Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

101 - Marais de Labuissière

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Erquelinnes, Merbes-le-Château
Cantonnements DNF :Thuin
Surface :122.47 ha
Coordonnées :X Lambert : 136205 - Y Lambert : 111291
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Installés au confluent de la Hantes et de la Sambre, à l'ouest de Thuin, les marais de Labuissière sont actuellement inclus dans la réserve naturelle de la Haute-Sambre, qui comprend un des derniers témoins des nombreux marécages qui se succédaient jadis dans la vallée. Les inondations régulières des prairies basses situées le long du cours d'eau sont à l'origine de ces zones humides. Le site protégé est un patchwork de milieux marécageux: berges de rivière, forêt marécageuse, eaux libres ceinturées de roselières (massettes, baldingères...), mégaphorbiaie à reine des prés, magnocariçaies, jonchaies, prairies humides inondables à oenanthe aquatique... Une partie des anciennes carrières de calcaires est également incluse dans le périmètre de la réserve. Le site présente un grand intérêt ornithologique. Plusieurs espèces peu communes y nichent plus ou moins régulièrement, comme le grèbe castagneux, le canard souchet, le martin-pêcheur, le bruant des roseaux, le phragmite des joncs, la bergeronnette printanière... En hiver, on observe des rassemblements d'oiseaux d'eau: hérons, canards, bécassines des marais... La réserve constitue une zone de reproduction pour différentes espèces de batraciens et libellules; on y trouve même une méduse d'eau douce !

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E0 - Sillon sambro-Mosan

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Labuissière44.6 haMERBES-LE-CHATEAUHAINAUT
Merbes-le-Château19.14 haMERBES-LE-CHATEAUHAINAUT
Solre-sur-Sambre58.73 haERQUELINNESHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Thuin122.47 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Oui  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6611Marais de la Haute-Sambre36,19 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Lepus europaeusNonNon1999RNOB (1999)
Mustela nivalisOuiNon1999RNOB (1999)
Sciurus vulgarisOuiNon1999RNOB (1999)
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Accipiter nisusOuiNonNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Acrocephalus palustrisOuiNonNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Acrocephalus scirpaceusOuiNonNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Alcedo atthisOuiNonNicheur2008RNOB - Demande d'agrément (2005)
Ardea cinereaOuiNonNicheur dans les carrières voisines2008RNOB - Demande d'agrément (2005)
Asio otusOuiNonNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Athene noctuaOuiNonNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Aythya fuligulaOuiNonNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Dendrocopos minorOuiNonNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Gallinago gallinagoOuiOuiNicheur probable et hivernant régulier2008RNOB - Demande d'agrément (2005); JF Godeau
Hippolais icterinaOuiNonNicheur2001RNOB (1999)
Hippolais polyglottaOuiNonNicheur2001RNOB (1999)
Locustella naeviaOuiNonNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Luscinia svecicaOuiNonNicheur2014RNOB - Demande d'agrément (2005), Dupriez P.
Lymnocryptes minimusOuiNonHivernant2008JF Godeau
Rallus aquaticusOuiNonNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Streptopelia turturOuiOuiNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Tachybaptus ruficollisOuiNonNicheur2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2014RNOB - Demande d'agrément (2005), Dupriez P.
Lissotriton helveticusOuiNon2014RNOB - Demande d'agrément (2005) Dupriez P.
Lissotriton vulgarisOuiNon2014RNOB - Demande d'agrément (2005), Dupriez P.
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2014RNOB - Demande d'agrément (2005), Dupriez P.
Salamandra salamandraOuiNon1999RNOB (1999)
Triturus cristatusOuiOuiRégulier2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Zootoca viviparaOuiNon2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Animaux - Vertébrés - Poissons
Misgurnus fossilis2014DDupriez P.
Rhodeus sericeusOuiOuiabondant (reproduction)2014ARNOB - Demande d'agrément (2005), Dupriez P.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Carcharodus alceaeNonNonmax. 1 ex.2008JY Baugnée, A. Pironet et al.
Satyrium pruniNonNonmax. 6 ex.2008JY Baugnée, A. Pironet et al.
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx virgoNonNon2014RNOB - Demande d'agrément (2005); Dupriez P.
Coenagrion pulchellumOuiOui1999RNOB - Demande d'agrément (2005)
Crocothemis erythraeaNonNon2006GT Gomphus (D. Parkinson, JF Godeau)
Ischnura pumilioNonOui2008JY Baugnée
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Cérambycidés
Aromia moschata2005JF Godeau
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Anisosticta novemdecimpunctata2008GT Coccinula (JF Godeau, JY Baugnée)
Hippodamia tredecimpunctata2008BGT Coccinula (JF Godeau, JY Baugnée)
Invertébrés - Mollusques
Vertigo antivertigo2006JY Baugnée, JF Godeau
Vertigo moulinsiana> 5000 ex.2008AJF Godeau, JY Baugnée,
Plantes
Hydrocharis morsus-ranae2014Dupriez Pascal
Plantes - Plantes supérieures
Acorus calamus2014RNOB (1999), Dupriez P.
Butomus umbellatus2014RNOB - Demande d'agrément (2005), Dupriez P.
Carex acuta2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Hydrocharis morsus-ranae2014Dupriez P.
Juncus compressus> 30 pieds2008JY Baugnée, V. Fiévet
Lathyrus nissolia40 pieds2008BJY Baugnée, JP Duvivier et al.
Oenanthe aquatica2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Oenanthe fistulosa2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Ophrys apifera9 pieds2008JY Baugnée, JP Duvivier et al.
Poa palustris2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Sagittaria sagittifolia2014RNOB - Demande d'agrément (2005), Dupriez P.
Sium latifolium1994J. Saintenoy-Simon
Stellaria palustris2001RNOB - Demande d'agrément (2005)
Veronica scutellata2014JY Baugnée, V. Fiévet, Dupriez P.
Non classés

