Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

1948 - Vallée de la Chevratte

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Meix-devant-Virton, Tintigny
Cantonnements DNF :Virton
Surface :179.47 ha
Coordonnées :X Lambert : 230466 - Y Lambert : 33647

Intro

Brève description

Localisé en Lorraine occidentale, le site comprend la vallée de la Chevratte depuis Bellefontaine jusqu'à l'entrée de Meix-devant-Virton, soit une longueur d'environ 7 km. Outre le gros cron de Lahage (SGIB n° 1240), il renferme de nombreuses autres formations de tuf calcaire, plus ou moins développées, dans un environnement entièrement forestier et relativement préservé. L'ensemble forme une zone de grand intérêt paysager et de haute valeur biologique, dans laquelle on rencontre nombre d'especes animales et végétales rares et menacées.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bellefontaine103.9 haTINTIGNYLUXEMBOURG
Meix-devant-Virton75.57 haMEIX-DEVANT-VIRTONLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Virton179.47 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Virton, 17, rue Croix Le Maire, 6760 Virton (Tél. : 063/58.86.40 - Fax : 063/58.86.45).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Poissons
Cottus gobio s.l.OuiOui1999CRNFB
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
1 ex2003P. Goffart
2 ex2003J. Mentens
Boloria diaOuiOui2 ex2007V. Fichefet
Boloria seleneNonNon3 ex2000J.-Y. Baugnée
Brenthis daphneNonNon5 ex.2011T. Adriaens
Lycaena disparOuiOui1 mâle2003M. Morren
Melanargia galatheaNonNon2 ex2003P. Goffart
Invertébrés - Insectes - Libellules
Cordulegaster bidentataOuiOui1 ex.2000GT Gomphus (JY Baugnée)
Plantes - Plantes supérieures
Astragalus glycyphyllos2007JY Baugnée
Carex lepidocarpa1983G.H. Parent, J. De Sloover
Daphne mezereum2000JY Baugnée
Epipactis atrorubens1983G.H. Parent, J. De Sloover
Epipactis helleborine2000JY Baugnée
Epipactis palustris1983G.H. Parent, J. De Sloover
Equisetum variegatum1983G.H. Parent, J. De Sloover
Eriophorum latifolium1983G.H. Parent, J. De Sloover
Galium sylvaticum2007JY Baugnée
Gymnadenia conopsea1983G.H. Parent, J. De Sloover
Listera ovata2000G.H. Parent, J. De Sloover, JY Baugnée
Parnassia palustris1983G.H. Parent, J. De Sloover
Sesleria caerulea1983G.H. Parent, J. De Sloover

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

A compléter

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

A compléter

Description biologique

La vallée de la Chevratte s'inscrit en grande partie au sein d'un vaste massif forestier essentiellement composé de feuillus (bois de Meix).
Elle est reputée de longue date pour ses nombreux crons, formations de tufs calcaires si typiques de la Lorraine, au nord de Virton. Le plus connu est sans nul dout le Gros Cron, situé au sud-ouest de Lahage. Ces formations ont été étudiées à diverses reprises, notamment par VERHULST (1914), VAN OYE et HUBERT (1937), SYMOENS et al. (1951), PARENT (1973), qui se sont surtout préoccupés de la flore phanérogamique.
Les groupements bryophytiques des tufs calcaires lorrains ont fait l'objet d'une étude plus spécifique par DE ZUTTERE (1981).
DE SLOOVER et GOOSSENS (1984) se sont intéressés à un tuf d'origine anthropique situé le long de la ligne de chemin de fer Virton-Libramont, au lieu-dit 'Les Aisances de Bellefontaine'. Connu depuis le début du 20ème siècle, celui-ci est a été décrit sommairement du point de vue végétation par PARENT (1969).
L'étude menée sur la partie active du cron par DE SLOOVER et GOOSSENS (1984) permet de reconnaitre les groupements bryophytiques suivants:
* un groupement à Eucladium verticillatum, bryophyte hautement tufigène, qui est dominante dans la partie inférieure du cron. Il comprend aussi Aneura pinguis, tandis que Palustriella commutata var. falcata et Bryum pseudotriquetrum sont absents ou très rares; on y observe également des algues, en particulier les Cyanophycées Calothrix parietina et Scytonema myochrous ainsi que la Desmidiée Oocardium stratum dont le rôle dans la biolithogénèse a longtemps été sous-estimé selon ces auteurs.
* un groupement à Palustriella commutata var. commutata, apparaissant dans la partie supérieure du site, où la pente s'adoucit. La mousse y forme des tapis denses au niveau des gradins, en compagnie de Bryum pseudotriquetrum, Preissia quadrata et Lophozia badensis. Les algues précitées sont absentes ou tout au moins rares.
Ces auteurs ont d'autre part observé plusieurs autres groupements distincts sur le talus en partie suintant et très escarpé de la voie ferrée, entre les km 106/2 et 106/4: groupement fontinal riche en mousses et algues (dont Scytonema myochrous), groupement à Gymnostomum recurvirostrum sur les affleurements de grès calcaires.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

OFFH

Répondants de l'information

A compléter