Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

79 - Vallée de la Schwalm

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Bullange, Butgenbach
Cantonnements DNF :Elsenborn
Surface :178.04 ha
Coordonnées :X Lambert : 285393 - Y Lambert : 132293
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette vallée, tributaire de la Rur, est située à l'est du camp militaire d'Elsenborn, donc en Haute-Ardenne. Elle renferme une grande diversité de milieux ainsi que de nombreuses espèces végétales et animales dites 'boréo-montagnardes', ce qui a largement justifié son classement en réserve naturelle domaniale. On y trouve ainsi des tourbières basses, des jonchaies acutiflores, des nardaies à arnica, des landes à callunes et myrtilles, des prés à fenouil des Alpes, etc. Parmi la faune, très riche, de cette vallée, figure divers éléments typiques des massifs montagneux.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L2 - Ardenne septentrionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Elsenborn173.93 haBUTGENBACHLIEGE
Rocherath3.15 haBULLINGEN-BULLANGELIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Elsenborn177.96 haMalmédy

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

La vallée de la Schwalm est classée depuis le 11/08/1989.

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement d'Elsenborn, 5, Unter den Linden, 4750 Elsenborn (Tél. : 080/41.01.70 -Fax: 080/44.61.96).
Commission Consultative de gestion des réserves naturelles domaniales des Hautes Fagnes.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6157Vallée de la Schwalm119,54 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Arnica montana
Carex acuta
Carex canescens
Centaurea montana
Dactylorhiza maculata
Dactylorhiza sphagnicola
Daphne mezereum
Hypochoeris maculata
Lycopodium clavatum
Menyanthes trifoliata
Myriophyllum alterniflorum
Potamogeton polygonifolius
Sanguisorba officinalis
Serratula tinctoria
Thesium pyrenaicum
Trientalis europaea
Vaccinium uliginosum
Vaccinium vitis-idaea
Vicia orobus
Viola palustris
Plantes - Mousses
Sphagnum spp

Commentaires sur la faune

La vallée de la Schwalm est un site unique en Belgique pour Cervus elaphus. On y observe également : Felix sylvestris, Meles meles, Martes martes.

Elle présente un grand intérêt ornithologique. Parmi les espèces nicheuses ou susceptibles de nicher citons : Ciconia nigra, les rapaces diurnes Buteo buteo, Milvus milvus, Circus cyaneus, Accipiter gentilis, A. nisus, Falco tinnunculus, F. subbuteus ou nocturnes Asio otus, A. flammueus, Aegolius funereus, ainsi que Coturnix coturnix, Picus canus, Lullula arborea, Lanius excubitor, L. collurio, Carduelis flammea, Jynx torquilla, Tetrao tetrix, Saxicola rubetra. Divers migrateurs y passent : Gallinago gallinago, Grus grus,...

Herpétofaune : Bufo bufo, Rana temporaria, Ichthyosaura alpestris, Zootoca vivipara, Anguis fragilis.

Ichtyofaune : Lampetra planeri, Anguilla anguilla.
La faune entomologique groupe de nombreuses espèces (liste dans JORTAY) dont plusieurs boréo-montagnardes : Tenthredo myoceras, T. obsoleta, T. olivacea, T. trabeata, T. velox; Ctenicera cuprea, Selatosomus angustulus, S. aeneus; Lycaena hippothoe, Clossiana selene, Erebia medusa; Aeschna juncea, Sympetrum danae, Somatochlora arctica.

Des moules perlières (Margaritifera margaritifera) ont été exploitées et même élevées dans la vallée à partir du XVIIe siècle. On a d'ailleurs donné à la Schwalm le nom de 'Perlenbach'. Ces mollusques ont fortement régressé, mais existent encore dans un affluent de la Schwalm, en RFA.