Commentaires sur la faune

Mustela nivalis, Lepus capensis, Oryctolagus cuniculus, Sciurus vulgaris, Ondatra zybethica vivent dans la réserve.
De très nombreux oiseaux y nichent dont les plus remarquables sont Asio otus, Athene noctua, Alcedo atthis, Accipiter nisus, Acrocephalus scirpaceus, A. palustris, Locustella naevia, Emberizia schoeniclus, Aythya fuligula, Tachybaptus ruficollis,... et le rare Gallinago gallinago.
De nombreux oiseaux sont également observés lors de leurs passages comme Tadorna tadorna, Motacilla cinerea, Pluvialis apricaria, Charadrius hiaticula, C. dubius, etc. (liste dans la demande d'agrément 1988).
Les batraciens sont représentés par Triturus alpestris, T. cristatus, T. vulgaris, Bufo bufo, Rana esculenta, Rana temporaria, Salamandra salamandra et les reptiles par Lacerta vivipara.
Les Odonates sont nombreux dont : Calopteryx virgo, Lestes sponsa, Coenagrion pulchellum, C. puella, Ischnura elegans, Platycnemis pennipes, Aeschna cyanea, A. grandis, Libellula depressa, Sympetrum sanguineum.
Divers lépidoptères volètent dans le site : Inachis io, Vanessa atalanta, Ochlodes sylvanus, ...(d'après Saintenoy-Simon, 1994)

Avifaune :
Le Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis), le Martin-pêcheur (Alcedo atthis; nicheur en 1997), le Héron cendré (Ardea cinerea; une douzaine de nids en 1996), la Rousserolle verderolle (Acrocepalus schoenobaenus), le Bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), l'Hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta), l'Hypolaïs icterine (Hippolais icterina), la Gorge-bleue (Luscinia sveccica) et le Rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos) se reproduisent sur le site.

