Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

535 - Les Hectais et Fosse Eghin

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Rochefort, Tellin
Cantonnements DNF :Rochefort, Saint-Hubert
Surface :27.29 ha
Coordonnées :X Lambert : 210659 - Y Lambert : 88171
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site des Hectais est localisé en Calestienne, sur le territoire de Wavreille, au sud-est du hameau de Belvaux. Il est constitué de deux crêtes rocheuses séparées par un ravin boisé et délimité à l'ouest par le ruisseau des Boyes, petit affluent de la Lesse. De très intéressantes pelouses xériques, dégagées courant des années 2000 dans le cadre d'un projet Life, occupent les crêtes et les versants exposés au sud, tandis que les flancs opposés sont en grande partie boisés. La valeur botanique de cet endroit s'exprime par l'abondance remarquable d'espèces rares telles que la phalangère à fleurs de lis (Anthericum liliago) et le linosyris (Aster linosyris) ainsi que par la présence du genévrier commun (Juniperus communis).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K0 - Calestienne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Tellin10.24 haTELLINLUXEMBOURG
Wavreille17.05 haROCHEFORTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort18.87 haDinant
Saint-Hubert8.42 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Communes de Rochefort et de Tellin.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Rochefort, 16, rue de Sauvenière, 5580 Rochefort (Tél. : 084/22.05.80 - Fax : 084/22.05.89).
Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Saint-Hubert, avenue Nestor Martin, 10A, 6870 Saint-Hubert (Tél. : 061/61.21.20 - Fax: 061/61.37.68).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
230Parc de Lesse et Lomme30,41 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Felis silvestrisOuiNon2009D. Dufour
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Accipiter nisusOuiNonNicheur à proximité2002M. Paquay
Anthus trivialisOuiNonNicheur2011J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Corvus coraxOuiOuiPrésence2002M. Paquay
Dryocopus martiusOuiNonPrésence2002M. Paquay
Phylloscopus sibilatrixOuiNonNicheur2002M. Paquay
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNonchenilles2005GT Lycaena
Argynnis aglajaNonOui1 ex.2006GT Lycaena
Argynnis paphiaNonNon2002GT Lycaena
Boloria euphrosyneOuiOuimax. 5 ex.2011GT Lycaena
Carcharodus alceaeNonNon2011GT Lycaena
Colias alfacariensisOuiOui2002GT Lycaena
Lasiommata maeraNonOui2011GT Lycaena
Leptidea sinapisNonNon2011GT Lycaena
Lycaena tityrusNonNon2002GT Lycaena
Melanargia galatheaNonNon1 ex.2002GT Lycaena
Nymphalis polychlorosNonNon1 ex.2006GT Lycaena
Polyommatus coridonNonOuimax. 40 ex.2010GT Lycaena
Pyrgus malvaeNonOui2005GT Lycaena
Thymelicus acteonNonOui1 ex.2010GT Lycaena
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Chamaesphecia empiformis2003J.-Y. Baugnée, M. Paquay, G. Minet
Eriogaster lanestrischenilles2005M. Paquay, J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Cetonia aurata2011M. Paquay, J.-Y. Baugnée, G. Minet
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Nemobius sylvestris2002M. Paquay, J.-Y. Baugnée, G. Minet
Omocestus rufipes2002M. Paquay, J.-Y. Baugnée, G. Minet
Tetrix bipunctata2005AM. Paquay, J.-Y. Baugnée, J.-M. Couvreur
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatum2002J.-Y. Baugnée
Aphaenogaster subterranea2011J.-Y. Baugnée
Monoctenus juniperi2005AJ.-Y. Baugnée
Osmia aurulenta2011J.-Y. Baugnée, M. Paquay, G. Minet
Osmia bicolor2011J.-Y. Baugnée, M. Paquay, G. Minet
Trachusa byssinaAbondante (> 20 ex. en 1 visite)2011J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Diptères
Euthycera stichospila2006J.-Y. Baugnée
Holopogon nigripennis1 ex.2002J.-Y. Baugnée
Volucella inflata2003J.-Y. Baugnée, M. Paquay, G. Minet
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Coptosoma scutellatum2011M. Paquay, J.-Y. Baugnée, G. Minet
Dicranocephalus medius2005J.-Y. Baugnée
Gonocerus juniperi2011AJ.-Y. Baugnée, G. Minet
Lygaeus equestris2011J.-Y. Baugnée
Rhynocoris annulatus2011J.-Y. Baugnée, M. Paquay, G. Minet
Plantes - Plantes supérieures
Actaea spicata2003Naturalistes de la Haute Lesse
Allium sphaerocephalon2011div. obs.
Anthericum liliago> 100 pieds2011div. obs.
Arabis pauciflora> 6 pieds2003BM. Paquay, J.-Y. Baugnée, G. Minet
Aster linosyris> 1000 pieds2011Adiv. obs.
Bupleurum falcatum2011div. obs.
Carex tomentosaquelques plantes2011E. Bisteau, J.-Y. Baugnée
Cephalanthera damasonium2003Naturalistes de la Haute Lesse
Cotoneaster integerrimus2011div. obs.
Daphne mezereum2002Naturalistes de la Haute Lesse
Epipactis muelleriAu moins 2 pieds2002Naturalistes de la Haute Lesse
Genistella sagittalis2011div. obs.
Globularia bisnagarica2002div. obs.
Hippocrepis comosa2011div. obs.
Juniperus communis> 30 pieds2011div. obs.
Melica ciliata2002div. obs.
Neottia nidus-avis2003Naturalistes de la Haute Lesse
Orchis mascula2002div. obs.
Platanthera chlorantha2011div. obs.
Polygonatum odoratum2011div. obs.
Rhamnus cathartica2011div. obs.
Rosa spinosissima2011div. obs.
Seseli libanotis2011div. obs.
Sorbus ariaAbondant2011div. obs.
Teucrium chamaedrys2011div. obs.
Vincetoxicum hirundinaria2011div. obs.