Commentaires sur la flore

Seule localité connue en Belgique de Vicia orobus.
Bryophytes : Présence de plusieurs espèces à tendance boréo-montagnarde : Sphagnum warnstorfii, Barbiliphorzia attenuata, B. barbata, B. floerkii, Lophozia incisa, L. longidens, L. ventricosa, L. excisa, L. sudetica, L. bicranata, Ptilidium ciliare, Nardia geoscyphus, Scapania irrugua.
De nombreux taxons d'algues boréo-montagnardes ont été observés (LECLERCQ et FABRI) (liste annexée à JORTAY).
Champignons et lichens : présence de plusieurs espèces rares : Armillariella ectypa, Pycnoborus cinnabarinus, Gloeophyllum odoratum, Tremella foliacea, Stropharia hornemanii; Isnea floridana, U. filipendula, Stereocaulon dactylophyllum.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un ensemble biogéographique de grand intérêt.

Menaces

Pas de menaces.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Plan de gestion élaboré, destiné à maintenir la richesse biologique de ces fonds de vallée en remplaçant les pratiques anciennes (fauchage et abîssage). Fauchage à la machine ou à la main.

Accès du public

Accès du public autorisé sur les chemins.

Détails

Description physique

Le site se trouve au nord du plateau d'Elsenborn. Il englobe la vallée de la Schwalm et ses vallons affluents. Une dizaine de Km de vallons sont ainsi protégés.

La réserve se trouve sur Siegenien supérieur phyllitique et Siegenien inférieur gréseux. Des matériaux limoneux pléistocènes sont présents çà et là. Des alluvions (vallons larges) ou des colluvions (vallées encaissées) recouvrent les fonds.
Des tourbières basses existent dans les zones de sources et dans les vallons les moins bien drainés.
Les eaux sont de type ardennais, très pauvres en sels dissous et dépourvues de toute pollution.
La Schwalm est tributaire du bassin de la Rur donc de celui de la Meuse.