Herpétofaune :
Le triton crêté (Triturus cristatus) est régulièrement noté dans les grandes mares de la réserve naturelle.

Poissons :
La bouvière (Rhodeus sericeus amarus) a été capturée en grand nombre dans les eaux du marais, ce dernier constitue manifestement une frayère importante pour l'espèce (capture en juin 1992 de nombreux individus avec ovipositeur) (données FUNDP, Namur).

Autres :
Une meduse d'eau douce très rare est présente dans les eaux de la réserve : Craspedacusta sowerbii
(d'après la fiche RNOB, 1999)

Commentaires sur la flore

Espèce très rare : Sium latifolium.
Espèce intéressante : Ranunculus acris subsp. friesianus.
d'après Saintenoy-Simon, 1994.
Bidens cernua, Butomus umbellatus, Carex acuta, Eleocharis palustris, Oenanthe fistulosa, Ranunculus sceleratus
(d'après la fiche RNOB, 1999)

Espèces exotiques

Plantes: Buddleja davidii, Conyza canadensis, Erigeron annuus, Galinsoga quadriradiata, Robinia pseudoacacia, Senecio inaequidens,

Animaux: Harmonia axyridis, Pseudorasbora parva, Pelophylax ridibundus.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un des derniers marais alluviaux de la vallée de la Sambre et maintient de sa haute valeur biologique par une gestion scientifique basée sur des méthodes agropastorale traditionnelles.

Menaces

Eutrophisation généralisée des eaux de la Sambre
Pollutions accidentelles plus graves des eaux de la Sambre (ex. 1990 : pollution au mazout lors de la construction d'une station d'épuration)
Dépôt illégaux d'ordures ménagères en bordure de la réserve naturelle.
Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération d'espèce nitrophiles au détriment des communautés vivantes des prés humides, des roselières et des magnocariçaies, fermeture paysagère du site due à une prolifération des fourrés de saules et d'aulnes ...
Chasse illégale dans la réserve naturelle
Prolifération de canards semi-domestiques sur le site (d'après la fiche RNOB, 1999).

Recommandations

- agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires ;
- développement et recherche de nouveaux partenariats pour la gestion de la réserve naturelle par le pâturage extensif (d'après la fiche RNOB, 1999).

Plan de gestion

Le plan de gestion de la réserve naturelle RNOB de Labuissière vise la conservation et/ou la restauration des communautés animales et végétales caractéristiques des zones inondables du bassin de la Sambre : prés humides, magnocariçaies, mégaphorbiaies, roselières, fourrés de saules.... et des milieux aquatiques associés (étangs, mares, noues, berges naturelles...).
La plan de gestion prévoit le fauchage automnal des roselières/magnocariçaies en voie de rudéralisation et le fauchage en fin d'été des mégaphorbiaies et prairies inondables. L'extension des saulaies sera contrôlée et, le cas échéant, limitée par débroussaillement.
Un réseau de fossés d'irrigation a été aménagé dans la réserve en vue d'irriguer une partie du site avec les eaux propres de la Hantes. Ce réseau de fosses fait l'objet d'un entretien régulier.
Les chemins traversant la réserve naturelle font également l'objet d'un entretien régulier.
Etant donné que les moyens actuellement déployés pour la gestion du site ne suffisent par pour enrayer la tendance au boisement du site, une gestion par pâturage d'une partie du site est actuellement à l'étude (d'après la fiche RNOB, 1999).

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Les marais de Labuissière se trouvent dans la partie amont de la Sambre, non loin de la frontière française, au confluent de la Hantes, et repose sur les alluvions de ces deux cours d'eau. Le site s'étend sur plusieurs kilomètres, entre les villages de Labuissière (à l'est) et celui de Solre-sur-Sambre (à l'ouest). L'altitude y varie entre 122 m au niveau de la Sambre et 125 m au niveau des prés humides et des champs qui l'entourent.

