invertébrés - Insectes - Libellules
Cordulegaster boltoniiNonNon2012Divers obs.
Onychogomphus forcipatusNonOui2010Divers obs.
Orthetrum coerulescensOuiOui2017Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Coccinella hieroglyphica2010J.-Y. Baugnée, J. Jansen
Coccinula quatuordecimpustulata2006J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chorthippus montanus2006M. Paquay, J.-Y. Baugnée
Conocephalus dorsalis2018Divers obs.
Metrioptera bicolor2010Divers obs.
Metrioptera brachyptera2006M. Paquay, J.-Y. Baugnée
Stethophyma grossum2019Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Formica picea2006J.-Y. Baugnée, J.-F. Godeau
Invertébrés - Insectes - Diptères
Anasimyia lunulata2015W. Opdekamp
Caliprobola speciosa2015J. Versigghel
Cheilosia uviformis2018J. Versigghel
Chrysogaster virescens2015J. Versigghel
Chrysotoxum arcuatum2017J. Versigghel
Didysmachus picipes2020J. Versigghel
Eristalis jugorum2019J. Versigghel
Eristalis pseudorupium2020J. Versigghel
Leptarthrus brevirostris2020W. Opdekamp
Microdon analis2020J. Versigghel
Neoitamus cothurnatus2020J. Versigghel
Sericomyia lappona2015J. Versigghel
Sphaerophoria taeniata2020J. Versigghel
Plantes - Plantes supérieures
Arnica montana2013Divers obs.
Callitriche platycarpa2017P. Hendrickx
Carex canescens2017Divers obs.
Carex demissa2017Divers obs.
Carex rostrata2017Divers obs.
Comarum palustre2019Divers obs.
Crepis paludosa2017Divers obs.
Dactylorhiza maculata
Dactylorhiza majalis2014Divers obs.
Eriophorum angustifolium2020Divers obs.
Eriophorum vaginatum2017Divers obs.
Genista pilosa2017Divers obs.
Hydrocotyle vulgaris
Juncus squarrosus2017P. Verté
Menyanthes trifoliata2015Divers obs.
Montia fontana s.l.
Nardus stricta2017Divers obs.
Persicaria bistorta2020Divers obs.
Platanthera bifolia2007D. Dufour
Ranunculus fluitans2015Ranunculus fluitans
Ranunculus peltatus2009D. Dufour
Sanguisorba officinalis2015Divers obs.
Scorzonera humilis2017Divers obs.
Serratula tinctoria
Succisa pratensis2017Divers obs.
Vaccinium oxycoccos
Viola canina2017Divers obs.
Viola palustris2020Divers obs.

Commentaires sur la faune

Mammifères (données obs.be 2010-2020): Capreolus capreolus, Cervus elaphus, Lepus europaeus, Sus scrofa.

Oiseaux (données obs.be 2010-2020): Acanthis flammea, Accipiter gentilis, Accipiter nisus, Acrocephalus palustris, Anthus trivialis, Ardea alba, Asio otus, Botaurus stellaris (hiv. 2015), Buteo buteo, Carduelis carduelis, Ciconia nigra, Circus cyaneus, Coccothraustes coccothraustes, Columba oenas, Corvus corax, Cuculus canorus, Dendrocopos major, Dryocopus martius, Emberiza citrinella, Emberiza schoeniclus, Falco subbuteo, Falco tinnunculus, Fringilla montifringilla, Gallinago gallinago, Hippolais polyglotta, Hirundo rustica, Lanius collurio, Lanius excubitor, Linaria cannabina, Locustella naevia, Loxia curvirostra, Milvus milvus, Pernis apivorus (migr.), Phoenicurus ochruros, Phylloscopus collybita, Phylloscopus trochilus, Picus viridis, Pyrrhula pyrrhula, Regulus ignicapilla, Saxicola rubicola, Scolopax rusticola, Spinus spinus, Streptopelia turtur, Sylvia communis, Sylvia curruca, Turdus pilaris, Turdus viscivorus.