Description biologique

La végétation est riche en espèces boréo-montagnardes. La carte de la végétation de ces vallons a été réalisée en 1990 (FRANKARD et GHIETTE). Elle montre une mosaïque de groupements et de peuplements que l'on peut décrire comme suit (adapté de la légende de la carte) :
- les sources, les suintements, les berges parfois, sont occupés par Montia fontana;
- Les ruisselets, les mares sont envahis par Glyceria fluitans, Sparganium erectum ainsi que par Potamogeton polygonifolius, Ranunculus peltatus, Myriophyllum alterniflorum... et les bryophytes Scapania undulata, Fontinalis squamosa, F. antipyretica, etc.;
- des berges sont parfois colonisées par Petasites hybridus;
- les bords des pièces d'eau, les zones les plus marécageuses des plaines alluviales sont recouverts de cariçaies : cariçaies à Carex nigra et Carex canescens, à Carex acuta, à Carex rostrata dans lesquelles on peut trouver Comarum palustre, Menyanthes trifoliata, Sphagnum fallax. Ces cariçaies peuvent être plus ou moins envahies par Molinia caerulea;
- les fonds de vallons regroupent des jonchaies acutiflores, des jonchaies à Juncus effusus, des prairies à Deschampsia cespitosa et Persicaria bistorta, des phalaridaies, des filipendulaies, des peuplements de Scirpus sylvaticus, de Luzula sylvatica, de Molinia caerulea etc.;
- les versants portent des prés à Meum athamanticum hygrophiles, thermophiles (avec Helianthemum nummularium subsp. obscurum) ou même nitrophiles; des arrhénathéraies, des nardaies, des landes (à Arnica montana), des groupements de recolonisation préforestière à Pteridium aquilinum ou Cytisus scoparius ;
- des boulaies à sphaignes et des aulnaies riveraines à stellaire sont présentes;
- des fragments de hêtraie à Luzula luzuloides, Calamagrostis arundinacea existent çà et là.
Par exemple, d'après nos observations du 1er août 1991, un transect nord-est, sud-ouest dans le vallon du Kräbach montre schématiquement la séquence suivante :
- une lande très broutée à Calluna vulgaris 44, Vaccinium vitis-idaea 12, Genista anglica 12, Hieracium pilosella 22, H. umbellatum 11, Deschampsia flexuosa 12, Agrostis capillaris 12, Festuca filiformis 12, Galium saxatile 12, Potentilla erecta +, Campanula rotundifolia +, Veronica officinalis +, Polygala serpyllifolia +, etc.;
- un pré à Meum athamanticum riche en graminées (Deschampsia flexuosa, Festuca gr. rubra, Briza media, Nardus stricta, Danthonia decumbens, Avenula pubescens, Agrostis tenuis, Anthoxanthum odoratum, Holcus lanatus, Deschampsia cespitosa, Festuca filiformis, Molinia caerulea,...) et très fleuri par : Meum athamanticum 22, Helianthemum nummularium subsp. obscurum 22, Stachys officinalis 33, Centaurea nigra 12, Succisa pratensis 11, Serratula tinctoria 12, Galium pumilum 12, G. uliginosum 12, G. saxatile +, Potentilla erecta 12, Genistella sagittalis 12, Campanula rotundifolia 12, Lathyrus linifolius subsp.montanus 12, Cirsium palustre +, Viola canina +, Thesium pyrenaicum +, Sanguisorba officinalis +, Hypericum maculatum +, Ranunculus polyanthemoides +, Leucanthemum vulgare +, Pimpinella saxifraga +, Achillea millefolium +, Leontodon hispidus +, Teucrium scorodonia +, Anemone nemorosa +, Lotus corniculatus, Rumex acetosa, Rhinanthus minor, Stellaria graminea,...
Ce pré s'enrichit en espèces hygrophiles en bas de versant et au contraire évolue vers la nardaie et la lande vers le haut de la pente. A cet endroit pousse le rarissime Hypochoeris maculata.
La plaine alluviale est occupée par les phalaridaies, jonchaies,... La jonchaie est composée de Juncus acutiflorus, Crepis paludosa, Holcus lanatus, Rumex acetosa, Galium palustre, Achillea ptarmica, Potentilla recta, Myosotis nemorosa, Galeopsis tetrahit, Lotus pedunculatus, Persicaria bistorta, Molinia caerulea, Deschampsia cespitosa, Viola palustris, Epilobium palustre, Senecio ovatus, Angelica sylvestris et est entrecoupé de cariçaies à Carex rostrata, Comarum palustre, Caltha palustris, Ranunculus flammula, Sphagnum sp., etc.

Monument naturel

Affleurement rocheux au Bieley.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après la carte de Ferraris, les fonds de vallée étaient exploités au 18e siècle comme prés de fauche. De nombreux vestiges d'abîssage subsistent encore dans les vallons.