La réserve est traversée par la ligne de chemin de fer Charleroi-Jeumont et est côtoyée par des terrains de sport, un zoning industriel et des zones habitées.

Le site est alimenté par les eaux de ruissellement des terrains environnants et par la Hantes. Les eaux de ce cours d'eau sont de bonne qualité biologique.

On y rencontre plusieurs étangs, deux bras morts et de nombreux fossés et drains.

Au voisinage de la zone humide affleurent les assises du Frasnien et du Givétien de la bordure nord du synclinorium de Dinant. Dans ces assises, les phénomènes karstiques sont fréquents. Les ruisseaux disparaissent dans les fissures de la roche et les résurgences sont nombreuses donnant naissance à des «fontaines». Des filons métallifères jadis exploités passent à proximité (lieu-dit les Minières). Plusieurs carrières ont permis l'extraction de marbre. Des placages limoneux du quaternaire existent également.

Description biologique

Le site est constitué d'une vaste mosaïque d'habitats très divers (mares, étangs, bras-morts, prairies humides, roselières, bois marécageux, ancienne carrière de marbre, ...), dont la majeure partie se trouve concentrée en rive droite de la Sambre, entre les villages de Labuissière et de Solre-sur-Sambre. L'étude phytosociologique de cette remarquable zone humide a été réalisée à la fin des années 1980 par F. HAGON et J. LEURQUIN. Ce travail resté inédit est résumé dans les dossiers successifs de demande d'agrément de la réserve naturelle. Celle-ci est divisée en plusieurs parties distinctes, d'ouest en est :

A. Les près de la Clicotte.

Ces vastes prairies occupent pratiquement tout l'espace compris entre la Sambre et la route reliant Solre-sur-Sambre à Merbes, mais seules quelques parcelles sont incluses (en 2007) dans la réserve RNOB. Il s'agit d'anciens près de fauche et pâtures dont l'exploitation est progressivement abandonnée suite à la montée des eaux de la Sambre. On y trouve en mosaïques divers groupements plus ou moins étendus, notamment:

- des roselières à Phalaris arundinacea;

- des glycéraies à Glyceria maxima;

- des magnocariçaies;

- des parvocariçaies à Carex disticha;

- des fossés à Iris pseudacorus, Mentha aquatica, ...

- des fourrés de saules disséminés.

Plusieurs petites mares ont été creusées récemment, en particulier dans les prairies à laîche distique.

On y rencontre notamment la véronique à écus (Veronica scutellata), très rare dans la vallée de la Sambre (obs. J.-Y. BAUGNEE, 2008).

Dans la partie nord du site, des remblais légèrement surrélevés sont colonisés par une friche humide, dans laquelle est installée une station de baguage durant les périodes de passages migratoires.

Régulièrement et souvent longuement inondées, les prairies constituent une zone très appréciée des oiseaux hivernants ou en passage, comme la barge à queue noire (Limosa limosa), le vanneau huppé (Vanellus vanellus), divers chevaliers (Tringa spp.), la bécassine des marais (Gallinago gallinago), etc. La zone héberge aussi une importante population de la coccinelle à 13 points (Hippodamia tredecimpunctata), espèce protégée, de même que la plus répandue coccinelle des roseaux (Anisosticta novemdecimpunctata).

B. L'étang de la Clicotte.

A l'extrémité nord de la plaine de la Clicotte, derrière les habitations de la route de Merbes, se trouve un étang connecté à la Sambre et dont les berges sont presque uniformément colonisées par Phalaris arundinacea. On y trouve aussi de petits bosquets de Salix alba et Crataegus monogyna. Une zone de dépôts de curage de la Sambre, plus sèche, est occupée par Rumex sp., Valeriana repens, Urtica dioica, ...

C. La Vieille Sambre.

Cette zone s'étend au sud de Merbes, entre la route de la Bringuette et la Sambre. On y trouve les milieux suivants:

- un bras-mort, ancien méandre de la Sambre, renfermant notamment Nymphaea alba (ce bras mort a été étudié par FLORE, 1993);

- une prairie humide pâturée couvrant près de 3,5 ha, renfermant dans les zones de refus une jonchaie à Juncus effusus et une glycéraie.

