Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

503 - La Rouge Croix

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :La Rouge-Croix
Communes :Rochefort
Cantonnements DNF :Rochefort
Surface :1.76 ha
Coordonnées :X Lambert : 207649 - Y Lambert : 91881
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site de la Rouge-Croix se situe dans la vallée de la Lesse, entre les villages d'Éprave et de Han-sur-Lesse. Cette réserve naturelle domaniale est constituée principalement de pelouses sèches et de friches calcicoles installées sur d'anciens terrains de culture. Reposant sur des schistes frasniens, la végétation des pelouses est d'un type très particulier. Jusque dans les années 1980, on y rencontrait le pied de chat (Antennaria dioica). Actuellement, le lynosiris (Aster lynosiris), l'avoine des près (Avenula pratensis) ainsi que diverses orchidées constituent les joyaux botaniques de l'endroit. Le site fait l'objet de travaux de restauration depuis plusieurs années (débroussaillage et pâturage extensif par des moutons rustiques de race Soay). Ce type de gestion semble avoir eu un effet positif sur plusieurs espèces sensibles qui ont étendu leurs populations, parfois de façon assez spectaculaire.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K0 - Calestienne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Éprave0.02 haROCHEFORTNAMUR
Han-sur-Lesse1.74 haROCHEFORTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort1.76 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Rochefort, 16, rue de Sauvenière, 5580 Rochefort (Tél. : 084/22.05.80 - Fax : 084/22.05.89).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6171Lesse et Lomme (ou Lhomme)1,23 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNonGT Lycaena (Ph. Goffart)
Argynnis aglajaNonOui1992GT Lycaena (Ph. Goffart)
Callophrys rubiNonNon1993GT Lycaena (M. Taymans)
Carcharodus alceaeNonNon2005GT Lycaena (J.-Y. Baugnée)
Carterocephalus palaemonNonNon1993GT Lycaena (M. Taymans)
Colias alfacariensisOuiOui1 ex.2005GT Lycaena (J.-Y. Baugnée)
Cupido minimusNonNon2001GT Lycaena (M. Taymans, Ph. Goffart)
Erynnis tagesNonNon1993GT Lycaena (M. Taymans)
Hamearis lucinaNonOui1993GT Lycaena (M. Taymans)
Melanargia galatheaNonNonGT Lycaena (Ph. Goffart)
Plebejus agestisNonNon2005GT Lycaena
Polyommatus coridonNonOui2001GT Lycaena (Ph. Goffart)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Metrioptera bicolor2006J.-Y. Baugnée
Stenobothrus lineatus2006J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Formica pratensis2006J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Ceraleptus gracilicornis2006J.-Y. Baugnée
Ortholomus punctipennis2006J.-Y. Baugnée
Prostemma guttula2006J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Antennaria dioicaDisparu ?1987Naturalistes de la Haute Lesse
Anthyllis vulneraria1997Godefroid et Verhelpen (1997)
Aster linosyris1 plage de 10 m22005ANaturalistes de la Haute Lesse
Avenula pratensis1997Naturalistes de la Haute Lesse
Cuscuta epithymumJacob & Paquay (1992)
Digitalis lutea1997Godefroid et Verhelpen (1997)
Galeopsis angustifolia1997Godefroid et Verhelpen (1997)
Genista tinctoria2005Naturalistes de la Haute Lesse
Genistella sagittalis2005Naturalistes de la Haute Lesse
Gentianella germanica2005Jacob & Paquay (1992)
Globularia bisnagarica2007J.-Y. Baugnée
Gymnadenia conopsea2001Section Orchidées d'Europe
Koeleria pyramidata1997Godefroid et Verhelpen (1997)
Malus sylvestris1997Godefroid et Verhelpen (1997)
Ononis repens2006Godefroid et Verhelpen (1997)
Orchis mascula271 ex.2013D. Tyteca
Orchis morio8 ex.2001Section Orchidées d'Europe
Platanthera bifolia1 ex.2001Section Orchidées d'Europe
Platanthera chlorantha2001Section Orchidées d'Europe
Prunella laciniata1997Godefroid et Verhelpen (1997)
Pyrus pyraster1997Godefroid et Verhelpen (1997)
Rosa rubiginosa1997Godefroid et Verhelpen (1997)
Stachys germanicaLM Delescaille
Trifolium montanum1997Godefroid et Verhelpen (1997)
Viola canina1997Godefroid et Verhelpen (1997)