Biblio

, 1946, L'éodévonien de l'Ardenne et des régions voisines., Mémoire de l'Institut de Géologie de l'Université de Louvain, 16 : 598 pp.
, 1971, L'évolution du peuplement dans l'Eifel et en Ardenne., Bull. Soc. Géogr. Liège, 7 : 1-17.
, 1971, Incidence de l'établissement d'une piste de ski au lieu-dit Hohe Mark sur l'écologie des Ongulés., Hautes Fagnes, 37 : 130-132.
, 1977, Climatologie et végétation dans la vallée de la Schwalm moyenne., Mémoire de Licence en Sciences géographiques, Université de Liège, 211 pp.
, 1983, Contribution à l'étude des ourlets nitrophiles et préforestiers de la Haute Ardenne orientale., Colloques phytosociologiques, 8 : 331-338.
, 1987, La prairie sauvage à Reine des prés (Valeriano-Filipenduletum) en haute et moyenne Belgique., Colloques phytosociologiques, 12 : 119-124.
, 1985, La végétation des rives et rivières de Wallonie., Notes techniques du Centre d'Écologie Forestière et Rurale, Gembloux, 49 : 1-14.
, 1980, Les glycéraies ripicoles de Belgique (Glycerio-Sparganion Braun-Blanquet et Sissingh, 1942)., Natura Mosana, 33 : 128-136.
, 1971, Hohe Mark. Notice de Géographie historique., Hautes Fagnes, 37 : 136-144.
, 1960, Quand les rochers se rencontrent. Bilisse est-il frère de Bieley ?, Hautes Fagnes, 26 : 3-13.
, 1984, Les fourrés à saules (Salix aurita L. et S. x multinervis Döll) dans les vallées inondables de l'Ardenne belge et des régions limitrophes., Colloques phytosociologiques, 9 : 299-304.
, 1971, Esquisse d'une avifaune des Hautes Fagnes et forêts voisines., Service des réserves naturelles, Bruxelles, 65 pp.
, 1981, L'abîssage des prés dans les vallons de Haute Ardenne nord-orientale., Hautes Fagnes, 47 : 117-140.
, 1991, Etude et gestion écologique des vallées de la Schwalm et de l'Olef., ULG. Station scientifique des Hautes Fagnes. 51 pages.
, 1975, Les landes, pelouses et prairies semi-naturelles des plateaux des Hautes-Fagnes et d'Elsenborn (prov. Liège, Belgique). 2. Problèmes et expériences de gestion écologique dans les landes sèches à Calluna et Vaccinium., Colloques Phytosociologiques, : 37-45.
, 1971, La protection du Hohe Mark et de la vallée de la Schwalm., Hautes Fagnes, 37 : 115-116.
, 1971, Le massif du Hohe Mark., Hautes Fagnes, 37 : 145-147.
, 1988, Réserve naturelle domaniale des Hautes Fagnes. Plan de gestion écologique., Fiche technique du secteur n°10, 53 pages.
, 1973, Aspects écologiques et phytosociologiques de l'analyse minérale des herbages., Revue d'Agriculture, 26 : 893-908.
, 1962, Recherches phytosociologiques sur les prairies en Moyenne Ardenne., Agriculture (Louvain), 10 et 11, passim.
, 1968, Excursion du 30 juin 1968 à Sourbrodt et dans la vallée de la Warche., Natura Mosana, 21 : 119-125.
, 1982, Flore et végétation algales des eaux oligotrophes du bassin de la Schwalm (Belgique, province de Liège)., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 115 : 53-68.
, 1977, Etude écologique des groupements végétaux du bassin de la Schwalm à Elsenborn., Mémoire de Licence, Université de Liège, 130 pp.
, 1982, Insectes intéressants observés récemment en Haute Ardenne Nord-Orientale., Bulletin du Cercle Culturel "M.-A. Libert", 30 : 126-131.
, 1989, La prospection entomologique de la Haute Ardenne Nord-Orientale., Comptes rendus du symposium "Invertébrés de Belgique", Bruxelles, pp. 223-226.
, 1980, Nouvelles notes sur la faune des Hautes Fagnes. 1. Hyménoptères symphytes., Bulletin et Annales de la Société royale belge d'Entomologie, 116 : 247-262.
, 1982, Nouvelles notes sur la faune des Hautes Fagnes. 2. Deuxième contribution à l'étude des Hyménoptères symphytes., Bulletin et Annales de la Société royale belge d'Entomologie, 119 : 139-157.