- des peupleraies avec dans le sous-bois un cortège de mégaphorbiaie comprenant Phalaris arundinacea, Myosoton aquaticum, Angelica sylvestris, Filipendula ulmaria, Valeriana repens, Sparganium erectum, Urtica dioica, etc.

Le site est traversé par une ancienne voie ferrée transformée en sentier pédestre. Un zoning industriel est en cours d'installation dans le voisinage de cette partie de la réserve.

D. Les Prés des Brulés.

Ce site s'étend au sud de la Ferme de l'Abbaye et constitue la seule partie protégée du marais en rive gauche de la Sambre. Il s'agit d'un complexe d'anciennes pâtures montrant un fort gradient d'humidité, ce qui explique la diversité des groupements observés.

Au cours de leurs relevés, HAGON et LEURQUIN y ont noté:

- un pré hygrophile pâturé avec Cynosurus cristatus, Phleum pratense, Lolium perenne, Holcus lanatus, Glyceria fluitans, Alopecurus pratensis, Alopecurus geniculatus, Agrostis capillaris, Trifolium repens, Ranunculus repens, Ranunculus flammula, Ranunculus acris subsp. friesianus, Juncus articulatus, Carex ovalis, Carex hirta, etc. Le pâturage sélectif du bétail y favorise le maintient de zones de refus, d'une part à Carex disticha et Carex hirta, d'autre part à Juncus effusus et inflexus; d'autres espèces sont visibles entre les touffes de joncs comme Glyceria fluitans, Oenanthe fistulosa, Deschampsia cespitosa, Potentilla anserina, Rumex crispus, Epilobium tetragonum, Cardamine pratensis, Trifolium hybridum, etc. Dans les zones qui echappent au pâturage, on note un groupement à Filipendula ulmaria et Valeriana repens, avec aussi Cirsium arvense, Rorippa palustris, Juncus bufonius, Gnaphalium uliginosum, Cerastium fontanum subsp. triviale, Sagina procumbens, etc.

- un pré amphibie occupant des dépressions inondables peu ou non piétinées, avec notamment Eleocharis palustris, Myosotis cespitosa, Alopecurus geniculatus, Mentha gr. arvensis, Persicaria maculosa (= persicaria), auxquels se mèlent quelques éléments de bas-marais acides (Ranunculus flammula, Stellaria palustris) et de prairies hygrophiles méso-eutrophes (Carex hirta, Galium palustre, Juncus articulatus, Agrostis stolonifera, Myosotis scorpioides, ...). La présence d'Oenanthe fistulosa indique l'appartenance de ce groupement à l'alliance de l'Oenanthion fistulosae.

- un fossé en bordure de la prairie, le long du chemin de halage, rassemblant de grandes herbes hygrophiles comme Sparganium erectum, Phalaris arundinacea, Lycopus europaeus, Glyceria maxima, Rumex hydrolapathum, Filipendula ulmaria, Eupatorium cannabinum, Lythrum salicaria, Symphytum officinale, Stachys palustris, Solanum dulcamara, Epilobium hirsutum, Lotus pedunculatus, Carex hirta, Carex cuprina, Achillea ptarmica, Lychnis flos-cuculi, Juncus effusus, Gallium mollugo, Urtica dioica, Crepis biennis, Bidens cernua, Bidens tripartita, Ranunculus sceleratus, Rorippa palustris, etc.

- des parvocariçaies à Carex disticha, formation liée aux sols marqués par un certain assèchement, renfermant en outre Carex hirta et Carex cuprina, dans les secteurs voisins du pré pâturé.

- des magnocariçaies à Carex acuta, groupement typique des sols gorgés d'eau riches en éléments nutritifs, au sein duquel seules quelques rares espèces arrivent à se développer: Galium palustre, Scutellaria galericulata, Carex hirta, Lycopus europaeus, Epilobium parviflorum, ...