Lépidoptères (données GT Lycaena 2000-2015 + obs.be 2010-2020): Adscita statices, Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Apatura iris, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis adippe (2005), Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Atolmis rubricollis, Boloria eunomia, Boloria selene, Brenthis ino, Callophrys rubi, Carterocephalus palaemon, Coenonympha pamphilus, Deltote uncula, Ematurga atomaria, Epiblema scutulana, Epirrhoe rivata, Epirrhoe tristata, Erebia medusa (1995), Gonepteryx rhamni, Inachis io, Lycaena helle, Lycaena hippothoe, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Macrothylacia rubi, Maniola jurtina, Melitaea diamina, Nemophora metallica, Ochlodes sylvanus, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus coridon (2007), Polyommatus icarus, Pyrgus malvae (1995), Satyrium pruni, Thymelicus lineola, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Xanthorhoe montanata, Zygaena filipendulae.

Odonates (données GT Gomphus 2000-2015 + obs.be 2010-2020): Calopteryx virgo, Coenagrion puella, Cordulegaster boltonii, Cordulia aenea, Gomphus pulchellus, Ischnura elegans, Onychogomphus forcipatus, Platycnemis pennipes, Pyrrhosoma nymphula, Libellula depressa, Orthetrum brunneum, Orthetrum cancellatum, Orthetrum coerulescens,

Orthoptères (données M. Paquay et J.-Y. Baugnée, 2006; obs.be 2010-2020): Chorthippus montanus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Conocephalus dorsalis, Conocephalus fuscus, Metrioptera bicolor, Metrioptera brachyptera, Metrioptera roeselii, Omocestus viridulus, Stethophyma grossum.

Diptères (données J. Versigghel 2014-2020; W. Opdekamp, 2015-2020): Anasimyia lunulata, Atylotus rusticus, Caliprobola speciosa, Chalcosyrphus nemorum, Cheilosia albitarsis, Cheilosia bergenstammi, Cheilosia carbonaria, Cheilosia fraterna, Cheilosia himantopus, Cheilosia lenis, Cheilosia pagana, Cheilosia uviformis, Cheilosia variabilis, Chloromyia formosa, Chrysogaster virescens, Chrysops caecutiens, Chrysotoxum arcuatum, Chrysotoxum cautum, Chrysotoxum festivum, Coremacera marginata, Dasysyrphus lenensis, Didysmachus picipes, Empis ciliata, Epistrophe grossulariae, Epistrophe nitidicollis, Episyrphus balteatus, Eristalis arbustorum, Eristalis horticola, Eristalis jugorum, Eristalis nemorum, Eristalis pertinax, Eristalis picea, Eristalis pseudorupium, Eristalis similis, Eristalis tenax, Eupeodes nitens, Ferdinandea cuprea, Helophilus pendulus, Heringia pubescens, Hybomitra tropica, Leptarthrus brevirostris, Melanogaster hirtella, Melanogaster nuda, Melanostoma mellarium, Melanostoma mellinum, Melanostoma scalare, Meliscaeva cinctella, Microdon analis, Microdon myrmicae, Myathropa florea, Myopa tessellatipennis, Neoascia meticulosa, Neoascia podagrica, Neoascia tenur, Neoitamus cothurnatus, Orthonevra nobilis, Parasyrphus annulatus, Parasyrphus lineolus, Parasyrphus malinellus, Parhelophilus frutetorum, Pipiza quadrimaculata, Pipizella viduata, Pipizella virens, Platycheirus albimanus, Platycheirus angustatus, Platycheirus clypeatus, Pyrophaena rosarum, Rhingia campestris, Sericomyia lappona, Sericomyia silentis, Sphaerophoria scripta, Sphaerophoria taeniata, Syritta pipiens, Syrphus ribesii, Syrphus vitripennis, Tabanus sudeticus, Temnostoma bombylans, Temnostoma vespiforme, Trichopsomyia flavitarsis, Volucella bombylans, Volucella pellucens, Xanthandrus comtus, Xanthogramma pedissequum, Xylota segnis.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données divers obs. + obs.be 2000-2020): Achillea ptarmica, Agrostis canina, Ajuga reptans, Anemone nemorosa, Angelica sylvestris, Arnica montana, Avenella flexuosa, Betonica officinalis, Callitriche platycarpa, Calluna vulgaris, Caltha palustris, Campanula rotundifolia, Cardamine pratensis, Carex canescens, Carex demissa, Carex nigra, Carex pallescens, Carex panicea, Carex pilulifera, Carex remota, Carex rostrata, Carex vesicaria, Cerastium fontanum, Chrysosplenium oppositifolium, Cirsium arvense, Cirsium palustre, Comarum palustre, Crepis paludosa, Dactylorhiza maculata, Dactylorhiza majalis, Dactylorhiza x vermeuliana, Danthonia decumbens, Deschampsia cespitosa, Dryopteris dilatata, Epilobium angustifolium, Epilobium palustre, Eriophorum angustifolium, Eriophorum vaginatum, Filipendula ulmaria, Galium palustre, Galium saxatile, Galium uliginosum, Galium verum, Genista pilosa, Gnaphalium uliginosum, Holcus mollis, Hydrocotyle vulgaris, Hylotelephium telephium, Hypericum humifusum, Juncus acutiflorus, Juncus bufonius, Juncus bulbosus, Juncus squarrosus, Knautia arvensis, Lathyrus linifolius, Luzula congesta, Luzula multiflora, Lychnis flos-cuculi, Mentha arvensis, Menyanthes trifoliata, Molinia caerulea, Montia fontana s.l., Myosotis scorpioides, Nardus stricta, Persicaria bistorta, Picea abies, Pimpinella saxifraga, Platanthera bifolia, Polygala vulgaris, Potamogeton natans, Potentilla erecta, Ranunculus flammula, Ranunculus fluitans, Ranunculus peltatus, Rhinanthus minor, Salix aurita, Sanguisorba officinalis, Scorzonera humilis, Scutellaria galericulata, Serratula tinctoria, Solidago virgaurea, Sparganium erectum, Stellaria palustris, Succisa pratensis, Vaccinium oxycoccos, Valeriana dioica, Veronica officinalis, Veronica serpyllifolia, Viola canina, Viola palustris