Commentaires sur la faune

Lépidoptères rhopalocères (données GT Lycaena 1991-2007):
Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Argynnis adippe, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Aricia agestis, Callophrys rubi, Carcharodus alceae, Carterocephalus palaemon, Celastrina argiolus, Coenonympha arcania, Coenonympha pamphilus, Colias alfacariensis, Colias crocea, Cupido minimus, Erynnis tages, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Lysandra coridon, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polyommatus icarus, Pyrgus malvae, Pyronia tithonus, Thecla betulae, Thymelicus acteon, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (Thill, 1964; Limbourg, 1996; Godefroid et Verhelpen, 1997; Section Orchidées d'Europe + données JY Baugnée 2005-2007):
Alliaria petiolata, Anthyllis vulneraria, Aster linosyris, Avenula pratensis, Brachypodium pinnatum, Briza media, Bromus erectus, Campanula rotundifolia, Carex caryophyllea, Carex flacca, Carex muricata subsp. lamprocarpa, Carlina vulgaris, Carpinus betulus, Centaurea scabiosa, Cirsium acaule, Cirsium vulgare, Clinopodium vulgare, Crataegus monogyna, Cuscuta epithymum, Dactylis glomerata, Danthonia decumbens, Digitalis lutea, Euphorbia cyparissias, Fagus sylvatica, Fraxinus excelsior, Galeopsis angustifolia, Galium mollugo, Galium verum, Genista tinctoria, Genistella sagittalis, Gentianella germanica, Geranium robertianum, Geum urbanum, Globularia bisnagarica, Gymnadenia conopsea, Hedera helix, Helianthemum nummularium, Hieracium pilosella, Hypericum perforatum, Knautia arvensis, Koeleria macrantha, Koeleria pyramidata, Leontodon hispidus, Lotus corniculatus, Luzula campestris, Malus sylvestris, Melilotus altissimus, Ononis repens, Orchis mascula, Orchis morio, Origanum vulgare, Phleum bertolonii, Pimpinella saxifraga, Pinus sylvestris, Platanthera bifolia, Platanthera chlorantha, Potentilla neumanniana, Primula veris, Prunella laciniata, Prunus avium, Prunus spinosa, Pyrus pyraster, Quercus robur, Rosa canina, Rosa rubiginosa, Rubus fruticosus, Scabiosa columbaria, Senecio erucifolius, Senecio jacobaea, Stachys germanica, Trifolium montanum, Viburnum lantana, Viola canina, Viola hirta.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'une des dernières pelouses sur schistes frasniens de Lesse et Lomme et conservation d'espèces remarquables.

Menaces

Le site pourrait souffir d'une certaine sur-fréquentation, étant situé en bordure de route.

Recommandations

Des études faunistiques seraient les bienvenues.

Plan de gestion

Le site a fait l'objet d'importants défrichements dès l'hiver 1995-96. Durant l'hiver 1998-99, le gyrobroyage des rejets dans la friche a eu lieu. Durant la belle saison, les pelouses sont également pâturées par des moutons Soay. Certaines espèces végétales sont en progression comme la rare Avenula pratensis. L'entretien par pâturage de la friche et de la pelouse est à même de rencontrer les objectifs de la gestion. L'époque la plus favorable se situe en septembre-octobre avec une charge équivalente à 3 moutons/ha/an. Les rejets sont en outre gyrobroyés après le passage des animaux.

Accès du public

Accès interdit.

Détails

Description physique

Le site repose sur des schistes frasniens et occupe une pente faible d'environ 10%, d'orientation nord-ouest.