- des magnocariçaies à Carex nigra, ici sur des substrats mésotrophes, souvent étroitement intriquée avec le groupement suivant;

- des magnocariçaies à Carex vesicaria, souvent voisines des groupements à Carex acuta;

- une roselière à Glyceria maxima;

- des roselières à Typha latifolia;

- une saulaie marécageuse, limitée à l'ouest par un alignement de saules têtards.

Plusieurs fossés traversent ou bordent les prairies; ils renfement divers groupements aquatiques ou amphibies:

- des groupements à Lemna minor et Lemna gibba;

- des franges à Bidens spp.;

- des herbiers à Elodea nuttalii;

- un groupement à Callitriche platycarpa et Veronica beccabunga;

- un groupement à Myosotis scorpioides et Veronica anagallis-aquatica;

- une roselière à Phalaris arundinacea.

E. Les Prés Fagnières.

Cette partie centrale est constituée d'un étang peu profond, souvent partiellement à sec en été, et d'un réseau de mares et de fossés, au sein d'une vaste mégaphorbiaie. En bordure du plan d'eau se développent:

- une roselière à Typha latifolia, dans laquelle apparaissent Rumex hydrolapathum, Iris pseudacorus, Sparganium erectum, Phalaris arundinacea, Acorus calamus ...

- un groupement à Glyceria maxima, particulièrement développé dans l'ouest du site;

- un groupement des vases exondées à Rorippa amphibia;

Le reste du site est occupé essentiellement par une mégaphorbiaie avec Filipendula ulmaria, Phalaris arundinacea, Lysimachia vulgaris, Scirpus sylvaticus, Galium palustre, ainsi que les nitrophiles Urtica dioica, Galium aparine, Galeopsis tetrahit, ...

Quelques fragments de prairies hygrophiles longuements inondées sont présents ici et là, avec l'espèce caractéristique Oenanthe fistulosa.

A l'emplacement d'une peupleraie récemment exploitée, s'installe des roselières à Phragmites australis et Phalaris arundinacea.

Le long de la Hantes et de la Sambre, s'est établie une saussaie à Salix purpurea subsp. lambertiana, Salix fragilis, Salix triandra, Salix viminalis, Salix alba, Salix x rubens (Salicion albae) et des fourrés de Salix cinerea, Salix aurita, Salix x multinervis (Salicion cinereae).

Dans le sud du site, en contrebas du talus boisé de la voie ferrée, s'etend une aulnaie-frênaie à Stellaria nemorum (Stellario-Alnetum), habitat Natura 2000 considéré comme prioritaire.

F. L'ancienne noue.

Pâturée jusqu'en 1975 par un troupeau de chevaux, cette noue étudiée également par FLORE (1993) montre actuellement les groupements suivants:

- mégaphorbiaie à hautes herbes: Filipendula ulmaria, Epilobium hirsutum, Stachys palustris, Lythrum salicaria, Scrophularia auriculata, etc.

- magnocariçaies à Carex acuta et Carex riparia;

- cariçaies à Carex disticha;

- jonçaies à Juncus inflexus et Juncus effusus;

- roselières à Glyceria maxima, Rumex hydrolapathum, Berula erecta, Phalaris arundinacea, ...

- saulaie marécageuse à Salix aurita et/ou Salix cinerea;

- saulaie à Salix alba.

G. L'étang aux Joncs.

Cet étang peu profond, connecté à la Sambre par un système de canalisations, est bordé par:

- des jonçaies à Juncus effusus et Juncus inflexus;

- des mégaphorbiaies à Epilobium hirsutum, Mentha aquatica, Scrophularia auriculata, Lythrum salicaria, Phalaris arundinacea, ...

- un boisement de Salix spp., Alnus glutinosa, Betula pendula, etc.