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 2

Commentaires sur la faune

Oiseaux (données M. Paquay et J.-Y. Baugnée 2000-2011): Accipiter nisus, Anthus trivialis, Buteo buteo, Corvus corax, Dryocopus martius, Parus major, Phylloscopus collybita, Phylloscopus sibilatrix, Phylloscopus trochilus, Turdus merula, Turdus philomelos.

Lépidoptères rhopalocères (données GT Lycaena 2000-2010): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Boloria euphrosyne, Callophrys rubi, Carcharodus alceae, Celastrina argiolus, Coenonympha arcania, Coenonympha pamphilus, Colias alfacariensis, Cupido minimus, Erynnis tages, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Iphiclides podalirius, Lasiommata maera, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Limenitis camilla, Lycaena tityrus, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Neozephyrus quercus, Nymphalis polychloros, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Plebeius agestis, Polygonia c-album, Polyommatus coridon, Polyommatus icarus, Pyrgus malvae, Pyronia tithonus, Satyrium pruni, Satyrium w-album, Thecla betulae, Thymelicus acteon, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Orthoptères (données M. Paquay et J.-Y. Baugnée, 2002-2011): Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Leptophyes punctatissima, Meconema thalassinum, Nemobius sylvestris, Omocestus rufipes, Phaneroptera falcata, Pholidoptera griseoaptera, Stenobothrus lineatus, Tetrix undulata, Tetrix bipunctata, Tettigonia viridissima.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données Naturalistes de la Haute Lesse, M. Paquay et J.-Y. Baugnée, 2000-2011): Acer campestre, Acer pseudoplatanus, Acinos arvensis, Actaea spicata, Ajuga reptans, Alliaria petiolata, Allium oleraceum, Allium sphaerocephalon, Anthericum liliago, Anthyllis vulneraria, Aquilegia vulgaris, Arabis hirsuta, Arabis pauciflora, Arenaria serpyllifolia, Arrhenatherum elatius, Asplenium trichomanes, Aster linosyris, Brachypodium pinnatum, Brachypodium sylvaticum, Bromus erectus, Bromus ramosus, Bupleurum falcatum, Campanula persicifolia, Campanula rotundifolia, Carex flacca, Carex sylvatica, Carex tomentosa, Cephalanthera damasonium, Cirsium palustre, Cornus mas, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Cotoneaster integerrimus, Crataegus laevigata, Crataegus monogyna, Daphne mezereum, Digitalis lutea, Dryopteris filix-mas, Epipactis muelleri, Euphorbia amygadaloides, Euphorbia cyparissias, Fagus sylvatica, Festuca lemani, Fraxinus excelsior, Galium odoratum, Genistella sagittalis, Globularia bisnagarica, Hedera helix, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hippocrepis comosa, Hypericum hirsutum, Hypericum perforatum, Inula conyzae, Juniperus communis, Lamium galeobdolon, Larix kaempferi, Ligustrum vulgare, Lonicera periclymenum, Lotus corniculatus, Medicago lupulina, Melampyrum pratense, Melica ciliata, Melica nutans, Moehringia trinervia, Neottia nidus-avis, Orchis mascula, Origanum vulgare, Pimpinella saxifraga, Pinus sylvestris, Platanthera chlorantha, Polygala comosa, Polygonatum odoratum, Polypodium interjectum, Potentilla neumanniana, Primula veris, Prunus avium, Prunus spinosa, Quercus petraea, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus bulbosus, Rhamnus cathartica, Rosa arvensis, Rosa gr. canina, Rosa spinosissima, Rubus idaeus, Rubus sp., Sanguisorba minor, Scrophularia nodosa, Senecio ovatus, Seseli libanotis, Sesleria caerulea, Solanum dulcamara, Solidago virgaurea, Sorbus aucuparia, Sorbus aria, Sorbus torminalis, Stachys alpina, Stachys officinalis, Stachys sylvatica, Taraxacum sp. Teucrium chamaedrys, Thymus pulegioides, Ulmus glabra, Veronica officinalis, Viburnum lantana, Viburnum opulus, Vincetoxicum hirundinaria, Viola hirta.