Espèces exotiques

Plantes: Picea abies.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une zone humide remarquable, caractéristique de l'Ardenne méridionale.

Menaces

L'embuissonnement des biotopes doit être surveillé; leur maintenance est souhaitable pour la flore et la faune aviaire.

Recommandations

La réserve offre l'opportunité d'étudier l'évolution des végétations de prairies marécageuses et mésophiles abandonnées et la formation de touradons au fil du temps (Molinia caerulea, Carex nigra, Deschampsia cespitosa et même D. flexuosa !). Une cartographie de la végétation serait aussi opportune pour les objectifs phytodynamiques.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le marais de Louftémont-Vlessart est localisé dans la vaste clairière constituée par les villages d'Anlier, Behême, Louftémont et Vlessart, à la lisière occidentale de la célèbre forêt d'Anlier. S'étendant vers 430 mètres d'altitude, le site occupe les têtes de sources du Tordu Ruisseau ainsi que sa zone de confluence avec l'Arlune et le Ruisseau de Vlessart. L'Arlune est un affluent de rive droite de la Rulles et appartient donc au bassin de la Semois.

Le socle géologique est composé de roches du Siegenien inférieur, principalement des phyllades et des quartzophyllades.

Du point de vue biogéographique, le site appartient à la région continentale et au district phytogéographique ardennais.

Description biologique

Le marais de Louftémont-Vlessart occupe la vaste clairière d'Anlier entre les villages de Louftémont et de Vlessart et la lisière de la forêt d'Anlier. Il est constitué d'une mosaïque de végétations intéressantes et typiques des fagnes ardennaises, sur une trentaine d'hectares environ.

Une partie du site renferme une tourbière exploitée jadis par les habitants des villages voisins. Actuellement, seules quelques poches tourbeuses subsistent avec une flore composée de différentes sphaignes (Sphagnum spp.), de la canneberge (Vaccinium oxycoccos), de la linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum), de la linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), du jonc raide (Juncus squarrosus), etc. Cette zone est ponctuée de saules à oreillettes (Salix aurita) qui présentent un intérêt bryologique comme support pour des mousses épiphytes peu communes.

On observe localement des suintements et dépressions avec la callitriche à fruits plats (Callitriche platycarpa) et des éléments de bas-marais acides: la montie des fontaines (Montia fontana s.l.), le trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata), le comaret (Comarum palustre), l'écuelle d'eau (Hydrocotyle vulgaris), la violette des marais (Viola palustris), la laîche à bec (Carex rostrata), ...

Il existe également des cariçaies à laîche noire (Carex nigra) poussant typiquement en touradons, et des végétations prairiales à molinie (Molinia caerulea), canche cespiteuse (Deschampsia cespitosa), angélique sauvage (Angelica sylvestris), bistorte (Persicaria bistorta), épilobe en épis (Epilobium angustifolium), etc. (faciès d'abandon de prés de fauche humides).