, 1985, Zur Verbreitung Soziologie und Okologie der gelben Narzize (Narcissus pseudo-narcissus) in Eifel und Hünsruck., Bonn Rheinisch Fried.-Wilhelm Univ., 82 pages.
, 1951, Anodontes et Mulettes., Parcs Nationaux, 6 : 55-60.
, 1980, Synopsis des forêts alluviales de Belgique., Colloques phytosociologiques, 9 : 217-226.
, 1961, Les forêts riveraines de Belgique., Bulletin du Jardin Botanique de Belgique, 31: 199-287.
, 1975, Textes explicatifs des planchettes Büllingen 160B et Losheimergraben 160C., Cartes des sols de Belgique, IRSIA, Gent, 83 pages.
, 1975, Textes explicatifs des planchettes Langert 149B et Dreiherrenwald 149C., Cartes des sols de Belgique, IRSIA, Gent, 66 pages.
, 1947, L'irrigation., Enquêtes du Musée de la Vie Wallonne, 4 : 375-377.
, 1980, Etude floristique, phytosociologique et écologique des vallées de l'Olef et de la Holzwarche., Mémoire de Licence, Université de Liège, 138 pp.
, 1977, Bref aperçu des groupements végétaux des fonds de vallée inondables en Haute Ardenne orientale., Colloques phytosociologiques, 5 : 249-258.
, 1980, Aperçu de la végétation de la tourbière du Misten (Eupen, prov. Liège, Belgique). Reflexions sur les associations des Oxycocco-Sphagnetea Br.-Bl. et R. Tx 1943 en Belgique., Colloques Phytosociologiques, 7 : 438-459.
, 1974, Une espèce nouvelle pour la flore belge : Vicia orobus DC. dans la vallée de la Schwalm à Elsenborn (prov. de liège, Belgique)., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 107 : 41-52.
, 1971, Pour la conservation du massif forestier du Hohe Mark et des hautes vallées de la Schwalm et de ses affluents à Elsenborn., Natura Mosana, 24 : 56-59.
, 1987, Rapport sur l'agrandissement du champ de tir et des zones de grand intérêt écologique du Camp militaire d'Elsenborn., 2 pages + 1 carte.
, 1973, Excursion annuelle de Natura Mosana dans la vallée de la Schwalm, le 20 août 1972., Natura Mosana, 26 : 29-32.
, 1978, Le rôle de l'incendie sur les landes et les pelouses semi-naturelles sur le plateau d'Elsenborn (prov. de Liège, Belgique). Aspects floristiques, phytosociologiques et écologiques., Doc. phytosoc., 2 : 409-420.
, 1975, Les landes, les pelouses et prairies semi-naturelles du plateau des Hautes Fagnes et d'Elsenborn (Belgique). I. Aspects floristiques, phytosociologiques et phytogéographiques. II. La végétation des landes d'Europe occidentale., Colloques phytosociologiques, 2 : 13-36.
, 1981, Une acquisition remarquable des RNOB: le vallon du Kleinfüllenbach dans la vallée de la Holzwarche (Büllingen)., Réserves naturelles, 1981/1 : 8-12.
, 1986, Intérêt écologique du domaine militaire d'Elsenborn., Hautes Fagnes, 52 : 39-44.
, 1973, Propositions de mise en réserve des massifs forestiers feuillus et des fonds de vallées des bassins de la Schwalm et du Doppeskaul., Rapport non publié, Commission de Gestion de la Réserve naturelle domaniale des Hautes-Fagnes, 17 pp.
, 1944, Das Hohe Venn und seine Randgebiete., Pflanzensoziologie, 6 : 278 pages.
, 1937, Die nacheiszeitlische Waldgeschichte des Hohen Venns und ihre Beziehung fûr heutigen Venn Vegetation., Preuss. Geol. Landesanst, 184 : 83 pages.
, 1977, Les associations de la nardaie en Belgique (Nardetalia Prsg. 49)., Communications du Centre d'Ecologie forestière et rurale, Gembloux, 15 : 30 pp.
, 1986, Excursion ornithologique AVES au bassin de la Schwalm - Elsenborn et forêt domaniale d'Elsenborn., Inédit, 4 pages.
, 1971, La protection du Hohe Mark et de la vallée de la Schwalm., Hautes Fagnes, 37 : 133-135.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).