Espèces exotiques

Harmonia axyridis

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un site calcaire de grand intérêt biologique.

Menaces

Aucune menace ne pèse sur le site, hormis l'embroussaillement des pelouses.

Recommandations

Suivre l'évolution de la gestion sur la flore et la faune par l'installation de carrés permanents.
Procéder à l'inventaire des richesses entomologiques (très grande potentialité).
Conserver les ormes qui existent dans le vallon séparant les deux crêtes rocheuses (habitat de la chenille du papillon menacé Satyrium w-album).

Plan de gestion

Les pelouses du parc national de Lesse et Lomme font l'objet depuis 2001 d'un programme Life financé par la Communauté Européenne (75000 Euro) coordonné en partenariat par Ardenne & Gaume et la DNF. C'est dans ce cadre que la crête rocheuse des Hectais a été débroussaillée au cours de l'hiver 2001-2002 par la Société 'La Calestienne', spécialisée dans la gestion des sites naturels. Cette action a permis de dégager une très belle pelouse calcicole qui constitue une remarquable station d'Anthericum liliago et d'Aster linosyris.
Les bois étant soumis au régime forestier, leur gestion incombe à l'ingénieur du cantonnement de Rochefort.

Accès du public

Accès libre sauf dérogation imposée par la Division Nature et Forêts du cantonnement de Rochefort, notamment lors des chasses.

Détails

Description physique

L'ensemble formé par les sites des Hectais et de Fosse Eghin est localisé en Famenne, et plus précisément en Calestienne, à environ 1,5 km au sud-est du village de Belvaux et à 2 km au nord de Tellin. Il est à cheval sur les provinces de Namur (anc. commune de Wavreille) et de Luxembourg (anc. commune de Tellin). Couvrant un peu moins de 30 hectares, il s'étend en rive droite du ruisseau des Boyes, un petit affluent de la Lesse qui conflue avec cette dernière 1,5 km plus au nord, au pied du rocher du Maupas et à proximité des "rapides". La zone étudiée fait donc partie du bassin hydrographique mosan.

Les Hectais sont constitués d'une colline entamée dans sa partie occidentale par un vallon sec. L'on y distingue du nord au sud: un premier versant d'exposition nord, une crête et un versant sud rocailleux, un vallon, un second versant exposé au nord, une crête et un flanc sud également de nature rocheuse. L'altitude moyenne est de 210 m.

Description biologique

La flore et la végétation des Hectais ne paraissent pas avoir été décrites à ce jour. Sur base d'observations effectuées en 2002 et 2003 dans la partie occidentale du site (J.-Y. BAUGNEE, M. PAQUAY, G. MINET), on peut y reconnaître les groupements suivants, selon un transect nord-sud partant de la route Bure-Belvaux :

- une prairie mésophile sur pente d'exposition nord-nord-ouest, de composition assez diversifiée: Lolium perenne, Dactylis glomerata, Phleum pratense, Anthriscus sylvestris, Leucanthemum vulgare, Cirsium arvense, Bellis perennis, Bromus hordeaceus, Centaurea jacea, Cerastium fontanum, Veronica chamaedrys, Veronica serpyllifolia, ...

- un boisement mélangé sur pente nord dominé par Pinus sylvestris, avec également Larix kaempferi, Quercus petraea et en sous-bois une flore très variée dont Corylus avellana, Fagus sylvatica, Sorbus aria, Daphne mezereum, Crataegus laevigata, Crataegus monogyna, Corylus avellana, Lonicera periclymenum, Viburnum lantana, Rosa arvensis, Viburnum opulus (jeunes pousses), Hedera helix, Sesleria caerulea, Primula veris, Fagus sylvatica, Prunus spinosa, Helleborus foetidus, Cornus mas, Aquilegia vulgaris, Platanthera chlorantha, Hypericum hirsutum, Campanula persicifolia, Lamium galeobdolon, Cephalanthera damasonium, Acer campestre, Solanum dulcamara, Digitalis lutea, Senecio ovatus, Galium odoratum, Melica nutans, Brachypodium sylvaticum, Stachys sylvatica, Moehringia trinervia, Ligustrum vulgare, Carex flacca, Carex sylvatica, Cirsium palustre (!), etc.

