Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

566 - Les 'Hauts' de Saint-Sauveur

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Ellezelles, Frasnes-lez-Anvaing
Cantonnements DNF :Mons
Surface :48.85 ha
Coordonnées :X Lambert : 97893 - Y Lambert : 156440
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Situé dans la région des Collines, le site est constitué d'une zone boisée au relief mouvementé dû à une succession de vallons relativement encaissés. La végétation est formée essentiellement d'une hêtraie acidiphile à houx (Ilex aquifolium) et d'une chênaie-charmaie sur humus doux, à sous-bois très varié. De nombreuses sources sont présentes sur les versants. Les bas de pente humides portent une aulnaie à grande prêle (Equisetum telmateia). Inclus dans le parc naturel des Collines, le site joue un rôle important dans le réseau écologique régional, en tant que refuge pour une flore et une faune variée. Il mériterait à ce titre un statut de protection durable.

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère
  • B2 - Collines hennuyères

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Ellezelles0.04 haELLEZELLESHAINAUT
Saint-Sauveur48.79 haFRASNES-LEZ-ANVAINGHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons48.85 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Hyacinthoides non-scripta

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Intéressant : Ilex aquifolium - Calluna vulgaris - Digitalis purpurea -Equisetum telmateia.
Très intéressant à un niveau régional : Maianthemum bifolium - Mespilus germanica - Hypericum humifusum - Chrysosplenium oppositifolium.

Espèces exotiques

Prunus serotina,

Conservation

Objectifs de conservation

Conserver un massif forestier d'intérêt biologique et paysager s'inscrivant dans le contexte du parc naturel des Collines. Protection d'une zone de sources.

Menaces

'Depuis le lieu-dit 'Beau Site' descend une route jalonnée de résidences empiétant sur la zone boisée. Celles-ci constituent un noyau d'extension d'habitat menaçant à terme l'intégrité du site.'

Recommandations

Site méritant un statut de protection.

Plan de gestion

Aucun plan de gestion officiel.

Accès du public

Accès interdit (propriétés privées).

Détails

Description physique

Le site se présente comme une succession de vallons boisés dévallant les versants du point culminant (138 m) de la région frasnoise : le lieu-dit 'les Hauts'. Ce sommet, étalé en plateau, est, quant à lui, défriché. Du bas des pentes jusqu'au sommet de la colline, on relève la succession géologique suivante :
- argiles sableuses de l'Yprésien supérieur.
- sables fins de l'Yprésien.
- argiles et sables glauconifères du Panisélien.
- dépôts de sable du Laekenien localement sur les sommets.

Cette alternance de couches soit filtrantes soit imperméables dans un relief abrupt est propice à la prolifération de sources (il y en a au moins 11 d'après la carte IGN) qui diversifient les biotopes. Ces sources convergent dans deux vallons principaux qui débouchent dans le Rieu de St Martin (bassin de l'Escaut) en formant, en bas de pente, des plages de sédiments colluvionnaires quaternaires.

Description biologique

Les parties hautes et les 'bosses' séparant les vallons, là où affleurent les sables et les argiles sableuses du Tertiaire, sont couvertes par des hêtraies ou des chênaies-hêtraies acidophiles se présentant sous régime de futaie ou de taillis sous futaie. Les espèces ligneuses accompagnatrices sont le sorbier des oiseleurs (Sorbus aucuparia), le bouleau verruqueux (Betula pendula), le cerisier tardif (Prunus serotina) et le châtaigner (Castanea sativa), abondant par endroits. La flore dominante du sous-bois est constituée de la fougère-aigle (Pteridium aquilinum) et de tapis de ronces (Rubus sp.). On note la présence générale mais éparse du houx (Ilex aquifolium). La présence du chèvrefeuille (Lonicera periclymenum) est liée au taillis. Comme flore herbacée typique de ce
biotope, citons la germandrée scorodoine (Teucrium scorodonia), et le millepertuis couché (Hypericum humifusum). Quelques belles plages de bruyère (Calluna vulgaris) et de maianthème à deux feuilles (Maianthemum bifolium) ainsi que quelques pieds isolés de néflier (Mespilus germanica) caractérisent le site.
Dans les dépressions, là où la couche limoneuse est plus épaisse, la forêt acidophile est remplacée par une forêt neutrophile à humus doux : hêtraie ou chênaie-charmaie. Le taillis est très diversifié : noisetier (Corylus avellana), érable sycomore (Acer pseudoplatanus), viorne obier (Viburnum opulus), frêne (Fraxinus excelsior), aubépine (Crataegus monogyna), sureau (Sambucus nigra), merisier (Prunus avium). La strate vernale se partage entre l'anémone sylvie (Anemone nemorosa) et la jacinthe des bois (Hyacinthoides non-scripta), selon les endroits. La surelle (Oxalis acetosella) se fait plus fréquente que sur les hauteurs. La circée de Paris (Circaea lutetiana) abonde le long des ruisseaux, accompagnée du sceau de Salomon (Polygonatum multiflorum) et de la digitale pourpre (Digitalis purpurea).
A la confuence des vallons, en bas de pente, le terrain sédimentaire humide accueille une aulnaie qui, outre des espèces déjà citées, est colonisée par la grande prêle (Equisetum telmateia) et la dorine à feuilles opposées (Chrysosplenium oppositifolium).

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Selon la carte de Ferraris, le site était occupé, au 18e siècle, par une haute futaie.

Divers

Sources

CRASSEN

Répondants de l'information

CRASEN (1982).