Description biologique

Si la Rouge Croix de Han-sur-Lesse a été parcourue à de nombreuses reprises au cours des dernières décennies, en raison de son intérêt botanique bien connu, très peu de choses ont été écrites sur la flore et la végétation de ce site, hormis ce qu'en dit THILL (1964) et les quelques comptes rendus publiés entre autre dans les Barbouillons (la revue des Naturalistes de la Haute Lesse).
La première synthèse sur l'intérêt botanique et phytosociologique du site est due à GODEFROID et VERHELPEN (1997). Ces auteurs y distinguent les groupements suivants:
1. La pelouse à brome érigé:
Constitué d'une pelouse relativement ouverte mélant des espèces des pelouses calcicoles mésophiles et des espèces de pelouses acidophiles, ce groupement pose problème quant à sa position phytosociologique (variante silicicole du Mesobrometum ou association du Brachypodio-Sieglingietum ?). Il présente d'ailleurs sur le site plusieurs faciès plus ou moins bien caractérisés:
- Faciès à Luzula campestris, premier groupement traversé lorsqu'on aborde le site par le nord-ouest, renferme de nombreuses calcicoles comme Bromus erectus, Briza media, Helianthemum nummularium, Phleum bertolonii, Trifolium montanum, Potentilla neumanianna, Cirsium acaule, Carex flacca, Anthyllis vulneraria, Koeleria macrantha, Koeleria pyramidata, Genista tinctoria, Prunella laciniata, Hieracium pilosella, ... ainsi que quelques acidophiles, surtout Luzula campestris, particulièrement abondant.
- Faciès à Aster linosyris et Avenula pratensis, très semblable au faciès précédent, mais dans lequel prend place les deux espèces précitées ainsi que l'acidophile Danthonia decumbens. On y observe aussi d'abondants semis spontanés de Pinus sylvestris.
- Faciès à Orchis morio, qui correspond à une pelouse à Bromus erectus dans laquelle apparait plusieurs dizaines de pieds d'Orchis morio ainsi que Viola canina et Primula veris.
2. Ourlet à Digitalis lutea:
La lisière nord du site est constituée par un talus où l'on observe un ourlet herbacé avec Carlina vulgaris, Ononis repens, Cirsium acaule, Leontodon hispidus, Scabiosa columbaria, Digitalis lutea (bien représenté), Senecio erucifolius, Melilotus altissimus, Galeopsis angustifolia, ...
3. Fourrés à Prunus spinosa:
Ce groupement résulte d'une évolution naturelle des pelouses vers le climax forestier. Il est formé de divers arbustes épineux: Prunus spinosa, Crataegus monogyna, Pyrus pyraster, Rosa rubiginosa, ... Orchis mascula en lisière ou à l'intérieur de ces fourrés.
4. Chênaie-charmaie:
Ce groupement représente le stade forestier issu de l'évolution spontanée des pelouses laissées à l'abandon. La strate arborée est relativement basses (10-15 m). Quercus robur, Carpinus betulus y sont dominant, en mélange avec Prunus avium, Fraxinus excelsior et quelques Fagus sylvatica qui annoncent l'évolution de la chênaie vers la hêtraie climacique. Différents arbustes sont présents dans le sous-bois dont Crataegus monogyna, Viburnum lantana, Malus sylvestris. Hedera helix s'y développe en nappes sur le sol. Parmi les herbacées: Brachypodium pinnatum, Geum urbanum, Viola hirta, Euphorbia cyparissias, Bromus erectus, Dactylis glomerata, Alliaria petiolata, Geranium robertianum, Platanthera chlorantha, ...
5. Pinède à Pinus sylvestris:
Ce jeune boisement artificiel couvrant la partie sud du site ne présente qu'un faible intérêt botanique, avec une strate arbustive dominée par Rubus spp. Rosa canina s.l., Prunus spinosa, Crataegus monogyna, etc.
Depuis cette synthèse de GODEFROID et VERHELPEN (1997), la végétation a sans doute évolué suite à diverses interventions mises en oeuvre dans le cadre du plan de gestion de cette RND (déboisements, débroussaillages, pâturage ovin, ...). L'actualisation des données serait donc nécessaire.
Malgré la disparition de la petite astéracée Antennaria dioica, l'intérêt de la Rouge Croix demeure assez exceptionnel.
Actuellement (2007 - obs. J.-Y. BAUGNEE), la pelouse à Bromus erectus renferme encore Orchis morio, Globularia bisnagarica, Prunella laciniata, Avenula pratensis, Genistella sagittalis, Genista tinctoria, etc. Aster linosyris y est représentée par une plage d'une dizaine de m2, à l'est de la croix.
On observe également des fragments de pelouse calcicole du Mesobromion à Brachypodium pinnatum, Bromus erectus, Thymus pulegioides, Centaurea scabiosa, Galium pumilum, Ononis repens, Lotus corniculatus, Galium verum, Campanula rotundifolia, Scabiosa columbaria, Pimpinella saxifraga, Teucrium chamaedrys, etc.
Sur les rares affleurements rocheux visibles sur le site, en particulier le long de la route à l'est de la croix, se développe un lichen crustacé peu répandu et très localisé, Rhizocarpon petraeum (det. J.-P. DUVIVIER).
Le sommet du coteau est couvert par une chênaie calcicole secondaire, éclaircie et pâturée récemment dans le cadre du plan de gestion du site.
Le bas du versant ouest est occupé par des fourrés bas à Prunus spinosa, Crataegus monogyna et Rubus sp.
L'intérêt faunistique de la Rouge Croix est important mais aucune synthèse des données ne semble exister. Le site accueille notamment une belle diversité d'espèces de papillons de jour: près de 40 espèces observées entre 1991 et 2007 dont l'argus nain (Cupido minimus), le point de Hongrie (Erynnis tages), le bleu nacré (Polyommatus coridon), le fluoré (Colias alfacariensis), etc. (GT Lycaena).

Monument naturel

A compléter

Monument historique

Ancien cimetière gallo-romain et mérovingien.

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

RESNAT
OFFH

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON / L.-M. DELESCAILLE / M. PAQUAY /