Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1263 - Les Pichepots

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Prés du Village
Communes :Mons
Cantonnements DNF :Mons
Surface :23.50 ha
Coordonnées :X Lambert : 121480 - Y Lambert : 126235
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Situé à quelques centaines de mètres de la ville de Mons, le site des Pichepots consiste en une grande zone humide (environ 10 ha) et abrite une réserve naturelle, la réserve des "Prés du Village". La nature marécageuse du site est due à l'influence de la Trouille qui, avant d'être détournée et canalisée, débordait fréquemment dans cette cuvette bordée à l'est par le Mont Panisel et le Bois là-Haut et à l'ouest par la butte de Mons. Le site comprend une zone de remblais, naturellement reboisée mais fortement banalisée, des marais biologiquement très intéressants, avec notamment la présence de l'escargot Vertigo moulinsiana, et des prairies humides à l'abandon. On y trouve aussi plusieurs anciens fossés de drainage bordés d'alignements de saules têtards, ainsi que d'assez vastes ronciers et massifs d'orties. La partie centrale de la réserve, la plus humide, accueille deux orchidées rares, l'orchis à larges feuilles (Dactylorhiza majalis) et l'orchis incarnat (Dactylorhiza incarnata), deux espèces phares du site.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E2 - Borinage

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Mons23.5 haMONSHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons23.5 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Oui

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
379Prés du Village22,41 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Luscinia svecicaOuiNon1 chanteur2004J.-F. Godeau
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNon2015P. Dupriez, J.-F. Godeau
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2010P. Dupriez, J.-F. Godeau
Lissotriton vulgarisOuiNon2010P. Dupriez, J.-F. Godeau
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2010P. Dupriez, J.-F. Godeau
Rana temporariaOuiNon2015P. Dupriez, J.-F. Godeau
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Brenthis inoNonNon1 ex.2006J.-F. Godeau
Invertébrés - Mollusques
Vertigo moulinsianaAbondant2008AJ.-Y. Baugnée, J.-F. Godeau
Plantes - Plantes supérieures
Dactylorhiza incarnata2007AP. Dupriez, J.-F. Godeau
Dactylorhiza majalis2007P. Dupriez, J.-F. Godeau

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Présence de deux orchidées devenues rarissimes dans la région : Dactylorhiza incarnata et Dactylorhiza majalis.

Relevé non complet (Dupriez 2000-2010)

Aegopodium podagraria, Agrostis stolonifera, Ajuga reptans, Alisma plantago-aquatica, Angelica sylvestris, Arrhenatherum elatius, Betula pendula, Callitriche sp., Caltha palustris, Capsella bursa-pastoris, Cardamine pratensis, Carex acutiformis, Carex hirta, Centaurea thuillieri, Cerastium fontanum vulgare, Cirsium arvense, Cirsium oleraceum, Cirsium palustre, Cirsium vulgare, Corylus avellana, Crepis capillaris, Epilobium hirsutum, Eupatorium cannabinum, Fallopia japonica, Filipendula ulmaria, Galium aparine, Galium palustre, Glyceria maxima, Hedera helix, Hypericum dubium, Hypericum quadrangulum, Juncus bufonius, Juncus effusus, Juncus inflexus, Lactuca serriola, Lychnis flos-cuculi, Lycopus europaeus, Lysimachia nummularia, Lysimachia nummularia, Lysimachia vulgaris, Lythrum salicaria, Myosoton aquaticum, Poa pratensis, Poa trivialis, Polygonum aviculare, Polygonum amphibium, Pulicaria dysenterica, Quercus robur, Rumex obtusifolius, Salix alba, Salix caprea, Salix x rubens, Scirpus sylvaticus, Scrophularia auriculata, Scrophularia nodosa, Senecio jacobaea, Silene dioica, Stachys sylvatica, Symphytum officinale, Trifolium repens, Typha latifolia, Ulmus minor, Valeriana repens, Veronica beccabunga, Veronica serpyllifolia...

Espèces exotiques

Fallopia japonica, Solidago gigantea

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un des derniers complexes humides de Mons

Menaces

- Pression urbanistique;
- Eutrophisation.

- Manque de gestion appropriée (sauf zone en réserve)

Recommandations

Mise en réserve naturelle de l'ensemble du site (hormis les zones annexes à l Athenée).

Plan de gestion

Plan de gestion en cours d'élaboration.

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle est limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne sont pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres engins destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques sont suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Grande dépression dans la vallée de la Trouille.

Description biologique

J.-F. GODEAU, 2002 :
Le site des Pichepots est constitué d'une assez grande zone humide (environ 10 ha) incluant la réserve naturelle des Prés du Village et située au sud de Mons.
Il comprend une zone de remblais qui s'est naturellement reboisée et qui constitue une zone banalisée avec un rôle tampon par rapport aux habitations du quartier Marcel Gillis et à l'ancienne décharge réhabilitée située à l'est.
Le reste de la superficie est représentée par des marais (partie la plus sensible et probablement la plus riche biologiquement) et des prairies humides à l'abandon. Plusieurs anciens fossés de drainage aujourd'hui obsolètes sont bordés d'alignements de saules (Salix x rubens, le plus souvent) qui on été taillés en têtards. Ces saules n'ont pas été entretenus et rares sont ceux qui pourraient aujourd'hui être à nouveau ' têtardisés '.
La végétation des zones humides est essentiellement constituée par la mégaphorbiaie (végétation herbacée haute et dense sur sol riche, dominée par Filipendula ulmaria, Urtica dioica et Epilobium spp.) et quelques plages monospécifiques de massettes (Typha latifolia), de roseaux (Phragmites australis), de joncs (Juncus inflexus et J. effusus), de laîches (Carex spp.) et localement de prêles (Equisetum arvense et E. palustre).
C'est dans la partie centrale et nord-est de la réserve que le sol est le plus gorgé d'eau : on y trouve la massette en abondance, mais aussi une mégaphorbiaie plus diversifiée. C'est aussi là que l'on rencontre deux espèces d'orchidées rares en Hainaut, Dactylorhiza majalis et D. incarnata, mais aussi l'angélique (Angelica sylvestris), le populage des marais (Caltha palustris), le jonc acutiflore (Juncus acutiflorus), ...
En marge du bosquet et des alignements d'arbres, l'abondance des espèces végétales nitrophiles témoigne de l'eutrophisation exercée par les ligneux, la diversité botanique y est généralement moindre. Dans la partie nord et nord-est de la réserve des zones banalisées sont recouvertes d'imposants ronciers (Rubus spp.) ou de massifs d'orties (Urtica dioica).

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Ancienne zone de défense pour la ville de Mons (par inondations) et ancien lieu de maraîchage.

Divers

Sources

RNOB

Répondants de l'information

J.-F. Godeau, Rue des Grands Prés, 71, 7000 Mons (065/34.82.41)

Date de la dernière modification de la fiche

2010-10-25