Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

516 - Bois de Wérimont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Rochefort
Cantonnements DNF :Rochefort
Surface :26.44 ha
Coordonnées :X Lambert : 208621 - Y Lambert : 93076
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le Bois de Wérimont occupe un promontoir calcaire blotti dans un méandre de la rivière Lomme, entre Eprave et Rochefort. On y observe plusieurs types de peuplements forestiers sur sols calcaires, et en particulier une hêtraie à céphalanthère (Cephalanthera damasonium). La laîche des montagnes (Carex montana) et le chêne pubescent (Quercus pubescens) sont les deux espèces phares de la flore. Parmi la faune, il faut souligner la présence du pic mar (Dendrocopos medius) et de plusieurs espèces de chauves-souris qui trouvent dans les grottes du Bois de Wérimont des lieux propices à leur hibernation.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K0 - Calestienne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Éprave26.44 haROCHEFORTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort26.44 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Rochefort.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Rochefort, 16, rue de Sauvenière, 5580 Rochefort (Tél. : 084/22.05.80 - Fax : 084/22.05.89).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
230Parc de Lesse et Lomme26,44 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Eptesicus serotinusOuiOuiTerrain de chasse2004M. Paquay
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Coccothraustes coccothraustesOuiNonNicheur (forte densité !)Jacob & Paquay (1992)
Dendrocopos mediusOuiNon1 ex.2000M. Paquay et al.
Dendrocopos minorOuiNonNicheurJacob & Paquay (1992)
Dryocopus martiusOuiNonNicheurJacob & Paquay (1992)
Plantes - Plantes supérieures
Anemone ranunculoidesM. Tanghe
Carex montana1999M. Tanghe, J. Saintenoy-Simon
Cephalanthera damasoniumM. Tanghe
Daphne mezereumM. Tanghe
Epipactis helleborineM. Tanghe
Gagea luteaM. Tanghe
Lathraea squamariaM. Tanghe
Orchis masculaM. Tanghe
Polygonatum odoratumM. Tanghe
Quercus pubescensAM. Tanghe
Rhamnus catharticaM. Tanghe
Sorbus ariaM. Tanghe
Ulmus laevisBM. Tanghe
Vincetoxicum hirundinariaM. Tanghe

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Oiseaux: Coccothraustes coccothraustes, Dendrocopos medius, Dendrocopos minor, Dryocopus martius.

Commentaires sur la flore

Phanérogames: Cephalanthera damasonium, Daphne mezereum, Orchis mascula, Anemone ranunculoides, Carex montana, Gagea lutea, Polygonatum odoratum, Quercus pubescens, Rhamnus cathartica, Sorbus aria, Vincetoxicum hirundinaria, Ulmus laevis.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un tienne calcaire et de sa végétation typique (dont une belle hêtraie à cephalanthère) et protection d'une grotte de grand intérêt préhistologique et chiroptérologique (hibernation de plusieurs espèces de chauves-souris).

Menaces

Aucune.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Les bois étant soumis au régime forestier, leur gestion incombe à l'ingénieur du cantonnement, mais l'association Ardenne et Gaume est consultée.

Accès du public

Accès du public libre, sauf dérogation imposée par la DNF, notamment lors des chasses.

Détails

Description physique

Le Bois de Wérimont est situé en Calestienne et occupe un méandre de la Lomme (bassin de la Lesse).

Il couvre un promontoire en cône tronqué entièrement constitué de calcaires givétiens, ayant un diamètre maximum de 750 m à la base, laquelle se trouve à 165 m d'altitude.

D'après TANGHE (1971), les versants ont une pente qui varie de 5 à 35%. Les sols sont de type brun calcaire argilo-caillouteux à Mull, localement de type rendzinoïde à Mull calcique. Le versant sud apparaît très abrupt et rocheux, le sol très superficiel étant pauvre en matière organique. Le sol du plateau est également brun calcaire argilo-caillouteux à Mull, mais relativement frais à cause du pouvoir rétentif de l'argile de décalcification. La banquette alluviale est constituée d'alluvions limono-argileux méso-polytrophes.

Le sous-sol héberge quelques phénomènes karstiques dont deux grottes dont les entrées se trouvent sur le versant sud-ouest de la colline: la grotte préhistorique (appelée aussi Trou de l'Ambre) et le Trou du Faisan (voir SGIB n° 1700 et 1701).

Description biologique

Le Bois de Wérimont a été étudié par TANGHE (1971) qui y a réalisé plusieurs transects sur les flancs ouest et sud-ouest du site. Cet auteur y a distingué notamment :

- une hêtraie calcicole à cornouiller mâle et laîche des montagnes, composée d'une futaie pratiquement pure de Fagus sylvatica et d'un bas taillis comportant entre autre Cornus mas mais pratiquement dépourvu en Carpinus betulus. La strate herbacée renferme Carex digitata, Carex montana, Primula veris, Aquilegia vulgaris et aussi Polygonatum odoratum, Helleborus foetidus, Vincetoxicum hirundinaria, Cephalanthera damasonium, etc.