Sur les petites terrasses du ruisseau, apparaissent des fragments de pré oligotrophe à molinie (Molinia caerulea), sanguisorbe officinale (Sanguisorba officinalis), serratule des teinturiers (Serratula tinctoria), scorsonère des prés (Scorzonera humilis), orchis à larges feuilles (Dactylorhiza majalis), ainsi que des espèces de nardaies dont l'arnica (Arnica montana), le nard raide (Nardus stricta), la sieglingie décombante (Danthonia decumbens), la tormentille (Potentilla erecta), etc.

La faune a été plus ou moins bien documentée au cours de la dernière décennie (2010-2020), au moins pour les oiseaux (> 50 espèces) et certains groupes d'insectes comme les papillons de jour (35 spp.), les libellules (13 spp.) et les Diptères Syrphidae (73 spp.).

L'avifaune compte au moins une quarantaine d'espèces plus ou moins régulièrement observées sur le site, dont la moitié se reproduit localement, avec comme éléments remarquables la pie-grièche grise (Lanius excubitor), la pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), la locustelle tachetée (Locustella naevia), ... Certaines espèces jadis nicheuses, telles que la bergeronnette printanière (Motacilla flava) et le tarier des prés (Saxicola rubetra), n'y font plus que passer en halte migratoire. Des oiseaux emblématiques exploitent cette zone humide pour s'y alimenter, par exemple divers rapaces dont le milan royal (Milvus milvus) et le faucon hobereau (Falco subbuteo), le grand corbeau (Corvus corax), ... Durant la saison hivernale, le site accueille quelques bécassines des marais (Gallinago gallinago), des passereaux comme le tarin des aulnes (Spinus spinus), le sizerin flammé (Acanthis flammea), plus rarement des ardéidés comme la grande aigrette (Ardea alba) voire occasionnellement le butor étoilé (Botaurus stellaris) comme en février 2015...

Les papillons de jour compte de nombreuses espèces patrimoniales sur la tourbière: citons entre autres le cuivré de la bistorte (Lycaena helle), le cuivré écarlate (Lycaena hippothoe), l'échiquier (Carterocephalus palaemon), le grand nacré (Argynnis aglaja), le nacré de la bistorte (Boloria eunomia), la mélitée noirâtre (Melitaea diamina), etc. D'autres espèces, en revanche, n'ont plus été notées récemment, comme le moiré franconien (Erebia medusa), le moyen nacré (Argynnis adippe), l'hespérie de la mauve (Pyrgus malvae), ... Une observation d'un argus bleu nacré (Polyommatus coridon) en 2007 correspond probablement à un individu erratique.

Parmi les libellules, il convient de mentionner la présence de l'orthétrum bleuissant (Orthetrum coerulescens), une espèce rare et localisée liée le plus souvent aux suintements en tourbière, et du gomphe à pinces (Onychogomphus forcipatus), plutôt typique des rivières bien préservées à fond graveleux ou sableux.

Les autres groupes d'insectes n'ont pas encore fait l'objet d'inventaires détaillés sur le site et ses environs. On note cependant un intérêt plus marqué pour les Diptères Syrphidae dont les observations réalisées de 2016 à 2020 font état de la présence d'au moins 73 espèces (source principale: observations.be), dont Microdon analis, Sphaerophoria taeniata, Eristalis jugorum, Anasimyia lunulata, Chrysogaster virescens, Sericomyia lappona, ... Plusieurs Asilidae (mouches prédatrices) remarquables ont été aussi notés récemment comme Didysmachus picipes, Leptarthrus brevirostris ou encore Neoitamus cothurnatus.

Monument naturel

Tourbière

Histoire du site

Le marais de Louftémont est sans doute un reste d'une zone humide jadis plus étendue. A la fin du 18e siècle, la carte de Ferraris indique à cet endroit de vastes prairies humides de fauche ceinturées par des landes herbeuses (callunaies ou nardaies). Les prairies humides figurent encore sur une carte levée en 1869 et révisée en 1923. Elles ont été exploitées sans doute pour la production de foin et de litière et furent ensuite abandonnées au cours de la première moitié du 20e siècle, avant d'être partiellement enrésinée avec des épicéas.  

La création d'une réserve naturelle remonte aux années 1980. Le statut de réserve domaniale a été obtenu très récemment, en 2020, pour une superficie d'environ 38 hectares.

Divers

Sources

SPW-DEMNA-DNE

Observations.be

Date de la dernière modification de la fiche

2020-07-08