- une crête et un versant rocheux exposé au sud, déboisés durant l'hiver 2001-2002 (projet Life) et débroussaillés seulement une fois par la suite, portant une végétation de pelouse sèche et localement de coupe forestière. On note parmi les arbustes Juniperus communis, Sorbus aria, Viburnum lantana, Rhamnus cathartica, Prunus spinosa, Rosa gr. canina, Rosa spinosissima, Cornus sanguinea, ... La strate herbacée dominée par Sesleria caerulea montre aussi Melampyrum pratense, Brachypodium pinnatum, Anthericum liliago (plus dispersé en 2011), Hippocrepis comosa, Potentilla neumanniana, Polygala comosa, Euphorbia cyparissias, Arabis hirsuta, Orchis mascula, Helianthemum nummularium, Vincetoxicum hirundinaria, Seseli libanotis, Hieracium pilosella, Hieracium murorum, Bromus erectus, Teucrium chamaedrys, Carex flacca, Carex tomentosa, etc. Notons que ces pelouses se referment progressivement avec le développement de nombreux rejets de souches et de fourrés (comme constaté en 2011).


- un vallon sec occupé par un taillis récemment éclairci, renfermant Fraxinus excelsior, Ulmus glabra (quelques beaux spécimens à préserver !), Corylus avellana, Quercus robur et au sol Actaea spicata, Neottia nidus-avis, Orchis mascula, Lamium galeobdolon, Bromus ramosus, Ajuga reptans, etc.

- une seconde crête rocheuse boisée portant, le long du sentier sommital, le rare Arabis pauciflora ainsi que Orchis mascula, Aquilegia vulgaris, Cephalanthera damasonium, Epipactis muelleri, ...

- un versant rocheux, plus important que le premier, sur lequel prend place un vaste et remarquable peuplement d'Aster linosyris accompagné de Hippocrepis comosa, Helianthemum nummularium, Potentilla neumanniana, Acinos arvensis, Teucrium chamaedrys, etc. Sur les ourlets, également Cotoneaster integerrimus, Rosa spinosissima, Campanula persicifolia, et en bas de pente, Solidago virgaurea, Rubus sp., Stachys alpina apparus à la faveur de travaux de débroussaillement.

Le site héberge une entomofaune remarquable. Ainsi, on y dénombre pas moins de 45 espèces de Lépidoptères rhopalocères, dont plusieurs éléments menacés comme le flambé (Iphiclides podalirius), l'hespérie du chiendent (Thymelicus acteon) et le thécla de l'orme (Satyrium w-album), ce dernier étant lié à la présence de quelques beaux ormes florifères dans le vallon séparant les deux crêtes rocheuses. De même l'argus bleu-nacré (Polyommatus coridon) et le fluoré (Colias alfacariensis), dépendant tous deux de la présence de Hippocrepis comosa, sont bien représentés sur le site, surtout la première espèce.

Les hémiptères sont représentés par de nombreuses espèces rares. Sur les genévriers se tient en particulier Gonocerus juniperi qui n'est connu à l'heure actuelle que de deux ou trois sites de Calestienne, et Dichrooscytus gustavi, Miridae signalé d'une seule autre capture belge (à Wellin). La punaise écuyère Lygaeus equestris est abondant sur Vincetoxicum hirundinaria, plante qui porte souvent aussi la punaise guitare Phymata crassipes, en affut derrière les fleurs.

On soulignera encore la découverte surprenante de l'hémiptère Delphacidae Eurysa etnicola, décrit de l'Etna et considéré comme endémique de cette region (BAUGNEE, 2004).

Parmi les hyménoptères on peut mentionner le petit hyménoptère Diprionidae Monoctenus juniperi capturé en 2005 sur les genévrier et qui était connu auparavant d'une seule occurrence en Belgique (voir MAGIS, 2006), ainsi que les abeilles solitaires Osmia aurulenta, Osmia bicolor, Anthidium punctatum, Trachusa byssina, etc.

Bien d'autres espèces intéressantes sur la plan écologique ou biogéographique ont été observées ou sont potentiellement présentes aux Hectais mais leur inventaire est encore très partiel, l'endroit étant resté assez méconnu des naturalistes.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

Convention A&G

Répondants de l'information

LES NATURALISTES DE LA HAUTE LESSE.

J.-Y. BAUGNEE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, Avenue Maréchal Juin, 23, B-5030 Gembloux).

Date de la dernière modification de la fiche

2015-02-23