- une chênaie-charmaie calciphile à jonquille, se présentant sous la forme d'un taillis fermé dominé par Carpinus betulus et Quercus robur avec en sous-bois Cornus mas, Arum maculatum, Ranunculus auricomus, Cardamine pratensis, Narcissus pseudonarcissus,... Cette dernière espèce caractérise bien la chênaie-charmaie des plateaux et pentes douces calcaires de la Calestienne, groupement secondaire qui s'est substitué très largement à la hêtraie calcicole.

- une chênaie-charmaie xérothermophile, taillis peu elevé et clair, comportant le rare Quercus pubescens ainsi que Cornus mas, Viburnum lantana, Sorbus torminalis, Sorbus aria, Pyrus communis, Rhamnus cathartica, etc. La strate herbacée est dominée par Hedera helix en nappe et Polygonatum odoratum.

- une chênaie-charmaie traitée en taillis sous futaie, occupant les colluvions calcaires à humus doux du flanc sud, avec Quercus robur, Corylus avellana, Carpinus betulus, etc. En sous-bois, Arum maculatum, Carex digitata, Anemone nemorosa, Viola reichenbachiana, Hedera helix, Primula veris, Narcissus pseudonarcissus, etc.

- une chênaie-frênaie alluviale riche en orme, avec dans la strate arborée Fraxinus excelsior, Quercus robur, Acer pseudoplatanus, Ulmus campestris, Ulmus laevis, et dans la strate arbustive Corylus avellana, Sambucus nigra, Euonymus europaeus,... Les herbacées comprennent au printemps Allium ursinum, Corydalis solida, Anemone ranunculoides, Gagea lutea, et en été, essentiellement Lamium galeobodolon.

Les grottes hébergent quant à elles pas moins de 10 espèces de chauves-souris, dont certaines sont devenues très rares de nos jours. Cet intérêt a justifié leur classement comme cavité souterraine d'intérêt scientifique (voir SGIB 1700 et 1701).

Monument naturel

Falaises. Grottes.

Monument historique

Grotte préhistorique. D'importants vestiges néolithiques sont visibles au niveau inférieur du Trou de l'Ambre (salle du Bronze).

Histoire du site

Des fouilles effectuées entre 1956 et 1970 ont permis de mettre à jour de nombreux restes humains et objets datant de diverses périodes (principalement des âges néolithique, du bronze et du fer).

Biblio

, 1999, Les grottes du Bois de Wérimont. Projet pour la protection du site., Groupe Plecotus, 4 pp.
, 1862, Un coup d'oeil sur la florule des environs de Han-sur-Lesse., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 1 : 41-69.
, 2007, Phénomènes karstiques dans les évaporites et concrétions de sel en Belgique et ailleurs., Bulletin des Chercheurs de la Wallonie, 46: 109-132.
, 2007, Vendredi 13 avril: Floraisons printanières et oiseaux du bois de Wérimont à Rochefort (sortie d'initiation)., Les Barbouillons n° 235: 40-41.
, 1970, Répertoire des pertes, cavernes, résurgences dans la vallée de la Lesse et de ses affluents., Professional Paper, Service Géologique de Belgique, 14 : 197 pp.
, 1992, Oiseaux nicheurs de Famenne. Atlas de Lesse et Lomme., Aves et Région Wallonne, 360 pp.
, 2006, Samedi 27 mai: prospection botanique à Eprave (I.F.B.: J6-24-21), Les Barbouillons n° 230: 53-55.
, 1960, Les vestiges archéologiques de la région de Lesse-et-Lomme, des origines aux Mérovingiens., Parcs nationaux, 15 : 127-152.
, 1962, La hêtraie calcicole et ses taillis de substitution., Bulletin de la Station de Recherches agronomiques de Gembloux, 30 : 332-349.
, 2007, Samedi 6 octobre: Prospection mycologique en Famenne (Rochefort), Les Barbouillons n° 238: 108-109.
, 1971, Recherches sur l'écosystème forêt. Série E : Forêts de Haute Belgique. Contribution n° 13. Etude d'un transect topo-lithologique de la région d'Eprave-Rochefort (Vallée de la Lomme) pour la délimitation des groupes écologiques forestiers de la Calestienne., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 104 : 333-371.
, 1964, La flore et la végétation du Parc National de Lesse et Lomme., Ardenne et Gaume, Monographie n° 5, 50 pp.
, 1968, Géologie et géomorphologie de la région du Parc National de Lesse-et-Lomme., Ardenne et Gaume, Monographie n° 1, 59 pp.
, 1963, Origine et évolution des grottes de Rochefort et de Han-sur-Lesse., Parcs nationaux, 18 (4) : 119-135.
, 1993, L'occupation pré- et protohistorique de la Calestienne orientale., De la Meuse à l'Ardenne, 16 : 199-212.

Divers

Sources

OFFH
RESNAT

Répondants de l'information

Amicale Européenne de Floristique (J. SAINTENOY-SIMON et J. DUVIGNEAUD)
Naturalistes de la Haute Lesse (M. PAQUAY)