H. Anciennes carrières de marbres.

Située en bordure de la zone alluviale, au sud de Labuissière, les anciennes carrières Sainte-Anne sont en partie incluses dans la réserve naturelle de la Haute-Sambre. La végétation, dont l'étude détaillée doit encore être menée, y est évidemment très différente du marais en lui-même.

Monument naturel

Etangs et noue.

Monument historique

La région est riche en vestiges gallo-romains. A un peu plus d' 1km au sud-est de la réserve, un important vicus a été découvert, qui comportait des bâtiments administratifs et religieux (lieu-dit les Castellins). Carrière de marbre Sainte-Anne (Frasnien). Ferme de l'Abbaye.

Histoire du site

A compléter

Biblio

, 1988, Demande d'agrément 1987 pour la réserve naturelle de La Buissière., Dossier n°1, 47 pp.
, 1991, Demande d'agrément 1990 pour la réserve naturelle de La Buissière., Dossier n°6, 99 pp.
, 1986, Demande de subvention 1985 pour la réserve naturelle de La Buissière., Dossier n°1, 21 pp.
, 1989, Demande de subvention 1988 pour la réserve naturelle de La Buissière., Dossier n°8, 13 pp.
, 1990, Demande de subvention 1989 pour la réserve naturelle de La Buissière., Dossier n°14, 26 pp.
, 1992, Demande de subvention 1991 pour la réserve naturelle de La Buissière., Dossier n°30, 19 pp.
, 1992, La Buissière. Embarquement immédiat pour une balade au fil de l'eau., Réserves Naturelles, 1992 : 13.
, 1985, La Buissière, une nouvelle réserve naturelle en Hainaut., Réserves naturelles et Ornithologiques de Belgique, 1985 : 3.
, 1990, Pollution de la réserve de La Buissière., Réserves Naturelles, 1990 : 55.
, 1987, L'influence du fauchage sur la structure et la physionomie d'une roselière à Phragmites australis., Rapport interne, Centre de Recherches Biologiques d'Harchies, 30 pp.
, 1976, Fouilles du Musée royal de Mariemont. Le site des Castellains à Fontaine-Valmont., Cahiers de Mariemont, 7 : 6-53.
, 1981, L'agglomération romaine des Castellains à Fontaine-Valmont (Hainaut). La basilique., Cahiers de Mariemont, 12 : 37-49.
, 1993, Caractéristiques et fonctions écologiques de différents bras morts de la Sambre., Mémoire de fin d'études, Facultés universitaires N.-D. de la Paix, Faculté des Sciences, Namur, 110 pp. + annexes.
, 1982, La Thudinie., Fédération du Tourisme de la Province du Hainaut, Mons, 103 pp.
, 1961, Les groupements végétaux du bassin de la Sambre française. I. II. III., Vegetatio, 10 : 69-148, 161-208 et 257-372.
, 1983, L'influence du fauchage hivernal sur la végétation des roselières du Blankaart (Woumen, province Flandre Occidentale, Belgique): quelques résultats préliminaires., Colloques Phytosociologiques, 10 : 471-498.
, 2004, Vertigo moulinsiana, un gastéropode méconnu en Région wallonne., Parcs et Réserves, 59 (4) : 33-39.
, 1989, Promenades dans la région de la Buissière (Thudinie)., Guide Nature. Education-Environnement, 255 pp.
, 1986, Aperçu phytosociologique descriptif de la prairie mouilleuse de la ferme de l'Abbaye à Merbes-le-Château., Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique, rapport interne, 10 pp.
, 1990, Excursion botanique du 4 août 1990. Les prairies mouilleuses de la Haute Sambre., Bulletin de la Société des Naturalistes de Charleroi, 1990 : 5-6.
, 1980, Synopsis des forêts alluviales de Belgique., Colloques phytosociologiques, 9 : 217-226.

Divers

Sources

RESNAT
OFFH

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA

Dupriez P. (DEMNA)